Forum Bourse Maroc

منتدى بورصة الدارالبيضاء
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  Règlement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
extension to 24/12/2018 accepted.

Partagez | 
 

 La potion magique d'Asterix

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Croyez-vous que:
la méthode d'Asterix n'est pas bien fondée
10%
 10% [ 1 ]
la méthode d'Asterix n'est pas fiable
10%
 10% [ 1 ]
les valeurs que donne la méthode d'Asterix, sont dues au hasard
0%
 0% [ 0 ]
la méthode d'Asterix n'aide pas à prendre de décision
0%
 0% [ 0 ]
la méthode d'Asterix est incompréhensible et par la suite, elle doit être expliquée d'avantage
50%
 50% [ 5 ]
la méthode d'Asterix, c'est de la foutaise!
10%
 10% [ 1 ]
la méthode d'Asterix n'est pas inédite
0%
 0% [ 0 ]
toutes les alternatives précédentes sont fausses
20%
 20% [ 2 ]
Total des votes : 10
 

AuteurMessage
lida



Nbre méssages : 37
Inscris le : : 16/09/2010

MessageSujet: Re: La potion magique d'Asterix   Dim 25 Mar 2012 - 14:32

Bonjour monsieur Astérix. Je suis un lecteur assidu du forum mais très silencieux. Je salue au passage le travail des formistes réguliers dont vous faites partie.
Le but de mes remarques et uniquement de débattre avec vous.
Vous dites toujours ne tracez pas des lignes elles ne marchent pas vous faites sans doute allusion à l’analyse technique.
Je vous cite… :
Moyenne évaluée sur une période donnée : si vous la glissez chaque séance c’est une moyenne mobile.
D’estimer la "distance" du point d'inflexion1 à la moyenne : vous calculez un écartement par rapport à une moyenne sur une période, si les données sont glissantes alors vous calculez un écartement par rapport à une moyenne mobile.
Il est calculé par la loi normale, donc faisant intervenir la variance des cours de clôture : votre référence est la loi normale donc plus l’écartement est élevé par rapport à la moyenne plus les probabilités de revenir sur la moyenne sont élevées.
Ainsi, plus cet indice est proche de 0 ( 0%), plus le ticker est considéré globalement moins cher. Et plus cet indice est proche de 1 ( 100%), plus le ticker est considéré globalement plus cher. Ça corrobore la remarque d’avant.

Toutes les valeurs (moyenne, variance, point d'équilibre, points d'inflexion, points d'applatissement) sont calculées modulo des coefficients de pondération faisant intervenir d'une part les volumes du ticker en question et d'autre part, la volumétrie de tout le marché. Voilà ce qui m’a fait réagir ! J’y reviendrais à la fin
Tant que cet indiceG reste dans une fourchette raisonnable; entre 5% et 95% par exemple, le trade est toujours possible... Mais, si c'est inférieur à 5%, il faut déserter la place: le marché est tellement moins moins cher, ce qui incite à se poser des questions!!!! Normal puisque à force d’enregistrer des cours de clôtures trop bas par rapport à la moyenne. La moyenne M se rapproche de la gauche et fait évaluer les paramètres de la loi normale, je comprends également par cela que votre moyenne calculée sur une période reste figée elle n’est pas mobile.

Dans le cas où cet indiceG est supérieur à 95%, il faudrait peut-être tout liquider: les cours ne pourraient aller encore vers le haut!!!! Vous ne respectez pas ici le principe précédent sur le cas de la baisse. La méthode n’est pas symétrique ? à la hausse comme à la baisse ?
Le deuxième indice LNDCC permet d'estimer la "distance" du dernier cours de clôture au point d'équilibre à l'aide de la loi normale, donc en fonction de la variance des cours enregistrés sur une période donnée. Il résume l'état actuel du ticker de façon ponctuelle, alors que l'indiceG de façon globale. C'est un nombre de 0 à 1 qu'on peut exprimer en %. Même indicateur mais calculé sur une période plus courte. On réduit les paramètres pour se prononcer sur le court terme.

Premièrement, vous maitrisez votre sujet plus que moi alors corrigez mes erreurs d’interprétations si vous le constater. Merci d’avance.
Deuxièmement, si j’ai bien compris : vous avez ou vous êtes entrain de construire un indicateur d’enveloppe.
Les indicateurs d’enveloppe sont de trois catégories : de tendance, de volatilité et de volumes.
De tendance : enveloppe moyenne mobile, enveloppe Keltner enveloppe plus haut/plus bas 52 périodes, bandes de Bollinger et j’en oublie il y’en a tellement. Le principe est de constater un écartement par rapport à une moyenne avec hypothèse de base que les cours suivent une loi normale centrée réduite.
de volatilité : keltner Bandes de Bollinger le principe est que la volatilité maximale se corrige. La voatilité faible subit une expension, ici c’est la volatilité qui est normalisée.
De volumes : je ne donnerais pas de noms mais ces enveloppes ont comme référence une distribution normale des volumes. Ici les distributions sont biens normalisées et ça marche sur n’importe quel marché.
Mes questions :
Est ce que vous vous êtes assurés que la distribution des cours est bien normale, avez-vous fait des tests avant de vous lancer dans cette méthode ou c’est une hypothèse de travail et vous en avez totalement le droit puisque tous les travaux Quant de la finance fondamentale se basent sur ça…
A mon avis vous êtes entrain de développer un nième indicateur d’enveloppe mais celui là est particulier : A la fois de volumes et de tendance.

C’est de l’analyse technique. Vous êtes contre le chartisme c’est votre droit, « ne tracez pas des lignes elles ne marchent pas » mais vous faites de l’analyse technique. Si vous en êtes pas convaincu je vous suggère Stadlmayer et bollinger les deux livres expliquent des enveloppent basées sur vos mêmes hypothèses.
Mais je tiens encore une fois à saluer votre travail puisque vous faites la construction vous-même et si vous avez penser à pondérer par les volumes je m’attends à lire ce que vous voyez sur les actions parce que votre méthode promet beaucoup n’oubliez pas de lui donner un nom . Very Happy

Stadlmeyer : les marchés financiers ne sont la que pour faciliter le trade, il ne recherche que les points à hauts volumes. lorsque le trade n’est pas facilité il recherche un nouveau point d’équilibre .

encore bravo :one


Revenir en haut Aller en bas
CHOMI



Nbre méssages : 35
Inscris le : : 30/01/2010

MessageSujet: Re: La potion magique d'Asterix   Dim 25 Mar 2012 - 15:02

Bravo Mr ASTERIX et merci pour votre aide a la decision au forum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La potion magique d'Asterix   Dim 25 Mar 2012 - 15:54

@lida a écrit:

Bonjour monsieur Astérix. Je suis un lecteur assidu du forum mais très silencieux. Je salue au passage le travail des formistes réguliers dont vous faites partie.
Le but de mes remarques et uniquement de débattre avec vous.
Vous dites toujours ne tracez pas des lignes elles ne marchent pas vous faites sans doute allusion à l’analyse technique.
Je vous cite… :
Moyenne évaluée sur une période donnée : si vous la glissez chaque séance c’est une moyenne mobile.
D’estimer la "distance" du point d'inflexion1 à la moyenne : vous calculez un écartement par rapport à une moyenne sur une période, si les données sont glissantes alors vous calculez un écartement par rapport à une moyenne mobile.
Il est calculé par la loi normale, donc faisant intervenir la variance des cours de clôture : votre référence est la loi normale donc plus l’écartement est élevé par rapport à la moyenne plus les probabilités de revenir sur la moyenne sont élevées.
Ainsi, plus cet indice est proche de 0 ( 0%), plus le ticker est considéré globalement moins cher. Et plus cet indice est proche de 1 ( 100%), plus le ticker est considéré globalement plus cher. Ça corrobore la remarque d’avant.

Toutes les valeurs (moyenne, variance, point d'équilibre, points d'inflexion, points d'applatissement) sont calculées modulo des coefficients de pondération faisant intervenir d'une part les volumes du ticker en question et d'autre part, la volumétrie de tout le marché. Voilà ce qui m’a fait réagir ! J’y reviendrais à la fin
Tant que cet indiceG reste dans une fourchette raisonnable; entre 5% et 95% par exemple, le trade est toujours possible... Mais, si c'est inférieur à 5%, il faut déserter la place: le marché est tellement moins moins cher, ce qui incite à se poser des questions!!!! Normal puisque à force d’enregistrer des cours de clôtures trop bas par rapport à la moyenne. La moyenne M se rapproche de la gauche et fait évaluer les paramètres de la loi normale, je comprends également par cela que votre moyenne calculée sur une période reste figée elle n’est pas mobile.

Dans le cas où cet indiceG est supérieur à 95%, il faudrait peut-être tout liquider: les cours ne pourraient aller encore vers le haut!!!! Vous ne respectez pas ici le principe précédent sur le cas de la baisse. La méthode n’est pas symétrique ? à la hausse comme à la baisse ?
Le deuxième indice LNDCC permet d'estimer la "distance" du dernier cours de clôture au point d'équilibre à l'aide de la loi normale, donc en fonction de la variance des cours enregistrés sur une période donnée. Il résume l'état actuel du ticker de façon ponctuelle, alors que l'indiceG de façon globale. C'est un nombre de 0 à 1 qu'on peut exprimer en %. Même indicateur mais calculé sur une période plus courte. On réduit les paramètres pour se prononcer sur le court terme.

Premièrement, vous maitrisez votre sujet plus que moi alors corrigez mes erreurs d’interprétations si vous le constater. Merci d’avance.
Deuxièmement, si j’ai bien compris : vous avez ou vous êtes entrain de construire un indicateur d’enveloppe.
Les indicateurs d’enveloppe sont de trois catégories : de tendance, de volatilité et de volumes.
De tendance : enveloppe moyenne mobile, enveloppe Keltner enveloppe plus haut/plus bas 52 périodes, bandes de Bollinger et j’en oublie il y’en a tellement. Le principe est de constater un écartement par rapport à une moyenne avec hypothèse de base que les cours suivent une loi normale centrée réduite.
de volatilité : keltner Bandes de Bollinger le principe est que la volatilité maximale se corrige. La voatilité faible subit une expension, ici c’est la volatilité qui est normalisée.
De volumes : je ne donnerais pas de noms mais ces enveloppes ont comme référence une distribution normale des volumes. Ici les distributions sont biens normalisées et ça marche sur n’importe quel marché.
Mes questions :
Est ce que vous vous êtes assurés que la distribution des cours est bien normale, avez-vous fait des tests avant de vous lancer dans cette méthode ou c’est une hypothèse de travail et vous en avez totalement le droit puisque tous les travaux Quant de la finance fondamentale se basent sur ça…
A mon avis vous êtes entrain de développer un nième indicateur d’enveloppe mais celui là est particulier : A la fois de volumes et de tendance.

C’est de l’analyse technique. Vous êtes contre le chartisme c’est votre droit, « ne tracez pas des lignes elles ne marchent pas » mais vous faites de l’analyse technique. Si vous en êtes pas convaincu je vous suggère Stadlmayer et bollinger les deux livres expliquent des enveloppent basées sur vos mêmes hypothèses.
Mais je tiens encore une fois à saluer votre travail puisque vous faites la construction vous-même et si vous avez penser à pondérer par les volumes je m’attends à lire ce que vous voyez sur les actions parce que votre méthode promet beaucoup n’oubliez pas de lui donner un nom . Very Happy

Stadlmeyer : les marchés financiers ne sont la que pour faciliter le trade, il ne recherche que les points à hauts volumes. lorsque le trade n’est pas facilité il recherche un nouveau point d’équilibre .

encore bravo




D'abord, un "grand" merci pour votre réaction à mes posts!

J'essaierai par le présent de répondre à certaines de vos questions. Mais avant, je salue votre effort de décortiquer le plus important des passages, lors de la présentation de ma méthode, qui est un travail inédit, sachant que je pars, presque de zéro (!!). C'est devinable du moment que je n'utilise pas la même terminologie conventionnelle que les autres... Je préfère ne pas la connaître ni l'étudier pour réussir un nouveau modèle. J'avoue à ce niveau, que même dans le domaine des mathématiques, lors de mes recherches, j'ai toujours réussi à formuler des conjectures puis arrivé à les démontrer, sans m'influer de quiconque, croyant que c'est un travail inédit! Seulement, je découvre après, qu'on m'a devancé dans ces pistes. Le résutat pour moi est double: d'aune part, c'est déprimant car je suis venu en retard, d'autre part, cela m'encourage et me console quant à ma perspicacité dans le domaine!!! En toute modestie....

-----------

"Vous dites toujours ne tracez pas des lignes elles ne marchent pas vous faites sans doute allusion à l’analyse technique"

Cette remarque concerne les 5 graphes que je présente, lesquels permettent de "visualiser" la tendance générale du marché sur une période donnée. Ils montrent que le marché étant déséquilibré au niveau des surfaces, a tendance à revenir sur son point d'équilibre, à la hausse comme à la baisse. Au passage, cette notion d'équilibre est le noyau même du modèle que je présente.

Je profite à ce niveau de l'occasion pour parler de la droite de régression:

Comme l'est utilisée, elle doit concerner juste une petite période, la toute dernière, et non la totalité de l'historique des cours, et doit être conjuguée avec d'autres droites si l'on essaie de faire des prévisions dans un avenir très proche.

"Moyenne évaluée sur une période donnée : si vous la glissez chaque séance c’est une moyenne mobile". Effectivement! Mais la courbe intégrale de toutes les mm ne m'intéresse pas! Je précise que cette MM n'est là que pour déterminer les valeurs-clés. C'est juste un paramètre auxiliaire.

"votre référence est la loi normale donc plus l’écartement est élevé par rapport à la moyenne plus les probabilités de revenir sur la moyenne sont élevées.
"
C'est un choix, mais justifiable! J'aurai aimé utiliser d'autres lois, tellesque Gamma, Beta, ou tout simplement, la loi géométrique. Mais, je reconnais que globalement, et non ponctuellement, le marché est régi par une dynamique d'action et de réaction, assimilable à un pendule suspendu dans milieu entraîné...

"... je comprends également par cela que votre moyenne calculée sur une période reste figée elle n’est pas mobile." C'est récurrent. Si l'on admet que les cours sont la résultante d'un processus, il faut essayer de prévoir l'étape suivante à partir de l'état actuel.

"...Vous ne respectez pas ici le principe précédent sur le cas de la baisse. La méthode n’est pas symétrique ? à la hausse comme à la baisse ?" Si! C'est le principe même de ce modèle: le marché tend vers l'établissement d'une symétrie. En principe, l'indice doit osciller entre les 25% et 75% dans un marché "normal", comme c'est le cas pour notre masi ces dernières séances: malgré la tendance baissière, c'est un déséquilbre qui se crée, qui entranîerait une tendance haussière selon les niveaux atteints. Il est anormal que l'indiceG prenne des valeurs extrêmement inférieurs ou supérieures! Cela voudrait dire soit qu'on est vraiment dans une période de crise et donc il faudrait sauver ce qu'on pourrait l'être, soit que le rendement des actions est tellement bon qu'il faudrait vendre sous peine d'un renversement de tendance!! Pour ces deux cas extrêmes, l'analyse fondamentale est vitalement fondamentale.


"[size=9]Premièrement, vous maitrisez votre sujet plus que moi alors corrigez mes erreurs d’interprétations si vous le constater. Merci d’avance.
": C'est moi qui vous remercie! Cela m'a permis de bien assimiler mon modèle et de pouvoir reposer des questions quant aux rôles et statuts des paramètres auxiliaires et/ou clés que j'utilise! Et également, ouverture de nouveaux horizons pour la recherche...

"Deuxièmement, si j’ai bien compris : vous avez ou vous êtes entrain de construire un indicateur d’enveloppe.

Les indicateurs d’enveloppe sont de trois catégories : de tendance, de volatilité et de volumes.
De tendance : enveloppe moyenne mobile, enveloppe Keltner enveloppe plus haut/plus bas 52 périodes, bandes de Bollinger et j’en oublie il y’en a tellement. Le principe est de constater un écartement par rapport à une moyenne avec hypothèse de base que les cours suivent une loi normale centrée réduite.
de volatilité : keltner Bandes de Bollinger le principe est que la volatilité maximale se corrige. La voatilité faible subit une expension, ici c’est la volatilité qui est normalisée...

De volumes : je ne donnerais pas de noms mais ces enveloppes ont comme référence une distribution normale des volumes. Ici les distributions sont biens normalisées et ça marche sur n’importe quel marché.." Merci pour l'indication!

"Mes questions :
Est ce que vous vous êtes assurés que la distribution des cours est bien normale, avez-vous fait des tests avant de vous lancer dans cette méthode ou c’est une hypothèse de travail et vous en avez totalement le droit puisque tous les travaux Quant de la finance fondamentale se basent sur ça… "
Honnêtement, non! Je crois que j'en ai touché un petit mot là-dessus! Parmi toutes les lois, la loi normale est la plus adéquate..


"[size=9]A mon avis vous êtes entrain de développer un nième indicateur d’enveloppe mais celui là est particulier : A la fois de volumes et de tendance. " Mais utilisant la corrélation qui existe entre les différents tickers..

"Mais je tiens encore une fois à saluer votre travail puisque vous faites la construction vous-même et si vous avez penser à pondérer par les volumes je m’attends à lire ce que vous voyez sur les actions parce que votre méthode promet beaucoup n’oubliez pas de lui donner un nom . Very Happy

Stadlmeyer : les marchés financiers ne sont la que pour faciliter le trade, il ne recherche que les points à hauts volumes. lorsque le trade n’est pas facilité il recherche un nouveau point d’équilibre ."

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
lida



Nbre méssages : 37
Réputation : 3
Inscris le : : 16/09/2010

MessageSujet: Re: La potion magique d'Asterix   Dim 25 Mar 2012 - 16:36

merci de votre retour. je ne parlais pas de droite de régression mais de supports résistances. je ne sais pas utiliser une droite de régression.

aussi vous ne devriez pas vous découragez si l'objectif est de gagner et non la reconnaissance.

il est devenu très difficile d’innover en terme de méthode de prédictions. le tour de la question a été fait et refait. et rien ne vous empêche d'emprunter à d'autres si cela vous fait gagner du temps, encore une fois si l'objectif de la méthode est de gagner de l'argent et non de l’estime.


pour les pondérations et les mouvements des tickers entre eux : ça a un nom aussi mais je ne vous gâcherais pas votre travail Smile

je vais suivre de très près votre travail car il parait très intéressant. encore une fois c'est de l'analyse technique à son état pur que vous êtes Very Happy . mais cela n'est qu'une terminologie sans aucun intérêt réel pour celui qui vous lit.
je ne manquerais pas de poser des questions ici en fonction de ce que vous postez en séance.

bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La potion magique d'Asterix   Dim 25 Mar 2012 - 19:03

@lida a écrit:
... encore une fois c'est de l'analyse technique à son état pur que vous êtes Very Happy . mais cela n'est qu'une terminologie sans aucun intérêt réel pour celui qui vous lit.
...


J'ai donc compris qu'il me faut sans attendre faire un tour d'horizon sur ce qui a été fait jusqu'à maintenant dans ce domaine! Sinon, j'aurai l'air de vouloir réinventer la roue!!

scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Indice de symétrie d'une série statistique   Mar 27 Mar 2012 - 0:23

Je me permets de rappeler dans ce post, bien que ce ne soit pas le bon endroit, comment on peut évaluer la symétrie d'une dispersion statistique, l'une des notions fandamentales de la méthode:

Soit ( x(i),p(i) ) une série statistique où p(i) est la fréquence associée à la mesure quantifiée x(i).


Rappelons que la moyenne et l'écart-type de cette série sont respectivement:

m=somme{i=1;i=n; p(i)*x(i) } et sigma=somme{i=1;i=n; p(i)*x(i)^2-m^2 }

L'indice de symétrie de la série est la quantité:

s=somme{i=1;i=n; p(i)*((x(i)-m)/sigma)^3 }

Ce nombre peut être positif ou négatif selon la distribution.

Si c'est positif, c'est parce que les valeurs x(i) supérieures à la moyenne sont plus pondérées que celles qui sont inférieures et leur écart à la moyenne est plus imprtant. Et plus c'est grand en valeur absolue, plus c'est assymétrique..

C'est ce paramètre qui va nous renseigner quant à l' "équilibre" des transactions concernant un ticker donné...

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La potion magique d'Asterix   Mar 27 Mar 2012 - 12:18

Je n'ai jamais vu un sondage dont l'orientation est aussi négative.

Normalement les questions de connotation positive auraient du être aussi ombreuse que les négatives.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La potion magique d'Asterix   Mar 27 Mar 2012 - 12:51

agora a écrit:
Je n'ai jamais vu un sondage dont l'orientation est aussi négative.

Normalement les questions de connotation positive auraient du être aussi ombreuse que les négatives.


J'avoue que j'ai formulé les alternatives à la hâte sans bien réfléchir! C'est du brut!!!

Mais j'assumerai les résultats tels qu'ils s'accumuleront...

Cependant, même si les alternatives à connotation négative paraissent dominer au niveau de leur nombre, il existe des techniques statistiques qui permettent de remédier à ce constat! Inutile de les énumérer ici! Attendre la fin du sondage pour voir le traitement, l'interprétation et la décision qui s'ensuit....

Au passage, de par les messages reçus en privé, et discrètement, le résultat est "orienté dans le sens positif". Il en est même pour certains membres du forum, qui réagissent de temps en temps; leur apport est d'une aide inestimable pour moi...

Merci d'avance à agora et à vous tous...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Prévisions Quotidienne+Hebdomadaire+Mensuelle   Dim 1 Avr 2012 - 14:42

L'indiceG quotidien est encore relativement fort, mais le cours ponctuel s'est d'avantage éloigné du point d'équilibre, ce qui laisse prévoir une petite stabilité en ce début de semaine pour le masi, tout en enregistrant une petite performance positive. Arguments techniques:






Mais, la semaine serait encore très difficile à cause de ces petits coups qu'avait tenté le masi vers le haut! L'indiceG HEBDOMADAIRE avait cumulé déséquilibre sur déséquilibre au cours de ces dernières semaines arrivant à afficher un taux très fort, de l'ordre de 74.50%. Ce qui l'obligerait à perdre encore des points en enregistrant une contre-performance allant jusqu'à 4%, wa ALLAH ya7fad!! Arguments techniques:







Mais n'ayez crainte! Le masi tentera au terme de ce mois d'avril 2012 de récupérer les points perdus, en allant enregistrer une performance positive par rapport au mois de mars, de l'ordre de +2% et poussières.. Certes, l'indiceG MENSUEL reste supérieur à 50%, mais les arguments techniques nous permettent de rester optimisites:






Moralité:


Profiter du lundi prochain, se méfier de la semaine allant jusqu'au vendredi 06 avril 2012, tout en se repositionnant pour le mois en cours...


Rendez-vous sur le forum des séances quotidiennes...
Revenir en haut Aller en bas
Pelican

avatar

Nbre méssages : 16535
Humeur : En construction
Réputation : 69
Inscris le : : 12/08/2008

MessageSujet: Re: La potion magique d'Asterix   Dim 1 Avr 2012 - 21:03

Je me mord les doigts de ne pas trop comprendre. Pkoi ne pas changer les abréviations :embarasse

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "...
Sécurité->Liquidité->Rendement
Revenir en haut Aller en bas
othch



Nbre méssages : 36
Réputation : 1
Inscris le : : 13/02/2012

MessageSujet: Re: La potion magique d'Asterix   Dim 1 Avr 2012 - 21:33

Asterix a écrit:
Je me permets de rappeler dans ce post, bien que ce ne soit pas le bon endroit, comment on peut évaluer la symétrie d'une dispersion statistique, l'une des notions fandamentales de la méthode:

Soit ( x(i),p(i) ) une série statistique où p(i) est la fréquence associée à la mesure quantifiée x(i).


Rappelons que la moyenne et l'écart-type de cette série sont respectivement:

m=somme{i=1;i=n; p(i)*x(i) } et sigma=somme{i=1;i=n; p(i)*x(i)^2-m^2 }

L'indice de symétrie de la série est la quantité:

s=somme{i=1;i=n; p(i)*((x(i)-m)/sigma)^3 }

Ce nombre peut être positif ou négatif selon la distribution.

Si c'est positif, c'est parce que les valeurs x(i) supérieures à la moyenne sont plus pondérées que celles qui sont inférieures et leur écart à la moyenne est plus imprtant. Et plus c'est grand en valeur absolue, plus c'est assymétrique..

C'est ce paramètre qui va nous renseigner quant à l' "équilibre" des transactions concernant un ticker donné...

A suivre...

Si je comprend bien la méthode est basée sur une hypothèse de retour vers une une distribution normale. A savoir un skewness nul (moment d'ordre 3 ou asymétrie) et un kurtosis égal à 3 (moment d'ordre 4 ou aplatissement).

Historiquement et dans la pratique, les distributions ont une queue plus épaisse (fat tailed distribution) qu'une loi normale.

La méthode peut fonctionner pendant quelques jours et complètement se gourer sur d'autres.

Après tout, il n'y a aucune méthode parfaite sinon ca se saurait. ce qui est intéressant de savoir c'est : quelle est la probabilité de réussite. Si la probabilité est supérieur à 60% (sur un échantillon d'au minimum 100 tests) , c'est une excellente méthode, sinon à jeter.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La potion magique d'Asterix   Dim 1 Avr 2012 - 21:44

@Pelican a écrit:
Je me mord les doigts de ne pas trop comprendre. Pkoi ne pas changer les abréviations

Désolé mon ami de vous avoir mis dans cette situation!

Mais je crois avoir expliqué quelque part, ici sur le forum, certaines de ces abréviations... Reprenons:

Point d'équilibre: en gros c'est la valeur vers laquelle va tendre le cours pour réaliser l'équilibre du marché.

Point d'inflexion: c'est la valeur de déviation des cours par rapport à une certaine symétrie de la série des cours.

Ce point est associé à un indiceG qui permet d'évaluer cette symétrie/asymétrie;

-symétrie statistique si l'indiceG oscille autour de 50%

-asymétrie négative, si cet indice est inféreieur à 50%. Dans ce cas, on dira que le titre a une tendance statistiquement haussière (les cours auront tendance à croître vers l'équilibre)

-asymétrie positive, si cet indice est supérieur à 50%. Dans ce cas, on dira que le titre a une tendance statistiquement baissière (les cours auront tendance à décroître vers l'équilibre)

Si l'indiceG reflète la tendance globale de la série des cours, le deuxième indice LNDCC concerne plutôt le comportement ponctuel des cours. Il se veut une estimation de la position du dernier cours de cloture (DCC) par rapport au point d'équilbre.

-une valeur de LNDCC voisine de 50% veut dire que le DCC n'est pas loin du point d'équilbre,

-une valeur jugée plus chère dès qu'elle affiche un LNDCC supérieur à 50%

-sinon, c'est un relachement des cours...

A suivre...


Dernière édition par Asterix le Dim 1 Avr 2012 - 22:19, édité 1 fois (Raison : correction minime)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La potion magique d'Asterix   

Revenir en haut Aller en bas
 
La potion magique d'Asterix
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bourse Maroc :: DECOUVERTE - SERVICES - GENERALITES :: Libre espace - Débats نقاشات - فضاء حر-
Sauter vers: