Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Boursicoteur Débutant
Nbre méssages : 192
Inscris le : : 02/07/2017

Re: Seance de jeudi 3 aout 2017

le Jeu 3 Aoû 2017 - 9:48
Bonjour,
Profit warning CHI :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
hicham33
Nbre méssages : 1275
Inscris le : : 08/12/2013

Re: Seance de jeudi 3 aout 2017

le Jeu 3 Aoû 2017 - 9:48
Replay - 2M
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
toyoyo
Nbre méssages : 80
Réputation : -1
Inscris le : : 20/02/2016

Re: Seance de jeudi 3 aout 2017

le Jeu 3 Aoû 2017 - 9:49
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
abdrrahim1
Nbre méssages : 461
Réputation : -8
Inscris le : : 30/09/2010

Re: Seance de jeudi 3 aout 2017

le Jeu 3 Aoû 2017 - 10:16
[size=36]Actualités Macro-économiques[/size]
[size=33]§  TRESOR : Placement de ses excédents de trésorerie avec prise en pension pour des montants de 2,4 MMDhs à 1 jour au TMP de 2,38% et de 2 MMDhs à 5 jours au TMP de 2,35%[/size]
[size=36]Actualités sectorielles[/size]
[size=33]§  AUTOMOBILES : Progression de 3,9% des ventes de voitures neuves à fin juillet 2017 à 99 831 unités , selon l’AIVAM[/size]
[size=33]§  CONTREPLAQUE : Maintien des droits antidumping appliqués aux importations de contreplaqué originaire de la Chine[/size]
[size=33]§  HYDROCARBURES : Un budget d’investissement de près de 2 MMDhs sur la période 2017-2021, serait réalisé par le secteur privé, en vue d’augmenter la capacité de stockage des produits pétroliers [/size]
[size=36]Actualités des sociétés cotées[/size]
[size=33]§  CIH BANK : Un profit warning sur les résultats semestriels de 2017 annonçant une baisse de l’ordre de 30% par rapport au S1-2016, en raison du dénouement d’un contrôle fiscal  [/size]
[size=36]Actualités internationales[/size]
[size=33]§  INDE : La Banque Centrale Indienne a baissé son principal taux directeur de 0,25 pts à 6% , soit la 1ère fois en 9 mois[/size]
[size=33]§  CREDIT AGRICOLE : Amélioration de 17% de son RNPG au T2-2017 à 1,35 MMEUR[/size]
[size=33]§  AXA : Stagnation du chiffre d’affaires au S1-2017 à 54,3 MMEUR pour un résultat net en hausse de 1% à 3,3 MMEUR[/size]
[size=33]§  ETATS-UNIS : Recul des ventes de voitures neuves en juillet pour les 3 géants de l’automobile, General Motors (-15,4% à 226 106 unités), Ford (-7,5% à 200 212 immatriculations) et Chrysler (-10% à 161 477 voitures)[/size]
avatar
bybourse
Nbre méssages : 728
Humeur : 5/5
Réputation : 0
Inscris le : : 18/12/2012

Re: Seance de jeudi 3 aout 2017

le Jeu 3 Aoû 2017 - 10:29

Mise à jour des émetteurs à endettement élevé

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour la mise à jour du mois d’août de la liste des émetteurs à endettement élevé, nous avons étudié les nouvelles notes d’information et suivi le Newsflow des émetteurs de dette privée. 
Ainsi, au niveau du newsflow, ADM et l’ONCF ont axé leur communication sur les importants investissements achevés ou en cours, répondant implicitement aux craintes exprimées au niveau du surendettement. 
D’ailleurs, la course investissement v/s endettement se poursuit car le Bulletin officiel a officialisé la garantie par l'Etat d'un emprunt bancaire de 3 Mrds DH à contracter par l'ONCF. Aussi, deux conventions de prêt et de garantie, relatives au financement du TGV, ont été signées avec le Fonds koweïtien pour le Développement Economique Arabe. Le montant est de 15 millions de Dinar Koweitien, soit l'équivalent de 474 MDH. Enfin, ADM a annoncé un investissement de 1,5 Mrd DH au niveau de la région de Casablanca. 
A ce titre, BAM a indiqué dans son rapport annuel qu’une attention particulière devrait être accordée à la situation financière de certains établissements et entreprises publics dont le niveau élevé d’endettement appelle à l’assainissement de leurs finances et au renforcement de leur gouvernance. 
Quant à la Samir, le Syndic et le juge-commissaire, continuent de passer outre le statut de société cotée, les seules informations disponibles, étant celles distillées dans la presse. Ainsi, la durée de vie de la Samir a été prolongée de nouveau jusqu’en octobre 2017. Aussi, le juge-commissaire aurait supprimé l’exigence de caution bancaire comme préalable à l’étude des offres de reprise. 
Sur un autre registre, Amine Elouali, le DG Délégué de Maghreb Steel, a indiqué à l'Economiste que l'entreprise a exporté 100.000 tonnes en 2016 contre 50.000 tonnes en 2015. Aussi, en 2017, les prévisions tablent sur 200.000 tonnes d'export sur une capacité de production de 700.000 tonnes. De même, pour saturer l'outil de production, Maghreb Steel s'est tourné vers l'automobile avec un contrat de 25.000 tonnes avec Renault et une négociation de référencement avec PSA Kénitra. 
Par ailleurs, l’AMMC a visé la mise à jour annuelle du dossier d’information relatif au programme d’émission de billets de trésorerie de Jet Contractors. Le plafond du programme est de 200 MDH pour une maturité de 10 jours à 1 an. Dans cette note, nous apprenons notamment que Jet Contractors a, effectué le remboursement d’une tombée de BT du 15/05/2017 pour 50 MDH. Aussi, pour l'exercice 2017, la société prévoit la réalisation d'un chiffre d'affaires de 1.252 MDH, d’un résultat net de 119 MDH (+228%) et d’une marge nette de 9 %. 
Cette amélioration annoncée par Jet Contractors, nous amène à mettre l’émetteur sous surveillance positive d’ici l’annonce de ses résultats semestriels. De plus, le remboursement d’une tombée de 50 MDH, en 2017 est un bon signal de disponibilité du cash. Idem, l’implication de la CDG dans le capital est positive. Néanmoins, des questions demeurent posées sur le désendettement ainsi que sur le mode d’organisation, sur-multipliant les filiales. 
Ainsi, la liste des émetteurs à endettement risqué compte actuellement, ADM, Alliances, Alliances Darna, Jet Contractors, Maghreb Steel, l’ONCF, la Samir et Zalar.
Pour rappel, au niveau des ratios d’endettement, ADM affiche une dette nette à fin 2016, de 40,3 Mrds DH en hausse de 2,2 Mrds DH. Ce niveau représente 177,5% des fonds propres et 21,2 fois l’EBITDA. Aussi, le coût de l’endettement financier absorbe 83% de l’EBITDA. 
Au niveau d’Alliances, contrairement aux annonces, au niveau des réalisations bilantielles, la dette nette n’a baissé que de 19% à 5,9 Mrds DH. Cette dette nette d’Alliances représente 230% des fonds propres (en y rajoutant les ORA) et 8,7 fois l’EBITDA. De même, le résultat financier absorbe 63% de l’EBITDA. Aussi, l’émetteur est techniquement en défaut de paiement car plusieurs échéances de TCN n’ont pas été payées. 
Dans la même situation que sa maison mère, Alliances Darna affiche une dette nette de 3,3 Mrds DH (-588 MDH) qui représente 171% des fonds propres et 7 fois l’EBITDA avec des charges financières qui absorbent 49,6% de l’EBITDA. 
Quant à l’ONCF, la dette nette a augmenté en 2016, de 20% à 32,3 Mrds DH. Ce niveau représente 123% des fonds propres et 20 fois l’EBITDA. De même, la charge financière nette absorbe 54% de l’EBITDA. 
La dette nette de Jet Contractors en consolidé, est de 508 MDH en hausse de 116 MDH. Cette dette nette représente 120% des fonds propres et 2,4 fois l’EBITDA. Aussi, les charges d’intérêt absorbent 15% de l’EBITDA. Par ailleurs, en hors-bilan, l’encours de crédit-bail est de 234,6 MDH notamment à cause de l’opération 2015 de lease back du site Oued Ykkem (183 MDH). En intégrant, le crédit-bail, le ratio d’endettement passe à 176%.
Au niveau de Maghreb Steel, la dette nette est de 6,1 Mrds DH en quasi-stabilité, sachant que les fonds propres sont négatifs à -107 MDH. La dette nette représente aussi 24,3 fois l’EBITDA.
Au sujet de la SAMIR, le tribunal de commerce doitt encore trancher entre des offres de reprise des actifs pour un montant qui serait compris entre 20 et 30 Mrds DH, sachant que la valeur du patrimoine de la Samir calculée par les experts était ressortie à 21,6 Mrds DH. 
Pour Zalar, la dette nette a atteint 2 Mrd DH en hausse de 24,9%%. Cette dette représente 5,6 fois les fonds propres part du groupe et 6,2 fois l’EBITDA. 
Enfin, rappelons que cette liste est issue d’une notation interne à Flm sur la base des critères relatifs à l’actionnariat/management, l’importance de la dette et le poids de la charge financière. Ceci nous permet de déceler les émetteurs d’obligations dont le niveau d’endettement est à surveiller. Naturellement, ceci ne signifie pas automatiquement une recommandation de vente de cette obligation pour les investisseurs non averses au risque mais plutôt une invitation à un pricing correct du risque avec une prime appropriée. 
 
olebleu
Nbre méssages : 96
Réputation : 1
Inscris le : : 02/03/2017

Re: Seance de jeudi 3 aout 2017

le Jeu 3 Aoû 2017 - 10:47
Bonjour à tous, Any news sur Snep? elle se réveille gentiment?
avatar
Bougayou
Nbre méssages : 227
Réputation : 5
Inscris le : : 13/02/2017

Re: Seance de jeudi 3 aout 2017

le Jeu 3 Aoû 2017 - 10:47
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

Mise à jour des émetteurs à endettement élevé








[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour la mise à jour du mois d’août de la liste des émetteurs à endettement élevé, nous avons étudié les nouvelles notes d’information et suivi le Newsflow des émetteurs de dette privée. 
Ainsi, au niveau du newsflow, ADM et l’ONCF ont axé leur communication sur les importants investissements achevés ou en cours, répondant implicitement aux craintes exprimées au niveau du surendettement. 
D’ailleurs, la course investissement v/s endettement se poursuit car le Bulletin officiel a officialisé la garantie par l'Etat d'un emprunt bancaire de 3 Mrds DH à contracter par l'ONCF. Aussi, deux conventions de prêt et de garantie, relatives au financement du TGV, ont été signées avec le Fonds koweïtien pour le Développement Economique Arabe. Le montant est de 15 millions de Dinar Koweitien, soit l'équivalent de 474 MDH. Enfin, ADM a annoncé un investissement de 1,5 Mrd DH au niveau de la région de Casablanca. 
A ce titre, BAM a indiqué dans son rapport annuel qu’une attention particulière devrait être accordée à la situation financière de certains établissements et entreprises publics dont le niveau élevé d’endettement appelle à l’assainissement de leurs finances et au renforcement de leur gouvernance. 
Quant à la Samir, le Syndic et le juge-commissaire, continuent de passer outre le statut de société cotée, les seules informations disponibles, étant celles distillées dans la presse. Ainsi, la durée de vie de la Samir a été prolongée de nouveau jusqu’en octobre 2017. Aussi, le juge-commissaire aurait supprimé l’exigence de caution bancaire comme préalable à l’étude des offres de reprise. 
Sur un autre registre, Amine Elouali, le DG Délégué de Maghreb Steel, a indiqué à l'Economiste que l'entreprise a exporté 100.000 tonnes en 2016 contre 50.000 tonnes en 2015. Aussi, en 2017, les prévisions tablent sur 200.000 tonnes d'export sur une capacité de production de 700.000 tonnes. De même, pour saturer l'outil de production, Maghreb Steel s'est tourné vers l'automobile avec un contrat de 25.000 tonnes avec Renault et une négociation de référencement avec PSA Kénitra. 
Par ailleurs, l’AMMC a visé la mise à jour annuelle du dossier d’information relatif au programme d’émission de billets de trésorerie de Jet Contractors. Le plafond du programme est de 200 MDH pour une maturité de 10 jours à 1 an. Dans cette note, nous apprenons notamment que Jet Contractors a, effectué le remboursement d’une tombée de BT du 15/05/2017 pour 50 MDH. Aussi, pour l'exercice 2017, la société prévoit la réalisation d'un chiffre d'affaires de 1.252 MDH, d’un résultat net de 119 MDH (+228%) et d’une marge nette de 9 %. 
Cette amélioration annoncée par Jet Contractors, nous amène à mettre l’émetteur sous surveillance positive d’ici l’annonce de ses résultats semestriels. De plus, le remboursement d’une tombée de 50 MDH, en 2017 est un bon signal de disponibilité du cash. Idem, l’implication de la CDG dans le capital est positive. Néanmoins, des questions demeurent posées sur le désendettement ainsi que sur le mode d’organisation, sur-multipliant les filiales. 
Ainsi, la liste des émetteurs à endettement risqué compte actuellement, ADM, Alliances, Alliances Darna, Jet Contractors, Maghreb Steel, l’ONCF, la Samir et Zalar.
Pour rappel, au niveau des ratios d’endettement, ADM affiche une dette nette à fin 2016, de 40,3 Mrds DH en hausse de 2,2 Mrds DH. Ce niveau représente 177,5% des fonds propres et 21,2 fois l’EBITDA. Aussi, le coût de l’endettement financier absorbe 83% de l’EBITDA. 
Au niveau d’Alliances, contrairement aux annonces, au niveau des réalisations bilantielles, la dette nette n’a baissé que de 19% à 5,9 Mrds DH. Cette dette nette d’Alliances représente 230% des fonds propres (en y rajoutant les ORA) et 8,7 fois l’EBITDA. De même, le résultat financier absorbe 63% de l’EBITDA. Aussi, l’émetteur est techniquement en défaut de paiement car plusieurs échéances de TCN n’ont pas été payées. 
Dans la même situation que sa maison mère, Alliances Darna affiche une dette nette de 3,3 Mrds DH (-588 MDH) qui représente 171% des fonds propres et 7 fois l’EBITDA avec des charges financières qui absorbent 49,6% de l’EBITDA. 
Quant à l’ONCF, la dette nette a augmenté en 2016, de 20% à 32,3 Mrds DH. Ce niveau représente 123% des fonds propres et 20 fois l’EBITDA. De même, la charge financière nette absorbe 54% de l’EBITDA. 
La dette nette de Jet Contractors en consolidé, est de 508 MDH en hausse de 116 MDH. Cette dette nette représente 120% des fonds propres et 2,4 fois l’EBITDA. Aussi, les charges d’intérêt absorbent 15% de l’EBITDA. Par ailleurs, en hors-bilan, l’encours de crédit-bail est de 234,6 MDH notamment à cause de l’opération 2015 de lease back du site Oued Ykkem (183 MDH). En intégrant, le crédit-bail, le ratio d’endettement passe à 176%.
Au niveau de Maghreb Steel, la dette nette est de 6,1 Mrds DH en quasi-stabilité, sachant que les fonds propres sont négatifs à -107 MDH. La dette nette représente aussi 24,3 fois l’EBITDA.
Au sujet de la SAMIR, le tribunal de commerce doitt encore trancher entre des offres de reprise des actifs pour un montant qui serait compris entre 20 et 30 Mrds DH, sachant que la valeur du patrimoine de la Samir calculée par les experts était ressortie à 21,6 Mrds DH. 
Pour Zalar, la dette nette a atteint 2 Mrd DH en hausse de 24,9%%. Cette dette représente 5,6 fois les fonds propres part du groupe et 6,2 fois l’EBITDA. 
Enfin, rappelons que cette liste est issue d’une notation interne à Flm sur la base des critères relatifs à l’actionnariat/management, l’importance de la dette et le poids de la charge financière. Ceci nous permet de déceler les émetteurs d’obligations dont le niveau d’endettement est à surveiller. Naturellement, ceci ne signifie pas automatiquement une recommandation de vente de cette obligation pour les investisseurs non averses au risque mais plutôt une invitation à un pricing correct du risque avec une prime appropriée. 
 

la dernière fois que j'ai vu ce copier coller ça a permis à certains de faire le plein à 208.95dh sur ADI en faisant sortir quelques indécis avant de continuer sa route et toucher les 244DH....
se baser sur des données 2016  pour décrire la situation à fin juin en jouant sur les mots c'est malhonnête... 
walakom wassi3 nadar...


Dernière édition par Bougayou le Jeu 3 Aoû 2017 - 12:11, édité 1 fois
ouane_mar
Nbre méssages : 311
Réputation : 3
Inscris le : : 08/01/2010

Re: Seance de jeudi 3 aout 2017

le Jeu 3 Aoû 2017 - 11:09
Adi : a mon avis on temporise nettement le cours pour distribuer.
Snep : elle secreveille enfin

Le divorce est bel bien consomme  entre les 2 valeurs
REFY_YFER
Nbre méssages : 872
Humeur : Guetteur mélancolique
Réputation : 6
Inscris le : : 16/02/2017

Re: Seance de jeudi 3 aout 2017

le Jeu 3 Aoû 2017 - 11:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Adi : a mon avis on temporise nettement le cours pour distribuer.
Snep : elle secreveille enfin

Le divorce est bel bien consomme  entre les 2 valeurs
ça dépend du moral des troupes, ce sont des valeurs spéculatives par excellence. 
Le comportement des détenteurs de SNEP s'est nettement métamorphosé. je les tiens à l'oeil depuis une décennie, ils sont de plus en plus fermes. L'hésitation, le dépit et l'amertume ressortent, au jour le jour, plus du coté gauche du CO que celui de la droite
imane
Nbre méssages : 325
Réputation : 6
Inscris le : : 15/08/2008

Re: Seance de jeudi 3 aout 2017

le Jeu 3 Aoû 2017 - 12:20
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Adi : a mon avis on temporise nettement le cours pour distribuer.
Snep : elle secreveille enfin

Le divorce est bel bien consomme  entre les 2 valeurs
ça dépend du moral des troupes, ce sont des valeurs spéculatives par excellence. 
Le comportement des détenteurs de SNEP s'est nettement métamorphosé. je les tiens à l'oeil depuis une décennie, ils sont de plus en plus fermes. L'hésitation, le dépit et l'amertume ressortent, au jour le jour, plus du coté gauche du CO que celui de la droite

MR REFY-YFER
tous vos partages que ça soient bourse ou autres sont une +value pour beaucoup parmi nous Merci de continuer à partager avec nous.
 au sein de ce forum  qu'on arrivera jamais à  remercier à sa juste valeur ce sont les avis et le partage des personnes honnetes comme vous qu'on admire le plus
Merci
avatar
118
Nbre méssages : 804
Humeur : xy
Réputation : 3
Inscris le : : 19/11/2008

Re: Seance de jeudi 3 aout 2017

le Jeu 3 Aoû 2017 - 12:28
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

Mise à jour des émetteurs à endettement élevé











[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour la mise à jour du mois d’août de la liste des émetteurs à endettement élevé, nous avons étudié les nouvelles notes d’information et suivi le Newsflow des émetteurs de dette privée. 
Ainsi, au niveau du newsflow, ADM et l’ONCF ont axé leur communication sur les importants investissements achevés ou en cours, répondant implicitement aux craintes exprimées au niveau du surendettement. 
D’ailleurs, la course investissement v/s endettement se poursuit car le Bulletin officiel a officialisé la garantie par l'Etat d'un emprunt bancaire de 3 Mrds DH à contracter par l'ONCF. Aussi, deux conventions de prêt et de garantie, relatives au financement du TGV, ont été signées avec le Fonds koweïtien pour le Développement Economique Arabe. Le montant est de 15 millions de Dinar Koweitien, soit l'équivalent de 474 MDH. Enfin, ADM a annoncé un investissement de 1,5 Mrd DH au niveau de la région de Casablanca. 
A ce titre, BAM a indiqué dans son rapport annuel qu’une attention particulière devrait être accordée à la situation financière de certains établissements et entreprises publics dont le niveau élevé d’endettement appelle à l’assainissement de leurs finances et au renforcement de leur gouvernance. 
Quant à la Samir, le Syndic et le juge-commissaire, continuent de passer outre le statut de société cotée, les seules informations disponibles, étant celles distillées dans la presse. Ainsi, la durée de vie de la Samir a été prolongée de nouveau jusqu’en octobre 2017. Aussi, le juge-commissaire aurait supprimé l’exigence de caution bancaire comme préalable à l’étude des offres de reprise. 
Sur un autre registre, Amine Elouali, le DG Délégué de Maghreb Steel, a indiqué à l'Economiste que l'entreprise a exporté 100.000 tonnes en 2016 contre 50.000 tonnes en 2015. Aussi, en 2017, les prévisions tablent sur 200.000 tonnes d'export sur une capacité de production de 700.000 tonnes. De même, pour saturer l'outil de production, Maghreb Steel s'est tourné vers l'automobile avec un contrat de 25.000 tonnes avec Renault et une négociation de référencement avec PSA Kénitra. 
Par ailleurs, l’AMMC a visé la mise à jour annuelle du dossier d’information relatif au programme d’émission de billets de trésorerie de Jet Contractors. Le plafond du programme est de 200 MDH pour une maturité de 10 jours à 1 an. Dans cette note, nous apprenons notamment que Jet Contractors a, effectué le remboursement d’une tombée de BT du 15/05/2017 pour 50 MDH. Aussi, pour l'exercice 2017, la société prévoit la réalisation d'un chiffre d'affaires de 1.252 MDH, d’un résultat net de 119 MDH (+228%) et d’une marge nette de 9 %. 
Cette amélioration annoncée par Jet Contractors, nous amène à mettre l’émetteur sous surveillance positive d’ici l’annonce de ses résultats semestriels. De plus, le remboursement d’une tombée de 50 MDH, en 2017 est un bon signal de disponibilité du cash. Idem, l’implication de la CDG dans le capital est positive. Néanmoins, des questions demeurent posées sur le désendettement ainsi que sur le mode d’organisation, sur-multipliant les filiales. 
Ainsi, la liste des émetteurs à endettement risqué compte actuellement, ADM, Alliances, Alliances Darna, Jet Contractors, Maghreb Steel, l’ONCF, la Samir et Zalar.
Pour rappel, au niveau des ratios d’endettement, ADM affiche une dette nette à fin 2016, de 40,3 Mrds DH en hausse de 2,2 Mrds DH. Ce niveau représente 177,5% des fonds propres et 21,2 fois l’EBITDA. Aussi, le coût de l’endettement financier absorbe 83% de l’EBITDA. 
Au niveau d’Alliances, contrairement aux annonces, au niveau des réalisations bilantielles, la dette nette n’a baissé que de 19% à 5,9 Mrds DH. Cette dette nette d’Alliances représente 230% des fonds propres (en y rajoutant les ORA) et 8,7 fois l’EBITDA. De même, le résultat financier absorbe 63% de l’EBITDA. Aussi, l’émetteur est techniquement en défaut de paiement car plusieurs échéances de TCN n’ont pas été payées. 
Dans la même situation que sa maison mère, Alliances Darna affiche une dette nette de 3,3 Mrds DH (-588 MDH) qui représente 171% des fonds propres et 7 fois l’EBITDA avec des charges financières qui absorbent 49,6% de l’EBITDA. 
Quant à l’ONCF, la dette nette a augmenté en 2016, de 20% à 32,3 Mrds DH. Ce niveau représente 123% des fonds propres et 20 fois l’EBITDA. De même, la charge financière nette absorbe 54% de l’EBITDA. 
La dette nette de Jet Contractors en consolidé, est de 508 MDH en hausse de 116 MDH. Cette dette nette représente 120% des fonds propres et 2,4 fois l’EBITDA. Aussi, les charges d’intérêt absorbent 15% de l’EBITDA. Par ailleurs, en hors-bilan, l’encours de crédit-bail est de 234,6 MDH notamment à cause de l’opération 2015 de lease back du site Oued Ykkem (183 MDH). En intégrant, le crédit-bail, le ratio d’endettement passe à 176%.
Au niveau de Maghreb Steel, la dette nette est de 6,1 Mrds DH en quasi-stabilité, sachant que les fonds propres sont négatifs à -107 MDH. La dette nette représente aussi 24,3 fois l’EBITDA.
Au sujet de la SAMIR, le tribunal de commerce doitt encore trancher entre des offres de reprise des actifs pour un montant qui serait compris entre 20 et 30 Mrds DH, sachant que la valeur du patrimoine de la Samir calculée par les experts était ressortie à 21,6 Mrds DH. 
Pour Zalar, la dette nette a atteint 2 Mrd DH en hausse de 24,9%%. Cette dette représente 5,6 fois les fonds propres part du groupe et 6,2 fois l’EBITDA. 
Enfin, rappelons que cette liste est issue d’une notation interne à Flm sur la base des critères relatifs à l’actionnariat/management, l’importance de la dette et le poids de la charge financière. Ceci nous permet de déceler les émetteurs d’obligations dont le niveau d’endettement est à surveiller. Naturellement, ceci ne signifie pas automatiquement une recommandation de vente de cette obligation pour les investisseurs non averses au risque mais plutôt une invitation à un pricing correct du risque avec une prime appropriée. 
 

la dernière fois que j'ai vu ce copier coller ça a permis à certains de faire le plein à 208.95dh sur ADI en faisant sortir quelques indécis avant de continuer sa route et toucher les 244DH....
se baser sur des données 2016  pour décrire la situation à fin juin en jouant sur les mots c'est malhonnête... 
walakom wassi3 nadar...
bjr ce n est plus de l info pour ADI c est du matraquage ,...
avatar
Aratchouf
Modérateur
Modérateur
Nbre méssages : 792
Humeur : Constante
Réputation : 13
Inscris le : : 22/01/2009

Re: Seance de jeudi 3 aout 2017

le Jeu 3 Aoû 2017 - 12:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

Mise à jour des émetteurs à endettement élevé

.............
Merci pour le partage mais je suppose que vous n'êtes pas l'auteur de ce texte. Si c'est bien le cas, merci de préciser la source par respect des auteurs.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum