Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin
Admin
Admin
Nbre méssages : 2754
Réputation : 35
Inscris le : : 11/08/2008

LYDEC (LYD)

le Jeu 21 Aoû 2008 - 12:07
FORUM LYDEC
avatar
moha
Nbre méssages : 451
Humeur : serieux quand il le faut
Réputation : 1
Inscris le : : 28/08/2008

Re: LYDEC (LYD)

le Ven 31 Oct 2008 - 11:41
note lydec 30/10/2008

rapidshare.com Document_1_.pdf
avatar
moha
Nbre méssages : 451
Humeur : serieux quand il le faut
Réputation : 1
Inscris le : : 28/08/2008

Re: LYDEC (LYD)

le Ven 31 Oct 2008 - 11:42
LYDEC


Résumé de la note

# Lydec a publié des agrégats financiers au 1er semestre 2008 en nette progression par rapport à la même période l’an dernier. Le chiffre d‘affaires a augmenté de 6.2% à 2 498.5 MDH tandis que le résultat net consolidé s’est apprécié de 60.5% à 117.0 MDH. Ce dernier a essentiellement été porté par l’amélioration du rendement sur le segment eau permise par les investissements entrepris par la société délégataire.

# Un protocole d’accord a été signé le 14 mars 2008 entre Lydec et l’autorité délégante mettant fin à l’incertitude entourant ce dossier et fixant les grandes lignes de la révision du contrat de gestion déléguée. Un avenant au contrat de concession devrait être signé sous peu.

# Nous prévoyons une évolution du chiffre d'affaires de Lydec de +3.9% en moyenne sur les trois prochaines années soutenue par la hausse des volumes de distribution alimenté en grande partie par l’augmentation significative du nombre de clients. Dans une moindre mesure, le chiffre d‘affaires serait alimenté par une croissance des prix provenant de l'inflation.

# Une performance additionnelle est attendue sur la marge brute grâce à la poursuite de l'amélioration du rendement, particulièrement pour l'eau. Nous anticipons ainsi une augmentation progressive du rendement électricité jusqu'à atteindre 94% à horizon 2011, de même que nous tablons sur un rendement sur le segment eau de 80% dès 2015.

# Enfin, la baisse du taux de l'impôt sur les sociétés de 35% à 30%, prévue par la Loi de Finances pour 2008, prendra effet dès 2008 et permettrait à Lydec de réaliser une économie de 5 points par rapport au taux effectif.

# Nous recommandons à l’achat le titre Lydec étant donné la valeur issue de la DCF ressortant à 355 DH sous approche minoritaire, laquelle approche suppose une décote de 15%. De plus, le rendement de dividende est particulièrement attractif à ce niveau de cours.

# Le processus de revue du contrat de gestion déléguée a porté préjudice au parcours boursier du titre et ce, depuis plus d'un an. Aujourd'hui, Lydec et l’autorité délégante semblent avoir réussi à trouver un accord qui devrait être validé par la signature de l’avenant. Nous pensons qu'il n'y a plus d'obstacle à la reprise de la valeur.

# Nos recommandations sur la valeur se présentent comme suit: Acheter si le cours est inférieur à 310 DH, Conserver si le le cours est compris entre 310 et 357 DH et Vendre si le cours est supérieur à 357 DH
avatar
Pelican
Nbre méssages : 15849
Humeur : En construction
Réputation : 68
Inscris le : : 12/08/2008

Re: LYDEC (LYD)

le Ven 21 Nov 2008 - 18:20
Casablanca/Lydec

Les nouveaux termes de la convention

· L’éclairage public, service délégué à part entière

· Les contrats de l’assistance technique valables après accord de la ville


DIX ans après, la ville de Casablanca a eu droit à une première révision de la convention sur la gestion déléguée des services de l’eau, de l’électricité et de l’assainissement. La révision devait, en principe, avoir lieu à intervalle de cinq et non dix ans.
Quoi qu’il en soit, la nouvelle version ne manque pas d’innovations. Ainsi, l’éclairage public devient un service délégué. En outre, la Lyonnaise des eaux de Casablanca est tenue au captage, adduction et traitement de l’eau issue des sources, nappes et forages. Mais aussi à la distribution de l’eau potable, de l’énergie électrique, au service de l’assainissement liquide et celui de l’éclairage public.
L’autre innovation concerne les biens de retour, c’est-à-dire ceux qui doivent obligatoirement revenir à l’autorité délégante à l’expiration du contrat. Ce sont des biens qui relèvent de la «propriété inaliénable de l’autorité délégante», selon les termes de l’article 7 de la convention révisée de la gestion déléguée. Ils ne peuvent faire l’objet d’aucune transaction (vente, cession, location) par le délégataire mais aussi le délégant pendant toute la durée de la gestion déléguée (jusqu’à 2027) sauf si une cause d’extinction des obligations vient de se déclencher pour mettre fin au contrat.
Les biens de retour ne se limitent plus aux seuls ouvrages, canalisations, appareillages, terrains et constructions. Dorénavant, ils s’étendent aux progiciels informatiques de base, les logiciels développés en interne par Lydec, le pré-câblage des locaux au réseau informatique, la documentation, les stations radio d’émission et de réception. Sans omettre les installations téléphoniques et de communication. Bien plus, les biens de retour doivent faire l’objet d’inventaires, mis à jour régulièrement, et soumis à l’approbation de la ville.
Par ailleurs, l’autre nouveauté de la révision porte sur l’assistance technique que la première version du contrat (celle de 1997-2007), a purement et simplement ignorée. Ce n’est plus le cas. Les contrats relatifs aux missions de l’assistance technique devront être soumis à l’approbation de l’autorité délégante avant leur exécution. La nouvelle convention a aussi mis l’accent sur le contrôle que l’autorité délégante doit assurer. Il doit permettre d’évaluer sur pièce et sur place le respect par Lydec des obligations sur lesquelles le concessionnaire s’est engagé en vertu du contrat de la gestion déléguée. Et ce, compte tenu des objectifs des performances techniques, commerciales et financières.
Mais force est de constater que le contrôle et suivi constituent le maillon faible de toutes les gestions déléguées. D’abord, les ressources humaines de la commune ne sont pas en nombre suffisant à même de relever un tel défi convenablement, surtout que le taux d’encadrement ne dépasse guère les 6%. Le conseil de la ville peut toutefois s’offrir les services d’un cabinet d’audit. C’est ce que confirme l’article 16 sur la «définition et consistance du contrôle» de la convention. «Le délégataire s’interdit notamment d’entraver d’une quelconque manière l’exercice dudit contrôle», insiste le second alinéa de l’article 16. Le défaut de production des documents constitue une faute contractuelle exposant à une pénalité: 1/100.000 du chiffre d’affaires global (diminué des participations des abonnés, surtaxes et redevances collectées pour le compte des tiers, et entrant dans le chiffre d’affaires) par document non fourni.
La révision du contrat innove également quand elle élève le SPC (service permanent du contrôle) au rang d’une disposition contractuelle. En effet, le contrôle de la gestion et de l’exploitation des services délégués est exercé par le SPC pour le compte du délégant. Le contrôle exige des moyens. Pour ce faire, la nouvelle convention fixe les frais de contrôle de gestion à «0,2% du chiffre d’affaires pour l’année précédente, pour les années hors années de contrôle quinquennal» et de 0,5% du chiffre d’affaires «de l’année précédente pour l’année de contrôle quinquennal».
Outre le SPC, il est aussi institué un comité de suivi composé de 20 membres dont 9 représentent l’autorité délégante (6 membres pour le conseil de la ville, 2 membres pour la municipalité de Mohammédia, 1 membre pour la commune urbaine de Aïn Harrouda), 9 autre pour le délégataire et 2 membres pour le ministère de l’Intérieur.

Redevances à l’autorité délégante


LE délégataire est tenu, selon l’article 28 de la convention de gestion déléguée telle qu’elle a été révisée, de verser 1% du chiffre d’affaires global de la gestion déléguée pour l’année 2008.
Ce versement est diminué des participations des abonnés, surtaxes ou redevances collectées pour le compte de tiers et entrant dans le chiffre d’affaires global. Le taux de redevances est progressif jusqu’à ce qu’il se stabilise à 2% à partir de 2018 (voir tableau).
Le versement doit s’effectuer en une seule fois pour l’année précédente, 15 jours après la clôture des comptes et au plus tard 3 mois après la clôture de l’exercice.

Ali JAFRY




© 2001 L'économiste - Réalisation : Lnet Multimedia

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "....ça dure 3 ans.
avatar
Pelican
Nbre méssages : 15849
Humeur : En construction
Réputation : 68
Inscris le : : 12/08/2008

Re: LYDEC (LYD)

le Ven 19 Déc 2008 - 10:31
Maroc : LYDEC - Révision par LYDEC de ses prévisions pour les années 2008 et 2009






.Suite à la tenue de son conseil d’administration en date du 11 décembre
courant, la société gestionnaire délégué des services de distribution
d’eau et d’électricité à Casablanca -LYDEC- a procédé à la révision de ses
prévisions tant pour l’année 2008 que pour 2009.
De ce fait, LYDEC table sur la réalisation d’un chiffre d’affaires à fin
2008 de MAD 5 Md, en progression de 3% comparativement à une année
auparavant. Concernant l’exercice 2009, la société gestionnaire prévoit
une bonification de ses revenus de l’ordre de 3,7%.
Rappelons, par ailleurs, qu’au terme du premier semestre 2008, LYDEC a
réalisé un chiffre d’affaires consolidé de MAD 2,5 Md (+ 6,2%), pour une
capacité bénéficiaire consolidée de M MAD 117(+60,5%).



Conclusion : Ces prévisions sont en phase avec nos propres estimations,
lesquelles tablent sur un chiffre d’affaires de MAD 5,1 Md en 2008 et de
MAD 5,3 Md en 2009.
(Source : BMCEK Bourse)

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "....ça dure 3 ans.
avatar
Admin
Admin
Admin
Nbre méssages : 2754
Réputation : 35
Inscris le : : 11/08/2008

Re: LYDEC (LYD)

le Sam 14 Mar 2009 - 12:13
LYDEC : Des réalisations commerciales 2008 en ligne avec nos prévisions.

Fait : Publication des principaux agrégats sociaux de LYDEC à fin 2008.


Analyse : Conformément à nos attentes, LYDEC draine un chiffre d’affaires de M MAD 5 033 en 2008, en progression de 3,1% comparativement à une année auparavant (vs nos estimations de M MAD 5 096). Dans une proportion quasi-similaire, l’EBE passe de M MAD 693,7 en 2007 à M MAD 716 au titre de l’année écoulée, fixant la marge d’EBITDA à 14,2%.

Pour sa part, le résultat net effectue un bond significatif de 172,3% à M MAD 223, tiré en partie par l’économie d’impôt réalisée suite à l’application du nouveau taux d’IS de 30% contre 35% en 2007. De ce fait, la marge nette se renforce de 2,7 points à 4,4%. Par ailleurs, le Conseil d’Administration de la société entend proposer à la prochaine AGO la distribution d’un dividende total de M MAD 144, déterminant un dividende par action de MAD 18 et à un pay-out de 64,6%.

Conclusion : Capitalisant notamment sur l’élargissement de la base clientèle, les revenus de LYDEC maintiennent leur rythme de croisière en 2008. En outre, l’amélioration des performances opérationnelles combinée vraisemblablement à des plus-values non courantes importantes permet à la filiale marocaine du Groupe SUEZ ENVIRONNEMENT de réaliser des marges satisfaisantes.
BMCE Capital Bourse
avatar
Pelican
Nbre méssages : 15849
Humeur : En construction
Réputation : 68
Inscris le : : 12/08/2008

Re: LYDEC (LYD)

le Lun 8 Juin 2009 - 15:17
Maroc : Lydec - Valeur de la semaine par CDG Capital.En
date du 3 juin 2009, l’Assemblée Générale des actionnaires a approuvé
les comptes de la société Lyonnaise des Eaux de Casablanca « LYDEC ».
En 2008, le chiffre d’affaires du gestionnaire délégué en Eau et
Electricité de la ville de Casablanca, « LYDEC », s’est accru de 3,1% à
5 033 MMAD. A cet égard, le nombre de clients électricité s’est
renforcé de 2,8% à 827 702 clients. Sur cette même lignée, le nombre de
clients eau potable s’est amélioré de 3,7% à 834 221 clients. En termes
de volumes, les ventes d’électricité, d’eau et d’assainissement se sont
hissées respectivement de 2,6%, 2,8% et de 2,7%. Pour leurs parts, les
prix de vente ont enregistré une baisse de 0,1% pour l’électricité
contre une hausse de 1,2% pour l’assainissement. Consécutivement à la
modification de la structure, le prix moyen de vente de l’eau potable a
accusé un recul de 1,1%. De son côté, l’EBE a enregistré une
augmentation de 4% à 716 MMAD, due essentiellement à l’amélioration de
la performance opérationnelle de la société. A cet effet, la marge
brute d’exploitation s’est stabilisée à 14,2%. Par ailleurs, le
résultat net du délégataire s’est élargi de 141 MMAD à 223 MMAD faisant
ressortir une marge nette de 4,4% contre 1,6% un an plutôt. Ce bond
serait dû à la non transcription de la provision pour risques et
charges, relative aux traitements des dossiers du personnel en régie,
ainsi que l’application du nouveau taux de l’IS de 30% (Vs 35% en
2007). Sur le marché boursier, le titre Lydec a enregistré une
progression de 4,64% pour atteindre un cours de 293 MAD. Ainsi, la
performance year-to-date ressort à 39,5%. Côté volume, la valeur a
drainé un flux transactionnel de 8,5 MMAD contre une moyenne bdomadaire
de 3,3 MMAD enregistré en 2009.
(Source : CDG Capital)

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "....ça dure 3 ans.
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: LYDEC (LYD)

le Lun 30 Nov 2009 - 12:48
Casablanca - Lydec crée des agences mobiles

Des agences mobiles. C'est bel et bien un concept novateur et une réalité. Lydec s'y met pour être au plus près des zones éloignées. Le concessionnaire a ainsi renversé la logique. Ce n'est plus l'abonné qui va vers l'agence, mais bien l'agence qui vient vers l'abonné. Ce sont les fameuses agences mobiles initiées en tant qu'expérience pilote en 2007.
Cette année, c'est au tour de la zone rurale Mejjatia d'en bénéficier.
Leur généralisation est désormais à l'ordre du jour. D'autant plus que le périmètre d'action de Lydec comprend d'importantes localités rurales.
Dans le périmètre urbain et pour plus de confort dans les prestations, Lydec développe des canaux de paiement sécurisés. Le concessionnaire a élargi ainsi sa gamme de moyens de paiement. Les abonnés n'auront plus à subir des files d'attente interminables. Ils peuvent s'acquitter de leurs redevances par internet via une agence en ligne accessible à travers le site du délégataire (lydec.ma). Dans certaines agences, il n'est plus nécessaire d'avoir du liquide sur soi. Elles sont équipées de terminaux de paiement électronique. Le client a aussi le choix de payer par prélèvement bancaire. Eventualité offerte par sept banques de la place.
Un dernier canal de paiement: les guichets automatiques bancaires (GAB) de la Banque populaire.
Par ailleurs, un plus grand intérêt a été accordé à la sécurisation du système d'information devenu une priorité de l'entreprise. Plusieurs missions d'audit et de contrôle internes sont programmées. Il s'agit de la sécurisation des transactions de paiement sur le web qui sont cryptées sur le net et traitées par le biais de la plate forme hautement sécurisée de Maroc télécommerce. Dans le même souci de renforcement du système d'information, un processus vient d'être lancé. C'est celui de la séparation des tâches entre les activités clientèle sur la base des recommandations du contrôle interne. Dernière action en la matière : amélioration et verrouillage des opérations de branchement et d'abonnement.
Vis-à-vis des entreprises, de nouveaux outils ont été développés. Le plus important est l'outil Scan clientèle déployé en projet-pilote par Lydec.
L'objectif est de suivre de manière analytique les activités clientèle. «C'est un outil qui permettra le suivi du chiffre d'affaires par type et collectivité, mais aussi le suivi des indicateurs quantitatifs métiers clientèle comme le coût relevé sur le compteur et le coût facturé», indique un cadre au département de la communication. Qu'en est-il des clients démunis? Le délégataire est partie prenante du projet INDH-INMAE. Les quartiers défavorisés ne semblent pas être soumis aux mêmes règles que les autres clients. Lydec leur consacre un traitement spécial. En ce qui concerne les quartiers pauvres ayant eu accès aux services dans le cadre de l'INDH, Lydec a développé un effort adapté et a mis en place des règles de suivi et de gestion. Il est question de la gestion des frais d'accès au service d'assainissement pour les clients raccordés au réseau d'eau, de l'amélioration des outils de suivi et de reporting. Mais aussi et surtout la mise en place de règles d'éligibilité au programme INDH-INMAE. Pour plus de proximité avec ces quartiers démunis, Lydec est en phase d'étudier la faisabilité de «services provisoires» en accompagnement du programme INDH telles l'électricité des bidonvilles et les bornes fontaines prépayées. Sur un autre registre, la devise «adapter le service au besoin» semble bien être le principe d'action du délégataire. Pour la première fois, le concessionnaire a mis en œuvre le projet de segmentation des clients professionnels. «Ceux-ci sont répertoriés, localisés et leurs activités déterminées suivant la nomenclature nationales des activités», indique le rapport d'activité du délégataire. Objectif: élaborer des services spécifiques et adaptés pour chaque catégorie de professionnels.
Une enquête commanditée en 2008 par Lydec à des bureaux externes dévoile des résultats probants. Plus de 27.000 clients ont été interrogés tout au long de l'année. Mais à part la variable prix, le taux de satisfaction globale enregistré est de 90%. Ce qui représente une hausse de 11 % par rapport à l'année 2007. Il faut souligner que ce genre d'enquêtes sont menées chaque année et sont à la fois qualitatives et quantitatives. Leur objectif est d'identifier les attentes des clients et de mesurer leur satisfaction. Par ailleurs, des enquêtes post-contacts sont aussi menées. «Elles sont déployées en vue de mesurer à chaud la satisfaction du client pour des prestations occasionnellement demandées comme l'accueil en agence, l'abonnement, le branchement et le dépannage», conclut le rapport.

L'Economiste

_________________
www.bourse-maroc.org
--------------------------------
Accès au Portail - Règlement du Forum
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: LYDEC (LYD)

le Mar 22 Déc 2009 - 14:19
LYDEC : Chiffre d’affaires prévisionnel de MAD 5,3 Md à fin 2009 en progression de 5%

Fait : Publication des prévisions 2009 et 2010.

Analyse : Le Conseil d’Administration, tenu le 14 décembre courant, vient d’annoncer les résultats prévisionnels 2009 et 2010, qui se présentent comme suit :

Une hausse de 5% du chiffre d’affaires à fin 2009 à MAD 5,3 Md (vs. MAD 5,2 Md pour nos prévisions) comparativement à fin 2008 et un accroissement de l’excédent brut d’exploitation légèrement plus faible ;
Et, une augmentation de plus de 3% en 2010 du chiffre d’affaires à MAD 5,5 Md (vs. MAD 5,4 Md pour nos prévisions) en ligne avec celle attendue de l’excédent brut d’exploitation.
Par ailleurs, le Conseil a décidé de convoquer une Assemblée Générale Ordinaire dans le but d’obtenir l’autorisation de procéder à l’émission d’un emprunt obligataire.

Conclusion : Au regard de l’importance des investissements à réaliser par LYDEC, cette dernière semble vouloir s’offrir une solution alternative au financement bancaire à travers une émission obligataire en 2010. Opération qui devrait, à priori, s’opérer sans grande difficulté compte tenu de la qualité de signature de LYDEC.


BMCE Capital Bourse

_________________
www.bourse-maroc.org
--------------------------------
Accès au Portail - Règlement du Forum
avatar
Admin
Admin
Admin
Nbre méssages : 2754
Réputation : 35
Inscris le : : 11/08/2008

Re: LYDEC (LYD)

le Lun 8 Fév 2010 - 16:33
TELECHARGEMENT :


NOTE LYDEC DE BMCE CAPITAL ( Fevrier 2010 ).

Recommandation : Accumuler


Cliquez ici : Note Lydec de BMCE CAPITAL
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum