Forum Bourse Maroc

منتدى بورصة الدارالبيضاء
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  Règlement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les arbitrages de fin d'année

Aller en bas 
AuteurMessage
Pelican

avatar

Nbre méssages : 16463
Humeur : En construction
Réputation : 69
Inscris le : : 12/08/2008

MessageSujet: Les arbitrages de fin d'année    Mer 20 Oct 2010 - 16:06

Bourse: Les arbitrages pour la fin d’année
· Les conseils de BMCE Capital Bourse

· Maintenir ses positions sur les grosses capitalisations



En dépit d’un léger décrochage lors des dernières séances, le marché boursier est clairement orienté vers la hausse. Associées au retour des investisseurs, les performances annuelles sont importantes. A la mi-octobre, elles s’élèvent à plus de 15%. De même pour le flux transactionnel qui dépasse les 33 milliards de DH à fin septembre bondissant de 144% en glissement annuel. Dans ces conditions favorables, les arbitrages pour les placements en actions pour ce dernier trimestre de l’année sont primordiaux. A ce titre, BMCE Capital Bourse, comme nous l’annoncions dans notre édition du 19 octobre, a concocté un stock guides des 32 principales valeurs marocaines. Dans ce benchmark, la société de Bourse n’émet aucune recommandation sur 3 valeurs. Elle préconise d’en accumuler 9, d’en conserver 14, d’en acheter 4 et d’en vendre une. Revue de détail

A l’achat

· Addoha: Objectif de cours 159 DH

Compte tenu de ses réalisations commerciales et financières, le groupe Addoha dispose des faveurs de la société de Bourse et du marché tout entier. Et pour cause, il a pu totaliser, à la mi-septembre 2010, un cumul de compromis de vente, tous segments confondus, de plus de 38.200 logements, correspondant à un chiffre d’affaires sécurisé de 21 milliards de DH.
De même, pour le seul segment haut standing, se sont 4.787 unités qui ont été écoulées pour un équivalent à des revenus sécurisés de 12 milliards de DH. Même constat sur le segment social, dans lequel le promoteur a vendu plus de 26.178 unités. Eu égard à ces réalisations, le groupe revoit à la hausse ses prévisions de vente à 35.000 unités pour fin 2010.
Et par la même, le marché rehausse ses recommandations. A noter que le cours actuel de la valeur se chiffre à 104,55 DH.

· BCP: Objectif de cours 442,7 DH

La valeur est l’une des plus prisées en Bourse en ce moment, tant les perspectives de la banque sont prometteuses. Capitalisant sur le développement du Corporate Banking, elle a pu réaliser des performances financières en nette amélioration (PNB de 1,7 milliard et RNPG de 767 millions de DH). De plus, BCP ambitionne d’acquérir une nouvelle dimension par le biais de la fusion-absorption de la Banque Populaire Régionale de Casablanca.
Selon BKB, cette opération se traduirait concrètement par une augmentation 74,5% du PNB à 4,7 milliards de DH en 2010 et de 17% à 5,5 milliards en 2011. Idem pour le RNPG qui devrait s’apprécier de 67% à 1,8 milliard de DH en 2010 et de 12% à 2 milliards en 2011. Par ailleurs, son cours actuel se situe à 380,50 DH.

· Ennakl: Objectif de cours 85,30 DH

La première société introduite à la Bourse de Casablanca en 2010, et probablement la seule, semble tenir le coup en raison de réalisations semestrielles prometteuses (chiffre d’affaires de 1,8 milliard de DH et résultat de 74 millions de DH).
De même, le leader du marché automobile tunisien présente des perspectives ambitieuses. En effet, sa stratégie repose sur la diversification des gammes de produits commercialisés, le renforcement de son partenariat avec le groupe Volkswagen, le développement de son réseau de distribution (en augmentant le nombre d’agences de 17 actuellement à 21 points de vente à horizon 2011) et l’amélioration du service après-vente. Cela devrait se traduire sur le plan financier par des revenus consolidés de 2,2 (+15,9%) en 2010 et de 2,3 (+6%) en 2011. La capacité bénéficiaire consolidée devrait, également s’établir à 155,5 millions de DH (+20%) en 2010 et 178,4 millions de DH (+14,7%) en 2011. Actuellement son cours cote à 72 DH.

· Eqdom: Objectif de cours 1.999 DH

La petite capitalisation appartenant au Groupe Société Générale maintient le cap dans un contexte difficile. Elle ambitionne, en plus, d’éviter la détérioration de la qualité de son portefeuille en durcissant l’octroi de crédits en dépit d’une baisse de la production. Toutefois, celle-ci pourrait profiter, en cas de retournement du marché, d’une assise financière solide pour résister à l’augmentation du coût du risque. De même, elle pourrait des opportunités de croissance externe selon BKB et ainsi doubler ses efforts pour maintenir son coefficient d’exploitation. Dans ces conditions, des croissances de 4,3% du PNB à 673 millions de DH en 2010 et de 4% à 700 millions de DH en 2011 sont prévues. Idem pour les prévisions des résultats nets prévisionnels 2010 et 2011 qui s’établissent à 241 et 249 millions de DH, en évolutions respectives de 2,5 et 3,7%. A noter que la valeur n’a pas traité lors de la séance du 19 octobre mais son cours se situe à 1.660 DH.

A accumuler

· Auto Hall: Objectif de cours 99,13 DH

En dépit d’une baisse d’activité, en raison d’un contexte difficile, Auto Hall parvient à afficher des bénéfices. D’ailleurs, le groupe entend poursuivre sur ce trend à travers la restructuration de son organisation pour conforter définitivement son statut de holding automobile multi-métiers. Au niveau investissements, le groupe devrait dédier une enveloppe de 160 millions de DH pour l’extension de son réseau en 2010.
Côté prévisions financières, la société de Bourse prévoit pour le groupe un chiffre d’affaires consolidé de 3 milliards de DH (+4%) en 2010 et de 3,2 milliards de DH (+5%) en 2011, pour des capacités bénéficiaires respectives de 227 et de 247 millions de DH. Signalons que le cours de la valeur en bourse s’est chiffré à 94,50 DH.

· BMCI: Objectif de cours 1.089 DH

Bilan trimestriel satisfaisant pour la filiale du groupe BNP Paribas. Malgré l’amélioration des réalisations opérationnelles à travers la maîtrise des charges, BMCI semble opter pour le renforcement de son coût du risque dans un contexte d’incertitude pouvant affecter la qualité de signature de la clientèle bancaire.
L’établissement privilégie, dans ces conditions, une stratégie prudente en dépit d’un contexte sectoriel concurrentiel marqué par une accélération de la croissance aussi bien organique qu’externe des principaux acteurs de la place. A ce titre, BKB prévoit un taux de croissance annuel moyen sur la période 2009-2011 de 7,2% à 59 milliards de DH pour les crédits et de 3,4% à 44 milliards de DH pour les dépôts.
Au niveau opérationnel, le PNB devrait s’élever à 2,8 en 2010 (+7,5%) et à 3,1 milliards (+9,0%) en 2011. Le RNPG devrait, également, s’apprécier de 6,1% à 792,5 millions de DH en 2010 et de 9,3% à 866 millions de DH en 2011. En attendant, la valeur a terminé la séance d’hier à 1.010 DH.

· Centrale Laitière: Objectif de cours 13.200 DH

La filiale agroalimentaire de l’ONA maintient le cap au terme du premier semestre 2010, malgré le contexte défavorable.
A tel point que l’extension de sa capacité de production globale à 2,3 millions de litres par jour, combinée au développement de l’activité de la ferme laitière, devrait lui permettre d’envisager des possibilités d’exportation «avec sérénité, notamment en ciblant, dans un premier temps, les marchés maghrébin et sénégalais». Par ailleurs, suite à la réorganisation des holdings ONA et SNI, une OPV devrait être lancée sur la valeur et sur les autres filiales agroalimentaires, Bimo et Sotherma. De plus, un regroupement de ces 3 sociétés au sein d’une structure dédiée «Yawmi Holding» est également à l’étude. Par conséquent, Centrale Laitiere devrait, selon BKB, brasser dans les deux années à venir des revenus consolidés de 6,2 (+8%) et de 6,5 (+6%). Le RNPG devrait se bonifier de 11,3% en 2010 à 696 millions de DH et de 8,2% en 2011 à 753 millions de DH. Toujours est-il, la valeur n’a pas traité lors de la journée d’hier, mais son cours se fixe à 11.950 DH.

· CMT: Objectif de cours 1.593 DH

La Minière de Touissit parvient, grâce à sa politique de couvertures favorable et à l’évolution positive des cours des métaux et du dollar, à afficher des résultats semestriels en nette amélioration. Capitalisant sur cette politique, CMT ambitionne de poursuivre sa stratégie de diversification de son portefeuille d’activité. Celle-ci devrait se matérialiser par l’acquisition de nouveaux permis miniers tant au niveau national qu’à l’étranger, notamment pour la production de cuivre, d’uranium et d’or. De fait, les prévisions sont assez prometteuses. CMT devrait réaliser des revenus de 503 millions de DH en 2010 (+13,0%), pour une capacité bénéficiaire de 247 millions (+19,5%). En 2011, le chiffre d’affaires devrait s’apprécier de 10% à 554 millions de DH tandis que le résultat net devrait ressortir en hausse de 13,4% à 280 millions de DH. Cours actuel: 1.503 DH.

· Cosumar: Objectif de cours 1.720 DH

Réalisations semestrielles mitigées pour le sucrier. En dépit de l’amélioration de son activité, la filiale de l’ONA voit sa rentabilité se détériorer en raison d’éléments non récurrents. Mais au niveau des perspectives, c’est une autre paire de manches. Même si Cosumar table sur un retrait de 7% de sa production en 2010 à 380.000 tonnes, les précipitations enregistrées dans l’ensemble des périmètres lui ont permis de reconstituer des réserves en eau d’irrigation importantes, lui donnant une meilleure visibilité pour les prochaines campagnes agricoles.
De plus, la société poursuit l’étude d’opportunités de développement à l’international, particulièrement en Afrique australe et subsaharienne. A plus long terme, le groupe demeure ouvert à des partenariats capitalistiques avec un opérateur sucrier au Brésil, devant lui permettre de sécuriser ses approvisionnements en sucre brut. Au même titre que Centrale Laitière, elle devrait faire l’objet d’une OPV pour augmenter sa profondeur en Bourse.
Côté chiffres, Cosumar devrait générer un chiffre d’affaires consolidé de 5,6 milliards de DH en 2010 pour un RNPG de 609 millions de DH. En 2011, les recettes consolidées devraient se bonifier de 3,5% à 5,8 milliards de DH et le RNPG devrait s’apprécier de 6,8% à 651 millions de DH. Au volet comportement boursier, la valeur n’a pas traité lors de la séance du 19 octobre, mais son cours s’élève à 1.620 DH.

· Holcim: Objectif de cours 2.700 DH

La filiale marocaine du groupe cimentier suisse surperforme le marché au terme du premier semestre 2010 mais elle redoute la surcapacité à venir du marché. A ce titre, Holcim Maroc devrait continuer à profiter du potentiel des régions ouest et sud centre notamment après la consolidation de sa participation dans le capital d’Holcim AOZ (filiale portant l’usine de Settat) à hauteur de 60%. Toutefois, le management de la société prévoit un repli de 1% des ventes sectorielles pour l’année 2010 en raison d’un manque de liquidités combiné au ralentissement des projets de logement économique et des chantiers d’infrastructures.
Toutefois, selon les analystes de BMCE Capital Bourse, les prévisions des chiffre d’affaires consolidé sont en progression de 4,4% en 2010 à 3,7 milliards de DH et de 5% en 2011 à 3,9 milliards de DH. Le RNPG devrait s’élever à 719 millions de DH en 2010 et à 769 millions de DH en 2011, en hausses respectives de 7,5 et de 7%. En attendant, le titre a coté lors de la journée boursière d’hier à 2.610 DH.

· Maroc Telecom: Objectif de cours 166 DH

Pas d’essoufflement pour le leader national du secteur des télécommunications. Il parvient à drainer un chiffre d’affaires semestriel de près de 15,5 milliards de DH, en grande partie grâce à la contribution des filiales africaines. Le scénario BMCE Capital pour IAM prévoit une poursuite de l’érosion des parts de marché, notamment en 2010 après l’entrée en service de la licence GSM de Wana, qui devrait impacter davantage les marges de l’opérateur historique.
En revanche, IAM devrait profiter de la montée en puissance des filiales africaines pour préserver ses marges. Notons, à cet effet, que l’opérateur a soumissionné pour l’acquisition de Benin Telecom et serait en négociation avec l’Etat guinéen pour l’acquisition de 60% de Sotelgui.
En cas de réalisation, cela se traduirait par un volume d’affaires de 30,8 milliards de DH en 2010 et de 30,6 milliards en 2011. Dans ce sillage et face à une éventuelle poursuite de l’érosion tarifaire, les RNPG respectifs devraient ressortir à 9,1 et 9 milliards de DH. Au volet boursier, le titre a traité à 149 DH

· Samir: Objectif de cours 699 DH

Le raffineur de pétrole bénéfice d’une conjoncture favorable avec la hausse des prix de reprise et l’augmentation des écoulements de 6% à 3,2 millions de tonnes. A ce titre, Samir a pleinement recouru à ses installations avec l’augmentation du taux d’utilisation de la capacité de raffinage qui ressort désormais à 93% contre 76% à fin 2009.
Dans le cadre de sa politique de développement, Samir projette de poursuivre les travaux de ses principaux projets, relatifs principalement à l’unité de distillation n°4 (Topping 4), l’augmentation de la capacité de production de bitume et la récupération d’énergie au sein de la raffinerie de Mohammedia.
Pour les prochaines années, Samir projette également de créer un complexe pétrochimique basé sur le process de cracking par vapeur, destiné à produire l’éthylène et le propylène.
Côté chiffres, BKB table sur la réalisation d’un chiffre d’affaires de 31 milliards en 2010 et de 32,4 milliards de DH en 2011. Pour sa part, le résultat net devrait s’établir à 655,4 millions de DH (+18,1%) en 2010 et à 814 millions (+24,2%) en 2011. En attendant, son cours en Bourse se situe à 630 DH

· SMI: Objectif de cours 1.393 DH

Forte hausse au niveau de tous les indicateurs financiers pour la filiale argent de Managem au terme du 1er semestre 2010. Dans ce sillage, la société ambitionne de poursuivre les travaux d’extension de 50% de sa capacité de production, laquelle devrait permettre d’atteindre à horizon 2013 une production annuelle de 300 tonnes d’argent métal. Ce projet devrait «générer à terme pour SMI un chiffre d’affaires annuel additionnel de 45 millions de dollars, sur la base d’un prix de vente de 16 dollars/once et d’une parité dollar/dirham de 8».
En parallèle et dans un souci de préservation de ses niveaux de marges, la filiale argent du de l’ONA compte s’atteler à optimiser davantage ses coûts de production.
Au niveau des réalisations, BKB escompte la réalisation de revenus de 559 millions de DH en 2010 (+20%), pour un résultat net en baisse de 29% à 105 millions de DH, (due à la non récurrence de la reprise de la provision pour reconstitution de gisements constatée en 2009). En 2011, les revenus devraient s’établir à 755 millions de DH (+35%) suite à l’amélioration escomptée de la marge suite à la baisse du niveau de couverture à un cours défavorable (52% contre 84% en 2010). Pour sa part, la capacité bénéficiaire devrait se fixer à 137 millions de DH, en hausse de 30,6%. Cours actuel: 1.380 DH.

A la vente

· CIH: Objectif de cours 225 DH

La recommandation à la vente de la valeur CIH intervient selon la société de Bourse en raison «de réalisations semestrielles décevantes plombées notamment par le provisionnement du risque fiscal en comptes consolidés». Même si, sur le plan stratégique, «la banque place ses espoirs en la réussite de sa transformation en banque universelle (plan industriel 2010-2014)». Pour ce faire, CIH a cédé ses actifs hôteliers à la CDG, un lot de 7 hôtels pour un montant de 705 millions de DH. Cette opération devrait avoir un impact positif sur les comptes de la banque eu égard à la situation déficitaire de ces établissements entraînant des charges supplémentaires. En parallèle, CIH a acquis les participations de la CDG détenues dans Maroc Leasing et Sofac. D’ailleurs, une augmentation de capital de la banque d’1 milliard de DH est prévue pour financer ces acquisitions. En attendant, «la situation financière de la banque reste toujours menacée par le poids des créances en souffrance et les coûts de ses ressources demeurent fortement plombés par le poids des titres de créances». A la clôture de la séance du 19 octobre, la valeur a traité à un cours de 310,75 DH.

A alléger

· Managem: Objectif de cours 465 DH

En dépit de réalisations financières positives, certaines menaces subsistent pour Managem. En effet, selon BKB, la filiale minière du groupe ONA dispose d’un portefeuille de couverture défavorable notamment pour l’argent et l’or. Elle souffre de difficultés opérationnelles dans les vieilles mines à faibles réserves et son niveau d’endettement est important. En parallèle, Managem reste exposé aux fluctuations des cours des matières premières sur les marchés internationaux et au risque de change. Cependant, en raison du maintien de sa stratégie de recentrage de ses activités sur les métaux précieux, le cobalt et le cuivre notamment, les perspectives financières sont bonnes.
BKB table sur la réalisation de revenus consolidés de 2,5 milliards de DH en 2010 (+15%), pour un RNPG de 131 millions. En 2011, le chiffre d’affaires devrait s’accentuer de 10% à 2,8 milliards de DH, pour un RNPG de 161 millions de DH. A noter que la valeur a traité à un cours de 536 DH.

A conserver(liste non exhaustive)

· Afriquia Gaz: Objectif de cours 1.408 DH

Très bonne forme pour la filiale du groupe Akwa au terme du premier semestre. D’ailleurs, elle compte consolider son leadership via la poursuite de son programme d’investissement afin de renforcer ses capacités de stockage. Dans cette optique, elle devrait inaugurer, en 2011, la seconde phase du nouveau terminal de Jorf Lasfar pour une enveloppe globale de 240 millions de DH. En parallèle, Afriquia Gaz reste à l’affût de toute opportunité de croissance externe, tant au niveau local qu’international.
Enfin, la société entend pénétrer le marché du GNL durant les prochaines années afin de profiter de son potentiel en termes de compétitivité et de protection de l’environnement.
Dans ces conditions, BKB prévoit en 2010 une progression des revenus de 12% à 3,1 milliards de DH et de 6% à 3,3 milliards en 2011. Idem pour la capacité bénéficiaire qui devrait se fixer à 306,2 millions de DH en 2010 (+4,5%) et à 323 millions de DH en 2011 (+5,5%). Par ailleurs, le cours cote actuellement à 1.415 DH.

· Atlanta: Objectif de cours 82 DH

L’assureur affiche des réalisations semestrielles en nette amélioration. Après avoir subi de plein fouet les contre-performances réalisées par son portefeuille de placements à fin 2009, Atlanta parvient à sortir la tête de l’eau affichant ainsi des résultats en assez forte hausse. Par ailleurs, la filiale du groupe Holmarcom confirme sa volonté de renforcer son positionnement et de rattraper son retard sur la branche Vie.
En termes de prévisions financières, les primes émises nettes devraient progresser de 12,2% à 2,2 milliards de DH en 2010 et de 8,3% à 2,3 milliards en 2011. Dans ce sillage, la capacité bénéficiaire devrait s’apprécier de 84,8% à 131millions de DH en 2010 avant de se bonifier de 5% à 138 millions en 2011. En attendant, le titre cote à 86,70 DH.

· Attijariwafa Bank: Objectif de cours 335,1 DH

Le premier groupe bancaire privé marocain clôture le 1er semestre 2010 sur des réalisations commerciales et financières au beau fixe. AWB a ainsi tiré profit de la poursuite de la consolidation de son positionnement tant sur le paysage bancaire national que régional. En effet, en dépit d’une conjoncture économique toujours peu propice, la banque parvient à afficher des réalisations financières en forte progression capitalisant notamment sur le renforcement de la contribution de ses filiales à l’international. A ce titre, le groupe compte s’implanter en 2011 en Guinée Equatoriale et au Burkina Faso. S’y ajoute l’acquisition de 60% du capital de BNP Paribas Mauritanie en cours de finalisation en partenariat avec le groupe Banque Centrale Populaire.
En matière de financement, et afin de répondre aux exigences réglementaires en termes de ratio de solvabilité, AWB a procédé en juin 2010 à une émission obligataire subordonnée pour un montant de 1,2 milliard de DH. L’encours de la dette subordonnée s’élève ainsi à 9,5 milliards au 30 juin 2010. A noter que la valeur traite à un cours de 338,50 DH

· Ciments du Maroc: Objectif de cours 1.227 DH

La filiale marocaine d’Italcementi a finalisé la construction de sa nouvelle usine d’Aït Baha avec la mise en service du four au début du mois de juillet dernier. De ce fait, grâce à cette nouvelle capacité de 2,2 millions de tonnes qui a nécessité un investissement de 3,3 milliards de DH, la capacité totale de la société se monte à 5,5 millions de tonnes. Elle se dote ainsi d’une taille critique lui permettant d’adopter une stratégie commerciale agressive afin de défendre ses parts de marché.
Cimar pourrait, en revanche, envisager à terme de mettre fin à l’activité de l’ancienne usine d’Agadir. Situé en plein centre touristique de la ville, ce site offre un potentiel de plus-values latentes importantes en cas de cession.
Concernant les prévisions financières, le chiffre d’affaires consolidé pourrait se situer à 3,7 milliards de DH (+3,5%) en 2010 et à 3,9 (+5%) en 2011 pour un RNPG respectif de 987 millions de DH (+2,4%) et de plus d’1 milliard (+6,7%). Côté bourse, la valeur clos la séance à 1.220 DH.

· CGI: Objectif de cours 1.824 DH

La filiale immobilière de la CDG poursuit sur sa bonne lancée du 1e semestre. En 2010, elle a lancé la vente de nouveaux projets générant un chiffre d’affaires sécurisé supplémentaire de près de 1 milliard, le portant à plus de 6 milliards.
CGI renforce également son positionnement sur le segment du logement social avec le lancement d’un programme de 100.000 unités sur les dix prochaines années. Ces projets de logement haut standing, économique et social devraient permettre un meilleur équilibrage des revenus futurs de la CGI entre les différents segments d’activité.
Par ailleurs, CGI fait actuellement l’objet d’un contrôle fiscal portant sur l’IS, l’IR et la TVA au titre des quatre derniers exercices. «N’ayant pas reçu de notification à ce jour au titre des exercices contrôlés, le management de la CGI estime qu’il ne dispose pas encore d’éléments suffisants à même d’apprécier l’impact éventuel du contrôle fiscal en cours sur la situation intermédiaire au 30 juin», soutient BKB. Aucune provision n’a été constatée à cet effet.
Côté perspectives financières, CGI devrait afficher un chiffre d’affaires consolidé de 3,1 milliard de DH en 2010 (+35%) et de près de 4 milliards en 2011 (+30%). Hors impact du contrôle fiscal, le RNPG devrait se monter à 615 millions de DH en 2010 et à 834 millions en 2011, en hausses respectives de 40,6 et 35,7%. Cours actuel:1.800 DH.

Les «sans» recommandations


Malgré leurs réalisations semestrielles positives, pas de recommandations pour les valeurs Alliances Développement, BMCE Bank et Sothema. Néanmoins, les prévisions pour ces entreprises sont bonnes. En effet, pour ADI, les analystes prévoient la réalisation d’un chiffre d’affaires de 3,2 milliards de DH (+40%) en 2010 et de 3,9 (+25%) en 2011. Idem pour le RNPG qui devrait s’établir à 441 millions de DH (+21,4%) et à 642 millions de DH (+45,4%) respectivement en 2010 et en 2011.
Pour Sothema, il est escompté la réalisation de revenus de 801 millions de DH(+9,3%) en 2010 et de 850 millions de DH (+6,1%) en 2011. La capacité bénéficiaire devrait suivre le même trend pour s’établir à 69,1 millions de DH (+36,1%) et à 81 millions de DH (+17,4%), respectivement en 2010 et en 2011.
Pour BMCE Bank, les analystes ne donnent pas de prévisions financières (ce qui semble normal pour éviter les soupçons de conflits d’intérêts).

M.A.B.http://www.leconomiste.com/article.html?r=33

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "...
Sécurité->Liquidité->Rendement
Revenir en haut Aller en bas
 
Les arbitrages de fin d'année
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bourse Maroc :: DECOUVERTE - SERVICES - GENERALITES :: Libre espace - Débats نقاشات - فضاء حر-
Sauter vers: