Forum Bourse Maroc

منتدى بورصة الدارالبيضاء
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  Règlement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Introduction en bourse CNIA SAADA (+ Note d'information CNIA SAADA)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Participerez-vous à l'introduction de la CNIA ?
Oui
58%
 58% [ 74 ]
Non
22%
 22% [ 28 ]
Je ne sais pas
20%
 20% [ 25 ]
Total des votes : 127
 

AuteurMessage
Creatori



Nbre méssages : 4827
Inscris le : : 13/08/2008

MessageSujet: Re: Introduction en bourse CNIA SAADA (+ Note d'information CNIA SAADA)   Mer 3 Nov 2010 - 21:18

@YAT a écrit:
@AZIZAZIZ a écrit:
XXXXXXX

On parle de faible participation ; puis de la clôture anticipé puis on demande la nombre d'actions qui sera alloués ; XXXXXX je paris que 99 % des formistes ont souscris


Bonsoir,

Prière de respecter le règlement du forum. Aucune insulte n'est toléré ici. Le forum est avant tout un espace d'échanges constructifs, de partages, d'analyses et de conseils.

Salutations.

nécessaire fait
Revenir en haut Aller en bas
MASICIEN



Nbre méssages : 7
Inscris le : : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Introduction en bourse CNIA SAADA (+ Note d'information CNIA SAADA)   Jeu 4 Nov 2010 - 16:10

La note d'information de CNIA Saada publiée à destination des prochains souscripteurs qui s'apprêtent à confier leur épargne à la compagnie, soulève 3 interrogations auprès des analystes de l'Infomédiaire Maroc. Nous les avons communiqué à CNIA Saada qui nous a donné son point de vue sur les 3 points.

1- La note d'information révèle dans la partie "Risques" (12 y sont listés) un risque fiscal. En effet la compagnie fait l'objet d'après le CDVM d'un contrôle fiscal sur l'IS, la TVA et l'IGR pour les 4 derniers exercices 2006 à 2009. Nous imaginons que ce contrôle va concerner la gestion courante de la société mais aussi les aspects liés à la fusion entre les 2 compagnies CNIA et ESSAADA. Quand on sait comment le fisc peut avoir la main lourde dans ce type de contrôle, de nombreuses zones pouvant faire l'objet d'interprétations très différenciées entre le management et l'administration fiscale, l'addition pourrait être salée. On apprend, toujours d'après la note d'information, que le management n'a procédé à aucune provision pour ce risque, les conséquences sur les résultats peuvent être importantes.

La réponse de CNIA Saada

Le risque fiscal tel que formulé dans la note d'information a pour but de renseigner le marché sur le fait que CNIA Saada Assurance fait l'objet d'un contrôle fiscal au titre des exercices 2006 à 2009 conformément aux règles de prescription des règles fiscales marocaines. Ce contrôle n'a pas un caractère exceptionnel étant donné que CNIA Saada Assurance est un institutionnel qui fait l'objet d'une surveillance proche de la part de l'autorité fiscale marocaine au même titre que les autres compagnies d'assurance et les banques. CNIA Saada Assurance a opéré une fusion en 2009 et à ce titre, le contrôle est automatique. Le management est confiant sur l'ensemble des déclarations fiscales faites sachant que CNIA Saada Assurance a abandonné un déficit reportable de près de 2 milliards DH.

2- La valorisation de CNIA Saada par les comparables boursiers fait ressortir un multiple de fonds propres P/B de 2,1. Mais on apprend dans la note d'information que les fonds propres n'ont pas été retraités des immobilisations incorporelles pour un montant de 1,6 milliards DH (2ème astérisque bas de page 4 de l'extrait de la note). Il s'agit d'un actif en non valeur, hérité de la fusion avec Essaada, qui devrait être retranché des fonds propres avant de procéder à la comparaison avec les autres compagnies qui elles n'ont pas d'immobilisations incorporelles dans leurs fonds propres.

La réponse de CNIA Saada

La valorisation sur la base des PB telle que utilisée se base sur les fonds propres comptables et non pas sur les fonds propres réglementaires à l'instar des comparables internationaux. En effet, le calcul du PB se base sur les fonds propres tels que affichés dans les comptes de la société sans retraitement réglementaire (les immobilisations incorporelles viennent en déduction des fonds propres dans le calcul de la marge de solvabilité). La valorisation par les PB se fait sur la base des fonds propres comptables et il ne convient pas de les retraiter.

Il est à rappeler que les fonds propres de CNIA Saada Assurance sont essentiellement constitués de capital social et de primes d'émission qui sont issues des différentes augmentations de capital opérées en numéraire.

3- L'Endettement Net de la compagnie composée du prêt de 800 millions DH (MDH) sans intérêt octroyé par le ministère des finances, a été actualisé au taux de 6% par an. La dette actualisée à ce jour ressort à 397 MDH soit une plus value sur le prêt de 403 MDH. Cette plus value s'elle devait être retranchée pour prendre en compte le risque théorique d'un remboursement anticipé (voir partie risques n°10) de la valorisation, car c'est une création de valeur instantanée, celle ci baisserait de prés de 8% réduisant la décote annoncée à une peau de chagrin. Cette décote devant en outre être assez significative pour parer au risque fiscal latent.

La réponse de CNIA Saada

La valorisation par les excédents des fonds propres est une méthode qui permet de valoriser les entreprises dont les fonds propres sont soumis à des contraintes réglementaires (Banques, Assurances...). La valorisation issue de l'actualisation des excédents de fonds propres n'aboutit pas à une valorisation d'entreprise mais directement à une valorisation de fonds propres. Aucune dette ne devrait donc venir en diminution de cette valorisation. Cela dit, et pour plus de confort, la Banque Conseil a proposé de réduire de la valeur de ces fonds propres la valeur marché de la dette. La valeur des fonds propres par la méthode des excédents de fonds propres ressort à près de 5,3 milliards DH sans retraitement de la dette soit une décote de près de 19%. D'un point de vue purement financier, la valorisation par les excédents de fonds propres ne doit pas être diminuée d'une quelconque dette (la dette a été déduite uniquement pour offrir une décote supplémentaire au marché).

Une autre simulation a été faite sur la base d'un remplacement de cette dette par une autre dette au taux de 6%, la valorisation ressort à 5,2 milliards DH, étant donné que seul l'impact des charges d'intérêt est pris en compte au niveau du résultat net, qui reste largement au-dessus de la valorisation telle que présentée dans le cadre de cette méthode à 4,98 milliards DH.(Infomédiaire)

le magazine du manager
Revenir en haut Aller en bas
moha1000

avatar

Nbre méssages : 435
Réputation : -1
Inscris le : : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Introduction en bourse CNIA SAADA (+ Note d'information CNIA SAADA)   Jeu 4 Nov 2010 - 19:01

CNIA SOUSCRITE PLUS DE CINQ FOIS DES LA PREMIERE JOURNEE
( l'economiste)
Revenir en haut Aller en bas
moha1000

avatar

Nbre méssages : 435
Réputation : -1
Inscris le : : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Introduction en bourse CNIA SAADA (+ Note d'information CNIA SAADA)   Jeu 4 Nov 2010 - 20:21

LA NOUVELLE TRIBUNE DU 28/10/2010

CNIA SAADA vient d’obtenir le visa du CDVM pour son introduction en bourse par cession de 15% de son capital pour un prix de 1044 dirhams l’action. Certes, le management de la compagnie d’assurance et sa banque d’affaires Attijari Finance avaient prévu son obtention au moins un mois en amont de cette date, mais… Interrogé sur ce délai prétendument long pour l’attribution d’un visa, ce qui a retardé une introduction en bourse, opération pourtant très attendue par le marché financier, le CDVM nous a donné une réponse très claire qui fera date et qui tient dans les propos suivants : « En premier lieu, il faut rappeler que les délais de traitement d’un dossier de demande de visa de note d’information ne tiennent pas à l’humeur des actionnaires de l’émetteur, mais sont régis par des dispositions légales et des procédures bien connues des opérateurs du marché, établies de manière à permettre que ladite note contienne toute l’information nécessaire à l’investisseur sollicité pour prendre sa décision d’investir ou non dans le titre qui lui est offert. La loi exige que l’information soit exacte, précise et sincère et ce n’est pas une mince affaire. La charge d’une mission d’ordre public, en l’occurrence celle de protéger la partie faible d’un contrat, impose de prendre le temps qu’il faut, dans les limites légales, pour s’assurer de s’acquitter convenablement, en âme et conscience, indépendamment de l’agenda du requérant. Celui-ci se doit d’intégrer, dans son agenda, les délais légaux nécessaires au traitement de son dossier de visa ». Le retard en question était dû à une demande d’informations complémentaires du CDVM. Et le « gendarme de la Bourse » de préciser : « Il faut prendre en considération le fait que le délai légal commence à courir à compter du jour où le dossier est complet, ce dont atteste un récépissé délivré par le CDVM, et que les délais de réponse par le requérant du visa aux différentes interrogations et compléments d’informations du CDVM sont suspensifs du délai de traitement. Il est normal que le temps « nominal » soit long, lorsque la ou les premières versions de projet de note d’information soumis au CDVM pour visa omettent des éléments d’information pour la prise de décision d’investissement par l’épargnant. L’objectif du CDVM n’est pas de faire vite, mais de faire exact et de protéger l’épargne dans les limites autorisées par la loi ». Il s’agissait en l’occurrence d’informations portant sur l’emprunt accordé par le Fonds de Solidarité des Assurances à Essaada pour son assainissement, et surtout du risque qui lui est assorti, lié à une éventuelle demande de remboursement anticipé. Rappelons que l’aide du Fonds de Solidarité à la CNIA été accordée sous forme d’emprunt, en 2007, pour un montant de 800 millions de dirhams et, à l’instar de tous les prêts du Fonds de Solidarité des Assurances, sans intérêts. La durée de cet emprunt est de 15 ans et son montant n’est remboursable qu’in fine, soit à la fin de la période du prêt. Ces précisons sont très importantes et prouvent que CNIA SAADA n’a aucune obligation de remboursement autre que celle stipulée dans le contrat, qui précise l’échéance prévue. Il ne faut pas oublier que CNIA SAADA est soumise à la réglementation prévue par la Loi 17-99, et que donc cette opération a été bien encadrée. D’autant que CNIA SAADA constitue une réserve sur ses bénéfices en prévision du remboursement à terme de cet emprunt. Mieux encore, à la lecture des documents publiés dans la note d’information, on peut faire le constat que CNIA SAADA n’est pas endettée par ailleurs et que sa trésorerie deviendrait excédentaire à partir de 2012. Ce risque écarté, l’on pourrait s’interroger sur le lien entre cet emprunt du Fonds de Solidarité et l’introduction en bourse de CNIA SAADA. Car, d’une part, le délai de 15 ans accordé à la compagnie pour le remboursement de ce prêt de la DAPS est en lui même un argument de l’aide au redressement, et à l’assainissement de Essaada. Et, d’autre part, les résultats de CNIA SAADA d’avant et après la fusion montrent effectivement que la nouvelle compagnie se porte bien et ne risque pas de se trouver en défaut de remplir ses obligations envers le Fonds de Soutien des Assurances, le moment venu. C’est ainsi que le résultat net de la compagnie a connu une évolution continue à 110 Mdh en 2006, 150,8 MDH en 2007, 173,4 MDH en 2008 et 281,2 MDH en 2009, année de la fusion. De plus, le taux de distribution des résultats a été de 28,1% en 2007, 31,4% en 2008 et 20,5% en 2009, une diminution qui montre la contribution de CNIA au redressement de Es Saada. CNIA a distribué un dividende de 14 dirhams après la fusion, du même montant que celui qui était servi avant cette opération d’intégration d’Essaada. Les prévisions portées dans la note d’information en matière de résultat net pour les trois prochains exercices sont autant concluants avec 300 millions de dirhams pour 2010, 347 Mdh pour 2011 et 373 Mdh pour 2012, qui donneront lieu à un dividende par action respectivement de 20, 5 dirhams, 21,9 et 25,3 Dh. Ainsi, CNIA-SAADA reviendrait à son taux de distribution antérieur, à savoir un minium de 30 % de son résultat net. En conclusion, l’on se doit de reconnaître que la réussite de l’introduction en bourse de CNIA SAADA, prévue entre les 2 et 5 novembre est assurée avec un prix de cession de 1044 dirhams, assorti d’une décote de 10,2% par rapport à une évaluation de 1162 dirhams l’action, soit 4,8 milliards de dirhams pour la nouvelle compagnie. Enfin, on ne se privera pas de mentionner que parmi les bénéficiaires de l’opération, Moulay Hafid El Alamy, porteur de cette opération, n’a oublié ni les courtiers et agents de CNIA SAADA, ni, surtout ses salariés, auxquels l’OPV accorde une seconde décote de 10%. Et la Bourse aura gagné une compagnie d’assurance à sa cote, ce qui n’est pas à négliger par les temps qui courent…

Afifa Dassouli

Revenir en haut Aller en bas
caballoblanco



Nbre méssages : 9
Humeur : cool
Réputation : 0
Inscris le : : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Introduction en bourse CNIA SAADA (+ Note d'information CNIA SAADA)   Jeu 4 Nov 2010 - 20:25

@moha1000 a écrit:
CNIA SOUSCRITE PLUS DE CINQ FOIS DES LA PREMIERE JOURNEE
( l'economiste)

je ne regrette pas alors de ne pas avoir participé!
l'attribution sera de l'ordre d'une à deux actions par souscripteur! même avec mes enfants mineurs, j'aurai au maximum 6.
ça ne vaut pas le déplacement
et les frais!!!

ça me rappelle le scénario de la snep


..


Dernière édition par caballoblanco le Jeu 4 Nov 2010 - 20:27, édité 1 fois (Raison : correction)
Revenir en haut Aller en bas
YAT



Nbre méssages : 1300
Humeur : Nachet Machet
Réputation : 37
Inscris le : : 20/12/2009

MessageSujet: Re: Introduction en bourse CNIA SAADA (+ Note d'information CNIA SAADA)   Jeu 4 Nov 2010 - 20:52

@moha1000 a écrit:
CNIA SOUSCRITE PLUS DE CINQ FOIS DES LA PREMIERE JOURNEE
( l'economiste)




CNIA souscrite 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
moha1000

avatar

Nbre méssages : 435
Réputation : -1
Inscris le : : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Introduction en bourse CNIA SAADA (+ Note d'information CNIA SAADA)   Ven 5 Nov 2010 - 18:43

@caballoblanco a écrit:
@moha1000 a écrit:
CNIA SOUSCRITE PLUS DE CINQ FOIS DES LA PREMIERE JOURNEE
( l'economiste)

je ne regrette pas alors de ne pas avoir participé!
l'attribution sera de l'ordre d'une à deux actions par souscripteur! même avec mes enfants mineurs, j'aurai au maximum 6.
ça ne vaut pas le déplacement
et les frais!!!

ça me rappelle le scénario de la snep


..

ilnya ke 35000 SOUSCRIPTEURS PARTICULIERS
Revenir en haut Aller en bas
caballoblanco



Nbre méssages : 9
Humeur : cool
Réputation : 0
Inscris le : : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Introduction en bourse CNIA SAADA (+ Note d'information CNIA SAADA)   Ven 5 Nov 2010 - 19:40

@moha1000 a écrit:
@caballoblanco a écrit:
@moha1000 a écrit:
CNIA SOUSCRITE PLUS DE CINQ FOIS DES LA PREMIERE JOURNEE
( l'economiste)

je ne regrette pas alors de ne pas avoir participé!
l'attribution sera de l'ordre d'une à deux actions par souscripteur! même avec mes enfants mineurs, j'aurai au maximum 6.
ça ne vaut pas le déplacement
et les frais!!!

ça me rappelle le scénario de la snep


..

ilnya ke 35000 SOUSCRIPTEURS PARTICULIERS

et qu'est-ce que ça donne?
Revenir en haut Aller en bas
moha1000

avatar

Nbre méssages : 435
Réputation : -1
Inscris le : : 06/08/2010

MessageSujet: Re: Introduction en bourse CNIA SAADA (+ Note d'information CNIA SAADA)   Lun 8 Nov 2010 - 8:56

PEUT ETRE DIX ACTIONS POURS LES HEUREUX
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Introduction en bourse CNIA SAADA (+ Note d'information CNIA SAADA)   Lun 8 Nov 2010 - 9:05

5 ou 6
Revenir en haut Aller en bas
Pelican

avatar

Nbre méssages : 16497
Humeur : En construction
Réputation : 69
Inscris le : : 12/08/2008

MessageSujet: Re: Introduction en bourse CNIA SAADA (+ Note d'information CNIA SAADA)   Lun 8 Nov 2010 - 9:45

CNIA Saada : L’affaire atterrie au parlement
Le dernier né de la presse francophone, l’hebdomadaire de Rachid Niny ‘‘Puce’’, relate dans son 2ème numéro que l’affaire CNIA Saada a atterri au parlement. Ainsi, on apprend qu’une question sur le sujet a été posée, lors de la dernière commission de finances, par le groupe USFP. Le ministre des Finances, Salaheddine Mezouar a préféré s’abstenir de répondre et ce, afin de ne pas entraver l’opération d’introduction en Bourse en cours.

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "...
Sécurité->Liquidité->Rendement
Revenir en haut Aller en bas
caballoblanco



Nbre méssages : 9
Humeur : cool
Réputation : 0
Inscris le : : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Introduction en bourse CNIA SAADA (+ Note d'information CNIA SAADA)   Lun 8 Nov 2010 - 11:29

@Pelican a écrit:
CNIA Saada : L’affaire atterrie au parlement
Le dernier né de la presse francophone, l’hebdomadaire de Rachid Niny ‘‘Puce’’, relate dans son 2ème numéro que l’affaire CNIA Saada a atterri au parlement. Ainsi, on apprend qu’une question sur le sujet a été posée, lors de la dernière commission de finances, par le groupe USFP. Le ministre des Finances, Salaheddine Mezouar a préféré s’abstenir de répondre et ce, afin de ne pas entraver l’opération d’introduction en Bourse en cours.

Allah yaltaf
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Introduction en bourse CNIA SAADA (+ Note d'information CNIA SAADA)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Introduction en bourse CNIA SAADA (+ Note d'information CNIA SAADA)
Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bourse Maroc :: ESPACE LONG TERME :: Opérations sur titres عمليات على القيم-
Sauter vers: