Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Admin
Admin
Nbre méssages : 2803
Réputation : 36
Inscris le : : 11/08/2008

Les moyennes mobiles

le Sam 23 Mai 2009 - 11:28
Les moyennes mobiles
avatar
Admin
Admin
Admin
Nbre méssages : 2803
Réputation : 36
Inscris le : : 11/08/2008

Re: Les moyennes mobiles

le Sam 23 Mai 2009 - 11:45
Les moyennes mobiles sont toujours citées par ceux qui
pratiquent l'Analyse Technique. Cependant, elles sont malgré tout
souvent mises au second plan, au profit d'autres indicateurs.
Ceux-ci utilisent les moyennes mobiles pour leur propre calcul de
tracés, comme la MACD abordée dans la prochaine leçon. Je
persiste à dire que c'est une perte pour l'analyste débutant
autant que confirmé: les moyennes mobiles sont autant faciles à
comprendre qu'expressives telles quelles et elles permettent ainsi
de bien sentir les lois de base du marché. Retrouvons ces lois de
bases essentielles sur cette même courbe du titre IBM qui nous a
servi pour les lignes de tendance, mais complétée de certaines moyennes
mobiles.
La courbe en rose est la Moyenne
Mobile Arithmétique des cours de clôture calculée sur 20 jours: la MMA20.
Elle se calcule en additionnant les cours des 20 derniers jours et en
divisant le résultat par 20. Ainsi, on a une idée de la valeur moyenne
sur une durée de 20 jours.

Naturellement, on retrouve une courbe assez bougeante, mais dont les
impulsions sont retardées par rapport à la courbe des cours et dont
les pointes sont aplaties et arrondies. Ce retard correspond évidemment
à la moitié des périodes prises en compte dans le calcul, d'où cette
impression de glissement des moyennes plus longues par rapport aux
courtes. Utilité brute? A peu près aucune pour l'instant!



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Allons un peu plus loin. Traçons maintenant en bleu
une moyenne mobile arithmétique sur 50 jours, la MMA50.

Même constatation: une courbe encore plus aplatie et encore plus en
retard par rapport aux cours. Sur 50 jours, on peut en déduire que les
cours vont globalement en croissant puisque la MMA50 est globalement
haussière. Mais on aurait deviné cette tendance sans cette moyenne.

Travaillons maintenant sur le croisement de ces deux courbes.
Plusieurs points essentiels peuvent en être déduits. Tous
importants, ils viennent seconder la leçon précédente sur les lignes
de tendance pour former avec elles un premier arsenal d'attaque autant
efficace que sage.
avatar
Admin
Admin
Admin
Nbre méssages : 2803
Réputation : 36
Inscris le : : 11/08/2008

Re: Les moyennes mobiles

le Sam 23 Mai 2009 - 11:48
Croissance en hausse
Lorsque la moyenne courte MMA20 vient couper la moyenne
longue MMA50 en passant au-dessus de cette MMA50, alors la
valeur entame un cycle de hausse, modifiant sa tendance courte.
Ainsi, au point A et au point
B
se retrouvent ces croisements de MMs.
En octobre, on ne voit qu'une montée de plus des cours au
croisement du point C, à priori
simple réaction au trou excessif survenu quelques séances
avant. La probabilité est donc une montée vers la ligne
supérieure de résistance, ainsi que nous l'avons vu. On peut
éventuellement penser à se placer sans trop de risque, à
priori, pour profiter du reste de hausse jusqu'à la
résistance.



i



Un petit conseil au passage: lorsque l'on joue
sur l'évolution des cours entre les lignes de tendances -
supports et résistances -, il faut choisir ses valeurs pour
pouvoir positionner un objectif aux environs de 10% et s'assurer
de leur liquidité autant que de la sérénité du marché.
En-dessous d'une cible de 10%, le gain net sera minime du fait
d'erreurs d'appréciations, des frais de courtage, etc.
Au-dessus, il s'agit souvent d'une exception. Mais en moyenne,
ce jeu fort simple à pratiquer en vaut la chandelle. D'autres
indicateurs que les MM - bollinger, volumes, etc. - pourront
vous aider à confirmer ces cycles de rebond entre les lignes de
tendance.


Confirmation de croisement
Mais alors, qu'est-ce qui distingue le croisement
d'octobre des précédents? On aurait pu aussi se placer sur les
autres?
De février à avril, pas vraiment! Les croisements ne sont pas
confirmés par un écartement marqué des MM20 et MM50. Mi-avril,
l'écartement se confirme rapidement. On peut effectivement se
positionner. Mi-juillet, c'est trop tard, on est trop près de la
résistance, les cours sont trop hauts.


Force de croisement
OK, mais comment distinguer les croisements, comment deviner
d'avance où ils mènent? Le plus intéressant est de loin la hausse
sur le dernier croisement. Comment le détecter?
Il faut simplement trouver une astuce qui en mesure la force
potentielle. J'utilise simplement l'angle de croisement des deux MMs.
Observez bien les courbes rose et bleue: l'angle le plus grand, le
plus ouvert entre les deux MMs est bien celui du dernier croisement,
celui de fin octobre. De même, la pente de hausse des deux MM au
moment du croisement est la plus forte montrant par là que la valeur
est en phase de hausse plus affirmée, mieux établie.
Ce croisement arrive un peu tard au point C,
les cours ne sont pas loin de la résistance. Mais il fallait pourtant
se placer à ce moment là. La vitesse de changement des cours
montrée par cet angle de croisement était éloquente. Le
franchissement de la ligne de résistance devenait alors très
probable et le risque de perte pratiquement nul puisque au minimum, la
valeur allait rejoindre sa résistance haussière.
Sur l'hésitation des cours, vous aviez plusieurs jours pour vous
placer. L'élan était tel que la MMA20 n'a pas fléchi pendant cette
hésitation de croisement de la résistance. Et quelle raideur de
pente! Maintenant que vous avez bien examiné ce croisement, comparez
le avec les croisements de MM précédents: Ils sont visiblement plus
mous!
Deux parenthèses:

Nous verrons plus tard qu'un indicateur, la MACD représente la
différence entre deux moyennes. D'une certaine manière, elle
aide donc à visualiser ces états. Mais je la trouve moins
parlante de visu que les moyennes elles-mêmes pour un débutant.
Il existe également les moyennes mobiles pondérées et les
moyennes mobiles exponentielles qui donnent plus d'importance aux
cours récents. Ne jouez pas directement avec elles, vous en
tireriez trop vite des conclusions optimistes à la fiabilité
douteuse. Comme pour la MACD, je les conseille après une
expérience plus longue des moyennes arithmétiques et souvent
associées à d'autres indicateurs.


Dernière édition par Admin le Sam 23 Mai 2009 - 11:50, édité 2 fois
avatar
Admin
Admin
Admin
Nbre méssages : 2803
Réputation : 36
Inscris le : : 11/08/2008

Re: Les moyennes mobiles

le Sam 23 Mai 2009 - 11:48
Juge de paix
Le juge de paix est la tendance, sur laquelle j'ai
suffisamment insisté à la leçon précédente. Vous en avez
une première image par vos tracés de lignes de tendance. Ces
lignes forment un couloir à la hausse, certes. Mais ce couloir
possède une droiture sans nuance. Une autre image de la
tendance que l'on peut utiliser avec profit est celle donnée
par une moyenne mobile sur une période beaucoup plus longue que
celle de la MMA20 ou de la MMA50.
J'ai tracé en rouges la MMA150, donc sur 150 jours,
soit 30 semaines. Cette courbe est lente car elle intègre
beaucoup de cours.
De février à avril, elle est plate: pas de tendance à la hausse.
De mai à mi-octobre, elle croît. La tendance est donc passée à la
hausse sur cette période. Mais fin octobre, elle change encore pour
amorcer une montée plus franche. Cette inflexion discrète au départ,
ce coude difficile à détecter est très important car
l'infléchissement représente un changement de tendance de poids, de
portée supérieure à la période écoulée! Elle montre ici une
accélération de la hausse et appuie un positionnement net à l'achat!






Reste une question d'importance:


comment choisir la période des
deux MMA
dont on utilise les croisements? Pour la moyenne courte,
essayez de choisir une MM qui serve de support à la correction d'une
remontée franche arrivant après un plus bas. Par exemple, le 13
octobre, le cours vient se poser sur la MM20. Pour la moyenne longue,
multiplier la courte par deux, environ. Dans notre cas, une MM40
n'avait pas la même franchise, d'où mon choix pour la MM50, par
ailleurs souvent employée avec la MM20. Essayez de ne pas dépasser 4
comme multiplicateur, sinon vous risquez fort d'arriver en dehors de
la bataille.
Conclusion
Pas facile malgré tout, car si vous testez à la lettre ce que je
viens de vous dire, vous trouverez des contre-exemples. Il y en a
toujours en bourse. Cependant, je les classerai en trois cas:


- Soit la valeur fait l'objet d'un marché étroit. La
capitalisation boursière n'est pas assez importante et l'échange
de quelques dizaines d'actions par jour suffit à provoquer des
changements reflétés dans la moyenne courte. L'analyse technique
ne s'applique que difficilement à ces valeurs un peu folles. Les
valeurs du marché au comptant en sont pour la plupart des exemples.
- Soit la valeur a sa propre personnalité, à côté du marché.
Dans ce cas, il faut choisir des valeurs de MMA différentes pour
trouver la bonne fréquence de vie du titre. Gardez alors toujours
un delta du simple au double au minimum pour vos MM de croisement
sinon les tracés de MM seront trop proches. Quant à la MMA "juge
de paix", elle peut varier de 100 à 200 selon les longueurs
des phases du titre analysé.
- Soit la valeur est hors normes. Un cas typique: Eurotunnel. Bien
sûr, les cours varient et on peut essayer d'en déduire nombre de
détections. Mais son tracé sur 5 ans montrent que cette valeur est
au fond du trou en essai de sortie et que malgré des volumes
restant impressionnants, aucune tendance forte ne parvient vraiment
à se dégager. On dit ici que la valeur est dans un canal de
consolidation. Dans ce cas précis, une seule loi pour l'instant:
les lignes de tendances qui indiqueront la sortie réelle de la
consolidation!

Vous voulez en savoir plus sur le calcul des MM? Récupérez
ce fichier word,
avatar
Pelican
Nbre méssages : 16454
Humeur : En construction
Réputation : 69
Inscris le : : 12/08/2008

Re: Les moyennes mobiles

le Mar 26 Mai 2009 - 17:29
Afin de vous familiariser avec l’analyse technique, nous allons voir
ensemble un outil important et souvent utilisé par les analystes, pour
ne pas dire tout le temps, il s’agit de la moyenne mobile.
La Moyenne Mobile est plus généralement appelée “MM” et
s’avère être un indicateur parmi les plus populaires. Régulièrement sur
le site elle accompagne les analyses et peut être ainsi très utile pour
détecter une tendance sur une valeur analysée.
Une moyenne mobile est plus ou moins corrélée avec les variations
graphiques d’une valeur et sert de filtre en quelque sorte lors d’un
changement de tendance. Le choix de l’échelle de temps sur un graphique
a son importance, pour cela vous devez choisir une période appropriée
qui peut se compter en mois, semaines, jours et même en minutes,
suivant votre profil d’investisseur.
Les trois moyennes
En analyse technique il existe plusieurs sortes de Moyennes Mobiles, nous allons ici nous intéresser aux trois principales :
Arithmétique, que l’on peut également appeler MMa,
est la plus simple de toutes. Il s’agit simplement d’une courbe
retraçant une moyenne faite à partir des cours de la valeur analysée
sur N jours.
Pondérée, surnommée MMp, son fonctionnement est
tout autre car cette fois-ci un poids différent est attribué aux
séances calculées. Sur une période de N jours, plus l’écart dans le
passé est important, moins les séances ont de poids et donc sont moins
importantes dans le mode de calcul.
Exponentielle, appelée généralement MMe, est une
sorte de dérivée de la moyenne mobile pondérée, elle reprend son
principe de calcul mais donne cette fois-ci un coefficient bien
particulier à chaque séance. Cette moyenne s’avère être très utilisée
par les analystes pour des scénarios à moyen et long terme.
Du côté des Maths
Nous allons nous intéresser à présent aux formules mathématiques des trois moyennes mobiles que nous venons de décrire :
Moyenne Mobile Arithmétique (MMA)
MMA = {P + P-1 + P-2 +…+ P-(n+1) / n}
Moyenne Mobile Pondérée (MMP)
MMP = {W1 x P + W2 x P-1 +…+ Wn x P-(n+1) / (W1 + W2 +…+ Wn)}
Moyenne Mobile Exponentielle (MME)
MME = {P + a x P-1 + a² x P-2 +…+ a(n-1) x P-(n+1)/ (1+a+…+a(n-1)}
Avec :
P = Le Prix à l’instant t
W = Le Poids affecté à chaque donnée
a = 2 / (n+1)
Les différences graphiques
Les modes de calcul sont compliqués et peuvent même paraître
repoussants, pour palier à ce problème il existe sur le marché des
logiciels. Leur fonction est de tracer la courbe de la valeur que vous
souhaitez mais également d’afficher les fameuses MM. Vous n’aurez plus
qu’au final à choisir le type de moyenne que vous désirez et l’échelle
de temps.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A l’aide du graphique, on se rend compte qu’il n’existe pas
réellement une grande différence entre les trois types de moyenne
mobile. Elles ont pourtant des formules mathématiques différentes, mais
au niveau graphique l’écart n’est pas si important. La tendance de fond
reste la même et l’ensemble des moyennes accompagnent la courbe dans
ses variations. Des subtilités peuvent apparaître lorsque nous sommes
sur un graphique à courte échelle avec un léger zoom sur la courbe.

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "...
Sécurité->Liquidité->Rendement
nounita
Nbre méssages : 2
Réputation : 0
Inscris le : : 04/08/2011

Re: Les moyennes mobiles

le Jeu 4 Aoû 2011 - 22:05
Eh bien, moi qui voulais m'initier à la bourse rapidement, je vois que il y a un certain nombre de prérequis à savoir, merci pour tous vos efforts !
avatar
Pelican
Nbre méssages : 16454
Humeur : En construction
Réputation : 69
Inscris le : : 12/08/2008

Re: Les moyennes mobiles

le Jeu 4 Aoû 2011 - 22:11
C'est surtout une quéstion de pratiques. Les instruments tout le monde peut se former dessus, mais l'éxpérience vient avec la pratique de ces instruments. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "...
Sécurité->Liquidité->Rendement
habib2013
Nbre méssages : 1
Réputation : 0
Inscris le : : 12/11/2013

Re: Les moyennes mobiles

le Mar 12 Nov 2013 - 12:23
Très riche et intéressant, merciiii
avatar
Rifaine
Nbre méssages : 10
Réputation : 0
Inscris le : : 24/12/2010

Choix de MMAs

le Ven 28 Mar 2014 - 13:20
Bonjour,
Comment choisir efficacement nos moyennes mobiles arithmétiques?
Merci.
Invité
Invité

Re: Les moyennes mobiles

le Jeu 5 Juin 2014 - 22:49
@Rifaine a écrit:Bonjour,
Comment choisir efficacement nos moyennes mobiles arithmétiques?
Merci.
Débutant mais je pense que ca dépend: 
 - de ton type d'investissement
- des caractéristiques de la valeur  

Généralement il faut que les signaux d'achat/vente puissent être en accord avec l'historique de la valeur...

Après je ne suis pas spécialiste Smile
Contenu sponsorisé

Re: Les moyennes mobiles

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum