Partagez
Aller en bas
Papa
Nbre méssages : 329
Inscris le : : 15/08/2008

Rapport sur la crise financière

le Ven 19 Déc 2008 - 8:46
Rapport RENE RICOL sur la crise financière

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Pelican
Nbre méssages : 16454
Inscris le : : 12/08/2008

Portefeuille cible BMCE Capital Bourse 2009

le Sam 10 Jan 2009 - 11:31
Portefeuille cible BMCE Capital Bourse 2009 (1/13)



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Si vous ne pouvez plus le télécharger, vous pouvez le demander par mail à l'adresse : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Pelican
Nbre méssages : 16454
Humeur : En construction
Réputation : 69
Inscris le : : 12/08/2008

Re: BIBLIOTHEQUE

le Dim 8 Mar 2009 - 21:52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]






Résumé:



Plus
qu'un métier, le trading est un art. S'il se nourrit de techniques
éprouvées, il fait également appel à d'autres paramètres. Tout l'objet
de cet ouvrage est de vous en dévoiler le contenu pour que vous puissiez
spéculer avec succès sur les marchés financiers.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Afficher le sommaire

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Lire le premier chapitre

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "...
Sécurité->Liquidité->Rendement
avatar
Pelican
Nbre méssages : 16454
Humeur : En construction
Réputation : 69
Inscris le : : 12/08/2008

Re: BIBLIOTHEQUE

le Dim 8 Mar 2009 - 21:52










Résumé:




La
psychologie est souvent occultée en trading. Pourtant, tous les grands
traders, sans exception, considèrent la maîtrise des émotions comme
l'élément le plus significatif dans la réussite en trading.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Afficher le sommaire

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Lire le premier chapitre

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "...
Sécurité->Liquidité->Rendement
avatar
Admin
Admin
Admin
Nbre méssages : 2803
Réputation : 36
Inscris le : : 11/08/2008

Re: BIBLIOTHEQUE

le Sam 23 Mai 2009 - 12:14
Nouveaux documents archivés.



Cliquez ici pour sélectionner les documents que vous voulez télécharger:



Collection des documents disponibles en bibliothéque
avatar
Papa
Nbre méssages : 329
Réputation : 14
Inscris le : : 15/08/2008

Re: BIBLIOTHEQUE

le Sam 23 Mai 2009 - 22:12
Bonsoir tout le monde

Livre de M. OLIVIER SEBAN "Tout le monde mérite d'être riche" d'une valeur de 19,80 .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonne lecture

_________________
"Un projet flou aboutit toujours à une connerie précise" Général Mac Arthur
avatar
Papa
Nbre méssages : 329
Réputation : 14
Inscris le : : 15/08/2008

Magazine Patrimoine et Marchés N° 9 juin 2009

le Jeu 9 Juil 2009 - 22:00
Patrimoine et Marchés N° 9 juin 2009
A lire : Perspectives des marchés financiers. Interview de M. El Mostapha Belkhayate Laughing lol!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Un projet flou aboutit toujours à une connerie précise" Général Mac Arthur
avatar
Papa
Nbre méssages : 329
Réputation : 14
Inscris le : : 15/08/2008

livre

le Jeu 9 Juil 2009 - 22:00
Livre : Le diagnostic financier de l'entreprise
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonne lecture

_________________
"Un projet flou aboutit toujours à une connerie précise" Général Mac Arthur
avatar
Admin
Admin
Admin
Nbre méssages : 2803
Réputation : 36
Inscris le : : 11/08/2008

Re: BIBLIOTHEQUE

le Jeu 3 Sep 2009 - 15:51














Reportage
Le nouveau visage de Marrakech
L'exode rural a donné lieu à l'extension des douars sans infrastructures de base
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Publié le : 02.09.2009 | 14h42




















Marrakech,
ville presque millénaire, capitale durant la période des trois
Dynasties (Al Mohade, Almoravide et Sâadienne), a connu, à travers
l'Histoire, le haut et le bas dans tous les domaines depuis la création
de sa médina en 1060 et la ville nouvelle de Guéliz dès l'avènement du
protectorat français en 1912. Aujourd'hui, la ville aux multiples cités
est livrée à elle-même.














[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On
y relève toutes les irrégularités qu'on peut imaginer. Ces
irrégularités ont complètement changé la physionomie d'une ville
paisible.

Stagnation ou décadence ?
La décadence date
des années 80. A ce moment-là, le président du conseil municipal
habitait Rabat, travaillait à Casablanca. Il consacrait le temps qu'il
lui restait aux courriers de Marrakech, dont il était le député.
Marrakech a retrouvé ses jours meilleurs après le découpage
administratif du 1 janvier 1991 pour se retrouver avec trois
préfectures et trois municipalités : la Médina, la Ménara et Sidi
Youssef et deux provinces : Al Haouz et Chichaoua. Si les deux
provinces ont gardé leur entité, les trois préfectures avec leurs
municipalités furent regroupées en une seule unité administrative en
2001.

Ainsi, un seul gouverneur gérait les problèmes de près
d'un million et demi d'habitants en plus des affaires de la
coordination de la wilaya, et ce, malgré l'édification des structures
administratives de base, notamment les sièges des préfectures et des
municipalités ainsi que les sièges de certains services régionaux. Quel
gâchis et quel effort en vain. Les autres départements ont connu le
même sort, notamment les services de la police avec un effectif réduit,
face aux multiples problèmes surtout après l'extension de la ville,
l'urbanisation des douars, c'est-à-dire l'incorporation dans le
périmètre urbain de près de 300 douars dépourvus de toute
infrastructure de base. Ce regroupement hasardeux a été effectué à la
demande de certains partis politiques lors du colloque des
collectivités tenu à Casablanca, pour garder l'unité de la ville.
Toutefois, le regroupement n'a rien donné de positif sur tous les
plans. C'est le début d'une décadence assurée.

La ville a
connu, depuis l'année 2004, le lancement de grands projets touristiques
et immobiliers, ce qui a rendu la vie des Marrakchis plus difficile,
sur le plan de la circulation, du travail et surtout pour l'accès à la
propriété d'un logement. Les prix immobiliers ont été multipliés par
dix voire plus. Près de 2000 autorisation de construction d'immeubles
sont données, c'est-à-dire près de 2000 chantiers sont ouverts sur les
avenues et rues et surtout dans les quartiers résidentiels où les
villas sont remplacées par des immeubles R + 5 de 25 à 40 appartements
voire plus.

L'exode rural a encore pris de l'ampleur ce qui a
donné lieu à l'extension des douars qui se trouvent autour ou à
l'intérieur de la ville, sans infrastructure aucune, et la
transformation des anciennes maisons de certains quartiers en habitat
multiple avec cinq à vingt familles par maison.

Les cas de Hay Salam, Kbour Chou, Bab Aylane.

Il est vrai qu'un grand effort a été entrepris par l'administration
pour résoudre certains problèmes de ces quartiers bidonville, mais les
constructions sauvages et l'usurpation des terrains collectifs, habous,
domaniaux et même privés ont enregistré des chiffres records, ce qui a
donné lieu à des litiges interminables devant toutes les instances
judiciaires sans qu'ils soient résolus.
Cette situation a causé,
également, la croissance des agressions et délits de tout genre, d'où
l'insécurité dans plusieurs quartiers.

Certes, le taux de
criminalité à Marrakech est moins important que dans certaines villes
du Royaume, mais sa croissance est inquiétante pour une ville jadis
paisible et avec moins de problèmes, même si elle est parmi les cités
pauvres du Royaume.

Le désintéressement des élus
Mais
ce qui inquiète le citoyen marrakechi en général, c'est bien le
désintéressement du corps élu depuis quelques années. Nos élus ne
donnent aucune importance aux problèmes quotidiens des habitants, tels
que le ramassage des ordures même s'il est concédé à deux sociétés,
sans contrôle aucun. L'état lamentable des trottoirs qui décourage les
piétons à la marche, en sus de son occupation par les cafés,
restaurants et autres commerces, l'état indescriptible des rues qui
sont chahutées de tranchées laissées soit par les travaux d'adduction
d'eau ou de téléphone, les nids de poules et les dos d'âne qui sont
faits non pas par l'administration, mais par les habitants sans
autorisation, les pistes cyclables impraticables, ce qui pousse les
cyclistes et motoristes à rouler sur la chaussée à côté des automobiles
et gros engins, la suppression des pistes cyclables sur certaines
artères, les espaces dits «verts» devenus des dépôts de gravats et
d'ordures, la peinture extérieure des bâtiments et maisons devenues
multicolores : de rougeâtres comme il est prévu aux textes pour devenir
marron foncé ou clairs, ou roses ou gris, ou encore jaunes ou blancs,
sans oublier le bleu, le vert ou le noir pour se distinguer des autres
bâtiments, et ce, devant le mutisme total des responsables municipaux.
L'élagage des arbres d'alignement des avenues et rues n'est plus
effectué depuis plusieurs années, ce qui a entraîné des dizaines
d'accidents causant des dégâts humains et matériels. Les arbres tombés
par le manque d'entretien ou arrachés par un tiers ne sont jamais
remplacés et les auteurs de l'abattage de ces arbustes presque
centenaires n'ont été jamais réprimés. C'est, d'ailleurs, l'une des
raisons qui poussé les électeurs à voter le changement lors du dernier
scrutin du 12 juillet dernier.

Ce désordre architectural et de
couleur a été entamé par la municipalité de Marrakech qui a choisi la
couleur jaune clair pour le bâtiment du théâtre dont la construction ne
verra jamais la fin, alors que les travaux pour l'édification de cet
ensemble de murs et de piliers ont commencé en 1981

Les
techniciens municipaux qui, en principe, doivent veiller sur les textes
de loi, respecter les plans et la couleur extérieure des bâtiments ne
prêtent, malheureusement, aucune attention à ces irrégularités ou
anomalies soit par ignorance, soit par arrangement au détriment de la
ville et de son esthétique. L'occupation du domaine public est devenue
une chose courante dans toutes les rues et avenues, et même dans les
quartiers résidentiels. Il sera superflu de citer un quartier ou une
avenue, car toute la ville est infectée par ce phénomène.
Les zones
non edificandie sont transformées en zones constructibles ; les préaux
réservés aux piétons sont, désormais, incorporés aux magasins et
commerces; les sous-sol des immeubles prévus pour les parkings sont
transformés en boulangerie, pressing, night-club, salle de jeu,
restaurant, super marché, dépôts de marchandises ou utilisés pour
d'autres commerces qui sont autorisés ou non par la municipalité. Les
sous-sol de certains immeubles réalisés par l'ERACT comme parkings sont
abandonnés parce qu'ils ne sont pas achetés par les acquéreurs des
appartements, ou inaccessibles en raison de la mauvaise réalisation de
la pente menant au parking, c'est bien le cas de l'opération Al Warda
sur l'avenue Allal El Fassi, laissant ainsi des centaines de voitures
jonchées sur l'avenue et dans les rues avoisinantes, ce qui donne
l'occasion aux malfaiteurs d'élargir leur champ d'activité laissant
derrière eux des victimes, mais aussi du travail de plus à la police
dont l'effectif actuel ne peut pas résoudre les problèmes de deux
millions habitants dans un périmètre de près de 15000 km2.

La
cessation des espaces verts par la municipalité à des tiers pour y
construire des commerces est devenue une chose courante depuis 1992
(Jardin El Harti, Jardin Egret, avenue Allal El Fassi,…) pour ne citer
que ces trois cas que tous les citoyens déplorent énergiquement.

Il est vrai que cette opération de cessation du domaine municipal
prévue pour des espaces verts, a été entamée aux années 80 (Daoudiate,
l'hivernage, l'avenue de France, Bab Doukkala, avenue de Safi, Sidi
Youssef ben Ali,…)

Cette situation est due, certainement, à
l'absence du schéma directeur. C'est d'ailleurs, l'une des rares villes
qui ne possède pas de schéma directeur. Est-ce un choix ou une anomalie
? La situation profite très bien aux responsables pour en décider ce
qu'ils veulent sans contrainte.

Des terrains municipaux cédés
aux tiers aux années 70 à 80 DH le mètre carré, pour construire des
projets hôteliers et qui valent actuellement entre 12 et 20.000 DH sont
toujours non exploités, c'est-à-dire abandonnés.

12 millions de dirhams pour la circulation
«Circuler
normalement à Marrakech, sans perdre son sang-froid, relève du défi,
quasiment de l'impossible», confie un visiteur de la ville en parlant
de la circulation à Marrakech. Et, pourtant 12 millions de dirhams dont
8 millions du ministère de l'Intérieur et 4 millions du conseil
municipal de Marrakech sont déboursés à une société suisse pour
réaliser une étude sur la circulation dans la ville rouge. A l'issue de
cette étude, la municipalité a entamé l'exécution des recommandations
dont notamment la création du rond point de la Liberté où il n'y a plus
de priorité à droite. Résultat : des embouteillages quasi-permanents
sur les huit voies où on constate l'arrêt et la bousculade des dizaines
de voitures sur les huit sens.

Ajouter à ce «rond point»,
l'emplacement des sens interdits à tort et à travers rendant la
circulation impossible sur l'avenue Mohammed V avec une fil de 20 à 50
voitures et autres engins roulants derrière chaque feu de
signalisation. La majorité de ces sens interdits n'est pas respectée
par les vélomotoristes, cyclistes et même des voitures, car il est
insensé de circuler sur une rue et de se heurter avec un sens interdit.
Avant cette étude, la circulation à Marrakech était fluide et sans
problème aucun. Aujourd'hui, c'est une tâche des plus laborieuses,
stressantes et des plus délicates. On a donc «acheté» cette situation
pour 12 millions de dirhams pour faire subir le citoyen marrakechi et
les visiteurs la dure épreuve des improvisions imposées par le conseil
communal à cette ville. Celle-ci n'a nullement besoin d'une étude qui
n'a donné que des embouteillages issus des interdits insensés et
irréfléchis. Le nouveau Conseil communal sera-t-il capable de résoudre
ces problèmes qu'il a hérités de son prédécesseur et redonner à
Marrakech l'image qui est la sienne d'une ville propre et sécurisé, une
ville où la circulation est fluide et sans détour ni problème ?
------------------------------------------------------------
Une obscurité totale

Dernièrement
et depuis la veille du mois sacré de Ramadan et à ce jour, un phénomène
inquiète les citoyens. Il s'agit de l'éclairage public qui fait défaut.
Des rues, voire des quartiers, sont plongés dans l'obscurité totale.
Est-ce une panne technique irréparable ou un simple boycottage ? Aucune
réponse aux interrogations des habitants faites directement ou par
l'intermédiaire des autorités locales, ce qui a poussé certains
citoyens à penser qu'il s'agit d'une mesure municipale pour diminuer la
circulation des gens la nuit et donner l'occasion aux malfaiteurs
d'opérer sans être vus.
-----------------------------------------------------------------
Inobservation des lois

Marrakech
est devenue célèbre en tant que fief du non-respect des lois. On y
relève une quarantaine de publications étrangères sans autorisation
aucune défiant ainsi le code de la presse sans aucun souci, notamment
l'article 28 qui stipule : "Aucun journal ou écrit périodique
(étrangers) ne peut être créé, publié ou imprimé sans qu'un décret
d'autorisation ne soit au préalable intervenu sur demande écrite faite
dans les formes prévue à l'article 5…". Malheureusement, il existe des
publication sans la moindre indication dont le n° du dépôt légal,
l'adresse, le nom du directeur, l'adresse de l'imprimerie. La diffusion
de ces publications, contrairement aux textes de loi, est faite par
leurs propriétaires qui n'ont aucune autorisation.

C'est à
Marrakech qu'on relève l'inobservation flagrante du code de la route :
stationnements interdits, stationnement en deuxième position,
stationnement sur les trottoirs, sur les espaces verts, devant les
garages…, l'occupation de la chaussée par les chantiers de construction
ou par des voitures et engins abandonnés.

Par
Mustapha Benhida | LE MATIN
avatar
Admin
Admin
Admin
Nbre méssages : 2803
Réputation : 36
Inscris le : : 11/08/2008

Re: BIBLIOTHEQUE

le Sam 31 Oct 2009 - 15:30
"LE PLUS GRAND MAL QUI PUISSE ARRIVER A L'HOMME C'EST QU'IL EN VIENNE A PENSER DU MAL DU LUI-MEME." Goethe


Livre à télécharger :

ESTIME DE SOI
LE POUVOIR INTERIEUR



Apercu :


UN MESSAGE DE L’AUTEUR


Bienvenue
au cours d'Estime de Soi L'Estime de Soi est la base même de notre
conscience. C'est notre jugement le plus profond. C'est la réputation
que nous nous accordons et par conséquent le filtre au travers duquel
nous créons notre propre réalité et sommes en interaction avec le
monde. Tout ce qui compose notre existence est déterminé par l'Estime
que nous avons de Nous-mêmes.


Le Séminaire auquel vous allez
participer vous donnera le pouvoir de vous transformer pour devenir
celui ou celle que vous désirez profondément. Il vous montrera comment
vous avez choisi d'être la personne que vous êtes actuellement:

 en vous fournissant des informations pratiques que vous pourrez utiliser dans votre vie
quotidienne,
 en vous aidant à découvrir l'Image actuelle que vous avez de Vous-mêmes,

en vous donnant le pouvoir de créer une Image forte et positive de
Vous-mêmes et de trouver la clarté qui vous est nécessaire pour choisir
avec certitude votre nouvelle Image.



L'Estime de Soi est
l'approbation et la désapprobation de vous-même, par vous-même. Elle
représente à quel point vous vous sentez, estimez et croyez capable,
digne d'estime et valable. C'est la façon dont vous vous percevez,
l'image mentale et les croyances que vous avez sur vous-même en tant
qu'individu. C'est votre manière d'envisager chaque aspect de votre existence.

Plus
important encore, votre Propre Estime définit la relation que vous
entretenez avec vous-même. Il s'agit ici de vos valeurs. L'Estime de
Soi est la valeur qui détermine toutes les autres.

Ceci paraît
facile, et pourtant notre espèce humaine entière souffre d'avoir une
Estime de Soi endommagée. Ce pouvoir intérieur peut nous ouvrir les
portes dont nous avons choisi de franchir le seuil aussi bien que de
limiter notre expérience de la vie.

Nous sommes les architectes
de notre propre sort et de notre destin. Nous sommes notre propre boule
de cristal et notre jeu de Tarots. Tels des comédiens sur une scène,
nous ne faisons que jouer et mettre en scène ce que nous croyons
profondément déjà être. Nos valeurs se situent à des niveaux de
conscience très profonds qu'il nous faut d'abord identifier.
Ensuite
les valeurs auto-destructives doivent être restimulées puis lâchées,
afin d'être remplacées par des valeurs positives. Bien que ce processus
soit simple, il n'est pas forcément facile : un changement et une
transformation profonds nécessitent une attention soutenue ainsi que de
la pratique.

Tant que vous persistez dans votre choix
d'atteindre une haute Estime de Vous-même, vous êtes assuré d'avoir une
nouvelle Image de Vous-même.
Sachez bien qu'au bout du compte, vous
obtiendrez des récompenses bien au-delà des efforts et des difficultés
rencontrés pendant le parcours.......



"ESTIME DE SOI : LE POUVOIR INTERIEUR"

Livre format PDF de 120 pages à demander exclusivement par email : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Admin
Admin
Admin
Nbre méssages : 2803
Réputation : 36
Inscris le : : 11/08/2008

Re: BIBLIOTHEQUE

le Sam 31 Oct 2009 - 16:14
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Hidden Divergence
Divergence, which is a term that techni-
cians use when two or more averages or
indices fail to show confirming trends,
is one of the mainstays of technical
analysis. Here’s a new way to use oscil-
lators and divergence as well as meth-
ods to locate entry levels during a trend.


Anglais

Disponible via Email : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Pelican
Nbre méssages : 16454
Humeur : En construction
Réputation : 69
Inscris le : : 12/08/2008

Re: BIBLIOTHEQUE

le Mar 26 Jan 2010 - 17:19
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Bonjour
ci dessous un excellent livre :
Le chartisme. Méthodes et stratégies pour gagner en Bourse

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
pour le telecharger :http://www.megaupload.com/?d=M5NK4T13

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "...
Sécurité->Liquidité->Rendement
Contenu sponsorisé

Re: BIBLIOTHEQUE

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum