Forum Bourse Maroc

منتدى بورصة الدارالبيضاء
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  Règlement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Séance du Lundi 12 Décembre 2011

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
alpha74
Modérateur
Modérateur


Nbre méssages : 4216
Inscris le : : 01/12/2008

MessageSujet: Re: Séance du Lundi 12 Décembre 2011   Lun 12 Déc 2011 - 19:53

Agora , seul l'avenir nous dira s'il s'agit bien d'une introduction ou seulement il s'agit de circonstances execeptionnelles liées a la crise financiere de 2008 , qui je te le rapelle a fait bcp de dégats a titre d'exemple elle fait perdre a une entreprise comme SAM une somme avoisinant un milliard de dh , un autre exemple MNG 600 millions de dh , et revenant a la SNEP elle a perdu 50 % de son RN !!, car des voyous ont profité du vide juridique et ont utilisé la sous facturation pour innonder le marché marocain de PVC made in CHINA , ce qui a retarder la mise en place de son projet de doublement de capacité :colére
Revenir en haut Aller en bas
fadel



Nbre méssages : 1956
Inscris le : : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Séance du Lundi 12 Décembre 2011   Lun 12 Déc 2011 - 20:00

@alpha74 a écrit:
@ Creatori , est ce que tu peux nous donner une lecture politique à la nomination de Mr Hima au poste de conseiller au cabinet royal juste avant la constitution du gouvernement , est ce que c'est une preparation de sortie par la petite porte ...??

la réponse, dans sa simplicité, est dans ta question!!!

Selon moi je dirais plutôt, en paradoxe " sortie par la fenêtre pour rentrer par la grande porte".

Par ailleurs n'oublions pas que le PAM ( crée par Sir Al Himma ) est désormais engagé dans l'opposition se retrouvant doublement fort et conforté, suit mon regard!!!!!!!!!!!.

Pour nous autres simples citoyens, Gouvernement fort face à une opposition forte ne peut être que salutaire. Un vrai et véritable duel en perspective!!!!! à suivre.


Dernière édition par fadel le Lun 12 Déc 2011 - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
alpha74
Modérateur
Modérateur
avatar

Nbre méssages : 4216
Humeur : tranquil
Réputation : 19
Inscris le : : 01/12/2008

MessageSujet: Re: Séance du Lundi 12 Décembre 2011   Lun 12 Déc 2011 - 20:29

Recours aux instruments de défense commerciale
Guéguerre entre producteurs et importateurs


L’ère des barrières tarifaires est révolue! Dans moins de cinq mois, à compter du 1er mars 2012 exactement, le processus de démantèlement tarifaire avec les pays de l’Union Européenne (UE) sera parachevé et exposera encore davantage le marché marocain à une sérieuse menace d’importations massives. Et, partant, de pratiques commerciales déloyales comme la sous-facturation, les fausses déclarations d’origine et fraudes de toutes sortes. Les conséquences de ces méfaits qui portent préjudice au tissu productif national risquent de se faire ressentir encore plus. L’année prochaine donc, non seulement, les importations en provenance du principal partenaire du Royaume, l’UE, seront exemptes de droits de douane, mais le plus haut niveau des droits de douane, lui, se situera autour de 25%. A noter que la réduction du taux plafond des droits de douane, programmée dans le cadre des réformes tarifaires adoptées unilatéralement par le Maroc, appliquée pour les produits non agricoles, est passée de 50 % au cours des années 1990, à 35 % actuellement, pour finir à 25% en 2012. C’est dire que les droits de douane d’antan ne vont plus permettre cette protection automatique dont bénéficiaient les produits locaux. Déjà, les producteurs marocains, qui perdaient au fil des années la protection systématique de leurs produits, via les droits de douane, ont multiplié les plaintes auprès du ministère du Commerce extérieur, qui pour dénoncer le dumping, d’autres les produits subventionnés ou les importations massives ou encore les fausses déclarations.



La SNEP accrochée au droit d’importation

La plus récente est celle de la SNEP (Société Nationale d’Electrolyse et de Pétrochimie) qui vient d’introduire une requête demandant l’application des mesures de sauvegarde sur l’importation de Polychlorure de vinyle (PVC) mélangé ou non à d’autres substances. Pourtant, ce n’est pas la première sortie en la matière de la filiale d’Ynna Holding. Deux ans plus tôt, elle a introduit une requête pour la réparation des préjudices graves subis en raison de l’accroissement massif des importations de PVC et Compounds PVC, acquises à des prix dumping et ce, conformément aux règles et aux procédures prévues par l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce). Pour Mohamed Regba, directeur général de la SNEP, le phénomène de la crise mondiale survenu à la fin de l’année 2008, a eu pour répercussion la volonté des pays développés de se débarrasser de leur surplus de production à la suite du déclin de la demande des produits plastiques, moyennant des prix défiant toute concurrence. Et c’est devant cette situation, dit-il, que la SNEP avait introduit sa première requête. « Cette tendance haussière des importations qui a prévalu durant toute l’année 2009, a vu son mouvement revenir à la normale, constituant ainsi un phénomène conjoncturel. N’empêche que les importations de l’espèce, acquises à des prix dumping, ont continué de sévir, aujourd’hui encore, au détriment du trésor et de l’économie nationale en générale », souligne le DG de la SNEP. En effet, la filiale du groupe de Miloud Chaâbi n’a cessé, depuis décembre 2008, de clamer haut et fort que le droit d’importation appliqué au PVC fabriqué localement par ses soins a été injustement aligné sur la fiscalité applicable aux matières premières importées et non fabriquées localement. « Notre nouvelle requête n’a pour objet que de rappeler au ministère du Commerce extérieur les différentes baisses successives et drastiques des droits de douane, en concomitance avec la réforme sectorielle de 25 % à 17,5 % et la réforme tarifaire de 17,5% à 10 % (Loi de Finances 2009), atteignant actuellement le niveau de 2,5 %. En revanche, le droit d’importation applicable aux produits élaborés, fabriqués localement, a vu la baisse de son taux circonscrit à 10 %, ce qui se passe de tout commentaire ! », martèle Mohamed Regba.


Extrait du magazine Challenge Novembre 2011 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Séance du Lundi 12 Décembre 2011   Lun 12 Déc 2011 - 20:38

@Creatori a écrit:
Pour toute fin utile

Maroc : La nouvelle nomination des ambassadeurs
est-elle constitutionnelle ?

Plusieurs décrivent la nomination des nouveaux
ambassadeurs comme étant un acte anti-
constitutionnel.
Cela relève d'une aberration et d'une lecture
sélective de la constitution Marocaine du 1er Juillet
2011. Certains pour se donner l'aura de donneurs de
leçons, d'autres par simple ignorance.
Ils prétendent que le roi doit -et conformément à
l'article 49 dernier alinéa- se référer au conseil des
ministres et du chef du gouvernement
"fraichement nommé" pour la nomination des
postes d'ambassadeurs.
Cela est vrai, mais à un détail près : Quel est le
chef de gouvernement et le gouvernement
actuel ?
Selon aussi la même constitution (Article 88), ce
n'est pas Abdelillah Benkirane le chef du
gouvernement actuel mais bien Abass El Fassi
et le gouvernement sortantdit gouvernement de
transition.
En effet, selon la constitution, la nomination par le roi
du chef du gouvernement en formation n'est qu'une
étape (parmi 2) de validation de ce même
gouvernement.
Après la formation du gouvernement Benkirane, ce
dernier doit passer devant le Parlement avec ses 2
chambres et validé par vote de confiance par la
chambre des représentants.
Le gouvernement Benkirane n'est investi et
n'est fonctionnel qu'après vote de la chambre
des représentants.(Article 88)
En plus, est-ce que le gouvernement de
transition (De Abass) a le droit de participer à
la nomination des nouveaux ambassadeurs ?
Selon l'article 47 de la constitution :
Le gouvernement démissionnaire expédie les
affaires courantes jusqu’à la constitution du
nouveau gouvernement.
Le Gouvernement Abass a ainsi le pouvoir d'expédier
les "affaires courantes".
Certains prétendent que la nomination des
ambassadeurs ne rentre pas dans le cadre de
ces "affaires courantes".
Ce qui est totalement fauxcar personne ne sait ce
que c'est que ces affaires courantes. Seul le
parlement à travers une loi organique qui se
devait d'être votée -et cela n'a pas été fait-
peut décider de la définition de ces affaires
courantes.
Sur le bulletin officiel du 29 Novembre 2011, le Dahir
1.11.184 désigne le gouvernement sortant (Abass)
comme le gouvernement pouvant expédier les
affaires courantes.

http://www.sgg.gov.ma/BO/
bulletin/AR/2011/BO_6000_Ar.pdf

Est-ce que la procédure de nomination des
ambassadeurs de l'article 49 a été respectée ?
Article 49, dernier alinéa :
Le Conseil des ministres délibère : de la
nomination, sur proposition du Chef du
Gouvernement et à l’initiative du ministre
concerné, (...) d’ambassadeur...
La vraie question est : est-ce que le sujet a été
soulevé dans un conseil des ministres ?
D'après plusieurs sources, cela a été le sujet d'un
ancien conseil des ministres (je cherche la date
exacte).
Plusieurs personnes prétendent que cela ne figure
pas dans les comptes rendus du conseil des
ministres qui sont publié sur cesliens par le
secrétariat général du gouvernement : http://
www.sgg.gov.ma/NavFR.aspx?id=652
Sauf que le Secrétariat général du gouvernement, et
conformément à ses statuts ne publie que les
compte-rendu concernant les lois, traités
internationaux, les exposés des ministres et non pas
les nominations.
En plus, le seul ministre habilité à exposer le
sujet des nominations dans un conseil des
ministres est bien Taïeb Fassi Fihri, qui était
présent lors de la cérémonie officielle de la
nomination.(Vidéo de la cérémonie)
Ceux-là même qui décrient cet acte de non-
constitutionnel, traitaient il y a quelques semaines
cette constitution de constitution de sbires, qu'il
fallait la boycotter et que tout cela est une
mascarade.
Une incohérence qui se base surtout sur une
frustration sentimentale subjective : Ils feront tout
pour avoir raison, même si il faut dire n'importe quoi
par ignorance ou par préméditation.
On peut se poser la question sur le timing des
nominations. Je trouve que ce n'est pas le bon
moment. Mais prétendre que l'acte et que le roi
piétine la constitution, cela est faux et archi faux.



la réponse est contenu dans l'article ( en rouge).

le nouveau gouvernement auquel se refère la nouvelle constitution n'est pas encore né. C'est abbas et son gouvernement qui gouvernent encore.

Donc aucun problème; tout est en règle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Séance du Lundi 12 Décembre 2011   Lun 12 Déc 2011 - 20:41

agora a écrit:
@alpha74 a écrit:


@ Agora , je crois que tu te trempes de specialiste , Dr Pelican ce n'est pas sa specialité lui il est psychologue , c'est plutot le Dr Pixon qui est d'apres ces interventions un imminent proctologue Laughing , a confirmer bien sur !!

Mr. Alpha74, vous êtes un sacré coquin. Faire une liaison dans la même phrase entre la "sacrée introduction" du Morocomall, envisagée et souhaitée par Mr. Pelican, la proctologie (science de proktos en grec : science de l'étude de l'anus et du rectum), et le message de Mr. Pixon qui a été modéré par Mr. Yat et généreusement commenté par Mr. pelican, est un exercice qui risque de ne pas avoir l'aval de notre fameux ami commun du Bd. Med V qui est un vrai expert en la matière et en introduction (Mr. pixon est un simple théoricien sur la question). Very Happy Very Happy Very Happy



hahahahahahahaah:D Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
fadel



Nbre méssages : 1956
Humeur : bonne
Réputation : 7
Inscris le : : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Séance du Lundi 12 Décembre 2011   Lun 12 Déc 2011 - 21:11

@alpha74 a écrit:
Recours aux instruments de défense commerciale
Guéguerre entre producteurs et importateurs


L’ère des barrières tarifaires est révolue! Dans moins de cinq mois, à compter du 1er mars 2012 exactement, le processus de démantèlement tarifaire avec les pays de l’Union Européenne (UE) sera parachevé et exposera encore davantage le marché marocain à une sérieuse menace d’importations massives. Et, partant, de pratiques commerciales déloyales comme la sous-facturation, les fausses déclarations d’origine et fraudes de toutes sortes. Les conséquences de ces méfaits qui portent préjudice au tissu productif national risquent de se faire ressentir encore plus. L’année prochaine donc, non seulement, les importations en provenance du principal partenaire du Royaume, l’UE, seront exemptes de droits de douane, mais le plus haut niveau des droits de douane, lui, se situera autour de 25%. A noter que la réduction du taux plafond des droits de douane, programmée dans le cadre des réformes tarifaires adoptées unilatéralement par le Maroc, appliquée pour les produits non agricoles, est passée de 50 % au cours des années 1990, à 35 % actuellement, pour finir à 25% en 2012. C’est dire que les droits de douane d’antan ne vont plus permettre cette protection automatique dont bénéficiaient les produits locaux. Déjà, les producteurs marocains, qui perdaient au fil des années la protection systématique de leurs produits, via les droits de douane, ont multiplié les plaintes auprès du ministère du Commerce extérieur, qui pour dénoncer le dumping, d’autres les produits subventionnés ou les importations massives ou encore les fausses déclarations.



La SNEP accrochée au droit d’importation

La plus récente est celle de la SNEP (Société Nationale d’Electrolyse et de Pétrochimie) qui vient d’introduire une requête demandant l’application des mesures de sauvegarde sur l’importation de Polychlorure de vinyle (PVC) mélangé ou non à d’autres substances. Pourtant, ce n’est pas la première sortie en la matière de la filiale d’Ynna Holding. Deux ans plus tôt, elle a introduit une requête pour la réparation des préjudices graves subis en raison de l’accroissement massif des importations de PVC et Compounds PVC, acquises à des prix dumping et ce, conformément aux règles et aux procédures prévues par l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce). Pour Mohamed Regba, directeur général de la SNEP, le phénomène de la crise mondiale survenu à la fin de l’année 2008, a eu pour répercussion la volonté des pays développés de se débarrasser de leur surplus de production à la suite du déclin de la demande des produits plastiques, moyennant des prix défiant toute concurrence. Et c’est devant cette situation, dit-il, que la SNEP avait introduit sa première requête. « Cette tendance haussière des importations qui a prévalu durant toute l’année 2009, a vu son mouvement revenir à la normale, constituant ainsi un phénomène conjoncturel. N’empêche que les importations de l’espèce, acquises à des prix dumping, ont continué de sévir, aujourd’hui encore, au détriment du trésor et de l’économie nationale en générale », souligne le DG de la SNEP. En effet, la filiale du groupe de Miloud Chaâbi n’a cessé, depuis décembre 2008, de clamer haut et fort que le droit d’importation appliqué au PVC fabriqué localement par ses soins a été injustement aligné sur la fiscalité applicable aux matières premières importées et non fabriquées localement. « Notre nouvelle requête n’a pour objet que de rappeler au ministère du Commerce extérieur les différentes baisses successives et drastiques des droits de douane, en concomitance avec la réforme sectorielle de 25 % à 17,5 % et la réforme tarifaire de 17,5% à 10 % (Loi de Finances 2009), atteignant actuellement le niveau de 2,5 %. En revanche, le droit d’importation applicable aux produits élaborés, fabriqués localement, a vu la baisse de son taux circonscrit à 10 %, ce qui se passe de tout commentaire ! », martèle Mohamed Regba.


Extrait du magazine Challenge Novembre 2011 .

Moi je dis en m'adressant à si miloud chaabi (en miniscule):

suffit Mr chaabi, vous avez déjà suffisamment arnaqué tout le monde y compris l'État en te cédant la boite à 2 sous pour ensuite faire ton beurre sur le dos des pp.

Alors,SNEP n'étant plus compétitive selon vous, aie le courage de décider de fermer ta boite (pour ne pas dire ta gueule) pour ne plus en parler et nous languir davantage car, selon tes griefs manipulateurs, elle n'atteindra jamais son point mort boursier!!!!!!.


Dernière édition par fadel le Lun 12 Déc 2011 - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
moch



Nbre méssages : 12
Réputation : 0
Inscris le : : 22/11/2011

MessageSujet: Re: Séance du Lundi 12 Décembre 2011   Lun 12 Déc 2011 - 21:29

@MC4 a écrit:
@satoune a écrit:


GO ADH GO et GO SMI GO Laughing Laughing
Shocked oufff!

ADH cible baissière sur son support Court terme 64 DH. ahhhh, si c'etait possible de shorter une valeur au Maroc Sad (


bsr je suis nouveau parmis vous, je cherche conseil pour ADH pas mal d'action ds la poche a 75 DH acheter de plus attendre ou vendre
Revenir en haut Aller en bas
sssmix

avatar

Nbre méssages : 142
Humeur : sa passe
Réputation : 2
Inscris le : : 17/04/2011

MessageSujet: Re: Séance du Lundi 12 Décembre 2011   Lun 12 Déc 2011 - 21:47

@madex a écrit:
@Denar a écrit:
bonjour

question s il vous plait

que pensez- vous du secteur informatique...........

-disway- par rapport au reste .............



je vous remercie.

Pas de reponse a votre question,je vais dire ce que je sais sur DISWAY,son cmp depuis le debut de l'annee est de 430 dh,avec un plus haut de 534,elle a perdu 35% cette annee le resultat du 1er sem etait en dessous des attentes a cause entre autre des evenements en TUNISIE,mais juste apres le management a declare' avoir recu en septembre des commandes interessantes,ce mois elle vient de signer un contrat avec TOM TOM fabricant de GPS repondant aux specifites du Maroc.

je pense qu'elle doit avoir un bon potentiel,c'est mon avis

bonsoir
je pense quiil serait bien de rester loin de cette valeur avec un resultat timide prevu pour cette année qui du
1 la fusion a couté beaucoup pour ce fournisseur de solution informatique il ont cru qu il vont devorer le marché national et l arrogance de leur commerciaux a fait fuire beaucoup de clients
Revenir en haut Aller en bas
fadel



Nbre méssages : 1956
Humeur : bonne
Réputation : 7
Inscris le : : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Séance du Lundi 12 Décembre 2011   Lun 12 Déc 2011 - 22:14

@moch a écrit:
@MC4 a écrit:


ADH cible baissière sur son support Court terme 64 DH. ahhhh, si c'etait possible de shorter une valeur au Maroc Sad (


bsr je suis nouveau parmis vous, je cherche conseil pour ADH pas mal d'action ds la poche a 75 DH acheter de plus attendre ou vendre




Personnellement, j'ai commercé day to day en shortant autour de 65.

Ainsi selon votre profil, je vous conseille de suivre la tendance en accumulant avec modération.

Bonne chance.

Sans aucune incitation par ailleurs!!
Revenir en haut Aller en bas
madex

avatar

Nbre méssages : 1793
Humeur : bon
Réputation : 17
Inscris le : : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Séance du Lundi 12 Décembre 2011   Lun 12 Déc 2011 - 22:29

@sssmix a écrit:
@madex a écrit:


Pas de reponse a votre question,je vais dire ce que je sais sur DISWAY,son cmp depuis le debut de l'annee est de 430 dh,avec un plus haut de 534,elle a perdu 35% cette annee le resultat du 1er sem etait en dessous des attentes a cause entre autre des evenements en TUNISIE,mais juste apres le management a declare' avoir recu en septembre des commandes interessantes,ce mois elle vient de signer un contrat avec TOM TOM fabricant de GPS repondant aux specifites du Maroc.

je pense qu'elle doit avoir un bon potentiel,c'est mon avis

bonsoir
je pense quiil serait bien de rester loin de cette valeur avec un resultat timide prevu pour cette année qui du
1 la fusion a couté beaucoup pour ce fournisseur de solution informatique il ont cru qu il vont devorer le marché national et l arrogance de leur commerciaux a fait fuire beaucoup de clients

vous vous trompez sur l'activite' de DISWAY elle ne fait pas de solution informatique mais du hard,il me semble si on doit donner un avis sur un titre il vaut mieux connaitre d'abord son activite'

bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Séance du Lundi 12 Décembre 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 
Séance du Lundi 12 Décembre 2011
Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bourse Maroc :: DECOUVERTE - SERVICES - GENERALITES :: Béta : Archives des séances de bourse au Forum-
Sauter vers: