Partagez
Aller en bas
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS 1ER SEMESTRE 2010

le Ven 24 Sep 2010 - 12:28
ACRED : Baisse de 1% à M MAD 51,0 du PNB à fin juin 2010

Fait : Publication des résultats semestriels 2010.

Analyse : Au 30 juin 2010, le portefeuille de créances d’ACRED s’élargit de 4,6% comparativement au 31/12/2009 pour s’élever à M MAD 1 426,9. Parallèlement, l’encours financiers se renforce de 8,6% à M MAD 1 454,7 incluant une hausse de 22,7% à M MAD 455,2 des titres de créances émis combinée à une augmentation de 3,8% à M MAD 972,4 des dettes bancaires.
Subissant l’impact de la baisse de 1% à M MAD 44,7 de la marge d’intérêt, le Produit Net Bancaire s’étiole de la même proportion pour se fixer à M MAD 51 (soit 47,7% de nos prévisions annuelles pour 2010).
De leur côté, les charges générales d’exploitation augmentent de 4,9% à M MAD 25,7 fixant le coefficient d’exploitation à un niveau élevé de 50,4% contre 47,6% au 30 juin 2009.
Dans un contexte de montée des risques, les dotations nettes de provisions pour créances en souffrance se renforcent de 38,4% à M MAD 6,3.
Il en résulte une capacité bénéficiaire en retrait de 19,1% à M MAD 11,6 (soit 41,3% de nos prévisions annuelles pour 2010).

Conclusion : La filiale de crédit à la consommation d’AXA ASSURANCE MAROC semble pâtir du contexte de montée des risques au sein de son secteur induisant un renforcement important de ses provisions et impactant, de facto, sa capacité bénéficiaire.

BMCE Capital Bourse
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS 1ER SEMESTRE 2010

le Ven 24 Sep 2010 - 12:29
BALIMA : Progression du chiffre d’affaires semestriel de 44,7% à M MAD 17,5

Fait : Publication des résultats semestriels 2010.

Analyse : BALIMA réalise au terme du premier semestre 2010 un chiffre d’affaires en hausse de 44,7% à M MAD 17,5 comparativement à la même période l’année précédente, traduisant vraisemblablement l’orientation de la société vers la location d’unités immobilières à des prix plus avantageux.
Dans une moindre proportion, le résultat d’exploitation s’apprécie de 14,8% à M MAD 6,7 suite à l’accroissement des charges d’exploitation notamment des charges de personnel de 23,4% à M MAD 3,2. La marge d’EBIT s’en trouve réduite de 9,9 points à 38,1%.
Pour sa part, le résultat financier creuse son déficit passant de K MAD -5,7 à M MAD -1,0 en raison de l’élargissement des charges d’intérêt consécutivement à la contraction d’un nouvel emprunt bancaire (les dettes de financement s’élèvent ainsi à M MAD 6,0 vs. M MAD 3,2 à fin juin 2009).
Intégrant un résultat non courant de M MAD 0,6 (contre M MAD 0,1 au 30 juin 2009), le résultat net gagne 2,9% à M MAD 4,2, atténuant la marge nette de 9,8 points à 24,2%.
En dépit du doublement de son capital à M MAD 34,9, l’analyse du haut du bilan de la société BALIMA fait ressortir un fonds de roulement négatif de M MAD -0,4, en baisse de 102,2% consécutivement à l’intensification des investissements. Par ailleurs, la société affiche un excédent en fonds de roulement de M MAD 7,9 contre un besoin en fonds de roulement de M MAD 8,0 en S1-2009, en raison principalement de l’augmentation des avances clients de 87,6% à M MAD 11,1. Par conséquent, la trésorerie nette se replie de 31,1% à M MAD 7,5.

Conclusion : Bonnes réalisations commerciales de BALIMA, fruit d’une nouvelle stratégie orientée vers des niches à plus forte valeur ajoutée.

BMCE Capital Bourse
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS 1ER SEMESTRE 2010

le Ven 24 Sep 2010 - 12:30
HOLCIM : Un résultat net part du Groupe en accroissement de 15,9% à M MAD 427,7 à fin juin 2010

Fait : Publication des résultats semestriels 2010.

Analyse : Dans un contexte de hausse de 1,11% de la consommation nationale de ciment, HOLCIM MAROC parvient à enregistrer, à fin juin 2010, un chiffre d’affaires consolidé en accroissement de 5,5% à M MAD 1 976,8 (soit 53,5% de nos prévisions pour 2010).
Capitalisant sur une maîtrise des charges grâce notamment à une baisse des prix des intrants (les achats consommés et autres charges externes représentent 45,9% du chiffre d’affaires contre 49,4% en S1 2009), le résultat d’exploitation s’apprécie de 21,4% à M MAD 763,5 (soit 61,3% de nos prévisions pour 2010). La marge opérationnelle se renforce, de facto, de 5,1 points à 38,6%.
Suite à la réduction des charges d’intérêts, le résultat financier allège son déficit qui passe de M MAD - 45,0 à M MAD - 29,2 au 30 juin 2010.
Intégrant un résultat non courant de M MAD – 11,5 contre un excédent de M MAD 2,1 en juin 2009, le résultat net part du Groupe s’améliore de 15,9% à M MAD 427,7 (soit 59,5% de nos prévisions pour 2010). La marge nette s’élargit, ainsi, de 1,9 points à 21,6%.
En social, les revenus se hissent de 1,3% à M MAD 1 232,3. Pour sa part, le résultat d’exploitation se bonifie de 20,3% à M MAD 546,9, attestant d’une bonne performance opérationnelle.
Enfin, le résultat net augmente de 21,8% à M MAD 350,8.

Conclusion : La filiale marocaine du Groupe helvétique HOLCIM tire profit d’une bonne performance opérationnelle pour afficher des agrégats financiers forts probants au titre du premier 2010. Opinion positive maintenue en attendant de revoir notre valorisation.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS 1ER SEMESTRE 2010

le Ven 24 Sep 2010 - 12:32
DELTA HOLDING : Progression de 31,6% à MAD 1,1 Md du chiffre d’affaires consolidé en S1 2010

Fait : Communiqué sur les résultats semestriels 2010.

Analyse : DELTA HOLDING profite au cours du premier semestre 2010 de l’élargissement de son périmètre d’intervention ainsi que de l’entrée en service de certains projets. En effet, les six premiers mois de l’année en cours ont été marqués par (i) le lancement de l’activité d’extrusion d’aluminium de la filiale ALCATIM, (ii) le démarrage du caboteur bitumier récemment acquis (iii) l’entrée en exploitation de la gestion déléguée de l’éthanol (dont le monopole de commercialisation est détenu par DELTA HOLDING) et (iv) la montée en puissance de certaines opérations à l’international.
Dans ce contexte globalement favorable et capitalisant sur sa position de leader sur ses différentes lignes métiers, le Holding draine un chiffre d’affaires consolidé semestriel de M MAD 1 115,9 (soit 53,1% de nos prévisions 2010), en progression de 31,6% comparativement à une année auparavant.
Dans une moindre mesure, le résultat d’exploitation gagne 21,1% à M MAD 176,9 (soit 49,0% de nos prévisions 2010), traduisant vraisemblablement un alourdissement de la structure de coûts (fluctuations significatives des cours de certaines matières premières). En conséquence, la marge opérationnelle se contracte de 1,4 points à 15,8%.
En définitive, le RNPG ressort à M MAD 127,7 (soit 57,8% de nos prévisions 2010), en appréciation limitée de 8,9% par rapport au S1 2009. Cette situation est probablement consécutive à une dégradation des résultats financier et non courant. De facto, la marge nette perd 1,2 points à 11,5%.
Au regard de la bonne tenue de l’activité d’exploitation et profitant de l’accroissement de 25% de son carnet de commandes à M MAD 3 433,8 à fin juin 2010, le Top Management de DELTA HOLDING demeure confiant quant aux perspectives de développement du Groupe.

Conclusion : Fort de la diversité des ses lignes métiers et de ses parts de marché globalement élevées, DELTA HOLDING clôture le premier semestre 2010 sur des indicateurs financiers satisfaisants.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS 1ER SEMESTRE 2010

le Lun 27 Sep 2010 - 18:14
SNEP : Hausse du chiffre d’affaires de 11,1% à M MAD 416,1 au terme du premier semestre 2010

Fait : Publication du communiqué du Conseil d’Administration du 24 Septembre 2010.

Analyse : Au terme des 6 premiers mois de l’année en cours, SNEP draine un chiffre d’affaires de M MAD 416,1, en amélioration de 11,1% comparativement à une année auparavant. Cette hausse intègre tant la reprise des prix de PVC (+20%) dans le sillage de l’amélioration de la conjoncture internationale qu’un retour à la normale des importations au niveau de 2008 (-30% par rapport à fin juin 2009).
Pour sa part, l’EBE se redresse dans une proportion quasi-similaire à celle du chiffre d’affaires (+10,0%) pour se fixer à M MAD 57,3 et ce, en dépit du renchérissement de l’éthylène et de l’impact sur les marges de la poursuite de la baisse des droits de douane sur le PVC. Néanmoins, la marge d’EBITDA recule de 0,1 point pour s’établir à 13,8%.
Impacté négativement par la constatation d’une dotation financière de M MAD 2,5 sur le titre SNEP auto détenus dans le cadre du programme de rachat, le résultat net se stabilise à M MAD 31,9, ramenant la marge nette à 7,7% contre 8,5% une année auparavant. Hors reprise financière de M MAD 6,6 réalisée au premier semestre 2009, le résultat net semestriel retraité ressort en hausse de 36,0%.
Par ailleurs et suite au retour des importations au même niveau de 2008 dans une conjoncture internationale en amélioration, SNEP a décidé le retrait de sa requête d’application des mesures de sauvegarde auprès du Ministère du Commerce Extérieur.
En terme de perspectives, SNEP entend poursuivre son projet de doublement de ses capacités de production de PVC, devant atteindre 140 000 tonnes à horizon 2012, pour un investissement global de M MAD 650. A l’instar des Groupes internationaux, la société compte également réaliser des opérations d’intégration en aval par le développement et l’acquisition d’autres unités de transformation de PVC.

Conclusion : Après une année 2009 difficile, caractérisée par la baisse des prix de PVC au niveau international dans un contexte de pratiques de dumping, SNEP réalise au terme du premier semestre 2010 des résultats en nette hausse, capitalisant principalement sur la reprise des prix de PVC et sur la contraction des niveaux d’importation au niveau local.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS 1ER SEMESTRE 2010

le Lun 27 Sep 2010 - 18:17
BCP : Un RNPG de M MAD 767,1 en appréciation de 6,8%

Fait : Publication des résultats semestriels à fin juin 2010.

Analyse : La Banque Centrale Populaire clôture le premier semestre 2010 sur une bonne tenue de son activité comme en atteste l’évolution de ses principaux indicateurs d’activité :

Le portefeuille obligataire de la Banque diminue de 6,9% comparativement au 31/12/09 pour se fixer à MAD 20,1 Md. Parallèlement, les actifs financiers disponibles à la vente se déleste de près de 18% à MAD 12,5 Md suite essentiellement au recul des TCN qui passent de MAD 6,1 Md au 31/12/09 à MAD 2,3 Md en juin 2010 ;
Poursuivant le développement du Corporate Banking, les crédits consolidés augmentent de 20,7% comparativement au 31/12/09 pour s’établir à MAD 47,3 Md dont 65,2% provenant de l’activité agrégée de la BANQUE CENTRALE POPULAIRE. Celle-ci enregistre une croissance de 23,4% de son portefeuille de créances à la clientèle à MAD 30,8 Md incluant une hausse de 18,8% à MAD 13,9 Md des crédits à l’équipement et le bond de 2,2x à MAD 3,9 Md des autres crédits ;
De leur côté, les ressources consolidées passent de MAD 97,6 Md à fin décembre 2009 à MAD 102,0 Md en juin 2010, soit une augmentation 4,5% recouvrant une hausse dans les mêmes proportions des ressources émanant des BPR à MAD 80,8 Md des dépôts de la clientèle à MAD 21,2 Md. Ces derniers profitent d’une croissance de 43,3% à MAD 1,3 Md des autres comptes créditeurs ;
Dans ce contexte, le PNB consolidé s’améliore de près de 24,7% comparativement au premier semestre 2009 se fixant à M MAD 1 709,0. Cette évolution inclue : ◊ Une amélioration de 67,8% à M MAD 877,0 de la marge d’intérêt reflétant l’élargissement du portefeuille de crédits ;

Une appréciation de 58,9% à M MAD 368,6 de la marge sur commissions ;
Et, une dégradation de 45,5% à M MAD 323,6 du résultat des activités de marché pâtissant de la détérioration de 49,2% des gains nets sur actifs financiers disponibles à la vente.
Pour leur part, les frais généraux (incluant les charges refacturées aux BPR) s’alourdissent de 46,5% à M MAD 450,0. Néanmoins, au niveau des comptes sociaux, les charges générales d’exploitation limitent leur progression à 15,2% se fixant à M MAD 663,1 ;
En conséquence, le résultat brut d’exploitation se bonifie de 14,9% comparativement à S1-2009 s’élevant à M MAD 1 152,2 ;
• Côté risque, le coût du risque consolidé passe d’une dotation nette de M MAD 17,7 à une reprise de M MAD 54,0 au S1 2010. Au niveau des comptes sociaux, les dotations nettes de provisions aux créances en souffrance se montent à M MAD 11,5 contre des dotations de M MAD 120,0 en S1-2009 ;
Au final, le RNPG ressort en hausse de 6,8% à M MAD 718,3.

Conclusion : En dépit d’une conjoncture économique difficile, la BANQUE CENTRALE POPULAIRE parvient à enregistrer des réalisations financières en appréciation capitalisant sur sa dynamique de développement du corporate banking, à travers une intervention soutenue dans le financement des projets structurants.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS 1ER SEMESTRE 2010

le Lun 27 Sep 2010 - 18:18
BMCE BANK : Des résultats semestriels bien orientés

Fait : Publication des résultats à fin juin 2010.

Analyse : Au terme du premier semestre 2010, l’encours consolidé des créances à la clientèle du Groupe BMCE Bank augmente de 9,2% à MAD 102,2 Md dont près de 72,7% provenant de l’activité agrégée, soit MAD 74,3 Md. Celle-ci intègre un renforcement de 5,7% à MAD 24,1 Md des crédits immobiliers lesquels représentent désormais près de 32,4% du portefeuille des engagements de la Banque au 30/06/2010. Pour leur part, les crédits à l’équipement évoluent de 4,7% à MAD 14,7 Md contre une progression de 5,6% à MAD 24,3 Md des crédits de trésorerie et à la consommation.
La part de marché de la Banque sur ce segment d’activité se fixe à 13,1%, en hausse de 0,2 point comparativement au 31/12/2009.
Parallèlement, les ressources consolidées en provenance de la clientèle enregistrent une légère baisse de 1,9% à MAD 120,1 milliards. L’activité agrégée assure, à elle seule, 76,5% des ressources du Groupe, soit MAD 91,9 Md. Cette croissance a été accompagnée par un changement de la structure des dépôts avec une hausse de 5,1 points à 46,5% des ressources rémunérées. En effet, en raison des tensions actuelles sur la liquidité, les comptes à vue créditeurs se replient de 13,3% à MAD 44,8 Md contre un renforcement de 10,1% à MAD 28,0 Md des dépôts à terme.
Par ailleurs, il convient de signaler que la Banque consolide son positionnement sur le segment des MRE avec des dépôts en hausse de 4,3% à MAD 12,6 Md, fixant la part de marché de l’établissement sur ce segment à 10,2%.
De son côté, l’actif financier à la juste valeur par résultat enregistre une légère progression de 1,1% à MAD 23,4 Md incluant :

Une baisse de 33,9% à MAD 5,3 milliards des Bons du Trésor ;
Et, une appréciation de 16,6% à près de MAD 17,3 Md des actions et autres titres à revenu variable. Côté profitabilité opérationnelle, le produit net bancaire s’apprécie de 12,8% à MAD 3 752,9 millions comprenant :
L’amélioration de 15,6% à MAD 2 386,9 millions de la marge d’intérêt ;
L’accroissement de 10,6% à MAD 601,1 millions du résultat des opérations de marché ;
Et, la croissance de 10,4% à MAD 671,6 millions de la marge sur commissions.
Au niveau de l’activité agrégée, le produit net bancaire marque une hausse de 7,7% à MAD 2,1 Md, porté notamment par la marge d’intérêt qui s’accroît de 9,9% à M MAD 1 133,4.
Par pôle d’activité, la Banque au Maroc contribue à hauteur de 49,7% au PNB consolidé du Groupe, tandis que les filiales à l’international assurent 37,5% des revenus opérationnels, contre 7,7% pour les services financiers spécialisés ; le reste émanant de la gestion d’actifs.
En dépit d’un contexte de conduite d’un programme d’investissement important (ouverture de 56 nouvelles agences entre juin 2009 et juin 2010), les charges générales d’exploitation consolidées cantonnent leur progression à 12% s’établissant à MAD 2 026,0 millions. Le coefficient d’exploitation s’améliore ainsi de 0,4 point à 54%.
Au niveau des comptes agrégés, le coefficient d’exploitation stagne comparativement à une année auparavant à 56,6% et ce, en dépit de l’élargissement de son réseau de distribution.
Le Résultat Brut d’Exploitation ressort en progression de 16,4% à MAD 1 545,6 millions.
Le coût du risque du Groupe se renforce de 15,8% à MAD 314,8 millions. Au niveau des comptes agrégés, les dotations nettes de provisions pour créances en souffrances s’élèvent à M MAD 165,7, contre M MAD 222,7 en juin 2009. Dans ce sillage, l’encours de provisions se renforce de 4,7% à MAD 2,8 Md, pour des créances en souffrance de MAD 4,1 Md, fixant le taux de contentieux à 5,4% au 30/06/10.
Au final, le résultat net part du Groupe s’améliore de 14% à MAD 516,8 millions.
La ventilation de celui-ci par secteur d’activité affiche une contribution de 67,5% de la Banque au Maroc, de 12,7% des filiales à l’international, de 11,3% des services financier spécialisés ; le reste émanant de la gestion d’actifs et des autres activités.

Conclusion : Dans un environnement économique peu propice, BMCE BANK parvient à dégager des résultats honorables, tirant notamment profit de l’expansion continue de son réseau de distribution couplée à une offre de produits adaptés aux besoins du marché. En termes de perspectives, la banque entend poursuivre son développement à l’international afin de devenir une banque continentale de référence. Pour financer ses ambitions, BMCE BANK devrait procéder à une augmentation de fonds propres de près de MAD 2,5 Md réservée au Groupe BFCM, dont la participation devrait passer de 19,94% à 25%.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
YAT
Nbre méssages : 1300
Humeur : Nachet Machet
Réputation : 37
Inscris le : : 20/12/2009

Re: RESULTATS 1ER SEMESTRE 2010

le Mar 28 Sep 2010 - 12:36
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
View more [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] from [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
YAT
Nbre méssages : 1300
Humeur : Nachet Machet
Réputation : 37
Inscris le : : 20/12/2009

Re: RESULTATS 1ER SEMESTRE 2010

le Mer 29 Sep 2010 - 11:39
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
View more [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] from [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS 1ER SEMESTRE 2010

le Mer 29 Sep 2010 - 15:31
CREDIT DU MAROC : Amélioration de 13,7% du PNB semestriel consolidé à M MAD 992,3 pour une capacité bénéficiaire de M MAD 223,6

Fait : Publication des résultats semestriels.

Analyse : Au terme du premier semestre 2010, et en dépit d’une croissance mitigée pour l’ensemble des opérateurs bancaires, les ressources clientèle consolidées du CDM marquent une légère progression de 1,1% rapport au 31/12/09 pour se monter à MAD 31,0 Md. Quasi-totalement drainé par la Banque de Détail et de Financement, cet encours est constitué à hauteur de 39,7% de dépôts rémunérés, contre une part similaire en décembre 2009. Totalisant MAD 33,3 Md, le portefeuille de crédits ressort en quasi-stagnation par rapport au 31/12/2009 dont près de 96% émanant de la Banque de Détail et de Financement. Celle-ci enregistre une hausse de 6,3% de ses crédits immobiliers à MAD 9,8 Md, une stagnation à MAD 10,5 Md de ses crédits de trésorerie et à la consommation et un recul de 1,8% à MAD 8,8 Md de ses crédits à l’équipement. Les autres crédits enregistrent, quant à eux, une dégradation de 17,8% à MAD 2,9 Md. Pour sa part, l’actif financier disponible à la vente se renforce de 48,2% à MAD 2,5 Md sous l’effet de la hausse de 47,9% à MAD 2,0 Md des instruments de la dette des administrations centrales. Dans ce sillage, le Produit Net Bancaire s’améliore de 13,7% à M MAD 992,3 (soit 50,1% de nos prévisions à fin 2010) profitant notamment de l’accroissement de 13,6% à M MAD 818,3 de la marge d’intérêt, de 16,0% à M MAD 156,1 de la marge sur commissions et de l’amélioration de 13,2% du résultat des opérations de marché à M MAD 48. De leur côté et en dépit d’un contexte de conduite d’un programme d’investissement important, les charges générales d’exploitation limitent leur progression à 4,6% pour s’établir à M MAD 417,8. Compte tenu d’un rythme de progression du PNB plus important que celui des charges, le coefficient d’exploitation s’améliore de 3,6 points à 42,1%. Pour sa part, et eu égard au contexte économique actuel pouvant favoriser une montée des risques, le coût du risque passe de M MAD 80,8 à M MAD 173,4 au 30 juin 2010. Au niveau des comptes sociaux, le portefeuille des créances en souffrance s’aggrave de 17,6% à MAD 1,9 Md tandis que les provisions y afférentes se renforcent de 16,4% à MAD 1,5 Md. Le taux de provisionnement s’établit, ainsi, à 78,2% contre 79,0% au 31/12/09. Pour sa part, le taux de contentieux passe de 4,9% à fin 2009 à 5,7% en S1 2010.
Au final, en dépit du renforcement du provisionnement, le résultat net part du Groupe gagne 4,4% à M MAD 223,6 (soit 45,9% de nos prévisions à fin 2010).

Conclusion : Des résultats honorables pour la filiale marocaine du CREDIT AGRICOLE SA au terme du premier semestre 2010. En effet, en dépit d’un environnement marqué par une conjoncture économique peu favorable, CREDIT DU MAROC poursuit sa politique commerciale ciblée lui permettant de consolider son positionnement dans le paysage bancaire marocain.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS 1ER SEMESTRE 2010

le Mer 29 Sep 2010 - 15:33
MICRODATA : Baisse de 6% du chiffre d’affaires à M MAD 122,7 en S1 2010

Fait : Publication des résultats semestriels 2010.

Analyse : Évoluant dans un marché de distribution informatique marqué par l’exacerbation de la concurrence sur le segment des grands comptes, MICRODATA draine au terme du premier semestre 2010 un chiffre d’affaires de M MAD 122,7 (soit 44,5% de nos prévisions 2010), en repli de 6,0% comparativement à pareille période une année auparavant. Toutefois, l’analyse des produits d’exploitation laisse apparaître des évolutions contrastées : Tandis que les ventes de marchandises en l’état reculent de 9% (suite au report de certains projets d’infrastructure de grande envergure), les ventes de biens et services produits (correspondant essentiellement à des contrats de maintenance et des projets à valeur ajoutée) se bonifient de 36,9% à M MAD 11,5, portant ainsi leur contribution dans les revenus de la société à plus de 9%.
Malgré cette baisse d’activité, le résultat d’exploitation progresse de 11,9% pour s’élever à M MAD 20,6 (soit 52,9% de nos prévisions 2010). Parallèlement, la marge opérationnelle s’élargit de 2,7 points à 16,8%. Cette situation est essentiellement redevable à la baisse de 10,1% des achats revendus de marchandises à M MAD 90,3, traduisant vraisemblablement un retrait des prix du matériel informatique négocié par la société.
En revanche, le résultat financier passe de K MAD –17,9 en S1 2009 à M MAD –4,0 au terme du premier semestre 2010, subissant la forte détérioration du bilan de change.
Compte tenu de ce qui précède, la capacité bénéficiaire se défait de 9,7% pour s’établir à M MAD 12,1 (soit 46,2% de nos prévisions 2010), ramenant la marge nette à 9,9% contre 10,3% en S1 2009.
Quant aux perspectives de développement, le Senior Management de MICRODATA demeure confiant, capitalisant sur la montée en puissance escomptée des projets d’infrastructure informatique au Maroc et la capacité de la société à s’adapter rapidement aux changements que peut connaître son environnement.

Conclusion : Les résultats de MICRODTATA en S1 2010 pâtissent du tassement des investissements en matériel informatique des multinationales dans un contexte de persistance des effets de la crise à l’internationale. Toutefois, l’activité devrait profiter au second semestre 2010 de la réalisation de certains projets reportés.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS 1ER SEMESTRE 2010

le Mer 29 Sep 2010 - 15:34
AFRIQUIA GAZ : Hausse de 18,4% à M MAD 1 679,1 du chiffre d’affaires à fin juin 2010

Fait : Publication des résultats au terme du premier semestre 2010.

Analyse : Au terme du premier semestre 2010, AFRIQUIA GAZ semble consolider son leadership sur le marché de l’emplissage et de la distribution des GPL au niveau local (avec un market share de 42,2%) consécutivement à la progression de 4,5% à 417 927 TM de ses ventes.
Suite à un effet prix favorable dans le sillage de la hausse des prix de reprise comparativement
à 2009, le chiffre d’affaires de la filiale gaz du Groupe AKWA ressort àM MAD 1 679,1 (soit 57,8% de nos prévisions pour 2010), en hausse de 18,4% comparativement à une année auparavant.
Dans une proportion quasi-identique et capitalisant principalement sur l’optimisation de l’ensemble des maillons de la chaîne de valeur, le résultat d’exploitation se hisse de 18,5% à M MAD 238,6 (soit 59,1% de nos prévisions pour 2010). Par conséquent, la marge opérationnelle se stabilise à 14,2%.
Intégrant un résultat financier de M MAD 3,4 (vs. M MAD 2,8 une année auparavant) et un résultat non courant de M MAD 7,2 (vs. M MAD 6,5 à fin juin 2009), le résultat net de la société s’établit à M MAD 175,4 (soit 58,2% de nos prévisions pour 2010), contre M MAD 149,9 à fin juin 2009 (soit +17,0%). Par conséquent, la marge nette se replie de 0,2 point à 10,4%.
Côté structure bilancielle, les fonds propres s’apprécient de 5,0% à M MAD 1 646,3, suite principalement à l’amélioration de la capacité bénéficiaire. De son côté, la trésorerie nette absorbe son déficit, passant de M MAD -32 à M MAD 555, probablement suite au remboursement partiel de la caisse de compensation.
Pour sa part, l’endettement net de la société se déprécie de 52,5% à M MAD 353,1, ramenant le niveau du gearing à 21,4% contre 47,4% une année auparavant. Néanmoins, ce niveau devrait augmenter à fin 2010 suite à la contraction en juillet dernier d’un emprunt obligatoire de M MAD 600.
En parallèle, la filiale gaz du Groupe AKWA affiche une très bonne autonomie financière matérialisée par niveau de fonds propres représentant 82,3% du total des sources de financement (contre 68% à fin juin 2009).
En consolidé, le chiffre d’affaires se bonifie de 22,3% à M MAD 1 630,7, le résultat d’exploitation se hisse de 21,4% à M MAD 245,2 tandis que le résultat net part du Groupe s’établit à M MAD 170,7, en hausse de 20,0%.
En terme de perspectives, le Top Management de la société table sur la poursuite de la croissance durant le second semestre dans des proportions similaires à celle du 1er semestre.

Conclusion : La filiale gaz du Groupe AKWA réalise au terme du premier semestre 2010 des indicateurs financiers en nette amélioration, tirant amplement profit de la hausse des prix de reprise ainsi que de l’optimisation des maillons de sa supply chain.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Contenu sponsorisé

Re: RESULTATS 1ER SEMESTRE 2010

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum