Partagez
Aller en bas
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Inscris le : : 17/10/2008

Re: Résultats semestriels 2011

le Lun 3 Oct 2011 - 9:31
STROC INDUSTRIE : Bonification du chiffre d’affaires de 38% à M MAD 283,8 pour un RN de M MAD 22,3 (+72%) à fin juin 2011

Fait : Publication des résultats du S1-2011.

Analyse : Au terme du premier semestre 2011, la dernière recrue de la Bourse de Casablanca STROC INDUSTRIE enregistre un chiffre d’affaires de M MAD 283,8 (soit 52,5% de nos prévisions non encore ajustées), en progression de 38% comparativement à fin juin 2010.
Pour sa part, la production s’améliore de 49% à M MAD 314,1. Dans une ample mesure, le résultat d’exploitation s’accroît de 121,0% à M MAD 40,2 (soit 89,9% du REX 2011E non encore ajusté), grâce une bonne maîtrise des charges. De facto, la marge opérationnelle s’élève à 14,2%, en hausse de 5,3 points par rapport au S1-2010.
Intégrant un résultat financier de K MAD -500,0 (vs. K MAD 500,0 en S1-2010) et un résultat non courant de M MAD -9,0 (tenant compte d’une provision pour risques généraux) contre K MAD -100,0 au 30/06/2010, la capacité bénéficiaire s’élargit de 72,0% à M MAD 22,3 (soit 70,9% de nos prévisions non encore ajustées). Par conséquent, la marge nette ressort à 7,9% en bonification de 1,6 points.
Dans le cadre de sa stratégie de développement, le Conseil d’Administration a approuvé l’acquisition par STROC INDUSTRIE de la majorité du capital des sociétés HANDASSA, ATRAL et MARINGIS (filiales du HOLDING AL ISTIMRAR) afin de permettre la mise en oeuvre de synergies.
En terme de perspectives, STROC INDUSTRIE devrait continuer ses efforts de développement afin d’atteindre ses objectifs. Néanmoins et selon le Top Management, l’activité du second semestre devrait être impactée par un conflit social ayant eu lieu à la fin du premier semestre 2011 et le début du second semestre.

Conclusion : Le challenger de la métallique lourde réalise au terme du premier semestre 2011 des réalisations financières satisfaisantes. Opinion favorable dans l’attente de la révision de notre valorisation et recommandation et sous réserve d’un impact mesuré du conflit social.

BMCE Capital Bourse
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Inscris le : : 17/10/2008

Re: Résultats semestriels 2011

le Lun 3 Oct 2011 - 9:33
LESIEUR CRISTAL : Des réalisations financières en berne à fin juin 2011

Fait : Publication des résultats du S1-2011.

Analyse : Durant le premier semestre 2011, LESIEUR CRISTAL a évolué dans un contexte sectoriel difficile marqué par :

* La poursuite de la tendance haussière des cours des oléagineux (+24% d’augmentation des cours de l’huile brute de soja par rapport à fin 2010) ;
* La substitution de la consommation de l’huile de table par l’huile d’olive. Cette situation s’explique par (i) la grande disponibilité de l’huile d’olive en vrac à prix très bas (liée à la bonne campagne 2010/2011 ainsi qu’au report du stock résiduel de 2009/2010) et (ii) à la baisse de l’écart de prix de vente avec l’huile de table ;
* Et, les retombées de la conjoncture économique et politique internationale sur le comportement des consommateurs et des canaux de distribution.

En dépit de cette situation, occasionnant le repli de 7% des volumes de ventes de l’huile de table et le déplacement de la demande vers les produits entrée de gamme, LESIEUR CRISTAL affiche un chiffre d’affaires consolidé en hausse de près de 2,6% à M MAD 1 680,5 (soit 47,5% de nos prévisions annuelles non encore ajustées) comparativement à fin juin 2010, redevable principalement à :

* Un effet prix positif ;
* Et, la croissance soutenue des exportations de l’huile d’olive (+300%), contribuant ainsi à l’écoulement des huiles d’olives marocaines sur le marché international.

Néanmoins, la révision à la hausse des prix de vente n’a pas été suffisante pour compenser le renchérissement des intrants, induisant ainsi (i) la détérioration de la marge de l’huile de table et (ii) la constatation d’une insuffisance brute d’exploitation de M MAD -27,6 contre un excédent brut d’exploitation de M MAD 121,2 en S1-2010.
Dans ce sillage, le résultat d’exploitation courant bascule au rouge à M MAD -39,8 (vs. un REX annuel 2011E de M MAD 354,6 non encore ajusté) contre M MAD 96,3 au 30/06/2010.
Au final, le RNPG passe de M MAD 52,1 en S1-2010 à M MAD -39,7 au 30/06/2011 (vs. un RNPG annuel 2011E de M MAD 220,3).
En terme de perspectives, grâce à la reprise de la consommation de l’huile de table dès le mois de juillet et à l’alignement progressif de la structure des prix de vente avec ceux de la matière première, LESIEUR CRISTAL escompte améliorer graduellement sa marge opérationnelle. De facto, les réalisations financières du second semestre devraient enregistrer une nette amélioration comparativement au premier semestre.

Conclusion : Subissant de plein fouet les conditions de marché défavorables, LESIEUR CRISTAL clôture le premier semestre 2011 avec des agrégats financiers en berne. Valorisation et recommandation en cours de révision dans l’attente de la publication des comptes détaillés.

BMCE Capital Bourse
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: Résultats semestriels 2011

le Lun 3 Oct 2011 - 9:35
CGI : Un chiffre d’affaires consolidé en hausse de 56% à M MAD 972,5 pour un RNPG en baisse de 32% à M MAD 107 à fin juin 2011

Fait : Publication du communiqué du Conseil d’Administration du 22 Septembre 2011.

Analyse : Au terme du premier semestre 2011, la filiale immobilière du Groupe CDG voit son chiffre d’affaires consolidé s’apprécier de 56% comparativement à une année auparavant, pour s’établir à M MAD 972 (soit 33,5% de nos prévisions non encore ajustées pour 2011), tirée essentiellement par la hausse des réalisations de l’entité sociale CGI, dont les revenus se hissent de 50% à M MAD 836.
De son côté, le résultat d’exploitation consolidé affiche une progression plus limitée de 23% à M MAD 134 (soit 20,5% de nos prévisions non encore ajustées pour 2011), fixant la marge opérationnelle à 13,8% contre 17,4% une année auparavant.
Pour sa part, le RNPG se déprécie de 32% à M MAD 107 (soit 19,6% de nos prévisions annuelles non encore ajustées pour 2011), suite principalement à la baisse de près de 60% à M MAD 37 du résultat net mis en équivalence d’IMMOLOG, société détenue à parts égales avec ADDOHA.
Au volet opérationnel, les investissements consolidés semestriels augmentent fortement de 47% à M MAD 1 380, attestant du renforcement des capacités de production de la CGI (M MAD 880 hors maîtrise d’ouvrage délégué) et de ses filiales.
En social, CGI affiche un chiffre d’affaires de M MAD 836 (+50%) et un résultat d’exploitation de M MAD 147 (+28%) pour une capacité bénéficiaire de M MAD 201 (+39%).
Durant le premier semestre 2011, la société a également procédé à :

* La création d’une joint-venture avec BRAEMAR GOLF DEVELOPPEMENT LTD UK pour la gestion golfique au Maroc ;
* La signature de conventions de partenariats à caractère commercial avec différents organismes (ALEM, SNESup, BCP, etc.) ;
* Au renforcement des fonds propres des filiales dédiées au logement social (DYAR AL MANSOUR pour M MAD 234 et IMMOLOG pour M MAD 200) ;
* Et, à la commercialisation des projets : Les Villas d’Eole à Skhirat, les Séquoias à Rabat, les Quais verts à Oujda et Al Massira à (seconde tranche) Fnideq.

En termes de perspectives, le démarrage des livraisons de grands projets tel que CASA GREEN TOWN, dont les premiers clients seraient livrés sur le dernier trimestre 2011, devrait permettre à la société de renforcer ses revenus sur l’ensemble de l’exercice 2011.

Conclusion : Les réalisations semestrielles de CGI ressortent négativement impactées par la contre-performance de ses filiales, principalement IMMOLOG. Valorisation et recommandation en cours de révision dans l’attente de la publication des comptes détaillés.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: Résultats semestriels 2011

le Lun 3 Oct 2011 - 9:36
LAFARGE CIMENTS : Repli du RN consolidé de 9,1% à M MAD 866 à fin juin 2011

Fait : Publication d’un communiqué relatif aux résultats semestriels consolidés.

Analyse : A l’issue du premier semestre 2011, LAFARGE CIMENTS affiche des ventes en hausse limitée à 1,3% par rapport au S1 2010 contre +7,2% pour le marché. Cette situation s’explique par :

* Une baisse de la demande au niveau des marchés principaux de la société, à savoir Méknes-Tafilalet et dans une moindre mesure, la région du Nord ;
* Et, une augmentation de l’offre cimentière dans le périmètre du Grand Casablanca (avec notamment l’entrée en service de la première cimenterie de CIMENTS DE L’ATLAS).

Dans ces conditions, le chiffre d’affaires semestriel se stabilise à M MAD 2 785 (soit 52,1% de nos prévisions non encore ajustées pour 2011).
En revanche, le résultat d’exploitation se replie de 7,8% à M MAD 1 235 (soit 47,2% de nos prévisions non encore ajustées pour 2011) et ce, en raison de l’augmentation du coût des combustibles et de la sacherie. Dans ce sillage, la marge opérationnelle se fixe à 44,3% contre 48 % à fin juin 2010.
Pour sa part, le RN consolidé se contracte de 9,1% à M MAD 866, réduisant ainsi la marge nette de la société à 31,1%, en recul de 3,1 points par rapport au S1 2010. En social et intégrant une dotation aux provisions pour amortissements dérogatoires de M MAD 11, la capacité bénéficiaire se replie de 5,5% à M MAD 895 au 30 juin 2011.
Enfin, le Conseil d’Administration a décidé de procéder à une distribution exceptionnelle par voie de réduction du nominal de MAD 100 à MAD 30 par action et ce, pour mieux optimiser la structure financière en y intégrant probablement de la dette notamment pour le financement de la nouvelle usine dans la Région du Souss.

Conclusion : Les résultats semestriels de LAFARGE CIMENTS sont en ligne avec nos prévisions annuelles. Valorisation et recommandation en cours de révision.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: Résultats semestriels 2011

le Lun 3 Oct 2011 - 9:38
BMCE BANK : Hausse de 8,1% du PNB semestriel à MAD 4,1 Md pour un RNPG de M MAD 516,9

Fait : Publication des résultats à fin juin 2011.

Analyse : Capitalisant sur les efforts consentis en terme de collecte de dépôts malgré un contexte persistant de sous-liquidité, le Groupe enregistre une croissance de 3,2% à MAD 136,3 Md de ses ressources consolidées. L’activité agrégée assure, à elle seule, 73,3 % des ressources du Groupe, soit MAD 99,9 Md dont 47,2% de dépôts rémunérés (contre 46,5% au 31/12/2010).
De son côté, l’encours consolidé des créances à la clientèle du Groupe BMCE Bank augmente de 4,9% à MAD 112,7 Md dont 71,4% provenant de l’activité agrégée, soit MAD 80,4 Md. Celle-ci recouvre un renforcement de 13,4% à MAD 27,9 Md des crédits de trésorerie et à la consommation et de 5,7% à MAD 27 Md des crédits immobiliers qui représentent le tiers du portefeuille des engagements de la Banque au 30/06/2011.
En revanche, les crédits à l’équipement reculent de 7% à MAD 14,6 Md.
Pour sa part, l’actif financier à la juste valeur par résultat augmente de 11,3% à MAD 30,9 Md grâce à l’appréciation de 16,6% à MAD 23 Md des actions et autres titres à revenu variable.
Côté profitabilité opérationnelle, le produit net bancaire se hisse de 8,1% à MAD 4,1 Md comprenant :

* L’amélioration de 8,2% à MAD 2,6 Md de la marge d’intérêt ;
* L’accroissement de 12,5% à M MAD 676,4 du résultat des opérations de marché ;
* Et, un recul de 3,9% à M MAD 645,5 de la marge sur commissions.

Au niveau de l’activité agrégée, le produit net bancaire s’apprécie de 2,9% à MAD 2,1 Md et ce en dépit d’une conjoncture de marché défavorable induisant une baisse de 17,4% à M MAD 441,4 du résultat des opérations de marché.
Par pôle d’activité, la Banque au Maroc contribue à hauteur de 46,7% au PNB consolidé du Groupe, tandis que les filiales à l’international assurent 41,6% des revenus opérationnels (vs. 39% au 31/12/2010), contre 8,2% pour les services financiers spécialisés ; le reste émanant de la gestion d’actifs et des autres activités.
Les charges générales d’exploitation consolidées augmentent, de leur côté, de 8% à MAD 2,2 Md établissant le coefficient d’exploitation à 59,8% contre 58,8% une annéeauparavant. Le Résultat Brut d’Exploitation ressort en progression de 5,5% à MAD 1,6 Md.
Eu égard aux efforts importants d’assainissement du risque au niveau de certain pays d’implantation en Afrique, le coût du risque du Groupe se renforce de 48,1% à M MAD 506,3. Au niveau des comptes agrégés, les dotations nettes de provisions pour créances en souffrances progressent de 35,1% à M MAD 223,9. Dans ce sillage, l’encours de provisions se renforce de 5% à MAD 2,8 Md, pour des créances en souffrance de MAD 4,1 Md, fixant le taux de contentieux à 4,97% (vs. 5,12% pour le secteur au 30/06/11).
Au final et sous l’effet du renforcement du coût du risque, le résultat net part du Groupe ressort stable à M MAD 516,9. La ventilation de celui-ci par secteur d’activité affiche une contribution de 67,5% de la Banque au Maroc, de 14,2% des filiales à l’international, de 14,2% des services financier spécialisés ; le reste émanant de la gestion d’actifs et des autres activités.
Au niveau des comptes sociaux, la capacité bénéficiaire s’améliore de 10,2% à M MAD 520,8.
Sur le volet Afrique, BMCE Bank a augmenté sa participation dans le capital du Groupe BANK OF AFRICA la portant à 59,39% en juillet 2011. Dans ce contexte, le Groupe compte renforcer davantage les synergies avec les différentes filiales africaines notamment en termes de gestion du risque, du recouvrement, du capital humain ainsi que le contrôle générale et les systèmes d’information.
S’agissant de l’assise financière, et grâce au renforcement des fonds propres, la Banque affiche un ratio de solvabilité de 11,84% au 30/06/2011 et de 9,1% du Tiers One.

Conclusion : Dans un environnement économique peu propice, BMCE BANK parvient à dégager des résultats honorables, tirant notamment profit de ses efforts commerciaux notamment en terme d’adaptation de ses offres aux besoins du marché.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: Résultats semestriels 2011

le Lun 3 Oct 2011 - 9:40
ADDOHA : Un RNPG de M MAD 448,1 en baisse de 30% impacté par la perte relative à l’Opération SAS de M MAD -240 à fin juin 2011

Fait : Publication des résultats du S1 2011.

Analyse : Au terme du premier semestre 2011, ADDOHA a procédé à la livraison de 9 072 unités (dont près de 96% de logements économiques et moyen standing et 4% de logements haut standing), en baisse de 10,5% par rapport à la même période une année auparavant.
Il en découle une dépréciation de 11,6% du chiffre d’affaires consolidé à M MAD 2 807,7 (soit près de 30% de nos prévisions non encore ajustées pour 2011E).
Cette contre-performance combinée à l’alourdissement des achats consommés (96% du CA contre 53% en S1 2010) entraîne une dépréciation de 44,4% du résultat d’exploitation à M MAD 525,1 (soit 15,8% de nos prévisions non encore ajustées pour 2011E).
De son côté, le résultat financier creuse son déficit à M MAD -147,9 contre près de M MAD -50 au 30 juin 2010.
En revanche, le résultat non courant se renforce de 35% à M MAD 41.
Enfin, et en dépit (i) d’un impôt sur les résultats négatif de M MAD -63 (vs.M MAD 181,7 au 30 juin 2010) et (ii) des intérêts minoritaires en baisse de 67,7% à M MAD 32,7, le résultat net part du Groupe régresse de 30,1% à M MAD 448,1 (soit 21,3% de nos prévisions non encore ajustées pour 2011E).
Retraité de l’impact de l’opération de cession de terrains et actifs de la station Saida évaluée à M MAD -240, le RNPG d’ADDOHA s’établirait à M MAD 688,1 (soit environ 33% de nos prévisions non encore ajustées pour 2011E), soit +7,3% par rapport au 30 juin 2010.
Pour rappel, la Société d’Aménagement de Saïdia –SAS- (détenue par GENERAL FIRM OF MOROCCO –GFM-, elle-même filiale à 50% du Groupe ADDOHA) a signé un protocole d’accord avec CDG DEVELOPPEMENT et la SOCIETE MAROCAINE D’INGENIERIE TOURISTIQUE -SMIT– en juin dernier pour la cession des lots hôteliers et touristiques de la station Saïdia.
Au terme de la mise en oeuvre de ce protocole d’accord, la SAS :

* Demeure propriétaire de parcelles dédiées exclusivement à l’immobilier résidentiel portant sur plus de 1 000 unités dont la commercialisation devrait être accélérée par la relance de la station ;
* Et, devrait enregistrer au cours du second semestre 2011 un désendettement total auprès des banques.

A noter que les travaux de revue limitée effectués sur les comptes consolidés de lasociété GENERAL FIRM MOROCCO –GFM- (qui font l’objet d’intégration proportionnelle à 50% dans les comptes consolidés de la société ADDOHA) au 30 juin 2011, font ressortir les points suivants :

* Les Assemblées Générales de GFM et de ses filiales sont convoquées pour octobre 2011 en vue d’approuver les comptes et d’affecter les résultats de l’exercice clos au 31 décembre 2010 ;
* Au 30 juin 2011, les formalités relatives au transfert des titres de propriété des actifs et terrains cédés par SAS à la Société de Développement Saïdia (filiale en cours de constitution et commune de CDG DEVELOPPEMENT, la SMIT et SAS) sont en cours de réalisation.

Sur un autre registre, il y a lieu de signaler que la société BELADI HADJ FATEH, détenue par ADDOHA à hauteur de 50%, fait l’objet d’un contrôle fiscal depuis le 14 avril 2011 portant sur l’impôt sur les sociétés, l’impôt sur le revenu et les droits d’enregistrement et de timbre au titre des exercices allant de 2007 à 2010 et la taxe sur la valeur ajoutée de 2006 à 2010. Les notifications y afférentes n’ont pas encore été reçues par la société.
Sur le plan bilanciel, la dette nette passe de M MAD 6 615,8 au 31/12/2010 à M MAD 7 527,1, soit un gearing de 80% au lieu de 68% à fin 2010.
En social, les revenus de la société se replient de près de 34% à M MAD 1 065,8 pour un résultat d’exploitation en dépréciation de 36,4% à M MAD 258,7.
Eu égard à la baisse de 76% des reprises financières à M MAD 33,8 combinée à l’alourdissement des dotations financières à M MAD 219,2 (vs. M MAD 2,7 au 30 juin 2010), le résultat financier diminue de 41% à M MAD 221,9.
Compte tenu de ce qui précède et intégrant un résultat non courant en recul de 9,7% à près de M MAD 29, le résultat net s’affaisse de 30,9% à M MAD 504,6.
Sur le plan commercial, ADDOHA a lancé au cours du premier semestre 2011 la commercialisation et les travaux :

* Du programme Al Firdaous, implanté dans la commune urbaine d’Aïn Aouda, portant sur plus de 34 000 unités, dont 80% sont constituées de logements sociaux ;
* D’un projet à Casablanca de plus de 20 000 logements sociaux ;
* Et, de 2 projets dans les villes Béni Mellal et Fquih Ben Salah totalisant 4 000 logements sociaux.

Côté perspectives, le chiffre d’affaires sécurisé (pour les 24 prochains mois) s’établit à MAD 22 Md au 20 septembre 2011, correspondant à 34 194 compromis de vente.
La société semble a priori maintenir les prévisions de son Business Plan pour les performances 2011.

Conclusion : Les résultats semestriels d’ADDOHA ressortent en ligne avec ses prévisions annuelles (structurellement, les réalisations du premier semestre représentent 25% à 30% du résultat annuel) et ce, en dépit de l’impact négatif de la cession de certains actifs de la station Saïdia. Valorisation en cours de révision.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: Résultats semestriels 2011

le Lun 3 Oct 2011 - 9:42
ACRED : Un PNB en hausse de 6% pour un RN en recul de 7% à M MAD 12,4 au S1 2011

Fait : Publication des résultats semestriels 2011.

Analyse : Au 30 juin 2011, l’encours net d’ACRED se hisse de 1,1% comparativement au 31/12/2010 pour s’élever à M MAD 1 480 tandis que la production se contracte de 10,7% à M MAD 359, contre M MAD 402 en juin 2010.
Bénéficiant d’une augmentation de près de 7% à M MAD 88 des produits d’exploitation, le Produit Net Bancaire se hisse de 6,6% à M MAD 54 (soit 51% de nos prévisions annuelles pour 2011).
De leur côté, les charges générales d’exploitation augmentent de 7,2% à M MAD 28 fixant le coefficient d’exploitation à un niveau élevé de 51,9%, contre 50,9% au 30 juin 2009.
Dans un contexte de montée des risques, le coût du risque se renforce de 0,1 points à 0,8% en S1 2011. Il en résulte une capacité bénéficiaire en retrait de 7% à M MAD 12,4 (soit 55,1% de nos prévisions annuelles pour 2011).

Conclusion : La filiale de crédit à la consommation d’AXA ASSURANCE MAROC semble pâtir du contexte de montée des risques au sein de son secteur induisant un renforcement de ses provisions accompagné d’une stratégie volontariste de ralentissement de sa production.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: Résultats semestriels 2011

le Lun 3 Oct 2011 - 9:43
SALAFIN : Un PNB en quasi-stagnation à M MAD 142 au titre du premier semestre 2011 pour un résultat net en recul de près de 10% à M MAD 48,4

Fait : Publication des résultats semestriels 2011.

Analyse : Dans un contexte sectoriel difficile marqué par le ralentissement de l’activité de crédit avec un niveau de production en baisse de 1% comparativement au S1 2010, SALAFIN réalise une production de crédit en appréciation de 8% à M MAD 513,7 tirée principalement par une croissance de 27% de la branche d’activité de financement Automobile.
Côté profitabilité, le PNB affiche une quasi-stagnation à M MAD 142 (soit 47% des prévisions annuelles 2011) tandis que les charges générales d’exploitation augmentent de 4% pour s’établir à M MAD 41,6. En conséquence, le coefficient d’exploitation se fixe à 29,3% (vs. 27,8% en S1 2010), soit l’un des niveaux les plus compétitifs du secteur.
S’agissant de la gestion des risques, les dotations nettes de provisions pour créances en souffrance reculent de 4% à M MAD 31,5 avec un total de créances recouvertes de M MAD 111. Dans ce sillage, le taux de provisionnement s’établit à 90,2% contre 68,5% au 31/12/2010.
Au final, le résultat net de la société ressort en repli de 10% à M MAD 48,4 (soit 46,1% de nos prévisions annuelles 2011).

Conclusion : Dans un contexte sectoriel délicat caractérisé notamment par une montée importante des risques et un ralentissement de la production, SALAFIN poursuit sa stratégie avec un effort particulier pour la gestion du risque. Par ailleurs, des projets initiés en 2010 et au 1er semestre 2011 devraient, selon le Management, être opérationnels en S2 2011, ce qui devrait vraisemblablement améliorer les résultats de la société.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: Résultats semestriels 2011

le Lun 3 Oct 2011 - 9:47
SAMIR : Un EBE en hausse de 30% à M MAD 841 pour un RN en dégradation de 44% à M MAD 241 au 30 juin 2011

Fait : Publication des résultats semestriels 2011.

Analyse : Au terme du premier semestre 2011, la filiale marocaine du Groupe CORRAL affiche un chiffre d’affaires de M MAD 22 853,6 (soit 55,6% de nos prévisions pour 2011 non encore ajustées), en appréciation de 32,1% comparativement à une année auparavant, profitant de la hausse du cours du pétrole sur le marché international ainsi que de la progression de 6% à 3,4 millions de tonnes des ventes globales. Il est à noter que la société a orienté une partie de sa production vers l’export compte tenu de l’augmentation significative des écoulements des produits importés sur le marché local.
En parallèle, l’EBITDA s’apprécie dans une proportion quasi-identique de 30% à M MAD 841, attestant de la bonne maîtrise des coûts par SAMIR (principalement des achats revendus de marchandises qui passent de MAD 3,5 Md à M MAD 393,8 ), établissant la marge d’EBE à 3,68% contre 3,73% une année auparavant. Pour leur part, les achats consommés de matières et de fournitures s’apprécient de 60,4% à MAD 21,7 Md dans le sillage de la reprise des cours spot sur les marchés internationaux.
Néanmoins et impacté de plein fouet par l’alourdissement de 50,3% à M MAD 717,2 des dotations aux amortissements relatives principalement à l’investissement de la nouvelle usine d’hydrocraking combiné à la baisse de 38,6% à M MAD 353,2 du poste « reprises d’exploitation, transfert de charges », le résultat opérationnel s’amenuise de 36% à M MAD 471,8 (soit 30% de nos prévisions pour 2011 non encore ajustées). Par conséquent, la marge opérationnelle recule de 2,2 points pour se fixer à 2,1%.
Le résultat financier limite, quant à lui, son déficit à M MAD -172,7 (contre M MAD -268,2 une année auparavant), suite à la réalisation d’un bilan de change favorable de M MAD 4,4 contre M MAD -202,7 une année auparavant, profitant notamment de la nouvelle stratégie de couverture des risques de la société.
Compte tenu de ce qui précède et d’un résultat non courant de K MAD -111,2 (contre K MAD 449,5 une année auparavant), la capacité bénéficiaire de SAMIR se déleste de 43,6% à M MAD 241,6 (soit 33,7% de nos prévisions pour 2011 non encore ajustées), réduisant la marge nette de 1,43 points à 1,05%.
L’analyse bilancielle de la société laisse apparaître, quant à elle, les éléments suivants :

* Une faible autonomie financière matérialisée par un ratio (FP/ sources de financement) de 23,4% contre 24,2% à fin juin 2010 ;
* Un niveau d’endettement très élevé de M MAD 16 244,5 contre M MAD 13 474,5 une année auparavant, établissant le gearing à 327,8% contre 312,9% au 30/06/2010 ;
* Et une capacité de remboursement de la dette en quasi-stagnation, avec un ratio (charges d’intérêts / EBE) de 32,4% contre 33,4% une année auparavant.

Sur le plan des investissements, la production de la nouvelle unité de production des bitumes a débuté en juillet 2011 tandis que l’avancement du projet de construction de l’unité de distillation n°4 a atteint 85%.
Concernant le programme de la restructuration de la dette, la réalisation des conditions préalables à la signature des contrats de financement et au closing est en phase finale.
En terme de perspectives, le Conseil d’Administration a approuvé le Business Plan 2012-2016, élaboré en collaboration avec le cabinet ARTHUR D.LITTLE, dont l’objectif principal est l’amélioration de la profitabilité de la société.

Conclusion : En dépit de l’amélioration des revenus de la société dans le sillage de la reprise des cours de pétrole au niveau international, SAMIR affiche des indicateurs financiers semestriels mitigés, impactés de plein fouet par l’alourdissement des dotations aux amortissements ainsi que par la baisse de la marge de raffinage. Valorisation et recommandation en cours de révision.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: Résultats semestriels 2011

le Lun 3 Oct 2011 - 9:49
LABEL’VIE : Réalisations semestrielles fort probantes

Fait : Publication des résultats en S1-2011.

Analyse : Capitalisant sur sa stratégie de croissance externe, LABEL’VIE draine au terme du premier semestre 2011 un chiffre d’affaires consolidé de M MAD 2 568,2 (soit 47,7% de nos prévisions annuelles non encore ajustées), en bonification de 130,5% par rapport au S1-2010 (soit +11,6% comparativement aux comptes pro forma* du 30/06/2010). Cette performance est redevable à :

* La progression de 6% des ventes à périmètre constant (magasins déjà ouverts au 30 juin 2010) ;
* Les revenus réalisés par les 8 magasins METRO nouvellement acquis ;
* Et, les ventes additionnelles drainées par les 4 magasins ouverts au cours de la période (ayant porté le nombre des points de vente du Groupe à 43 en S1-2011).

Dans cette lignée, le résultat d’exploitation s’apprécie de 2,3x à M MAD 89,7 (soit 56,0% du REX 2011E non encore ajusté) par rapport au 30/06/2010 (soit un bond de 5,1x comparativement aux comptes pro forma), portant la marge opérationnelle à 3,5%, en hausse de 1,6 points par rapport au 30/06/2010 (de 2,7 points comparativement aux comptes pro forma). Cette situation s’explique par :

* La nette progression des résultats d’exploitation de la société METRO CASH & CARRY MOROCCO –MCCM-, qui se redressent à M MAD 4 contre M MAD -23 au 30/06/2010 ;
* La maîtrise des charges d’exploitation et la réalisation d’économies d’échelles ;
* Et, l’amélioration des marges induite par l’augmentation des volumes d’activité.

Toujours négatif, le résultat financier grève son déficit à M MAD -51,4 contre M MAD -9,2 au 30/06/2010 (M MAD -12,1 en pro forma), suite à la hausse de 3,7x (vs. 3,0x en comptes pro forma) des charges d’intérêts à M MAD 56,3.
Pour sa part, le résultat non courant se déprécie de 99,4% par rapport au 30/06/2010 à K MAD 74,0, en raison de la non récurrence d’une plus-value nette de M MAD 13,4 relative à la cession de 5% du capital de sa filiale HLV à CARREFOUR.
Au final, le résultat net part du Groupe ressort à M MAD 26,0 (soit 71,9% de nos prévisions annuelles non encore ajustées), en régression de 31,2% par rapport au 30/06/2010 contre un accroissement de 3,5x en comptes pro forma, fixant la marge nette à 1,0% contre 1,6% en S1-2010 et 0,3% en comptes pro forma.
En social, le chiffre d’affaires gagne 20,1% à M MAD 1 135,9, tandis que l’EBIT marque un bond de 3,1x à M MAD 99,5. De ce fait, la marge opérationnelle se hisse de 5,4 points à 8,8%. Intégrant un résultat financier de M MAD -47,4 et un résultat non courant de K MAD 82,8, la capacité bénéficiaire s’améliore de 44,3% à M MAD 44,6.
Par conséquent, la marge nette s’établit à 3,9%, en hausse de 0,6 point.
Sur le plan développement, LABEL’VIE a ouvert 2 supermarchés supplémentaires depuis le 30 juin 2011 à Rabat et à Safi, portant à 45 le nombre de ses points de vente correspondant à près de 107 000 m² de surface de vente. En parallèle, le Groupe escompte poursuivre son plan de développement avec l’ouverture de nouveaux points de ventes et la conversion des magasins METRO en enseignes CARREFOUR. De même, la société prévoit la réalisation d’une augmentation de capital afin de financer son plan de développement et optimiser ses charges financières.

Conclusion : La filiale distribution de RETAIL HOLDING parvient à tirer profit de la poursuite de sa stratégie de développement et de sa récente opération de croissance externe et affiche des réalisations légèrement supérieures à nos prévisions notamment en terme de REX et RNPG. Nous maintenons une opinion positive sur la valeur.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: Résultats semestriels 2011

le Lun 3 Oct 2011 - 9:52
SNEP : Progression de 20,7% du chiffre d’affaires semestriel à M MAD 502,1 pour une capacité bénéficiaire de M MAD 22,3 (-30,1%) à fin juin 2011

Fait : Publication du communiqué du Conseil d’Administration du 26 Septembre 2011.

Analyse : La filiale pétrochimique du Groupe YNNA HOLDING affiche au terme du premier semestre 2011 des revenus de M MAD 502,1 (soit 55,8% de nos prévisions pour 2011 non encore ajustées), en hausse de 20,7% comparativement à une année auparavant, suite à l’augmentation de 10,8% des volumes écoulés conjuguée à une progression de 8,5% des prix de vente.
Néanmoins et impacté de plein fouet par la hausse des achats de l’éthylène réalisés auprès des producteurs européens suite à la fermeture du complexe pétrochimique de Ras Lanouf en Lybie, l’EBITDA se replie de 5,4% à M MAD 54,2 (soit 39% de nos prévisions pour 2011 non encore ajustées), établissant la marge d’EBE à 10,8% contre 13,8% à fin juin 2010.
Pour sa part, la capacité bénéficiaire de la société recule de 30,1% à M MAD 22,3 (soit 31,8% de nos prévisions pour 2011 non encore ajustées), en raison principalement du retour à un taux normal de l’IS de 30% contre un taux préférentiel de 22,5% une année auparavant. Par conséquent, la marge nette diminue de plus de 3 points pour se fixer à 4,4%. Hors dotations financières de M MAD 7 sur les titres SNEP auto détenus dans le cadre du programme de rachat, le résultat net retraité ressort en baisse de 14,8% à M MAD 29,3.
Côté perspectives, la société projette de poursuivre son projet de doublement de ses capacités de production de PVC, devant atteindre 140 000 tonnes à horizon 2012.
Dans cette optique, SNEP a procédé au terme du S1 2011 à l’acquisition d’un nouveau four de cracking du DCE et d’un compresseur d’hydrogène à anneau liquide pour un investissement global de M MAD 50. En parallèle, la filiale de YNNA HOLDING serait en négociations avec des Groupes pétrochimiques européens (TOTAL, REPSOL et POLIMERI) de contrats de fourniture d’éthylène à des conditions avantageuses, en dépit de la reprise escomptée de l’activité du complexe Ras Lanouf.

Conclusion : Dans un contexte caractérisé par un renchérissement des approvisionnements suite à la fermeture du complexe pétrochimique de Ras Lanouf en Libye, SNEP affiche des indicateurs financiers semestriels contrastés. Recommandation et valorisation en cours de révision.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: Résultats semestriels 2011

le Lun 3 Oct 2011 - 9:53
SOFAC : Des réalisations en nette progression

Fait : Communiqué des Résultats semestriels 2011

Analyse : Au terme du premier semestre 2011, SOFAC affiche des réalisations commerciales en forte progression traduisant le renforcement de sa part de marché de 2,2 points.
Dans ce contexte, et portée par la forte croissance du financement automobile de 89,2% à M MAD 272, la production se renforce de 41,7% à M MAD 572. En outre, la production de prêt personnel a progressé de 15,3%.
En terme de répartition du réseau de distribution, le réseau propre de SOFAC affiche une progression de 59,3% suivi du réseau postal qui s’accroît de 47,5%.
Dans ce sillage, le PNB augmente de 13% pour s’établir à M MAD 49,5. Pour sa part, le résultat net ressort à M MAD 6,1, contre un déficit à M MAD -38,8 en S1 2010.

Conclusion : Après avoir été engagé dans un vaste processus d’assainissement et de restructuration organisationnelle, SOFAC semble reprendre « du poil de la bête » s’appuyant notamment sur son plan stratégique fondé essentiellement sur l’extension du réseau de distribution par l’ouverture de nouvelles agences, le renforcement de la synergie avec Poste Maroc et la consolidation de la relation avec le réseau des concessionnaires et celui des agents agrées.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Contenu sponsorisé

Re: Résultats semestriels 2011

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum