Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
VERMEREN
Nbre méssages : 732
Inscris le : : 22/12/2014

Re: Séance du Mardi 16 Mai 2017

le Mar 16 Mai - 11:31
"No adviser was approved to interact with potential investors... That is not the way to sell a desperate refiner to a foreign investor," a source with one of the creditors, who is not bidding for Samir, said.

"If you want to get documents about court proceedings, the only option is to go and read them in court," the source said, adding that photocopies were not allowed. "The process can be best described as the blind leading the blind."

Le TOP DU TOP!!
Un investisseur devra miser des milliards de dollars en se contentant de "lire des documents" au tribunal sans en avoir copie?! Bien sûr devant le regard bienveillant du syndic au béret!!!
Bravo les Marocains pour cette pub gratuite sur Reuters!
Que des bras cassés... Bande de c...
Cavalier des vagues
Consultant chartiste
Consultant chartiste
Nbre méssages : 770
Inscris le : : 11/02/2017

Re: Séance du Mardi 16 Mai 2017

le Mar 16 Mai - 15:32
Salut Ami-ir,

Ci-dessous une analyse technique de la valeur Addoha comme vous avez sollicité. Je vous confie de faire votre analyse fondamentale pour avoir une large vision sur la valeur.


Analyse chartiste de long terme
La valeur ADDOHA a connu une baisse spectaculaire après le Krach boursier de la cote Casablancaise suite aux crises de Subprime aux états unis et en Europe. La valeur ADDOHA s’est dégringolée en chute libre d’une valeur de 229 Dh le 17 juillet 2008 à une valeur de 75 DH le 29 décembre 2008. Une perte de 67% de la valeur de titre sur une durée de moins de 6 mois. Une correction du titre à suivi durant le premier semestre de 2009 pour évaluer la valeur ADDOHA à une valeur de 150 DH ensuite le titre a commencé de baisser progressivement et dans un rang baissier pour atteindre le plus bas historique de 22 DH le 28 septembre 2015 perdant ainsi 90% de sa valeur maximale.
 
Depuis le 01 janvier 2016, le titre ADDOHA a commencé un trend haussier pour atteindre le 09 mai 2016 une valeur de 42.5 DH qui est le double de la valeur du plus bas historique.
 
Le titre ADDOHA est entré dans une configuration de continuation de tendance haussière depuis le 09 mai 2016 pour sortir avec un BreakOut à la hausse à une valeur de 42.5 DH le 16 décembre 2016 construisant ainsi une configuration chartiste de renversement de tendance appelée tasse et anse.
La construction de la configuration de la tasse et anse a commencé au mois de décembre 2014 pour se terminer le 16 décembre 2016 avec un BreakOut haussier à la valeur de 42.5DH.
 
Après le BreakOut à la hausse à une valeur de 42.5 DH le 16 décembre 2016, la valeur ADDOHA a continué son euphorie pour amener la valeur de 42.5DH à 57 DH qui est son plus haut annuel pour se consolider progressivement pour faire un Pull Back sur la valeur 42.5 DH le 03 mai 2017 et continue sa tendance haussière dans la vague 5 d’Elliott à long terme.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Analyse chartiste de moyen terme
Aujourd’hui, la valeur ADDOHA n’a pas pu franchir la résistance de 48 DH. Elle décide de se consolider. Addoha construit sa la vague 5 d’Elliott à long terme.

Analyse technique :
 Aujourd’hui, le RSI 21 vient de casser à la baisse son support de moyen terme. C’est un signal de faiblesse.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Résumé :
La valeur ADDOHA a construit la configuration de tasse et anse avec succès sur le niveau de 42.5 DH. Elle a même effectué un Pull back réussi sur le cou de 42.5 DH. Ce niveau représente un solide et fort support à long terme.

Actuellement, la valeur ADDOHA construit sa vague 5 d’Elliott à long terme. Elle trouvera quelques résistances dans son chemin qu’elle pourra dépasser.
avatar
FEKAK
Nbre méssages : 72
Réputation : 0
Inscris le : : 23/06/2016

Re: Séance du Mardi 16 Mai 2017

le Mar 16 Mai - 15:38
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
lwajdi
Nbre méssages : 38
Réputation : 0
Inscris le : : 07/04/2017

Re: Séance du Mardi 16 Mai 2017

le Mar 16 Mai - 15:54
J'ai entendu à la radio MFM rubrique économie que lasociété de peinture o'dassia compte faire son introduction en bourse prochainement
avatar
Mak Mak
Nbre méssages : 1530
Réputation : 7
Inscris le : : 11/03/2016

Re: Séance du Mardi 16 Mai 2017

le Mar 16 Mai - 16:00
lwajdi a écrit:J'ai entendu à la radio MFM rubrique économie que lasociété de peinture o'dassia compte faire son introduction en bourse prochainement

il y a un article dédié sur flm.ma

_________________
"Wanna irane loulou awr iggane died koullou"
i love morocco
Modérateur
Modérateur
Nbre méssages : 996
Humeur : cool
Réputation : 10
Inscris le : : 04/09/2008

Re: Séance du Mardi 16 Mai 2017

le Mar 16 Mai - 18:04
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une fonciere a la BVC!
ayoub04
Nbre méssages : 24
Réputation : 0
Inscris le : : 29/05/2009

Re: Séance du Mardi 16 Mai 2017

le Mer 17 Mai - 0:33
Le géant commercial suisse Glencore et l'investisseur en valeurs mobilières américain Carlyle Group se sont associés pour tenter d'acheter la seule raffinerie de pétrole du Maroc, dans l'espoir de récupérer environ 600 millions de dollars (£ 465,2 millions) des prêts qu'ils ont émis à l'usine avant la faillite, selon des sources de l'industrie .


Deux sources proches du processus ont déclaré que le gouvernement marocain voulait au moins 2 milliards de dollars pour l'usine de Mohammedia, sur la côte atlantique près de Casablanca. Cependant, aucune décision sur une vente n'est imminente, en partie en raison de ses dettes complexes.

La raffinerie de 2000000 barils par jour est tombé en panne du crash du prix du pétrole mondial. Il a cessé d'opérer en août 2015 après que le gouvernement a gelé les comptes bancaires de son opérateur déficitaire, Samir, cherchant 13 milliards de dirhams (£ 1 milliard) en taxes impayées.


Si l'accord se déroule, ce serait la première raffinerie de pétrole de Glencore (GLEN.L) et permettra à la centrale de redémarrer la production, une condition cruciale pour le remboursement des dettes à un large éventail de créanciers étrangers.


Une cour marocaine a statué l'année dernière que Samir (SAMI.CS) devrait être liquidée malgré les tentatives de redémarrer la production par l'entreprise, qui était contrôlée par le groupe Corral Petroleum Holdings du milliardaire saoudien Mohammed al-Amoudi.

En plus des impôts impayés, plusieurs grandes compagnies pétrolières et maisons commerciales, y compris Glencore, devront environ 1 milliard de dollars par Samir. Cette dette a été étendue principalement sous la forme de pétrole brut qu'ils ont prêté au raffineur en contrepartie du remboursement en espèces ou des produits raffinés plus tard.

Cependant, Samir est devenu la plus grande victime du crash du prix du pétrole 2014-2015 dans la région méditerranéenne, devenant incapable de rembourser les dettes des ventes de produits pétroliers.

Glencore, deuxième opérateur pétrolier au monde après Vitol, a insisté à maintes reprises sur le fait que l'usine doit redémarrer la production afin que les créanciers puissent progressivement récupérer l'argent.

Il a maintenant adhéré à Carlyle (CG.O), qui est déjà co-propriétaire de raffineries en Suisse et en Allemagne avec Vitol, en offrant l'achat de l'usine, ont déclaré quatre sources industrielles proches des discussions. Les sources ont refusé d'être nommées alors que les pourparlers sont confidentiels.

Glencore et Carlyle ont refusé de commenter.

Mohammed El-Krimi, nommé par un tribunal marocain pour surveiller la liquidation de l'usine, a déclaré des informations sur les soumissionnaires et le processus était confidentiel. "Je ne peux pas confirmer ou nier", at-il déclaré à Reuters.

Glencore a conclu un accord de prépaiement de 200 millions de dollars avec Samir financé par des prêts auprès des banques Natixis et APICORP. Une source familière avec la situation a déclaré que les négociations visant à restructurer la dette étaient en attente jusqu'à ce qu'il y ait une clarté sur le sort de l'usine.

Les maisons de commerce se sont spécialisées pendant des décennies en prêtant aux clients en difficulté financière et en gagnant de l'argent en obtenant un accès préférentiel à leurs flux de pétrole ou de produits.

Outre Glencore, les créanciers de Samir comprennent Vitol, BB Energy, Socar Trading et le bras de négoce BP BP BP. (BP.L).

Parmi les plus grands prêteurs de Samir, Carlyle Commodity Management, une filiale autrefois appelée Vermillion, n'a été précédemment pas reconnue dans les prêts aux produits actifs en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Le pétrole à valeur ajoutée coûte plus de 400 millions de dollars à Samir.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum