Partagez
Aller en bas
avatar
abdel62
Rang Spécial
Rang Spécial
Nbre méssages : 1029
Humeur : Espoir
Réputation : 11
Inscris le : : 31/08/2009

Re: Articles presse : IMMOBILIER - BATIMENT - MAT DE CONSTRUCTION

le Lun 6 Avr - 10:38

Un milliardaire russe bloque la fusion Lafarge-Holcim
Un milliardaire russe réputé pour sa dureté en affaires est devenu le principal obstacle au projet de fusion entre Lafarge et Holcim malgré la modification récente des parités. Ce sujet nous intéresse aussi au Maroc, vu la présence de filiales marocaines des deux cimentiers. Lire la suite
Source : flm.ma
avatar
abdel62
Rang Spécial
Rang Spécial
Nbre méssages : 1029
Humeur : Espoir
Réputation : 11
Inscris le : : 31/08/2009

Re: Articles presse : IMMOBILIER - BATIMENT - MAT DE CONSTRUCTION

le Ven 13 Mar - 22:41

Matériaux de construction : Un nouvel entrant dans le secteur



Spécialisée dans la fabrication de produits en béton destinés au secteur des BTP, la société Sifbéton, située près de la ville nouvelle de Lakhyayta, a officiellement démarré son activité en 2015. L’investissement total s’élève à 70 millions de DH et concerne deux unités de production (agglomérés et systèmes précontraints) conformes aux standards internationaux et dotées des technologies les plus avancées. Les associés marocains, porteurs du projet, ambitionnent de satisfaire un besoin croissant pour des produits innovants alliant qualité et traçabilité..

Source  :  challenge.ma| 13-03-2015
simourayane
Nbre méssages : 19
Réputation : -1
Inscris le : : 16/11/2014

Re: Articles presse : IMMOBILIER - BATIMENT - MAT DE CONSTRUCTION

le Ven 23 Jan - 11:23
ADDOHA : Signature d’un partenariat avec le Gouvernement Ivoirien relatif à la construction de logements sociaux LABEL’VIE : Signature d’une convention de financement pour une prise de participation dans le capital de la Compagnie de Dis-tribution de Côte d’Ivoire pour le développement de grandes sur-faces dans la région de l’UEMOA
hase
Nbre méssages : 22
Réputation : 0
Inscris le : : 15/03/2014

Re: Articles presse : IMMOBILIER - BATIMENT - MAT DE CONSTRUCTION

le Jeu 22 Jan - 15:40
Prêts Fogarim-Fogaloge : 23.6 milliards de dirhams accordés jusqu'à fin novembre 2014







Les crédits logement garantis par l’Etat se portent bien : 17,6 milliards de DH pour Fogarim, 6 milliards pour le Fogaloge à fin novembre 2014

Les crédits garantis par l’Etat destinés aux revenus limités, Fogarim, et aux classes moyennes, Fogaloge, semblent bien se porter.
Pour le Fogarim, on a dénombré pour les 11 premiers mois de 2014 (jusqu’à fin novembre) quelques 15.350 bénéficiaires, contre 13.378 pour toute l’année 2013, qui ont eu droit à un volume global de crédits de l’ordre de 2,5 milliards de DH contre un volume de 2,2 milliards de DH pour l’ensemble de l’année 2013.

De même, pour le Fogaloge, on enregistre de janvier à novembre 2014 quelques 5.230 bénéficiaires (contre 4.449 pour toute l’année 2013) pour un volume de crédits distribué de 1,3 milliards de DH (contre 1,29 milliards pour les 12 mois de 2013)
A Fin novembre et depuis le lancement des deux formules Fogarim et Fogaloge, le volume global des crédits octroyés est respectivement de 17,6 milliards et 6 milliards de DH.


La Vie éco
avatar
yassine0610
Nbre méssages : 68
Réputation : 0
Inscris le : : 02/12/2013

Re: Articles presse : IMMOBILIER - BATIMENT - MAT DE CONSTRUCTION

le Sam 19 Juil - 3:28
Accueil
L'économiste, le premier quotidien économique au Maroc

Samedi 19 Juillet 2014,
03:27:45




FLASH INFOS

  •  Gaza- Huit Palestiniens d'une même famille tués ce soir dans un bombardement israélien    Taux de croissance 2014: Boussaid l'estime à 3,5%    Audiences TV : GFK succède à Marocmétrie- Audit externe pour les mesures d'audience radio par IPSOS    Offensive terrestre israélienne: 70% de Gaza sans électricité   ALERTE GAZA- Netanyahu opte pour la fuite en avant. Consignes pour intensifier l’offensive terrestre   Gaza Turquie- Des centaines de manifestants attaquent le consulat d'Israël à Istanbul   Les cours du pétrole continuent de grimper en Asie (103,72 USD) dopés par le crash du Boeing en Ukraine   Gaza- Déjà 24 morts (dont un soldat israélien) dans l'offensive terrestre ordonnée par Netanyahu   L'avant-projet de loi organique sur la région rejeté par l’opposition- Menace de boycott des élections   Plus de 1.000 migrants secourus par la Marine italienne en 24 heures  

[size]



Édition N° 4322 du 2014/07/18
GESTION D’ACTIFS
COMMENT ACCÉLÉRER L’OUVERTURE À L’INTERNATIONAL
[size=12]L’ENCOURS GÉRÉ S’AMÉLIORE DE 23 MILLIARDS DE DH À FIN MAI

L’AMNISTIE DES AVOIRS EXTÉRIEURS, LE CFC… AUTANT DE PROJETS POUR ACCROÎTRE L’EXPOSITION DES FONDS MAROCAINS À L’ÉTRANGER

        
La gestion d’actifs reprend des couleurs. Après la quasi stagnation en 2013, les montants sous gestion se sont améliorés de 23 milliards de DH à 268 milliards à fin mai dernier. Si cette tendance à la hausse se poursuit, le secteur pourrait retrouver le niveau des hausses exponentielles enregistrées entre 2008 et 2010. L’aversion au risque des investisseurs semble se dissiper de plus en plus. Il faut dire que la gestion d’actifs a longtemps souffert de la faible liquidité des marchés actions et de crédit. Le nombre restreint de titres liquides a nettement réduit l’attractivité du marché et le champ d'action des gestionnaires. Avec 18 sociétés de gestion, dont 11 adossées à des groupes bancaires, l’activité du secteur est restée fortement concentrée sur les trois principales sociétés. Celles-ci traitent 60% du total des encours gérés. Par catégorie, les actifs obligataires dominent avec 63% des encours. La classe d'actifs actions, quant à elle, n’arrive toujours pas à décoller avec seulement 8%. Grâce au développement de produits sécurisés et à meilleur rendement, la gestion monétaire représente désormais 25% des actifs.
Toutefois, plusieurs défis persistent sur le secteur. Il s’agit du manque d'épargne de long terme des institutionnels qui freine la croissance des encours. Cela concerne également la concurrence des dépôts bancaires qui évoluent dans un marché où les taux sont assez bas. Les particuliers sont les principaux friands de ce type de produits. Ceux-ci offrent certes des rendements plus faibles que les placements en Bourse, mais sont jugés tout de même plus sûrs.
Pourtant, les opportunités ne manquent pas. Depuis 2008, le régulateur autorise les fonds à investir en actifs étrangers à hauteur de 10% de leurs actifs nets, et ce, sous certaines conditions. Une alternative toujours peu utilisée puisque pas réellement activée au niveau des OPCVM. Déjà que sur le marché local, les actifs nets font face à un frein de taille. Les OPCVM ne sont pas vraiment connus du grand public.
Cependant, d’autres initiatives pourraient être menées pour mieux commercialiser et distribuer les OPCVM dans ce contexte d’ouverture à l’international. Le projet de loi de finances 2014 qui porte sur l’amnistie sur les avoirs extérieurs laisse envisager plusieurs opportunités. Cela permettra entre autres de canaliser l’épargne longue et étrangère. Pour ce faire, les autorités pourraient, dans un premier temps, éviter la double-imposition pour favoriser la distribution à l’international. Mais également, exonérer les plus-values sur les mobilières pour encourager l’investissement en OPCVM. Il faudrait aussi améliorer les standards des fonds marocains et les aligner sur les directives internationales UCITS, ou encore à repenser la tarification directe et indirecte liée à la gestion d’OPCVM au Maroc. Au niveau du réseau de distribution, des efforts sont à fournir afin d’encourager la structure ouverte au Maroc pour fluidifier le marché. Il sera ainsi question de centraliser dans une plateforme des OPCVM qui sont gérés par plusieurs sociétés. Pour attirer davantage d’investisseurs, l’industrie joue un rôle essentiel dans cette ouverture à l’international. Il suffit  alors de mettre en place des partenariats avec des assets managers en Europe et au Moyen-Orient. L’organisation de plusieurs road shows et de forums permettra dans un sens de promouvoir l’industrie nationale. 
[/size][/size]
La gestion d’actifs et les marchés étrangers
Les efforts des autorités pour le développement du secteur financier se sont multipliés ces dernières années. Un des plus ambitieux reste celui du projet Casablanca Finance City. Celui-ci œuvre à rendre la place financière marocaine une plateforme régionale destinée à l’Europe et au Moyen-Orient. Pour renforcer davantage l’industrie de gestion d’actifs et son activité à l’international, plusieurs points d’amélioration sont exigés. A commencer par dédier davantage de ressources spécifiques à l’investissement à l’étranger. Mais aussi promouvoir la formation et les certifications professionnelles. En outre, d’autres compétences seraient beaucoup plus profitables au secteur dont notamment la valorisation. La mise à niveau de la gestion des risques ainsi que les pratiques répondant aux exigences internationales restent autant des paramètres à prendre en considération. De plus, pour disposer d’un environnement flexible et réactif, il est impératif d’y intégrer plusieurs acteurs du paysage financier, dont notamment Maroclear, le dépositaire central des valeurs mobilières.
[size][size][size]
A. Lo[/size]
 



[/size][/size]

  • Gestion d’actifs: Le Maroc se met à l’heure africaine
  •  

[size]

de l'édition en cours
G20: Le protectionnisme s’accentue

Casbah de Taourirt: Ahouache font leur show

Hôtellerie: Un nouveau centre de formation à Témara

Stress hydrique: Comment faire face aux menaces








[/size]
© 2010 l′économiste.
Tous droits réservés.

www.leconomiste.com


  • Accueil

  • L´Economiste

  • Abonnement

  • Contacts

  • Publi-Rédactionnel

  • Plan Du Site

  • Mentions Légales













[size]

 
[/size]
 
ShareThis C
avatar
yassine0610
Nbre méssages : 68
Réputation : 0
Inscris le : : 02/12/2013

Re: Articles presse : IMMOBILIER - BATIMENT - MAT DE CONSTRUCTION

le Sam 19 Juil - 3:26

Samedi 19 Juillet 2014,
03:24:12




FLASH INFOS

  •  Gaza- Huit Palestiniens d'une même famille tués ce soir dans un bombardement israélien    Taux de croissance 2014: Boussaid l'estime à 3,5%    Audiences TV : GFK succède à Marocmétrie- Audit externe pour les mesures d'audience radio par IPSOS    Offensive terrestre israélienne: 70% de Gaza sans électricité   ALERTE GAZA- Netanyahu opte pour la fuite en avant. Consignes pour intensifier l’offensive terrestre   Gaza Turquie- Des centaines de manifestants attaquent le consulat d'Israël à Istanbul   Les cours du pétrole continuent de grimper en Asie (103,72 USD) dopés par le crash du Boeing en Ukraine   Gaza- Déjà 24 morts (dont un soldat israélien) dans l'offensive terrestre ordonnée par Netanyahu   L'avant-projet de loi organique sur la région rejeté par l’opposition- Menace de boycott des élections   Plus de 1.000 migrants secourus par la Marine italienne en 24 heureADDOHA S’ATTAQUE À SA DETTE

[size]
[size=12][size=16]Addoha s’attaque à sa dette
LE PROMOTEUR IMMOBILIER EMPRUNTERA 2 MILLIARDS DE DH POUR EN REMBOURSER UNE PARTIE
EN GARANTIE, UN TERRAIN VALORISÉ À 2,6 MILLIARDS DE DH
LES DÉTENTEURS D’OBLIGATIONS ET BILLETS DE TRÉSORERIE ADDOHA PRIORITAIRES[/size]
        
Quatre ans après sa première sortie, Addoha revient sur le marché obligataire pour lever 2 milliards de DH (cf. Archive -L'édition du 17 juillet 2014). Cette opération servira à rembourser le premier emprunt qui arrive à échéance en août 2015 et les émissions de billets de trésorerie. Le promoteur immobilier s’attaque à sa dette qui équivalait à près de 88% de ses capitaux propres l’année dernière. Un niveau élevé qui pourrait freiner les investisseurs. Le taux d’endettement est l’un des indicateurs les plus scrutés par les bailleurs de fonds. Pour s’assurer du succès de l’opération, le promoteur immobilier garantira le remboursement des montants levés par une hypothèque de premier rang de 250 millions de DH sur un foncier de 355 hectares situé à Salé. Une promesse d’hypothèque de second rang de l’ordre de 1,750 milliard de DH sur le même bien pourra être accordée. La valeur du terrain mis en garantie est estimée autour de 2,6 milliards de DH.
Pour cette opération, Addoha sollicite en premier ses anciens créanciers. Il veut racheter les anciennes obligations et billets de trésorerie grâce à l’émission de nouveaux titres obligataires. Les investisseurs qui désirent participer à l’opération doivent souscrire entre le 23 et le 25 juillet un nombre de titres identiques à ce qu’ils détiennent déjà. Ce choix est censé donner plus de marge de manœuvre financière au groupe qui a récemment accéléré ses investissements sur le continent. Les nouveaux investisseurs souscriront en numéraire à l’opération. D’une maturité de 8 ans, l’emprunt obligataire sera émis en quatre tranches. Les parties A et B seront soumises à un taux révisable calculé sur la base des taux des bons du Trésor à 52 semaines sur la courbe secondaire assortie d’une prime de risque de 160 points de base. Le taux facial sera de 4,76% pour la première année. Le taux d’intérêt des deux autres tranches (C et D) sera fixe. Il est de 5,55% dont une prime de risque de 170 points de base. Les tranches B et D seront négociables à la Bourse de Casablanca. Addoha a consenti une prime de risque supérieure à sa dernière opération ce qui améliore le taux d’intérêt servi. L’écart de rendement sur la partie fixe entre les deux opérations ressort à 37 points de base. 
F. Fa
[/size][/size]
Service
Modérateur
Modérateur
Nbre méssages : 3153
Réputation : 6
Inscris le : : 03/11/2009

Re: Articles presse : IMMOBILIER - BATIMENT - MAT DE CONSTRUCTION

le Sam 17 Mai - 11:30
avatar
abdel62
Rang Spécial
Rang Spécial
Nbre méssages : 1029
Humeur : Espoir
Réputation : 11
Inscris le : : 31/08/2009

Re: Articles presse : IMMOBILIER - BATIMENT - MAT DE CONSTRUCTION

le Jeu 10 Avr - 12:38
LafargeHolcim : Les manoeuvres commencent


• Certains sites de production au Maroc pourraient être cédés
• Les autorités de la concurrence sur le qui-vive
• A l'international, 1,4 milliard d'euros de synergies annuelles en trois ans

Pour en savoir plus

Source : L'économiste

                    CDG Capilal
avatar
abdel62
Rang Spécial
Rang Spécial
Nbre méssages : 1029
Humeur : Espoir
Réputation : 11
Inscris le : : 31/08/2009

Re: Articles presse : IMMOBILIER - BATIMENT - MAT DE CONSTRUCTION

le Mer 9 Avr - 0:30
Lafarge/Holcim : Fusion mondiale, impact national
C'est acté, les deux leaders mondiaux de la cimenterie entament un processus de fusion. Fortement présentes au Maroc, les deux filiales représentent 55% de parts de marché et 57% de l'outil de production et seront de fait en position dominante. Le conseil de la concurrence n’a pas encore été saisi à ce sujet. Décryptage des impacts d'une opération qui changera le visage du secteur.
Pour en savoir plus

Source : Source : Les Inspirations Eco
avatar
abdel62
Rang Spécial
Rang Spécial
Nbre méssages : 1029
Humeur : Espoir
Réputation : 11
Inscris le : : 31/08/2009

Re: Articles presse : IMMOBILIER - BATIMENT - MAT DE CONSTRUCTION

le Mar 8 Avr - 9:00
Fusion Holcim Lafarge: méli-mélo en vue au Maroc

Lafarge et Holcim qui ont lancé leur projet de fusion sont tous deux implantés au Maroc où Lafarge détient environ 40% du marché contre 25 à 30% à Holcim. Dans un marché en berne, le Conseil marocain de la concurrence devrait être saisi du rapprochement. Et sans doute demander des cessions. La structure complexe du capital des deux groupes, tous deux cotés à Casablanca, où l'on retrouve pêle-mêle la famille royale du Maroc, la Banque islamique de développement ou des investisseurs individuels risque aussi de compliquer l'opération.
Pour en savoir plus

Source : L'Usine Nouvelle
Contenu sponsorisé

Re: Articles presse : IMMOBILIER - BATIMENT - MAT DE CONSTRUCTION

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum