Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin
Admin
Admin
Nbre méssages : 2754
Réputation : 35
Inscris le : : 11/08/2008

MANAGEM (MNG)

le Dim 17 Aoû 2008 - 22:25
Espace MANAGEM

Analyses techniques, et fondamentales

Articles presse
avatar
Admin
Admin
Admin
Nbre méssages : 2754
Réputation : 35
Inscris le : : 11/08/2008

Re: MANAGEM (MNG)

le Sam 6 Sep 2008 - 12:02
MANAGEM: Un titre à conserver ( BMCE K ) Le 05/09/2008

Au terme de l’année 2007, le chiffre d’affaires consolidé de MANAGEM ressort en quasi-stagnation à M MAD 2 208,8 contre M MAD 2 204,9 une année auparavant. En effet, en dépit de la hausse du cours du cobalt et l’accroissement des volumes vendus des concentrés de cuivre d’Akka et des produits de l’hydrométallurgie, les revenus de la société ont été négativement impactés, notamment par :
• La poursuite de la baisse de la parité de change USD/MAD ;
• Le repli des volumes et des prix de vente sur les concentrés de CMG suite aux difficultés rencontrées à Draâ Sfar ;
• Et, le retrait des écoulements d’argent consécutivement aux perturbations sociales rencontrées pendant le premier semestre 2007 dans le site d’Imiter.

Le résultat d’exploitation se replie de 56,1% à M MAD 172,5, en raison essentiellement (i) du renchérissement des coûts des intrants et autres facteurs de production, (ii) de la progression de M MAD 67 des charges d’exploitation suite à la baisse des teneurs, particulièrement à CMG, et (iii) de l’accroissement de M MAD 72 des amortissements et provisions d’exploitation atténués toutefois par l’amélioration des gains sur instruments financiers classés en « Trading ». La marge opérationnelle se contracte, ainsi, de 10,0 points à 7,8%.

De son côté, le résultat financier absorbe une partie de son déficit (M MAD 75) pour s’établir à M MAD -8, grâce à l’amélioration des produits financiers et des gains de change.

Le résultat net part du Groupe se hisse, quant à lui, de 11,2% à M MAD 192,7, dopé en partie par le relèvement des pourcentages de participation de MANAGEM dans certaines filiales, notamment dans CTT qu’elle détient en totalité. La marge nette passe ainsi de 7,9% à 8,7% en 2007.

En social, le chiffre d’affaires s’apprécie de 8% comparativement à une année auparavant, à M MAD 113,6, du fait notamment de l’amélioration des revenus issus des prestations de gestion rendues aux filiales. En revanche, le résultat d’exploitation régresse de 60% à M MAD 6 impacté par la hausse des charges de structure (honoraires). Le résultat financier se bonifie de 77% à M MAD 33,3 par rapport à 2006, porté par d’importants dividendes reçus des filiales. Au final, le résultat net se fixe à M MAD 38,4 contre M MAD 30,5 en 2006.

En terme de réalisation, MANAGEM a procédé au courant de l’année écoulée :
• A l’acquisition et la mise en valeur de gisements de cuivre dans le voisinage d’Akka, lui permettant d’augmenter significativement sa production de concentré de cuivre ;
• Au démarrage de l’unité de production d’oxyde de cobalt ;
• Et, à l’extension de l’unité de traitement de Bouazzer afin de doubler sa production d’hydroxydes de cobalt.

Au volet de la prospection géologique, le bilan de l’année 2007 de la filiale minière du Groupe ONA ressort à des niveaux records en termes de réserves supplémentaires à savoir, (i) +700 T métal à Imiter, (ii) +979 684 T de tout venant à CMG, (iii) + 2 510 T métal à Bou-Azzer, (iv) +185 Kg métal à Akka (or) et (v) +2 722 285 T de tout venant à Akka (cuivre).

Concernant le parcours boursier, le titre MANAGEM affiche une contre performance year-to-date de -14,14% au 2 septembre 2008 à MAD 431. A ce niveau de cours, la filiale minière du Groupe ONA traite à 15,8x et à 14,6x ses résultats prévisionnels 2008 et 2009 et offre un rendement de dividende estimé à 3,5% en 2008.

BMCE

Le 05/09/2008
avatar
Pelican
Nbre méssages : 15849
Humeur : En construction
Réputation : 68
Inscris le : : 12/08/2008

Re: MANAGEM (MNG)

le Ven 12 Sep 2008 - 11:58
2/09/2008 11:20:58
CFG Group

MNG - Résultats semestriels

MANAGEM a communiqué ce matin sur ces résultats semestriels, dont il ressort les éléments suivants:

# Chiffre d'affaires: 1371,2 MDH en hausse de 16% par rapport au 1er semestre 2007
# Résultat net part du groupe: 88,3 MDH en baisse par rapport au 1er semestre 2007 qui était à 270,9 MDH.

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "....ça dure 3 ans.
avatar
Pelican
Nbre méssages : 15849
Humeur : En construction
Réputation : 68
Inscris le : : 12/08/2008

Re: MANAGEM (MNG)

le Lun 23 Mar 2009 - 16:35














Managem et SMI
Quelques coups de grisou
Les minières acculées à capitaliser sur des processus de diversification
Publié le : 22.03.2009 | 10h02







Les
marchés internationaux des métaux de base et précieux continuent d'être
tiraillés par une tendance haussière, tirée par la forte consommation
mondiale notamment chinoise, et par une correction amorcée par la crise
financière internationale.















Au
regard de la chute accentuée des principaux cours des métaux précieux
et métaux de base, les opérateurs miniers nationaux devraient affronter
une année 2009 difficile. Ainsi, négativement impactée par une
couverture à plus de 80% sur sa production d'or à moins de 400 dollars
l'once et des engagements de couverture sur l'argent à des prix
largement en-deçà des cours spot, Managem devrait faire face à une
année 2009 difficile. Néanmoins, notent les analystes de BMCE Capital
Bourse, la minière pourrait capitaliser sur sa diversification à
travers le développement de son activité hydrométallurgique pour
maintenir un niveau d'activité satisfaisant. Cette évolution serait
opérée alors que l'impact de la crise économique, combiné à
l'effondrement des marchés internationaux des métaux de base et métaux
précieux, semble plomber Managem dans ses réalisations commerciales au
terme de l'année 2008; la minière ayant vu son chiffre d'affaires
baisser de 5,4% à 2.090 MDH. Une dépréciation que l'on impute pour
l'essentiel à la dégradation de 13% du taux de change moyen dollar/DH
et à la dépréciation importante des cours des métaux exploités par la
filiale minière du groupe ONA, notamment le cuivre, le zinc, le plomb
et le cobalt.

Le retrait des ventes de cuivre (consécutivement
aux essais de traitement du minerai provenant des nouveaux gisements)
et de la fluorine (suite au ralentissement de l'activité enregistré au
premier semestre, compte tenu des inondations qu'à connues la mine à
cette période) y a été pour beaucoup dans cette décrue. BMCE Captal
Bourse note cependant que l'amélioration de 32,1% du volume d'affaires
de la filiale SMI à 332,4 MDH a permis à Managem d'atténuer la baisse
de son activité. Suite à l'alourdissement de la structure de coûts dû à
la flambée des cours des intrants et à la baisse de la teneur à CMG,
l'EBE s'est effrité de 62,8% à 240 MDH. Par conséquent, la marge
d'EBITDA s'est contractée de 17,7 points à 11,5%. Grevé tant par
l'exploitation que par le résultat sur instruments financiers (qui
intègre une charge de 204 MDH liée à l'allègement du portefeuille de
couverture Or d'Akka), le résultat des activités opérationnelles a
affiché un déficit de 621 MDH. Au final, le RNPG passe d'un excédent de
193,7 MDH en 2007 à un déficit de 589 MDH au terme de l'année écoulée.
Côté perspectives, Managem entend renforcer sa capacité à résister à la
crise internationale afin d'équilibrer ses marges en 2009.

A
moyen terme, la société demeure confiante dans la reprise des marchés,
visant un objectif de chiffre d'affaires de plus 3.000 MDH et une marge
opérationnelle de 20% à horizon 2011. De son côté, SMI devrait
continuer à être pénalisée par ses engagements de couverture à des prix
largement en deçà des cours spot dans un contexte de complexification
des conditions d'exploitation de la mine d'Imitter et de baisse des
teneurs. Le redressement de sa situation financière par le
rétablissement de ses marges serait probablement remis en cause, compte
tenu de l'évolution défavorable des cours de l'argent qui se profile.
En dépit de l'allégement de son déficit d'exploitation, SMI devrait
continuer à être pénalisée par ses engagements de couverture à des prix
largement en deçà des cours spot par la complexification des conditions
d'exploitation de la mine d'imiter et par la baisse des teneurs.
Bénéficiant tant de l'accroissement des volumes écoulés (+13%) que de
la hausse du prix de vente de l'argent (26%) suite à la restructuration
du portefeuille de couverture opérée en juin, SMI a réalisé à fin 2008
un chiffre d'affaires de 332,4 MDH, en progression de 32,1%
comparativement à une année auparavant.

De son côté, et en
dépit de l'alourdissement des dotations aux amortissements, le résultat
opérationnel réduit son déficit à 17,9 MDH, traduisant notamment une
augmentation de la production par rapport à fin 2007. Le résultat
courant de la filiale argent de Managem est passé de moins de 35,2 MDH
à 2 MDH. Pour sa part, CMT pourrait être moins impactée comparativement
à ses consoeurs grâce à l'adoption, depuis 2007, d'une politique de
couverture à des cours largement favorables notamment en 2009 et 2010.
En outre, n'ayant pas recours à des instruments de couverture du risque
de change, la minière pourrait profiter de la reprise du dollar si
celle-ci se confirme.
--------------------------------------------------------------
D'autres indicateurs

En
social, le chiffre d'affaires de Managem a progressé de 5% à 119 MDH.
De son côté, le résultat d'exploitation est passé 6 MDH en 2007 à moins
de 2,6 MDH à fin 2008, impacté par l'intensification des
investissements de prospection en R&D. En revanche, le résultat
financier a bondi de 241,1%, dopé par les dividendes reçus. Intégrant
un résultat non courant de 11,7 MDH suite à la plus-value réalisée sur
la cession des titres Semafo à Managem International, la capacité
bénéficiaire s'élargit de 216% à 121,3 MDH. Au niveau opérationnel,
l'année 2008 a permis de mettre en évidence des réserves
supplémentaires de 614 tonnes métal d'argent à Imitter, de 4010 tonnes
de métal de cobalt à Bou-Azzer, de 445 kilo tonnes de tout venant
extrait (zinc, plomb et cuivre) à Hajjar, de 2954 kilo tonnes de cuivre
à Akka et de 3 166 kilo tonnes de cuivre à Bouskour. Pour la SMI, le
résultat non courant atteint, quant à lui, 27,4 MDH contre moins de
26,4 à fin 2007, dopé par des reprises de provision pour reconstitution
de gisement pour 57,1 MDH et par un contrôle fiscal constaté en 2007
pour 34 MDH. De ce fait, et en dépit de la charge d'impôt de 19 MDH
suite à l'aboutissement du contentieux avec l'administration fiscale,
la capacité bénéficiaire de SMI est passée de moins de 62,4 MDH à 7,6
MDH à fin 2008.

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "....ça dure 3 ans.
avatar
Creatori
Nbre méssages : 4827
Humeur : biiiikhiiir :)
Réputation : 24
Inscris le : : 13/08/2008

Re: MANAGEM (MNG)

le Mar 19 Mai 2009 - 10:01
Communication financière
Managem compte optimiser son portefeuille d'activité
Le holding opte pour la maximisation de la valeur pour ses actionnaires.
Publié le : 18.05.2009 | 16h58



Dans un souci d'information de la communauté financière, le groupe Managem vient de publier un communiqué de presse portant sur le lancement d'une étude stratégique visant une optimisation du portefeuille d'activité, notamment à travers des arbitrages (acquisitions, cessions partielles, partenariats, etc.) sur les actifs miniers.


Ce communiqué fait suite aux différentes rumeurs afférentes à la cession par le holding minier de l'ONA de sa filiale d'Imiter la SMI, ce qui a eu pour conséquence une forte hausse des cours en bourse des deux titres. A travers ce communiqué, Managem confirme sa volonté de rationalisation de son portefeuille d'activité dans une optique de maximisation de la valeur pour ses actionnaires. Plusieurs scénarios peuvent, en conséquence, se présenter. Selon des analystes, il pourrait s'agir d'une cession totale ou partielle de SMI, participation stratégique pour le groupe qui contribue à hauteur de près de 16% dans son chiffre d'affaires. On pourrait également s'attendre à une vente des gisements et des permis miniers non exploités actuellement et qui ne présentent pas d'intérêt majeur pour Managem. Selon le même communiqué, «toute opération de ce genre devrait permettre au groupe de disposer de cash à même de réduire son endettement et de poursuivre la réalisation des investissements déjà programmés».

A noter que côté perspectives, Managem entend renforcer sa capacité à résister à la crise internationale afin d'équilibrer ses marges en 2009. A moyen terme, la société demeure confiante dans la reprise des marchés, visant un objectif de chiffre d'affaires de plus 3.000 MDH et une marge opérationnelle de 20% à horizon 2011. Il reste que la minière pourrait connaître un exercice 2009 assez «difficile». Négativement impactée par une couverture à plus de 80% sur sa production d'or à moins de 400 dollars l'once et des engagements de couverture sur l'argent à des prix largement en-deçà des cours spot, Managem pourrait néanmoins capitaliser sur sa diversification à travers le développement de son activité hydrométallurgique pour maintenir un niveau d'activité satisfaisant. Rappelons que l'an dernier, l'impact de la crise économique combiné à l'effondrement des marchés internationaux des métaux de base et métaux précieux ont plombé Managem dans ses réalisations commerciales.

Au terme de 2008, la baisse de 5,4% par rapport à 2007 à 2.090 MDH du chiffre d'affaires consolidé aura été essentiellement imputable à la dégradation de 13% du taux de change moyen dollar/DH et à la dépréciation importante des cours des métaux exploités par la filiale minière du groupe ONA, notamment le cuivre, le zinc, le plomb et le cobalt. Un indicateur qui a été tiré vers le bas à cause du retrait des ventes de cuivre (consécutivement aux essais de traitement du minerai provenant des nouveaux gisements) et de fluorine (suite au ralentissement de l'activité enregistrée au premier semestre compte tenu des inondations qu'à connu la mine à cette période). Dans ce sillage, toutefois, il y a lieu de noter que l'amélioration de 32,1% du volume d'affaires de la filiale SMI à 332,4 MDH a permis au holding minier d'atténuer la baisse de son activité. L'alourdissement de la structure de coûts, suite à la flambée des cours des intrants et à la baisse de la teneur à Compagnie minière de Guemassa, a fini par déprécier l'EBE de 62,8% à 240 MDH. Par conséquent, la marge d'EBITDA s'est contractée de 17,7 points à 11,5%. Grevé tant par l'exploitation que par le résultat sur instruments financiers (qui intègre une charge de 204 MDH liée à l'allègement du portefeuille de couverture Or d'Akka), le résultat des activités opérationnelles a affiché un déficit de 621 MDH.

Au final, le RNPG est passé d'un excédent 193,7 MDH en 2007 à un déficit de 589 MDH au terme de l'année écoulée. En social, le chiffre d'affaires a progressé de 5% à 119 MDH, tandis que de son côté, le résultat d'exploitation est passé de 6 MDH en 2007 à moins de 2,6 MDH à fin 2008, impacté par l'intensification des investissements de prospection en Recherche et développement. En revanche, le résultat financier a bondi de 241,1%, dopé par les dividendes reçus. Intégrant un résultat non courant de 11,7 MDH suite à la plus-value réalisée sur la cession des titres Semafo à Managem International, la capacité bénéficiaire s'est tout de même élargie de 216% à 121,3 MDH. Bénéficiant tant de l'accroissement des volumes écoulés (+13%) que de la hausse du prix de vente de l'argent (26%) suite à la restructuration du portefeuille de couverture opérée en juin, SMI a affiché à fin 2008 un chiffre d'affaires de 332,4 MDH, en progression de 32,1% comparativement à une année auparavant. En dépit de l'allégement de son déficit d'exploitation, SMI devrait continuer à être pénalisée par ses engagements de couverture à des prix largement en-deçà des cours spots. Outre la complexification des conditions d'exploitation de la mine d'imiter, la filiale de Managem pourrait être affectée par la baisse des teneurs
-----------------------------------------------------------
Une réserve de 2.225 tonnes d'argent
En dépit de l'alourdissement des dotations aux amortissements, le résultat opérationnel a réduit le déficit de la SMI à 17,9 MDH, traduisant notamment une augmentation de la production par rapport à fin 2007. Le résultat non courant a atteint 27,4 MDH, dopé par des reprises de provision pour la reconstitution de gisement pour 57,1 MDH et par un contrôle fiscal constaté en 2007 pour 34 MDH. Au volet opérationnel, l'année écoulée a permis de mettre en évidence 614 tonnes d'argent métal, lesquelles devraient permettre d'accroître de 3 ans la durée de vie de la mine d'Imiter au rythme de production actuel. Ainsi, la filiale argent de Managem a disposé à fin 2008 d'une réserve totale de 2.225 tonnes d'argent métal, pour un total ressources et réserves de 3.671 tonnes, représentant plus de 16 ans d'exploitation.
Notons que le second semestre 2008 a été marqué notamment par le lancement de l'étude d'extension de la capacité de production, qui pourrait permettre à la société de profiter des conditions favorables du marché international de l'argent.



LE MATIN

_________________
le jour où le marché dans son ensemble est convaincu qu'une valeur va monter, chacun le met en PTF et il ne reste plus personne pour continuer d'acheter et faire monter le cours, qui n'a maintenant d'autre possibilité que de baisser, faute d'acquéreurs!!!
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: MANAGEM (MNG)

le Lun 21 Déc 2009 - 11:45
MANAGEM : Obtention d’une concession d’or au Gabon

Fait : Concession d’or au Gabon.

Analyse : En ligne avec sa stratégie de croissance à l’international, notamment en Afrique, la filiale minière du Groupe ONA vient d’obtenir la concession de la mine d’or de BAKOUDOU.

Nécessitant un investissement de M USD 32, ce projet devrait porter sur la construction d’une mine d’or à ciel ouvert d’une durée de vie entre 3 et 5 ans.

Prévue pour juin 2011, la mise en service de cette mine devrait permettre à MANAGEM d’exploiter des réserves de 580 000 T de tout venant –TV- (1,12 millions de tonnes TV à terme), avec une teneur de 2,54 g/t, soit 47 600 onces.

Rappelons que le projet aurifère de Bakoudou devrait permettre à terme de dégager un chiffre d’affaires de plus de M USD 40 par an (sur la base d’une production annuelle de 1 200 kg et en considérant un prix de vente de USD 1 100/an l’once).

Conclusion : Conformément a ce qui a été annoncé par le Top Management de la société lors des réunions précédentes, l’activité or devrait constituer une véritable opportunité de développement dans le sillage d’une stratégie d’optimisation du portefeuille de métaux.

BMCE Capital Bourse

_________________
www.bourse-maroc.org
--------------------------------
Accès au Portail - Règlement du Forum
avatar
Pelican
Nbre méssages : 15849
Humeur : En construction
Réputation : 68
Inscris le : : 12/08/2008

Re: MANAGEM (MNG)

le Mer 23 Déc 2009 - 11:32
Maroc : Managem/Gabon - Les premiers lingots d’or pour juin 2011.Le groupe Managem, filiale de l'ONA, va exploiter un gisement d'or au sud-
est du Gabon, dans la région du Haut-Ogooué.
Selon la presse gabonaise, le directeur général de la branche métaux
précieux à Managem, Youssef El Hajjian, a déclaré à la télévision
nationale samedi dernier, que «les premiers lingots d'or seront livrés
dès juin 2011. Environ 1.500 kg d'or sont exploitables et la durée
d'exploitation de la carrière est de 3 ans». Et d'ajouter: «la compagnie
est confiante sur le potentiel de la zone car nous avons des réserves
importantes et la durée de nos activités sera plus importante dans le
futur». Ce projet compte beaucoup pour le Gabon. Il y a quelques jours,
un responsable du gouvernement avait déclaré que les investissements
étrangers, entre autres ceux du Maroc, sont primordiaux pour diversifier
l'offre minière du pays et augmenter ses recettes. L'objectif étant
d'améliorer la contribution des revenus miniers dans le PIE. Le même
responsable était confiant quant à la réalisation de cet objectif, avec
l'espoir de voir l'activité de Managem démarrer dans le pays d'ici 2 ans.
Cet espoir est devenu aujourd'hui une réalité qui constitue pour ce pays,
ami du royaume, un pas important pour atteindre son objectif. De l'avis
des observateurs, c'est la première fois que l'or sera exploité de
manière industrielle au Gabon «car ce sont des villageois qui
recherchaient le métal précieux dans des carrières à ciel ouvert». Il a
été souligné selon des éditions africaines et internationales en ligne
que la construction de l'usine coûtera 32 millions de dollars américains,
soit 14,88 milliards de francs CFA. Les dépenses antérieures pour
l'exploration se sont élevées à 4,65 milliards de F CFA. Cette usine
emploiera 78 personnes dont 22 expatriés. Cette information confirme ce
que Managem avait annoncé lors de la publication de ses résultats au 30
juin 2009. Le groupe minier avait indiqué, en effet, qu'en termes de
développement au Maroc et à l'international, le deuxième semestre 2009
allait connaître le lancement de la construction du projet aurifère de
Bakoudou au Gabon, pour un investissement de 30 millions de dollars et un
objectif de production de 40.000 OZ/ an en 2011-2012. Selon son site
Internet, le groupe avait conclu, le 22 juillet 2005, un accord de
partenariat avec la société minière canadienne Ressources Searchgold Inc,
relatif au projet aurifère de Bakoudou au Gabon. Le projet localisé au
Sud-est du pays comprend une autorisation de prospection d'une superficie
de 2,3 km2 et un permis d'exploitation d'une superficie de 24 km2. Selon
Managem, ce projet avait fait l'objet de plusieurs campagnes de travaux
qui ont mis en évidence de nombreuses cibles aurifères. Et que les
travaux entrepris auparavant par Searchgold sur une de ces cibles avait
mis en évidence des ressources estimées à environ 9 tonnes d'or. A
l'époque, la compagnie marocaine avait déclaré également qu'avec
l'expérience acquise en Afrique de l'Ouest, l'investissement dans ce
projet «très prometteur» représentait, pour Managem, une nouvelle étape
dans le développement de ses activités et traduit sa forte volonté de
renforcer sa présence à l'international.
(Source : Le Soir Eco)

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "....ça dure 3 ans.
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: MANAGEM (MNG)

le Mer 17 Mar 2010 - 11:27
MANAGEM : Amélioration de 6,3% à M MAD 2 222,5 de son chiffre d’affaires consolidé 2009 pour un RNPG de M MAD 22,7

Fait : Publication du communiqué de presse du Conseil d’Administration.

Analyse : En dépit d’une conjoncture économique difficile, MANAGEM semble bénéficier (i) de la reprise des cours spot des métaux précieux et métaux de base sur les marchés internationaux durant le second semestre de l’année, (ii) de l’amélioration des niveaux de production ainsi que (iii) de la réduction des charges d’exploitation afin de présenter à fin 2009 des réalisations financières en hausse.
Ainsi, son chiffre d’affaires consolidé s’établit à M MAD 2 222,5 (vs. nos prévisions de M MAD 1 839,5), en progression de 6,3% comparativement à une année auparavant, bénéficiant tant de l’augmentation des volumes vendus en cuivre, fluorine et argent que de l’amélioration de la parité USD/MAD. Ces derniers permettent principalement de compenser le repli de 41% des revenus de l’activité cobalt, suite à la baisse des cours sur les marchés internationaux.

Pour sa part et compte tenu d’une baisse de M MAD 234 des charges d’exploitation, l’EBITDA consolidé ressort à M MAD 623,6 contre M MAD 240,2 à fin 2008, élargissant la marge d’EBITDA de 16,6 points à 28,1%.

Parallèlement, le résultat d’exploitation absorbe son déficit (de M MAD -286,2 en 2008) pour s’établir à M MAD 81,5 (vs. nos prévisions de M MAD 57,7).
De son côté, le RNPG passe de M MAD -589,2 en 2008 à M MAD 22 ,7 à fin 2009 (vs. nos prévisions de M MAD 42,3), résultant principalement des effets suivants :

· La plus-value de cession des actions de SEMAFO, pour un montant global de M MAD 88,0 ;

· La non récurrence de la charge de M MAD 204 liée à l’allègement du portefeuille de couverture en Or à Akka ;

· Et, la baisse de M MAD -66 des intérêts minoritaires suite à l’appréciation des résultats de CMG et de SMI.

En social, les revenus de MANAGEM se déprécient de 7,2% à M MAD 110,4 suite à la diminution des prestations rendues aux filiales. Néanmoins, le résultat d’exploitation passe de M MAD -2,6 à
M MAD 9,3, tirant amplement profit de la réduction des investissements de recherche à l’international.
Intégrant la contraction de M MAD 133,7 du résultat financier (compte tenu de l’absence de distribution des dividendes en 2009), le résultat net se fixe à M MAD 7,8 contre M MAD 121,3 à fin 2008.

En terme de prospections, l’année 2009 a été marquée par un bilan de recherche plutôt favorable, permettant de mettre en évidence des réserves supplémentaires de (i) 432 tonnes métal d’argent à Imitter, (ii) de 551 320 tonnes de tout venant de réserves de fluorine, (iii) de 2 666 824 tonnes de tout venant de ressources et réserves de cuivre ainsi que (iv) la confirmation d’une ressource de 45 600 tonnes métal de cobalt et de 79 000 tonnes métal de cuivre.

Signalons, par ailleurs, que l’année 2009 a vu le lancement de plusieurs projets s’inscrivant dans le cadre de sa stratégie de recentrage sur les métaux précieux, le cobalt et le cuivre à savoir :
· Le projet aurifère Bakoudou au Gabon, pour un investissement de M USD 30, dont le démarrage de la production devrait débuter au cours du 2ème semestre 2011 ;

· Le projet d’extension de SMI, pour un investissement de M MAD 300, ayant pour objectif d’augmenter de 50% la capacité actuelle de production pour atteindre progressivement 300 tonnes métal/an à horizon 2013 ;

· Et, le projet de construction des fours de production des alliages de cobalt pour un montant global de M USD 6 ainsi que l’étude de faisabilité du projet Pumpi en République Démocratique du Congo.

Conclusion : MANAGEM affiche à fin 2009 des indicateurs financiers en redressement, capitalisant tant de la reprise des cours spot sur les marchés internationaux que de l’optimisation des charges d’exploitation. En 2010, la société devrait poursuivre sa stratégie de développement en accentuant ses efforts de recherche et d’exploitation au Maroc et à l’international.

BMCE Capital Bourse

_________________
www.bourse-maroc.org
--------------------------------
Accès au Portail - Règlement du Forum
avatar
Creatori
Nbre méssages : 4827
Humeur : biiiikhiiir :)
Réputation : 24
Inscris le : : 13/08/2008

Re: MANAGEM (MNG)

le Jeu 17 Juin 2010 - 13:47


il est que comme annoncer par certain de mes camarades sur le forum la valeur MNG a entamé une prise de bénéfice on vu mm de corriger ses indicateur technique , concernant la tendance général aucun signe d'essouflement tant sur le MT que sur le LT n'est a signalé au contraire la tendance haussiére est plus forte jamais.

sur le CT la valeur marque une baisse qui devrait normalement l'emmener vers un cours cible (support) de 493,50 (ligne support en rouge gras)tout au plus , tout les indicateurs technique reste positif surtout le stochastic oscillator qui se trouve à son plus bas et devrait normalement créer une divergeance haussiére dans les deux jours. seulement, il faut respecter les 493,5 pour les retardataire qui ne sont pas encore sortie à défaut la valeur peut aller a moins de 450.

pour vous rassurer mon analyse et quotidienne , quand je me suis penché sur le weekly et par mois voir par quarterly , la tendance globale est haussière avec des chandelier qui pronne la continuité haussiére sur le MLT.

si vous etes interessé par un placement attendre confirmation du rebond. je revienderais pour une autre analyse.

à votre service

_________________
le jour où le marché dans son ensemble est convaincu qu'une valeur va monter, chacun le met en PTF et il ne reste plus personne pour continuer d'acheter et faire monter le cours, qui n'a maintenant d'autre possibilité que de baisser, faute d'acquéreurs!!!
avatar
Pelican
Nbre méssages : 15849
Humeur : En construction
Réputation : 68
Inscris le : : 12/08/2008

Re: MANAGEM (MNG)

le Lun 23 Aoû 2010 - 15:04

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "....ça dure 3 ans.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum