Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Pelican
Nbre méssages : 15849
Humeur : En construction
Réputation : 68
Inscris le : : 12/08/2008

COLORADO (COL)

le Jeu 18 Sep 2008 - 10:05
Forum COL

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "....ça dure 3 ans.
avatar
Pelican
Nbre méssages : 15849
Humeur : En construction
Réputation : 68
Inscris le : : 12/08/2008

Re: COLORADO (COL)

le Jeu 18 Sep 2008 - 10:06

















17/09/2008 10:16:50
CFG Group
COL - RESULTATS SEMESTRIELS
COLORADO a communiqué sur ses résultats semestriels dont il ressort les éléments suivants:
  • Chiffre d'affaires: 264 MDH en hausse de +24,5% par rapport au 1er semestre 2007.
  • Résultat net: 39 MDH en hausse de +9%.


    _________________
    IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "....ça dure 3 ans.
    avatar
    ABOUAYOUB
    Nbre méssages : 888
    Réputation : 2
    Inscris le : : 16/08/2008

    Re: COLORADO (COL)

    le Jeu 18 Sep 2008 - 11:58
    @Pelican a écrit:

    Salut

    Bons résultats. Un petit coup de pouce et elle serait RH Aujordhui avec une action Very Happy . Manque que les volumes
























    17/09/2008 10:16:50
    CFG Group
    COL - RESULTATS SEMESTRIELS
    COLORADO a communiqué sur ses résultats semestriels dont il ressort les éléments suivants:

  • Chiffre d'affaires: 264 MDH en hausse de +24,5% par rapport au 1er semestre 2007.
    Résultat net: 39 MDH en hausse de +9%.

  • avatar
    moha
    Nbre méssages : 451
    Humeur : serieux quand il le faut
    Réputation : 1
    Inscris le : : 28/08/2008

    Re: COLORADO (COL)

    le Mar 23 Déc 2008 - 19:15
    Peintures

    Le fisc se mêle de la guerre des jetons

    · Des vérifications sont lancées

    · Les jetons-cadeaux glissés dans les bidons à l’index

    · Une pratique qui représente jusqu’à 20% du CA


    Un mauvais vent souffle pour les producteurs et distributeurs de peintures domestiques. Le fisc a récemment demandé une vérification des activités du secteur depuis 2004. Ainsi, les entreprises ont été priées par courrier de fournir aux services des impôts le relevé de toutes les opérations effectuées sur quatre ans. Un travail titanesque et qui vise, selon une source proche du dossier, à assainir le secteur. De fait, tout n’est pas blanc dans le royaume des fabricants de couleurs.
    La pratique des bons plastifiés glissés dans les bidons pour motiver le choix du peintre est particulièrement visée. Une pratique (lancée pour la première fois il y a une quinzaine d’années et généralisée depuis 5 ou 6 ans) qui représente jusqu’à 20% du chiffre d’affaires et qui échapperait aux impôts. L’intérêt du fisc aurait été suscité par une lettre anonyme. Ce serait, dit-on, un gros fabricant de la place qui aurait déclenché l’affaire autour de cette formule qui dérégule le marché. Ce dernier aurait subi des pertes sèches en matière de vente de ses produits à cause justement de ces jetons qui provoquent une concurrence qualifiée de déloyale.
    «C’est une pratique nuisible et surtout ingérable à tous les niveaux», explique Abdelouahed Bourquouquou, directeur des Affaires commerciales chez Akzo Nobel. Un avis presque unanime. En effet, chez Colorado on considère que cette formule peut s’assimiler à «d’autres pratiques opérées par d’autres secteurs». L’opérateur cite en exemple les bonus accordés par les entreprises de télécoms ou compagnies aériennes. «C’est juste un programme de fidélisation», explique la direction du groupe Colorado. Peut-être, mais ce que l’on omet de dire, c’est que, dans cette guerre des jetons, la formule a dégénéré dans la mesure où les peintres ne se contentent plus de simples cadeaux et préfèrent échanger leurs points contre des sommes sonnantes et trébuchantes. La surenchère atteint aujourd’hui des niveaux jamais égalés. De fait, certains opérateurs sont d’ailleurs devenus des champions du système, rivalisant d’imagination pour séduire les peintres. Un engrenage infernal que refuse désormais Akzo Nobel. Depuis 18 mois en effet, l’opérateur a retiré les jetons de la marque Sadvel. «C’est un système pervers qui perturbe tout le secteur», ajoute Bourquouquou. «Pas forcément. Il faut bien maîtriser le circuit, via des procédures de contrôles très rigoureuses», répond Saïd Bencherki, PDG de Prodec. Difficile dans la mesure où cela implique des moyens importants humains et matériels. Pour preuve, des bons tous neufs n’ayant jamais trempé dans la peinture sont revenus chez les fabricants pour paiement. Sans compter les jetons falsifiés qui font le bonheur des pirates du système.
    Seulement, si le système est dénoncé, l’association professionnelle des opérateurs n’arrive pas à prendre de décision ferme. Aussi, les opérateurs espèrent-ils que les pouvoirs publics se pencheront sur la question. Les jetons représentent des volumes énormes de peintures qui «circulent au noir», avancent des professionnels. Le calcul est simple: un bon équivalant à 50 DH chacun, répartis dans 830.000 bidons (représentant 25.000 tonnes de peintures) donnent 50 millions de DH. Une somme non négligeable. «Le conseil de la concurrence a son mot à dire», estime l’association.
    Autre problème soulevé par les opposants à la formule des jetons, la qualité. Aujourd’hui, les peintres ne sont plus fidèles à une marque mais cherchent le produit qui offre la meilleure rémunération. «A 10, 30, 60 voire 200 DH dans certains cas, les jetons font gagner plus qu’une journée de travail. Comment voulez-vous exiger un travail de qualité, d’autant plus que même les peintres professionnels cèdent à la tentation?», déplore Hamid Nassif, directeur général de Bati Act Aménagement. Et d’ajouter que «les particuliers, décorateurs et promoteurs immobiliers se retrouvent otages du choix du peintre qui se détermine par la valeur du jeton et non plus par la qualité de la peinture».

    Redressement?


    L’intérêt que porte aujourd’hui le fisc pour le système des jetons donne des sueurs froides à nombre d’opérateurs. Ces derniers craignent en effet que des redressements fiscaux ne tombent après le passage des contrôleurs des impôts. Tant qu’en échange du bon, le peintre ne recevait que des cadeaux en nature (rouleaux, brosses, combinaisons, seaux, etc.) pour fidéliser le peintre à une marque, il n’y avait rien à redire. Mais, le système génère d’importantes transactions qui circulent au noir et qui échappent à tout contrôle. «La pratique des jetons doit s’analyser comme une réduction sur vente, induisant la neutralisation en partie des achats et TVA à déduire», explique Houcine El Hanaoui, expert-comptable.
    «Cette histoire tombe très mal car la conjoncture pour le secteur est difficile», confie un opérateur qui requiert l’anonymat. Selon cette source, l’immobilier affiche ses premiers signes de ralentissement, et mettre fin à la pratique des jetons nuirait aux affaires des producteurs de peinture. «Il faudrait trouver une solution qui arrange tout le monde», dit-il, notamment, pour les peintres qui risquent de trouver le sevrage très dur et de ne pas apprécier la fin de revenus faciles.

    Out, le consommateur!


    Bien souvent, le consommateur ignore le système du jeton. Tout comme il ne sait pas que le choix du peintre est motivé par la valeur du bon glissé dans le produit. Par ailleurs, une chose intrigue. Comment le peintre peut-il profiter d’une promotion sur un produit alors que c’est le consommateur qui achète ce même produit? Si le professionnel arrondi ses fins de mois avec les jetons promotionnels, le particulier n’a rien en échange.

    Fatima EL OUAFI
    avatar
    Admin
    Admin
    Admin
    Nbre méssages : 2754
    Réputation : 35
    Inscris le : : 11/08/2008

    Re: COLORADO (COL)

    le Mer 4 Fév 2009 - 15:22
    Industrie de la peinture

    Premiers signes de faiblesse

    · L’activité ralentit de 30% en décembre dernier

    · La peinture du bâtiment la plus touchée

    · 70% du marché partagé par six entreprises


    Mauvais temps sur l’industrie de la peinture. Fortement lié à l’immobilier, elle fait les frais de la conjoncture que traverse ce dernier. Et si les professionnels restent optimistes, c’est que le ralentissement de l’activité n’a commencé qu’en octobre 2008. «Nous avons bien démarré l’année, mais à partir d’octobre nous avons constaté un ralentissement qui a atteint 30% en décembre», affirme Ahmed Hjiej, président-directeur général de Facop.
    Les causes, selon les professionnels, sont autant la stagnation de l’immobilier, Aïd Al Adha, qui connaît un arrêt des chantiers, que les intempéries. «Le ralentissement de l’activité a été constaté à Marrakech. Et puis le phénomène s’est propagé car il y a un effet psychologique», explique Farid Berrada, PDG de Colorado. Autre facteur, ajoute Berrada, la crise financière internationale a amené les banques à fermer les robinets des crédits, notamment de consommation. Ceci a engendré un problème de recouvrement: «Nous vendons la peinture à des revendeurs moyennant des crédits. Mais il est difficile, ces derniers temps, de procéder au recouvrement».
    Par ailleurs, l’industrie de la peinture connaît une concurrence très rude. 70% du marché est partagé entre 6 entreprises. Cependant, le marché a connu un véritable chamboulement ces dernières années. Toutefois, en l’absence de statistiques sur le marché, il reste très difficile de se faire une idée sur son évolution. Les professionnels affirment une augmentation de la production en 2008 de 5 à 8% avec un total de production de 150.000 tonnes par an.
    L’augmentation du prix des matières premières et la baisse du pouvoir d’achat constituent des obstacles à l’évolution du secteur.
    Cela dit, il faut préciser que les grandes entreprises ne travaillent que dans le haut et moyen standing. Le logement économique reste largement dominé par «les garagistes», petits vendeurs qui font eux-mêmes le mélange. Ces derniers ont pratiquement le monopole du marché de l’immobilier économique. «Il y a un foisonnement de garagistes qui vendent une peinture d’une très mauvaise qualité ce qui nuit à l’image du secteur», affirme Abderrahim Amzin, PDG de Atlas peinture et président de l’Association marocaine des industries de peintures, d’encres, de colles & adhésifs (AMIPEC).
    La peinture carrosserie, elle, ne fait pas mieux. L’engouement des consommateurs pour les voitures neuves a entraîné une baisse drastique de l’activité.

    T. H.
    imane
    Nbre méssages : 312
    Réputation : 6
    Inscris le : : 15/08/2008

    Re: COLORADO (COL)

    le Sam 28 Mar 2009 - 9:27
    COLORADO : Expansion de 22% du REX 2008 à M MAD 92,3 (vs. nos prévisions de M MAD 78,5) pour un RN de M MAD 67,3 (vs. nos prévisions de M MAD 51,9)
    27/03/2009

    Fait : Publication des résultats 2008.

    Analyse : Dans un marché du BTP en évolution mitigée, COLORADO génère un chiffre d’affaires de M MAD 487 (vs. nos estimations de M MAD 494,6), en progression de 18%, capitalisant sur le lancement sur le marché de plusieurs nouveaux produits et sur le maintien de sa dynamique commerciale.

    En dépit de la hausse des prix des intrants, le résultat d’exploitation ressort plus dynamique, s’appréciant de 22% à M MAD 92,3 (vs. nos estimations de M MAD 78,5), pour porter la marge opérationnelle à 18,9% contre 18,3% en 2007.

    Pour sa part, le résultat net s’améliore de 51% à M MAD 67,3 (vs. nos estimations de M MAD 51,9), grâce vraisemblablement à une baisse des charges financières et à l’amélioration du résultat non courant. La marge nette augmente, ainsi, de 3 points à 13,8%.

    Par ailleurs, le Conseil d’Administration compte proposer à la prochaine Assemblée Générale la distribution d’un dividende de MAD 32 par action, soit un taux de distribution de 42,8%.

    Côté perspectives, COLORADO annonce maintenir son programme d’investissements et compte démarrer les activités de sa nouvelle usine de Dar Bouaâza en septembre 2009.

    La société compte également (i) concrétiser des accords de partenariat avec un grand acteur international afin de diversifier davantage ses activités de peinture et (ii) poursuivre le développement de son activité à l’export notamment en Afrique et au Moyen Orient.

    Conclusion : Face à un marché à priori morose en 2009, COLORADO semble déterminer à miser sur la diversification de ses produits et marchés pour renforcer aussi bien ses parts de marché que ses marges.
    avatar
    Admin
    Admin
    Admin
    Nbre méssages : 2754
    Réputation : 35
    Inscris le : : 11/08/2008

    Re: COLORADO (COL)

    le Mar 28 Juil 2009 - 11:33
    Maroc : COLORADO - Communiqué du 27/07/09.Suite à l’incendie qui s’est produit le 19 juillet 2009 dans l’un des
    dépôts de stockage des matières premières de la société COLORADO, la
    société confirme qu’aucun dommage corporel n’a été constaté. En revanche,
    l’incendie a provoqué une détérioration des stocks de matières premières.
    Les experts des compagnies d’assurance ont d’ores et déjà entamé le
    processus d’évaluation des pertes subies par cet incendie.
    (Source : SOGEBOURSE)
    avatar
    Admin
    Admin
    Admin
    Nbre méssages : 2754
    Réputation : 35
    Inscris le : : 11/08/2008

    Re: COLORADO (COL)

    le Mer 11 Nov 2009 - 23:31
    Colorado : Le résultat net en hausse de 49%


    * La croissance de l’entreprise est de 16%, alors que celle du marché ne dépasse pas les 9%.
    * La société veut consolider son positionnement au travers de produits
    innovants et une expansion à l’international.

    Malgré
    un environnement instable marqué par un revirement de tendance dans le
    secteur des logements au cours de l’année 2009, Colorado a maintenu sa
    croissance à un rythme soutenu. Les résultats dégagés au titre du
    premier semestre reflètent une nette amélioration des ventes et des
    marges. Le chiffre d’affaires réalisé au cours de cette période a
    atteint les 306,4 MDH, affichant une progression de 16%. «La hausse des
    volumes de 12% et l’augmentation des tarifs des ventes de 3% expliquent
    la croissance de notre chiffre d’affaires», a souligné Farid Berrada,
    PDG de Colorado.
    Le premier semestre de cette entreprise,
    spécialisée dans la peinture du bâtiment, a connu également une
    amélioration de la marge brute sur achats consommés qui a atteint 49,8%
    contre 46,3% durant la même période de l’année 2008.
    Quant à la
    valeur brute sur achats consommés, elle a augmenté de 25%, passant de
    122 MDH, au 30 juin 2008, à 152,45 MDH, au 30 juin 2009.
    Le résultat d’exploitation s’est lui aussi inscrit en hausse de 42% pour se situer à 83 MDH.
    «L’évolution
    significative du résultat d’exploitation est due principalement à
    l’appréciation du taux de change ainsi qu’à la maîtrise des autres
    charges d’exploitation», a précisé Meriem Lotfi, directeur financier de
    Colorado. Le résultat net a connu une progression significative,
    passant à
    58,4 MDH, soit une hausse de 49%.
    Au chapitre des
    investissements, Colorado continue son programme d’extension avec la
    construction de sa nouvelle usine à Dar Bouazza. Réalisés à hauteur de
    91%, ils ont nécessité 52,7 MDH jusqu’au 30 juin 2009.
    «Le
    démarrage de la production et le déménagement des équipements de
    l’ancien site vers la nouvelle usine sont programmés pour ce mois», a
    précisé Berrada.
    Toujours au niveau des perspectives, la société
    veut poursuivre sa politique d’agressivité commerciale en grignotant de
    nouvelles parts de marché.
    «Au cours du premier semestre 2009, le
    marché a évolué dans une fourchette de 5 à 9%, alors que notre
    entreprise a progressé de 16%. Pour consolider notre positionnement,
    nous allons renforcer nos investissements au niveau de la R&D afin
    de créer de nouveaux produits», a ajouté Berrada.
    A cet égard,
    Colorado continue d’afficher son désir pour l’expansion à
    l’international. «Nous sommes dans des discussions très avancées avec
    une multinationale étrangère afin de diversifier la gamme de produits
    et ouvrir de nouveaux marchés», a affirmé le PDG de Colorado.


    C. J.15-10-2009
    avatar
    DaRk-H
    Nbre méssages : 4861
    Humeur : Thymique
    Réputation : 36
    Inscris le : : 17/10/2008

    Re: COLORADO (COL)

    le Lun 23 Nov 2009 - 14:17
    Colorado au beau fixe


    Un semestre au beau fixe pour le spécialiste de la peinture de bâtiment Colorado. Au terme du premier semestre 2009, la société a réalisé des performances financières probantes malgré un contexte sectoriel difficile. En effet, Colorado à générer un chiffre d'affaires en hausse de 16,1% à 306,4 millions de DH à fin juin 2009. Le résultat d'exploitation, pour sa part, s'est apprécié de 42,5% à 83,5 millions de DH. Il en découle un élargissement de la marge d'EBITDA de 5,1 points à 27,3% et ce, suite à la maîtrise des charges opérationnelles et à la baisse des dotations d'exploitation de -54,3% à 4,2 millions de DH. Le résultat financier, quant à lui, éponge, une partie de son déficit à -3,9 millions de DH contre -4,3 millions de DH une année auparavant. Ceci s'explique par la réduction des autres charges financières de 15,5% à 2,8 millions de DH, compensant ainsi la hausse de 17,8% des charges d'intérêts à 1,1 millions de DH. Concernant le résultat net de la société, il a marqué une progression de 48,5% à 58,4 millions de DH. De ce fait, la marge nette ressort en expansion de 4,2 points à 19,1%. Néanmoins, le top management de la société prévoit qu'au second semestre l'activité ralentira par rapport au semestre écoulé. Ce ralentissement est dû principalement aux fêtes religieuses à savoir le Ramadan et la fête du sacrifice. Notons que le titre n'a quasiment pas évolué depuis le début du mois se fixant à 820 DH, et enregistrant une légère hausse de 1,22% à 830 DH durant la séance du 19 novembre.



    Le Soir Eco
    avatar
    Admin
    Admin
    Admin
    Nbre méssages : 2754
    Réputation : 35
    Inscris le : : 11/08/2008

    Re: COLORADO (COL)

    le Jeu 1 Avr 2010 - 21:41


















    COLORADO :
    Hausse du chiffre d’affaires 2009 de 17,7% à M MAD 573,0, pour un
    résultat d’exploitation en contraction de 5,8% à M MAD 86,9












    Fait
    :
    Publication des résultats annuels 2009.

    Analyse : Tirant amplement profit de la diversification
    de sa gamme de produits et de l’extension de son réseau de revendeurs,
    COLORADO affiche à fin 2009 un chiffre d’affaires de M MAD 573,0, en
    progression de 17,7% comparativement à une année auparavant.

    Néanmoins, le résultat d’exploitation se déleste 5,8% à M MAD 86,9 suite
    principalement à la hausse des achats consommés de matières et
    fournitures de 27,7% à M MAD 338,9 ; la société ayant eu recours à
    l’achat de matières premières à des prix élevés consécutivement à
    l’incendie ayant ravagé l’unité de stockage en juillet 2009. Par
    conséquent, la marge d’exploitation se contracte de 3,8 points pour se
    fixer à 15,2%.

    Pour sa part, le résultat financier creuse son déficit pour s’établir à M
    MAD -8,8 (vs. M MAD -7,6 à fin 2008), suite à la constatation d’un
    bilan de change moins favorable.

    Intégrant des autres produits non courants de M MAD 33,4 (suite à
    l’indemnisation payée par l’assurance relative à l’incendie), le
    résultat non courant passe de M MAD 3,3 en 2008 à M MAD 37,8.

    Enfin, la capacité bénéficiaire se bonifie de 28,8% à M MAD 86,7,
    portant la marge nette à 15,1% contre 13,8% à fin 2008.

    Conclusion : Sur le plan commercial, la société affiche
    de bonnes réalisations bénéficiant principalement de l’extension de son
    portefeuille de produits. Néanmoins, le résultat opérationnel achève
    l’année 2009 en contraction, impacté par les répercussions de l’incendie
    survenu à l’unité de stockage de la même année.

    BMCE Capital Bourse


    Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum