Partagez
Aller en bas
Service
Modérateur
Modérateur
Nbre méssages : 3153
Réputation : 6
Inscris le : : 03/11/2009

Reuters : Les USA abandonnent le projet de résolution visant l'extension du mandat de la Minurso au Sahara Marocain

le Mar 23 Avr 2013 - 16:06


Trois diplomates occidentaux cités par Reuters confirment que les Etats-Unis ont abandonné leur projet d'extension du mandat de la Minurso. «Nous sommes proches d'une solution qui satisfera tout le monde», a expliqué de son côté le porte-parole du Quay d'Orsay.

Comme l'avait annoncé Lakome hier, la proposition américaine d'étendre le mandat de la Minurso à la surveillance des droits de l'homme au Sahara et à Tindouf est finalement abandonnée, selon trois diplomates occidentaux cités ce mardi par l'agence Reuters. La mission américaine à l'ONU n'a pas encore commenté l'information.
Cet abandon du projet de résolution US fait suite à l'opposition virulente de la diplomatie marocaine, soutenue par la France (et l'Espagne) au sein du «Groupe des Amis du Sahara occidental», qui «prépare» chaque année, par consensus, le texte à présenter devant le Conseil de Sécurité de l'ONU. Le mandat actuel de la Minurso prend fin au 30 avril prochain et doit être renouvelé pour une année lors d'un vote du Conseil de Sécurité.
«Il y aura une résolution très vite pour un nouveau mandat de la Minurso [...] Nous sommes proches d'une solution qui satisfera tout le monde», a affirmé le porte-parole du Quay d'Orsay, Philippe lalliot, cité par Reuters.
Les modifications apportées au projet de résolution, notamment le langage et les moyens adoptés dans le nouveau texte pour traiter la question des droits de l'homme, ne sont pas encore connues. La résolution doit être votée jeudi 25 avril.





Sahara occidental: Washington recule sur la question des droits de l'homme


NEW YORK (Nations unies) - Un compromis a été trouvé entre les Etats-Unis et le Maroc sur la question des droits de l'homme au Sahara occidental, Washington abandonnant l'idée de l'inclure formellement dans le mandat de l'ONU, ont indiqué mardi des diplomates.

Comme tous les ans, les membres du Conseil de sécurité doivent renouveler avant fin avril le mandat de la Mission des Nations unies au Sahara occidental (Minurso). Les Etats-Unis avaient d'abord présenté un projet de résolution qui chargeait la Minurso d'enquêter sur les droits de l'homme, au grand dam de Rabat.

Finalement le texte que les Etats-Unis ont mis au point, et qui devrait être voté jeudi, mentionne la nécessité d'encourager au respect des droits de l'homme mais sans l'inclure dans le mandat.

Les droits de l'homme seront davantage mentionnés dans le texte que l'an dernier et le texte encourage des efforts et des progrès dans ce domaine, a indiqué un diplomate au courant des négociations.

C'est une manière d'avertir les Marocains que la communauté internationale surveille davantage la situation au Sahara occidental, a souligné un autre diplomate. L'an dernier le Conseil avait prolongé le mandat de la Minurso tout en demandant au Maroc d'améliorer la situation.

Le gouvernement marocain avait réagi très vivement au premier texte américain et a fait pression sur les membres du groupe des amis du Sahara occidental (Etats-Unis, Russie, France, Royaume-Uni, Espagne). C'est ce groupe qui doit soumettre formellement le projet de résolution au Conseil.

Rabat avait rejeté catégoriquement des initiatives visant à dénaturer le mandat de la Minurso et un exercice militaire conjoint auquel s'apprêtaient à participer 1.400 soldats américains et 900 Marocains avait été reporté sine die.

Des organisations de défense des droits de l'homme et un envoyé spécial de l'ONU ont accusé les autorités marocaines de torture de militants sahraouis qui luttent pour l'indépendance du territoire.

C'est une occasion manquée et une déception de voir les Etats-Unis reculer devant les Marocains, qui ont réagi avec excès, a déclaré le directeur pour l'ONU de Human Rights Watch, Philippe Bolopion. Le compromis de cette année ne pourra tenir que si le Maroc autorise des visites régulières d'experts des droits de l'homme de l'ONU au Sahara occidental et que l'Algérie fasse de même dans les camps contrôlés par le Polisario autour de Tindouf.

Le Maroc a annexé le Sahara occidental en 1975, au départ du colonisateur espagnol. Le front Polisario a pris les armes pour obtenir l'indépendance jusqu'à ce que l'ONU impose un cessez-le-feu en 1991.

Le Polisario, qui est appuyé par l'Algérie, demande que l'ONU soutienne l'organisation d'un référendum d'auto-détermination du territoire, alors que le Maroc propose une large autonomie.



SOurces AFP et LAKOME

(©AFP / 23 avril 2013 17h53)





Lakome
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum