MESSAGE : L’accès au forums court terme de bourse-maroc.org est actuellement réservé aux seuls membres actifs

Demandes : bourse.maroc@gmail.com

Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Admin
Admin
Nbre méssages : 2777
Réputation : 35
Inscris le : : 11/08/2008

Affaire Med Paper : Sanctions contre la famille Sefrioui

le Sam 14 Mar 2015 - 11:25
Affaire Med Paper : Sanctions contre la famille Sefrioui

La Bourse de Casablanca et le CDVM défrayent encore la chronique. Sur fonds de volumes et de transactions douteuses, le cours de Med Paper a vu une hausse spectaculaire du cours en 2014. Il retourne actuellement vers ses profondeurs avec cette fois-ci, et à la clé, des soupçons de transactions douteuses et de ventes frauduleuses d'actions par les actionnaires majoritaires sur le marché central en bourse.

Aujourd'hui,[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Contacté par Bourse-Maroc.org, Mohsine Sefrioui PDG de Med Paper dit ne pas être au courant de l'affaire et que le CDVM peut faire ce qu'il veut en vertu des lois. Par ailleurs, il ne veut pas être dérangé un samedi matin. A priori, ça importe peu pour le dérangement que cela peut causer aux petits porteurs de tout perdre !

Une entreprise en faillite, mais cotée à la bourse de Casablanca

La situation comptable et financière de Med Paper est chaotique. Sans augmentation de capital pour résorber les déficits, l'entreprise est en faillite depuis plusieurs années, ...mais elle continue d’être cotée ! Les reports à nouveau déficitaires dépassent les 400 Mdhs pour un capital social de 258 Mdhs. Par ailleurs, les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] font apparaître une situation nette inférieur au quart du capital, d'ou l'obligation de se prononcer sur la continuité de l'activité de l'entreprise ou sa mise en redressement judiciaire. Or, et le selon le dernier rapport du commissaires au comptes, les actionnaires majoritaires entendent " apporter leurs soutien à l'entreprise " et considèrent " que la continuité de l'exploitation de l'entreprise n'est pas compromise ". Sans parler des autres communiqués du management parfaitement confiants dans l'avenir de l'entreprise ( Voir en bas ), alors que ces mêmes actionnaires submergent le marché par des dizaines de milliers d'actions. Une course effrénée à la vente opérée par les Sefriouis qui s'apparente à un sauve qui peut.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

D'autres cas, et toujours pas d'enseignements

Cette situation n'est pas sans rappeler les épisodes d'autres sociétés comme Mediaco ou Diac Salaf ou tous les niveaux de la protection et de l'information juridique, financière ont été bafoués. Ces situations qui ne font pas bouger le CDVM et la BVC qu’après que la maladie est suffisamment rongé l'entreprise pour qu'il n'y'est plus rien à sauver. La crise économique que vit le Maroc, à l'image des nombreux profit warnings publiés, a dévoilé l’extrême précarité des systèmes de contrôles de gouvernance des entreprises cotées et surtout de leurs relations avec la place financière. Aujourd'hui, plus rien ne garantit que des entreprises cotées respectent les lois, et pire, le CDVM, pour le moins que l'on puisse dire, ferme les yeux.

Le CDVM, à son tour, communique tard

Le CDVM diffuse un communiqué, tard le vendredi 13/03/2015 ou il nous " informe " de l'affaire et des sanctions qui seront engagés. Les actionnaires fautifs ont procédé au dépôt de leurs déclarations de franchissement de seuil le 6 Mars. Le CDVM a attendu jusqu'au 13/03 pour " éclairer " le marché. Le cours entre temps a perdu plus de 18% Nous pensons que devant des soupçons de manipulation de cours, de transactions douteuses il s'agit plutôt d'une affaire d'ordre pénale.

Les petits porteurs pris au piège devant la défaillance du systéme

Les parents pauvres et les derniers informés ce sont les actionnaires minoritaires et en particuliers les petits porteurs à la bourse dont certains s'exclament :

"Les associés concernés sont pris la main dans le sac. Ils n’avaient pas satisfaits individuellement à l’obligation de déclaration de franchissement à la baisse. Iles encourent alors les sanctions prévues par la circulaire du CDVM, sanctions non dissuasives certes. Mais ce n’est pas le plus important. Le plus important, c’est le délit relatif aux votes sciemment falsifiés de toutes les assemblées générales des associés qui avaient eu lieu dans l’intervalle de temps des cessions des actions opérées. Et là c’est du FAUX sanctionné pénalement par l’emprisonnement selon la loi sur les SA. Par ailleurs, dans cette situation , le lien avec le délit de manipulation du cours est facile à démontrer…..

ou se posent des questions :

" Qui a acheté ces paquets d’actions en douce ? Pourquoi ce gros porteur n’a pas  déclaré le franchissement à la hausse ? Pourquoi se tait il ? "
"La CDG DEV  qui est présente dans le conseil d’administration de MDP était elle au courant au moment de la tenue des assemblées?"
" Pourquoi divulguer cette affaire maintenant en pré-publication des résultats 2014"
"CDG dev qui est maintenant l‘actionnaire de référence va-t-il prendre le contrôle de la boite et évincer les actuels dirigeants ? Quel serait l’impact sur le business ? "
"Pourquoi le CDVM n’a pas suspendu la cotation au moment des contrôles qu’il a effectués ? Ces contrôles datent de quand ?"
" Pourquoi le CDVM n’a pas porté cette information à la connaissance du public dans les deux (2) jours qui suivent la date de leur réception ( dernière déclaration reçue le 06 mars selon le communiqué) ?"
"Le cdvm va-t-il limiter les dégâts lundi prochain pour suspendre l’action ( ce qu’il devrait faire en attendant de dévoiler en toute transparence l’identité des gros acheteurs ) et éviter plus de manipulation du cours ? "

Situation du capital selon les données " qu'on croit " officielles tirées du site de la Bourse de Casablanca :

La CDG toujours actionnaire !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En conclusion :

Devant la faillite du CDVM à protéger les actionnaires minoritaires, et à leurs fournir une information - à temps - nous nous demandons qui peut aujourd'hui le sanctionner, à clarifier les responsabilités, et surtout à étudier ces enseignements qui se succèdent ( Défauts de paiements, ventes aux enchéres d'actions cotées, non déclaration de franchissement de seuils " ... ) pour qu'ils ne se reproduisent plus.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ci après les "perspectives "qui accompagnent les résultats et publiés par le management de Med Paper :

Premier semestre :2014 :
La poursuite de la politique de diversification des produits et la production de plus des produits de niche à forte valeur ajoutée et sur lesquels la Société est moins concurrencée permettra de redresser les résultats à titre de l’exercice 2014 et de l’exercice 2015.

2013 : Profit Warning
Confiante dans la solidité de ses fondamentaux et se basant sur les actions entreprises, en plus de la politique de maîtrise des coûts déjà entamée, MED PAPER maintient ses perspectives de croissance rentable.
C’est ainsi qu’un budget prévisionnel ambitieux a été élaboré pour l’année 2013 prévoyant une amélioration du résultat net ainsi que les ratios de consommation de la matière première et de l’énergie.

2012 :
S'agissant des perspectives de la société au titre de l'année 2013, Avec une conjoncture un peu difficile, MED PAPER va pouvoir faire plus d’efforts et programmer des actions au niveau de sa fonction commerciale pour augmenter son chiffre d’affaires à hauteur de 15% en 2013.
En effet, la requête qui a été déposée par MED PAPER et qui vise le papier en ramettes importé a fait l’objet, en mars 2013, d’une ouverture d’une enquête par le ministère du commerce extérieur. Cela favorisera la mise en place des mesures anti-dumping pour se développer dans marché sein.
En outre, le marché des produits d’emballage est un marché porteur, moins concurrencé et en développement continu. MED PAPER aura le potentiel productif et commercial adéquat pour se développer d’avantage sur ce créneau.

2011 :
S’agissant des perspectives de la société au titre de l’année 2012, une nouvelle politique commerciale est en cours de mise en place, elle est basée sur la diversification des produits et l’augmentation des ventes de papier transformé à plus de valeur ajoutée, au détriment de la
vente de papier en bobine.
Par ailleurs la poursuite de la politique de maîtrise des coûts et de rationalisation de la production devrait permettre à Med Paper de redresser significativement ses résultats annuels en 2012.

2010 :
S’agissant des perspectives de la société au titre de l’année 2011, le démarrage de la 3ème ligne de production devrait permettre une augmentation du chiffre d’affaires. Par ailleurs, la poursuite de la politique de maîtrise des coûts et de rationalisation de la production devrait
porter ses fruits et permettre de redresser significativement les résultats annuels en 2011 et des années à venir.

2009 :
Les perspectives de la société s’annoncent prometteuses pour l’année 2010 grâce aux synergies attendues de l’opération de fusion. Ainsi, la société Med Paper devrait procéder à la mise en place d’un plan de communication, à une réorganisation au niveau commercial, orientée vers le développement du marché international et à la poursuite de la baisse de dette financière.

2008 :
En 2009, la société prévoit de procéder, entre autres projets structurants, à une réorganisation au niveau industriel et ce, par le egroupement de l’ensemble de la production sur le site de Tanger, avec la mise en service de la nouvelle machine PM3.
Une restructuration et une réduction de la dette financière sont également prévues. Aussi, la société bénéficiera de la synergie des deux sociétés fusionnées au niveau industriel, financier et commercial.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Admin le Sam 14 Mar 2015 - 12:39, édité 2 fois
Invité
Invité

Re: Affaire Med Paper : Sanctions contre la famille Sefrioui

le Sam 14 Mar 2015 - 11:47
i love morocco
Modérateur
Modérateur
Nbre méssages : 1008
Humeur : cool
Réputation : 10
Inscris le : : 04/09/2008

Re: Affaire Med Paper : Sanctions contre la famille Sefrioui

le Sam 14 Mar 2015 - 13:29
La famille Sefrioui est minoritaire, mais continue de diriger la société. Du jamais vu!
Moi aussi en tant que pp j'aimerais bien faire partie de la direction de certaines sociétés qui depuis des années n'accumulent que les déficits. Pire elles ont bouffés l'épargne de milliers d'investisseurs sans parler des caisses de retraites et les participations de l'état à travers la CDG.
Cette BVC est devenue un espace de vol des petits porteurs. :colére
Service
Modérateur
Modérateur
Nbre méssages : 3119
Réputation : 6
Inscris le : : 03/11/2009

Re: Affaire Med Paper : Sanctions contre la famille Sefrioui

le Sam 14 Mar 2015 - 13:54
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:waw waw quel scandal,MDP un titre que j'ai gardé pendant 4 ans et perdu l'anneé derniere la plus grosse perte depuis que je fais la bourse,bercé par des communiqueés repettifs de promesse ,j'ai gardé espoir en me renforçant a chaque fois c'eté une tres mauvaise affaire,j'ai tjr retenu le flottant de 6% et voila que la realité tombe

non et non c'est trop,le CDVM est comme j'ai dit maintes reprises est totalement absent,meme si je connais personnellement Bouknadel quand il eté chez BKG .les degats sont importants et de nouveaux les pp sont piegés due a ce manque de travail de l'organisme de control

maintenant meme a moins de 10% personne ne voudra de ce titre,si les Sefrioi sont sortis c'est que il y a plus d'espoir pour redresser la boite et qu'ils ont due pomper le max par des avantages et des gymnastiques de mouvement d'argent en operant a des transferts que je pense doivent etre dans un sens qui les arrangent

alors le detenteurs ils ne vous restent que de vous indigner,inonder le CDVM/BVC/Ministere des finances par des e.mail,lettres pour les sensibiliser.il y va de la credibilites de la place de casa,la confiance n'est plus la,les deboires se suivent et ne s'arretent pas   adieu la BVC que de l'arnaque qui reste
Service
Modérateur
Modérateur
Nbre méssages : 3119
Réputation : 6
Inscris le : : 03/11/2009

Re: Affaire Med Paper : Sanctions contre la famille Sefrioui

le Sam 14 Mar 2015 - 13:56
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Bonjour chers forumistes,

C'est scandaleux ce dysfonctionnement de sortie discrète des SFRIOUI du capital de MDP, sous d'autres cieux cette affaire prendrait de l'ampleur. Je propose de manifester devant le siège de la société, je serais au 1er rang.

N.B: Je n'ai pas MDP, mais je me sens totalement concerné.
Service
Modérateur
Modérateur
Nbre méssages : 3119
Réputation : 6
Inscris le : : 03/11/2009

Re: Affaire Med Paper : Sanctions contre la famille Sefrioui

le Sam 14 Mar 2015 - 13:58
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:C'est la faillite totale de la BVC et du CDVM. Ce dernier qui a fait des investigations avant le 6 Mars pour n'avertir le marché que le 13. Entre temps des dizaines de milliers d'actions ont été distribués. Y'a plus de majorité dans le capital ! Qui va prendre les décisions ? Des centaines de pp arnaqués ?!!!

Mais alors, qui va sanctionner le CDVM et la BVC pour n'avoir pas fait leurs travail de contrôle ?

Je demande à Admin de renommer ce forum [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

C'est fini les gars. GAME OVER. THE END.
fadel
Nbre méssages : 1950
Humeur : bonne
Réputation : 7
Inscris le : : 22/11/2008

Re: Affaire Med Paper : Sanctions contre la famille Sefrioui

le Sam 14 Mar 2015 - 14:08
C'est la loi de la jungle comme s'il n’y a pas de loi dans ce pays ???: Au vu des scandales qui se succèdent ces derniers temps l'on peut se poser cette question.

Je me demande ce qu'attend le MF pour prendre les sanctions qui s'imposent, connues de tous ( pays de droit ) , envers le CDVM et la BVC au motif d'incompétence gestion, de complicité et dilapidation des deniers publiques( flagrants délits dument constatés)....... , au moment où la suspension de CGI n'a été prise qu'illico!!!!!!.
Service
Modérateur
Modérateur
Nbre méssages : 3119
Réputation : 6
Inscris le : : 03/11/2009

Re: Affaire Med Paper : Sanctions contre la famille Sefrioui

le Sam 14 Mar 2015 - 14:13
MED PAPER

Evènements juridiques

11 mars 2015 Ventes aux Enchères (suite à un Jugement du
Tribunal)
15 janvier 2015 Ordre de paiement ou de remboursement
25 décembre 2014 Ordre de paiement ou de remboursement
26 juillet 2014 Continuation d'Activité
04 juillet 2014 Modifications Statutaires, Approbation des Comptes, Approbation ou Lecture d'un Rapport, Nomination de Représentants, Démission de Représentants, Continuation d'Activité
21 mai 2014 Convocations

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
madex
Nbre méssages : 1676
Humeur : bon
Réputation : 17
Inscris le : : 16/11/2008

Re: Affaire Med Paper : Sanctions contre la famille Sefrioui

le Sam 14 Mar 2015 - 14:32
Alors qu’elle possédait 58% du capital, la famille Sefrioui n'en contrôle plus que 27%. Les ventes opérées sur le marché ont alerté le CDVM qui a mené une enquête et découvert le pot aux roses. Aujourd’hui, la CDG est de loin le plus important actionnaire.
Il y a comme un nouveau parfum de scandale qui plane au niveau de la Bourse de Casablanca. Les actionnaires majoritaires ont vendu progressivement leurs titres au nez et à la barbe du marché. La famille Sefrioui, qui possédait 58% du capital de Med Paper, a cédé plus de la moitié de sa participation, mais les derniers franchissements de seuil n’ont pas été communiqués au CDVM. Aujourd’hui, les quatre membres de la famille, à savoir, d’une part Mohsin, Mohamed Fouad et Ilham Sefroui et, d’autre part Habiba Bennani, ne possèdent plus que 27,35%, affirme le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) dans un communiqué rendu public hier en fin de soirée.
 
Sanctions du CDVM
"Suite aux manquements relevés, le CDVM a décidé d’ouvrir une procédure de sanction à l’encontre des personnes concernées, et ce conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur", souligne le communiqué.
Le gendarme de la Bourse explique que  "contrôles menés sur des transactions  portant sur les actions Med Paper ont révélé plusieurs cessions effectuées par certains membres de la famille Sefrioui, actionnaires majoritaires de la société, ayant entraîné des franchissements de seuil de participation à la baisse dans le capital de Med Paper". Et d’ajouter que : "Suite aux actions entreprises par le CDVM, les actionnaires concernés, à l’exception de Mme Habiba Bennani, ont adressé les déclarations qui leur incombent, dont la dernière en date du 6 mars 2015".
 
Des ventes "concertées"
Dans les détails, Mohsin Sefroui a vu sa participation passer de 20,95% à 18,18%  et aurait dû déclarer avoir franchi le seuil de 20%, comme le prévoit la loi 1-93-211. Mohamed Fouad n’a pas non plus communiqué avoir fait baisser ses actions de 11,91% à 4,20%, oubliant ainsi les seuils de 10% et 5%. Habiba Bennani, qui possédait 6,55% aux dernières nouvelles, ne détient plus que 4,42%. Quant à Ilham Sefroui, elle a vendu la quasi-totalité de ses 5,58%. Deux autres membres de la famille Sefrioui, à savoir Afifa et Amina, figuraient parmi les actionnaires avec respectivement 5,23% et 4,53%. Mais désormais, leur nom n’est plus cité par la CDVM à côté des détenteurs de titres.
 
Sur 1 MDH, il ne reste plus que 150.000 DH
Il faut dire que la famille a perdu une fortune avec Med Paper. En effet, le cours de l’action est passé de 133 dirhams en 2009 à 19,8 dirhams. Sur chaque million de dirhams qu’elle possédait en 2009, il ne lui reste que 150.000 dirhams. Cette dégringolade du cours est une sanction logique du marché, suite à la dégradation des résultats de Med Paper. En fait, on ne se rappelle même plus quand la société a réalisé son dernier bénéfice. Ces six dernières années, elle a affiché des déficits variant entre  22 et 60 millions de dirhams, tous les ans.
 
Conséquences: changement à la tête ?
Par ailleurs, il est important de souligner que cette enquête du CDVM aura d’autres conséquences. En effet, la CDG, à travers sa filiale CDG développement, est de loin l’actionnaire le plus important avec 36% du capital. Par conséquent, elle peut demander à prendre le contrôle de la société. Du coup, Mohsine Sefrioui pourrait perdre son poste de PDG.



Pa

fadel
Nbre méssages : 1950
Humeur : bonne
Réputation : 7
Inscris le : : 22/11/2008

Re: Affaire Med Paper : Sanctions contre la famille Sefrioui

le Sam 14 Mar 2015 - 15:27
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Alors qu’elle possédait 58% du capital, la famille Sefrioui n'en contrôle plus que 27%. Les ventes opérées sur le marché ont alerté le CDVM qui a mené une enquête et découvert le pot aux roses. Aujourd’hui, la CDG est de loin le plus important actionnaire.
Il y a comme un nouveau parfum de scandale qui plane au niveau de la Bourse de Casablanca. Les actionnaires majoritaires ont vendu progressivement leurs titres au nez et à la barbe du marché. La famille Sefrioui, qui possédait 58% du capital de Med Paper, a cédé plus de la moitié de sa participation, mais les derniers franchissements de seuil n’ont pas été communiqués au CDVM. Aujourd’hui, les quatre membres de la famille, à savoir, d’une part Mohsin, Mohamed Fouad et Ilham Sefroui et, d’autre part Habiba Bennani, ne possèdent plus que 27,35%, affirme le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) dans un communiqué rendu public hier en fin de soirée.
 
Sanctions du CDVM
"Suite aux manquements relevés, le CDVM a décidé d’ouvrir une procédure de sanction à l’encontre des personnes concernées, et ce conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur", souligne le communiqué.
Le gendarme de la Bourse explique que  "contrôles menés sur des transactions  portant sur les actions Med Paper ont révélé plusieurs cessions effectuées par certains membres de la famille Sefrioui, actionnaires majoritaires de la société, ayant entraîné des franchissements de seuil de participation à la baisse dans le capital de Med Paper". Et d’ajouter que : "Suite aux actions entreprises par le CDVM, les actionnaires concernés, à l’exception de Mme Habiba Bennani, ont adressé les déclarations qui leur incombent, dont la dernière en date du 6 mars 2015".
 
Des ventes "concertées"
Dans les détails, Mohsin Sefroui a vu sa participation passer de 20,95% à 18,18%  et aurait dû déclarer avoir franchi le seuil de 20%, comme le prévoit la loi 1-93-211. Mohamed Fouad n’a pas non plus communiqué avoir fait baisser ses actions de 11,91% à 4,20%, oubliant ainsi les seuils de 10% et 5%. Habiba Bennani, qui possédait 6,55% aux dernières nouvelles, ne détient plus que 4,42%. Quant à Ilham Sefroui, elle a vendu la quasi-totalité de ses 5,58%. Deux autres membres de la famille Sefrioui, à savoir Afifa et Amina, figuraient parmi les actionnaires avec respectivement 5,23% et 4,53%. Mais désormais, leur nom n’est plus cité par la CDVM à côté des détenteurs de titres.
 
Sur 1 MDH, il ne reste plus que 150.000 DH
Il faut dire que la famille a perdu une fortune avec Med Paper. En effet, le cours de l’action est passé de 133 dirhams en 2009 à 19,8 dirhams. Sur chaque million de dirhams qu’elle possédait en 2009, il ne lui reste que 150.000 dirhams. Cette dégringolade du cours est une sanction logique du marché, suite à la dégradation des résultats de Med Paper. En fait, on ne se rappelle même plus quand la société a réalisé son dernier bénéfice. Ces six dernières années, elle a affiché des déficits variant entre  22 et 60 millions de dirhams, tous les ans.
 
Conséquences: changement à la tête ?
Par ailleurs, il est important de souligner que cette enquête du CDVM aura d’autres conséquences. En effet, la CDG, à travers sa filiale CDG développement, est de loin l’actionnaire le plus important avec 36% du capital. Par conséquent, elle peut demander à prendre le contrôle de la société. Du coup, Mohsine Sefrioui pourrait perdre son poste de PDG.




Pa



Encore une épine dorsale de plus dans la CDG qui est sensée gérée nos pensions comme un bon père de famille....
Contenu sponsorisé

Re: Affaire Med Paper : Sanctions contre la famille Sefrioui

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum