Forum Bourse Maroc

منتدى بورصة الدارالبيضاء
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  Règlement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
extension to 24/12/2018 accepted.

Partagez | 
 

 RESULTATS ANNUELS 2009

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
DaRk-H

avatar

Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

MessageSujet: RESULTATS ANNUELS 2009   Ven 19 Fév - 7:02

ATTIJARIWAFA BANK : Des performances financières remarquables en 2009

Fait : Publication des résultats annuels 2009.

Analyse : Au terme de l’exercice 2009, les ressources clientèles du Groupe ATTIJARIWAFA Bank enregistrent une hausse de 10,3% à MAD 194,7 Md dont 79,2% émanant de l’activité agrégée. Celle-ci affiche une quasi-stagnation de ses dépôts clientèle qui cantonnent leur progression à 1,7% pour se fixer à MAD 154,2 Md. La part de marché d’ATTIJARIWAFA Bank en termes de ressources au Maroc s’établit ainsi à 26,1%. La structure des ressources de l’activité Maroc demeure, quant à elle, stable avec une part de 40,8% des dépôts rémunérés (vs. 41,2% en 2008).

Pour sa part, l’encours net des crédits consolidé à la clientèle s’accroît de 16,6% à MAD 179 Md. L’activité agrégée draine, à elle seule, 68,3% des créances détenues par le Groupe, soit MAD 122,3 Md, contre MAD 108,4 Md une année auparavant. Cette appréciation de 12,8% est principalement redevable à la hausse de 58,5% à MAD 34,4 Md des crédits à l’équipement et dans une moindre mesure de celle des crédits immobiliers qui se renforcent de 11,7% à MAD 40,2 Md pour représenter près de 33% du portefeuille de crédits. Les crédits de trésorerie et à la consommation accusent, pour leur part, une baisse de 8% à MAD 44 Md.

Par ailleurs, l’actif financier évalué à la juste valeur par résultat augmente de 11,5% à MAD 23,4 Md suite essentiellement à l’accroissement de 30,6% à MAD 12 Md des actions cotées détenues compensant largement le retrait de 33,7% à MAD 4,4 Md des titres obligataires.

L’actif financier disponible à la vente demeure, quant à lui, quasiment stable à MAD 25,8 Md.

Dans ce sillage, le Groupe affiche un PNB consolidé en appréciation de 20,9% à MAD 13,3 Md (vs. nos prévisions de MAD 11,9 Md). Cette évolution recouvre :

* Une appréciation de 5,8% à MAD 7,4 Md de la marge d’intérêt et ce, en dépit d’une croissance des charges d’intérêts plus rapide que celle des produits. En effet, eu égard au poids de la dette obligataire subordonnée (MAD 8,3 Md), celle-ci engendre des charges de M MAD 694 en 2009 représentant 14% de la charge d’intérêt supportée par le Groupe ;
* Un bond de 131,7% à MAD 3,1 Md du résultat des activités de marché tiré à la hausse par les plus-values réalisées par la cession de 15% du capital de WAFASALAF et de 24% du capital du CREDIT DU MAROC (via WAFA ASSURANCE). Cette performance est également à mettre à l’actif l’ensemble des compartiments de la salle des marchés. En effet, le volume traité dans l’activité de change totalise MAD 508 Md générant un résultat de M MAD 502,9, en hausse de 39,4% comparativement à 2008 ;
* Et, une légère augmentation de 2,4% à MAD 2,2 Md de la marge sur commissions.

Par pôle d’activité, la Banque Maroc, Europe et Zone Offshore contribue à elle seule à hauteur de 58,7% dans le PNB consolidé du groupe, contre 15,1% pour les Banques de Détails à l’international, et 13,4% pour les sociétés de financement spécialisées; le reste provenant de l’assurance et de l’immobilier.

En revanche, les charges générales d’exploitation cantonnent leur progression à 11,5% pour se fixer à MAD 5,4 Md et ce, en dépit de la poursuite du programme d’investissements notamment en terme de maillage du réseau de distribution (ouverture de 92 nouvelles agences en 2009 portant le réseau bancaire au Maroc à 793 agences). Le coefficient d’exploitation s’améliore de 3,4 points à 40,8%.

Dans ce sillage, le résultat brut d’exploitation consolidé se hisse de 28,3% à MAD 7,8 Md.

Côté risque, les dotations nettes de provisions aux créances en souffrance se renforcent de 56,3% à M MAD 988,3. Le stock de provisions pour créances en souffrance s’en trouve, de ce fait, élargi de 10,6% à MAD 7,6 Md, pour des créances en souffrance de MAD 10 Md (en hausse de 12,6% comparativement à 2008. Le taux de contentieux du Groupe se fixe, ainsi, à 5,3% (vs. 5,5% en 2008) tandis que le taux de provisionnement s’élève à 76,4% (vs. 77,8% en 2008).

Néanmoins, il convient de noter l’augmentation de près de 16,2% des créances en souffrance de l’activité agrégée à MAD 4,6 Md, fixant le taux de contentialité de 3,7%, contre 3,6% au 31/12/08. Parallèlement, les provisions y afférentes diminuent de 3,7% à MAD 3,7 Md, établissant le taux de provisionnement à 80,2%, contre 96,8% en décembre 2008.

Au final, le Résultat Net Part du Groupe se bonifie de 26,4% à MAD 3,9 Md (vs. nos prévisions de MAD 3,4 Md hors exceptionnel). Par pôle d’activité, la Banque au Maroc et en Europe participe à hauteur de 65,5% dans le RNPG, contre 18,9% pour le pôle assurance et immobilier, 9,2% pour les sociétés de financement spécialisées et 6,4% pour les banques de détail à l’international.

Rappelons que le Groupe bancaire a concrétisé l’acquisition de quatre des cinq banques du réseau africain du Groupe français CREDIT AGRICOLE notamment CREDIT DU CONGO, l’UNION GABONAISE DE BANQUE, CREDIT DU SENEGAL et SOCIETE IVOIRIENNE DE BANQUE.

Enfin, ATTIJARIWAFA Bank devrait proposer à la prochaine Assemblée Générale la distribution d’un dividende unitaire de MAD 6 (en amélioration de 20% par rapport à 2008) fixant, de facto, le Dividend Yield à 2,2% sur la base d’un cours de MAD 275 en date du 18/02/2010.

Conclusion : Bilan positif pour le premier Groupe bancaire privé du Royaume qui poursuit la consolidation de son positionnement tant sur le paysage bancaire national que régional. En effet, en dépit d’une conjoncture économique peu favorable, ATTIJARIWAFA Bank parvient à afficher des réalisations financières au beau fixe capitalisant sur l’optimisation des synergies entre les différentes lignes métiers ainsi que sur l’accélération de sa politique de croissance organique et externe.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
DaRk-H

avatar

Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

MessageSujet: Re: RESULTATS ANNUELS 2009   Ven 19 Fév - 7:10

DISTRISOFT : Hausse de 5,3% du chiffre d’affaires 2009 à M MAD 529,3 pour un résultat net de M MAD 25,3

Fait : Publication des résultats annuels 2010.

Analyse : En dépit d’un contexte difficile marqué par le ralentissement de la demande et une baisse des prix sur le matériel informatique, DISTRISOFT parvient à drainer un chiffre d’affaires de M MAD 529,3 au titre de l’exercice 2009 (vs. nos prévisions de M MAD 527,9), en amélioration de 5,3% par rapport à 2008.

En revanche, l’EBE se replie de 8,8% à M MAD 33,1 suite notamment à l’accroissement de 6,8% des achats revendus de marchandises. La marge brute d’exploitation passe, ainsi, de 7,2% à 6,3% à fin 2009.

Intégrant (i) des dotations d’exploitation en hausse de 66,3% à M MAD 9,9 suite à la constatation de provisions sur portefeuille clients et (ii) des reprises d’exploitation en baisse de 28,8% à M MAD 4,2, le résultat d’exploitation accuse un recul de 24,5% à M MAD 27,4 (vs. nos prévisions de M MAD 33,8 ) à fin 2009. La marge opérationnelle s’en trouve réduite de 2 points à 5,2%.

De son côté, incluant des intérêts et autres produits financiers de M MAD 8,5 (vs. K MAD 272,9 en 2008), le résultat financier éponge son déficit (M MAD -1,9 en 2008) pour s’établir à M MAD 6,1.

Enfin, le résultat net de la société ressort en quasi-stagnation à M MAD 25,1(vs. nos prévisions de M MAD 25,7), stabilisant la marge nette à 4,7%.

Le Conseil d’Administration de DISTRISOFT a décidé de proposer aux actionnaires d’affecter le solde distribuable de MAD 24 886 935,33 au compte de réserve facultative. Cette proposition d’affectation s’inscrit dans le cadre de la fusion projetée avec la société MATEL PC MARKET, afin de ne pas modifier la valorisation des deux sociétés arrêtée au 31/12/2009 et de ne pas retarder le calendrier de fusion arrêté.

Il sera proposé ultérieurement au cours de l’exercice 2010, à l’Assemblée Générale Ordinaire des actionnaires (devant se tenir le mardi 23 mars 2010), de statuer sur la mise en distribution, à titre exceptionnel, des sommes prélevées sur les réserves facultatives.

Conclusion : DISTRISOFT affiche des réalisations annuelles en quasi-stagnation, dans l’attente de la concrétisation du projet de fusion avec MATEL PC MARKET courant l’exercice 2010.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
DaRk-H

avatar

Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

MessageSujet: Re: RESULTATS ANNUELS 2009   Ven 19 Fév - 7:21

MATEL PC MARKET : Accroissement de 38,3% de sa capacité bénéficiaire à M MAD 51,3 au titre de l’exercice 2009


Fait : Publication des résultats annuels 2009.

Analyse : En dépit d’un contexte économique difficile, MATEL PC MARKET profite en 2009 de l’effet conjugué de la bonne tenu du marché marocain et de la montée en puissance des exportations vers la Tunisie. En effet, le montant de ces dernières s’est élevé à M MAD 140,0 contre seulement M MAD 57,0 en 2008. Dans ces conditions, la société draine un chiffre d’affaires de M MAD 1 166,5, en progression de 12,2% comparativement à une année auparavant et quasiment en ligne avec nos prévisions (M MAD 1 168,8 ).

Principaux agrégats financiers de MATEL PC MARKET


Agrégats en M MAD
2008
2009
Var

Chiffre d’affaires
1 039,4
1 166,5
12,2%

Résultat d’exploitation
60,8
53,1
-12,7%

Marge opérationnelle
5,8%
4,6%
-1,2 pts

Résultat financier
-10,9
12,6
NS

Résultat net
37,1
51,3
38,3%

Marge nette
3,6%
4,4%
0,8 pts












Malgré cette embellie des réalisations commerciales, le résultat d’exploitation de la société s’inscrit en baisse de 12,7% pour s’établir à M MAD 53,1 en 2009. Cette situation est imputable à l’alourdissement de la structure de coûts de la société, grevée essentiellement par la hausse de 29,8% des autres charges externes à M MAD 22,2. En conséquence, la marge opérationnelle se contracte de 1,2 points à 4,6%.

En revanche, bénéficiant de (i) l’amélioration du bilan de change qui passe d’un déficit de M MAD –3,8 en 2008 à M MAD 5,0 à fin 2009 et (ii) l’expansion de 209,8% des autres produits financiers à M MAD 18,9 (vraisemblablement suite à la remontée des dividendes de la filiale tunisienne), le résultat financier éponge les pertes accusées en 2008 pour basculer au vert à M MAD 12,6.

Compte tenu de ce qui précède, la capacité bénéficiaire de la société s’élargit de 38,3% à M MAD 51,3, portant la marge nette à 4,4% contre 3,6% en 2008. Néanmoins, le Conseil d’Administration de la société préfère proposer à la prochaine AGO la recapitalisation de son résultat net en affectant la partie distribuable en réserve facultative. Cette décision s’inscrit dans le cadre du projet de fusion avec DISTRISOFT afin de ne pas modifier la valorisation des deux sociétés arrêtée au 31 décembre 2009.

Côté bilanciel, le total actif de MATEL PC MARKET ressort en légère appréciation de 2,5% à M MAD 710,3 en 2009 et intègre le nouveau terrain du site de stockage de Nouaceur. Pour leurs parts, les fonds propres se bonifient de 15% à M MAD 270,6, portés par l’évolution favorable de la capacité bénéficiaire. L’endettement net de la société s’accroît, quant à lui, de 20,1% à M MAD 280, élevant le gearing à 103,5% contre 99% en 2008.

Principaux indicateurs bilanciels de MATEL PC MARKET



Agrégats en M MAD
2008
2009
Var

Total Actif
693,2
710,3
2,5%

Fonds propres
235,3
270,6
15,0%

Endettement net
233,1
280,0
20,1%
gearing
99,0%
103,5
4,5 pts










En dépit de l’évolution de 14,0% du Fonds de roulement à M MAD 176,2, ce dernier ne parvient toujours pas à financer l’alourdissement de 13,6% du BFR à M MAD 442,2. En conséquence, la société semble recourir davantage à l’endettement à court terme pour financer son cycle d’exploitation, creusant de facto le déficit de la trésorerie nette à M MAD –266,0 en 2009.

Équilibre financier de MATEL PC MARKET


Agrégats en M MAD
2008
2009
Var
FR
154,6
176,2
14,0%
BFR
389,3
442,2
13,6%

Trésorerie nette
-234,7
-266,0
-13,3%








Sur le plan des perspectives 2010, le Management de la société concentre ses efforts pour réussir la fusion avec DISTRISOFT notamment en ce qui concerne la rationalisation des process (stocks, achats et logistique) pour atteindre les synergies escomptées. Parallèlement, la société entend mettre en place une plateforme logistique unique afin de réduire les coûts et améliorer la qualité du service.

Conclusion : A la veille de la finalisation de son projet de fusion avec DISTRISOFT, MATEL PC MARKET affiche des indicateurs financiers 2009 globalement favorable. Toutefois, son exploitation demeure grevée par l’alourdissement de sa structure de coûts ; contrainte qui devrait être surpassé à travers le développement de synergies et la réalisation d’importantes économies d’échelle grâce à la nouvelle taille du Groupe.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
avatar

Nbre méssages : 2813
Réputation : 36
Inscris le : : 11/08/2008

MessageSujet: Re: RESULTATS ANNUELS 2009   Lun 22 Fév - 3:11

21/02/2010 18:16:09
CFG Group

Rétrospectives informations de la semaine

  • Attijariwafa bank
    L'encours
    des crédits distribués a atteint 179,0 MrdDH en hausse de +16,6% par
    rapport à l'exercice 2008 incluant une progression de +12,8% (vs +10,7%
    pour le secteur) des créances sur la clientèle (comptes sociaux). Les
    dépôts ont, quant à eux, cru de +10,3% s'élevant à 194,71 MrdDH,
    au-dessus de notre estimation de +5% en raison essentiellement du
    changement de périmètre suite à l'intégration des ex-filiales
    africaines de crédit Agricole durant le second semestre 2009.
    Le
    PNB a atteint 13,26 MrdDH en hausse de +20,9% suite à une progression
    de +131,7% du résultat des activités de marché. Cette progression
    résulte d’un contexte favorable des taux obligataires en 2009, de la
    plus-value dégagée sur la cession de la filiale de crédit à la
    consommation Wafasalaf et celle des titres Crédit du Maroc au Groupe
    Crédit Agricole S.A et de l’effet périmètre cité ci-dessus. La marge
    d'intérêt a quant à elle progressé de seulement +5,8% freinée par un
    renchérissement du coût des ressources. Par ailleurs, le coefficient
    d'exploitation a connu une amélioration passant de 44,2% à 40,8% à fin
    2009. Retraité de la plus-value et du changement de périmètre, celui-ci
    s'établit à 44,5% en amélioration de 35 pbs.
    Du côté du
    risque, ATW a enregistré des dotations nettes aux provisions de 988,3
    MDH contre 632,3 MDH à fin 2008, soit un coût du risque de 0,53% contre
    0,39% un an plus tôt. Le ratio de contentieux s'établit à 5,3% contre
    5,5% et le taux de couverture à 76,4% contre 77,8%. Au final, ATW a
    publié un résultat net consolidé part du groupe de 3,94 MrdDH à fin
    2009 en progression de +26,4% par rapport à fin 2008. Le ROE de la
    banque passe de 20,8% à 22,7%. La banque a l'intention de soumettre à
    son assemblée générale ordinaire, le paiement d'un dividende ordinaire
    de 6 DH par action au titre de l'exercice 2009 contre 5 DH l'exercice
    précédent.
  • Wafa Assurance
    Suite à
    la tenue de son conseil d'administration, la compagnie d'assurance a
    publié un communiqué relatif à ses résultats à fin 2009. Les primes
    émises brutes de Wafa Assurance s'élèvent à 4,3 MrdDH en hausse de
    +3,5% à fin 2009 incluant un retrait de -3,2% des primes de la branche
    "vie" et une progression de +15,4% de la branche "non-vie" suite
    essentiellement à une forte agressivité sur le segment entreprise ainsi
    qu'à une bonne animation du réseau traditionnel. Le recul de la branche
    "vie" est à mettre en relation avec la volonté de la compagnie de
    privilégier des versements périodiques au détriment des versements
    uniques, favorisant ainsi la collecte investie à long terme. Toutefois,
    la compagnie demeure leader du marché sur le segment vie avec
    éventuellement une réduction de l'écart avec son principal challenger,
    RMA Watanya.
    Le résultat technique Vie de Wafa Assurance a
    atteint 55,4 MDH (en ligne avec notre estimation annuelle) en baisse de
    -67,3% par rapport à 2008, la compagnie ayant volontairement décidé de
    ne pas constater de plus-value sur ce segment. Le résultat technique
    Non-vie a quant à lui atteint 933,4 MDH en hausse de 57,3% suite
    essentiellement aux plus-values à caractère exceptionnel, consécutif à
    la cession des 24% de Crédit du Maroc au Crédit Agricole. A noter que
    l'amélioration de la marge opérationnelle de 137,2 MDH est absorbée à
    hauteur de 111,7 MDH par une provision réglementaire pour fluctuation
    de sinistralité.
    Au final, le résultat net de Wafa Assurance
    s'est établit à 677,2 MDH en hausse de 44,9% par rapport à 2008 contre
    notre estimation de croissance annuelle de +26%. Retraité des éléments
    exceptionnels, le résultat net s'établit à 500 MDH, soit une hausse de
    6,8%. La compagnie d'assurance a l'intention de soumettre à son
    assemblée générale ordinaire, le paiement d'un dividende ordinaire de
    50 DH par action au titre de l'exercice 2009 contre 45 DH l'exercice
    précédent ainsi qu'un dividende exceptionnel de 20 DH par action.
    Notons que la compagnie tiendra le 22 février 2010 une présentation des
    résultats aux analystes.
  • Distrisoft
    Le
    distributeur informatique a publié ses résultats au titre de l'exercice
    2009. Dans un contexte très concurrentiel, Distrisoft a réalisé une
    croissance moyenne de son chiffre d'affaires (+5,3% à 528,2 MDH par
    rapport à l'exercice 2008). Au même titre que sa consoeur Matel Pc
    Market, le résultat d'exploitation de la société s'est contracté de
    24,5% à 27,4 MDH réduisant la marge d'exploitation à 4,8% contre 5,0%
    en 2008. Incluant un résultat financier de 6,1 MDH, le résultat net
    s'affiche à 25,1 MDH au même niveau que celui de 2008.
  • Matel Pc Market
    Le
    leader national de la distribution informatique, Matel Pc Market, a
    publié ses résultats à fin 2009. Le chiffre d'affaires a progressé de
    12,1% à 1,16 MrdDH par rapport à l'exercice 2008. Le résultat
    d'exploitation a marqué, quant à lui, un retrait de 12,7% à 53,1 MDH
    suite à une progression de 13,7% des charges d'exploitation réduisant
    ainsi la marge opérationnelle à 4,6% vs 5,9% en 2008.
    Le
    résultat net est quant à lui positif à 51,3 MDH en hausse de 38,4% par
    rapport à 2008 incluant un résultat financier de 12,6 MDH contre -10,9
    MDH suite à la réalisation de gains de change.

    L'ambition
    majeure du distributeur informatique pour l'année 2010, est de réussir
    son projet de fusion avec Distrisoft Maroc. Rappelons que la nouvelle
    entité fusionnée regroupera les activités de distribution de produits
    et solutions informatiques des deux entreprises avec une part de marché
    de 30% sur le secteur des TIC au Maroc (hors télécoms) et une capacité
    de devenir un acteur régional majeur.
  • Revenir en haut Aller en bas
    DaRk-H

    avatar

    Nbre méssages : 4861
    Humeur : Thymique
    Réputation : 36
    Inscris le : : 17/10/2008

    MessageSujet: Re: RESULTATS ANNUELS 2009   Mar 23 Fév - 2:34

    MAGHREB OXYGENE : Hausse de 60% à M MAD 17,4 du résultat net 2009

    Fait : Publication des résultats annuels 2009.

    Analyse : Au terme de l’année 2009, MAGHREB OXYGENE affiche un chiffre d’affaires de M MAD 207,6 (vs. nos prévisions de M MAD 202,2), en hausse de 4% par rapport à une année auparavant.

    Capitalisant sur les efforts déployés en termes d’optimisation des charges d’exploitation, principalement la baisse des achats, le résultat d’exploitation se bonifie de 47% à M MAD 29,2 (vs. nos prévisions de M MAD 23,3), élargissant la marge d’EBIT de 4 points à 14%. Dans ce sillage, le résultat net se renforce de 60% à M MAD 17,4 (vs. nos prévisions de M MAD 12,1). La marge nette passe ainsi de 5,5% à 8,4%.

    Côté structure bilancielle, le besoin en fonds de roulement de la société s’allège de 28% à M MAD 83, induisant une absorption d’une grande partie du déficit de la trésorerie, lequel passe de M MAD -32 en 2008 à M MAD -1 en 2009.

    Par ailleurs, le Conseil d’Administration de MAGHREB OXYGENE a décidé de proposer à la prochaine Assemblée Générale Ordinaire la distribution d’un dividende unitaire de MAD 16 au titre de l’exercice précédent, correspondant à un Pay-out de 76%.

    Conclusion : La filiale fluide d’AKWA GROUP parvient à générer des réalisations satisfaisantes au terme de l’année 2009 grâce à sa politique d’optimisation des charges notamment celles liées à la supply chain. En attendant la publication des comptes détaillés nous permettant de revoir notre valorisation, nous maintenons notre recommandation de conserver le titre dans les portefeuilles.

    BMCE Capital Bourse

    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    --------------------------------
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Revenir en haut Aller en bas
    DaRk-H

    avatar

    Nbre méssages : 4861
    Humeur : Thymique
    Réputation : 36
    Inscris le : : 17/10/2008

    MessageSujet: Re: RESULTATS ANNUELS 2009   Mar 23 Fév - 6:49

    AFRIQUIA GAZ : Une capacité bénéficiaire en hausse de 12,3% à M MAD 293,1 à fin 2009

    Fait : Publication des résultats à fin 2009.

    Analyse : A fin 2009 et capitalisant principalement sur l’optimisation de l’ensemble des maillons de la Supply Chain, AFRIQUIA GAZ consolide sa position de leader sur le marché de l’emplissage et de la distribution des GPL au Maroc (avec une part de marché de 42,0%) suite à la hausse de 2,3% à 801 356 TM de ses écoulements.

    Pour sa part et en dépit d’une probable baisse du chiffre d’affaires suite à un effet prix défavorable, le résultat d’exploitation se hisse de 4,0% à M MAD 380,4 (vs. nos prévisions de M MAD 386), traduisant vraisemblablement une meilleure maîtrise des charges d’exploitation.

    La capacité bénéficiaire ressort, quant à elle, à M MAD 293,1 (vs. nos prévisions de M MAD 273,7), en bonification de 12,3% comparativement à une année auparavant consécutivement au retour à l’équilibre du résultat non courant.

    Côté bilanciel, le total actif de la filiale gaz du Groupe AKWA s’établit à M MAD 4 704, en appréciation de 8,2% par rapport à fin 2008. Parallèlement, les fonds propres passent de M MAD 1 649 à M MAD 1 712 tandis que l’excédent en fonds de roulement s’accroît de 46,9% à M MAD 526.

    En terme de perspectives, AFRIQUIA GAZ entend maintenir en 2010 son rythme de croissance et d’amélioration des indicateurs opérationnels et financiers, bénéficiant de l’ouverture récente de la 1ère phase de son nouveau centre de stockage à JORF LASFAR doté d’une capacité de stockage de propane de 5 560 m3.

    Signalons que l’extension de capacité devrait être achevée en 2011 avec la mise en service de la 2ème phase du nouveau terminal, dédié au stockage du butane sur 4 sphères aériennes d’une capacité de 7 000 m3 chacune.

    Enfin, le Conseil d’Administration de la société a décidé de proposer à la prochaine Assemblée Générale Ordinaire la distribution d’un dividende unitaire de MAD 70 en 2009 (vs. MAD 67 une année auparavant), représentant un Pay-out de 82,4%.

    Conclusion : Tirant amplement profit de sa stratégie axée sur la croissance de la chaîne de valeur, AFRIQUIA GAZ arrive à dégager à fin 2009 des réalisations financières satisfaisantes.

    BMCE Capital Bourse

    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    --------------------------------
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Revenir en haut Aller en bas
    DaRk-H

    avatar

    Nbre méssages : 4861
    Humeur : Thymique
    Réputation : 36
    Inscris le : : 17/10/2008

    MessageSujet: Re: RESULTATS ANNUELS 2009   Mar 23 Fév - 7:36

    MAROC TELECOM : Progression de 2,8% du chiffre d’affaires à MAD 30,3 Md en 2009

    Fait : Publication des résultats annuels 2009.

    Analyse : Dans un secteur des télécoms marqué en 2009 par l’exacerbation de la concurrence sur l’ensemble des segments, le groupe MAROC TELECOM parvient à dégager un chiffre d’affaires consolidé net (après annulation des flux internes de M MAD 2 957) de M MAD 30 339 (dont plus de 15% réalisé à l’international), en accroissement de 2,8% comparativement à fin 2008. Cette bonne résistance, l’opérateur télécoms historique la doit (i) aux les performances réalisées par les filiales africaines, (ii) à l’innovation à travers l’investissement dans de nouveaux services et technologies et (iii) à l’élargissement du périmètre de consolidation suite à l’intégration de SOTELMA.

    L’activité Maroc engrange des recettes nettes de M MAD 25 764, en quasi-stagnation comparativement à fin 2008. Le segment Mobile enregistre une croissance de 1,8% de ses revenus bruts à M MAD 18 866 avec (i) un parc d’abonnés de 19,6 millions d’abonnés (+13,9% par rapport à fin 2008), (ii) un ARPU en baisse de 1,4% à MAD 97,7 et (iii) un MOU en accroissement de 3,2% à 52 minutes. Pour leur part, les activités Fixe et Internet totalisent un volume d’affaires brut de M MAD 9 312, (en baisse de 3,8% par rapport à fin 2008) pour un parc de (i) 1,234 millions de lignes fixes (-5% comparativement à fin 2008), 469 000 lignes ADSL et (iii) 174 000 clients 3G+ (contre seulement 30 000 abonnés en 2008).

    De son côté, MAURITEL réalise un chiffre d’affaires consolidé net de M MAD 1 105, en progression de 1,7% sur une année glissante. Bénéficiant de l’accroissement de 17% du parc à 1,335 millions d’abonnés, le Mobile voit ses revenus brut s’élargir de 4,1% à M MAD 935. Parallèlement, le segment Fixe et Internet renforce de 2,7% ses recettes brutes à M MAD 263, avec un parc de 41 000 lignes fixes et 6 000 accès (-33% suite à une opération de fiabilisation réalisée en fin d’année, ayant engendré des résiliations).

    ONATEL affiche, quant à elle, un volume d’affaires net de M MAD 1 693, en hausse de 15,4%. Tirant profit de l’expansion de 61% du parc à 1,569 millions de clients, les revenus bruts du Mobile se bonifient de 31,9% à M MAD 1 162, plaçant la filiale burkinabaise en tant que leader sur ce segment. Les recettes brutes Fixe et Internet progressent, pour leur part, de 1,6% à M MAD 770, portées principalement par la hausse de 5% du parc Fixe à 152 000 lignes et l’appréciation de 35% du parc Internet à 23 000 abonnés.

    Le chiffre d’affaires net de GABON TELECOM s’élève, de son côté, à M MAD 1 220, en élargissement de 2,8%. Par segment, le Mobile affiche des revenus bruts en quasi-stagnation à M MAD 688, et ce en dépit de la hausse de 15% du parc à plus de 513 000 clients. De leur côté, les activités Fixe et Internet de la filiale gabonaise totalisent des recettes brutes de M MAD 615 pour un parc Fixe de 36 000 lignes et 19 000 abonnés Internet.

    Acquise en juillet et consolidée sur les 5 derniers mois de 2009, SOTELMA draine un chiffre d’affaires net de M MAD 554. Par segment, le Mobile dégage des revenus bruts de M MAD 414 contre M MAD 145 pour le Fixe et Internet. A fin 2009, la filiale malienne totalise 818 000 clients Mobile, 65 000 lignes Fixe et 7 000 clients Internet.

    Enfin, les activités de MOBIUD en France (sortie du périmètre de consolidation en S1 2009) et en Belgique (qui totalise près de 95 000 clients) drainent conjointement un chiffre d’affaires de M MAD 125 en 2009, en repli de 31,7% comparativement à la même période une année auparavant.

    Sur le plan opérationnel et malgré les efforts promotionnels consentis ainsi que la hausse des coûts de maintenance et des amortissements consécutivement aux investissements réalisés pour développer le réseau, le résultat opérationnel –RO– consolidé ressort en légère appréciation de 0,9% à M MAD 14 008. Par conséquent, la marge opérationnelle consolidée se contracte de 0,8 point à 46,2%. Notons que le Résultat Opérationnel 2009 a été favorablement impacté (+ M MAD 397) par le changement de méthode de comptabilisation de certaines charges (notamment celles liées à la formation du personnel), permettant de les immobiliser dans un premier temps pour ensuite les répartir sur plusieurs exercices à travers le jeu des amortissements.

    Par filiale, les RO ressortent comme suit : M MAD 13 080 (-3,5% ) pour IAM, M MAD 355 (-4,6%) pour MAURITEL, M MAD 322 (+53,3%) pour ONATEL, M MAD 214 (contre M MAD –11 en 2008) pour GABON TELECOM, M MAD 63 pour SOTELMA et M MAD –25 (contre M MAD –239 en 2008) pour MOBISUD France et Belgique. Les filiales à l’international contribuent à moins de 6% dans le RO consolidé.

    Compte tenu de ce qui précède, du poids des charges financières et de la baisse du taux d’imposition, le RNPG ressort en retrait de 1,0% à M MAD 9 425, ramenant la marge nette à 31,1% contre 32,2% une année auparavant.

    Après le versement de MAD 9,5 Md au titre des dividendes 2008 et des investissements dans les réseaux de plus de MAD 5,8 Md, la trésorerie nette consolidée creuse son déficit à MAD –3,6 Md contre. De leur côté, les flux net de trésorerie provenant des activités d’exploitation s’établissent à M MAD 14 816, en accroissement de 27,9% par rapport à fin 2008.

    Sur la base d’un résultat distribuable de M MAD 9 063, le Conseil d’Administration entend proposer lors de la prochaine AGO la distribution d’un dividende unitaire de MAD 10,31, correspondant à un pay-out de 100%.

    En terme de Guidance, le Management du Groupe table sur une légère croissance des revenus en 2010 (tirée par le développement des filiales) tout en maintenant un niveau de profitabilité élevé.

    Conclusion : Les résultats de MAROC TELECOM à fin 2009 témoignent de la capacité de l’opérateur télécoms à résister à la montée en compétition de ses concurrents grâce à sa stratégie optant davantage pour la défense des marges plutôt que pour celle des parts de marché. Opinion positive toujours maintenue sur le titre.

    BMCE Capital Bourse

    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    --------------------------------
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Revenir en haut Aller en bas
    DaRk-H

    avatar

    Nbre méssages : 4861
    Humeur : Thymique
    Réputation : 36
    Inscris le : : 17/10/2008

    MessageSujet: Re: RESULTATS ANNUELS 2009   Mer 24 Fév - 4:34

    LAFARGE CIMENTS : Réalisations annuelles supérieurs à nos prévisions

    Fait : Publication des résultats annuels 2009.

    Analyse : En dépit de la stagnation de la demande nationale constatée au premier semestre 2009, LAFARGE CIMENTS parvient à afficher au terme de l’année une hausse de 4,2% de ses ventes. Dans ce sillage et capitalisant vraisemblablement sur l’impact plein de la hausse des prix de ciment intervenue en décembre 2008 et sur la performance commerciale des autres segments, le chiffre d’affaires consolidé s’apprécie de 10,7% à M MAD 5 441 (vs. nos prévisions de M MAD 5 162,2).

    De son côté, le résultat d’exploitation courant se bonifie de 19,3% à M MAD 2 734 (vs. nos prévisions de M MAD 2 374,6), élargissant la marge opérationnelle de 3,6 points à 50,2%. Ce gain est redevable à la réduction des coûts de transfert de clinker et à la compensation partielle de la hausse de 18% du prix de l’électricité grâce à : (i) l’amélioration des performances industrielles, (ii) la montée en puissance de la deuxième ligne de la cimenterie de Tétouan, (iii) l’extension du parc éolien et (iv) la baisse des prix internationaux du coke de pétrole avant que ceux-ci ne reprennent une tendance haussière durant le dernier trimestre de 2009.

    Le résultat net consolidé augmente, quant à lui, de 10,4% à M MAD 1 861 (vs. nos prévisions de M MAD 1 699,7), stabilisant la marge nette à 34,2%.

    Les comptes sociaux laissent apparaître des revenus en progression de 7,9% à M MAD 4 509. Pour sa part, le résultat d’exploitation courant se renforce de 12,2% à M MAD 2 132.

    Intégrant une dotation nette pour amortissements dérogatoires de M MAD 123,9 et une reprise de provisions pour investissement de M MAD 96,2, le résultat net régresse de 11,3% à M MAD 1 612.

    Le Conseil d’Administration de LAFARGE CIMENTS compte proposer à la prochaine Assemblée Générale Ordinaire le versement d’un dividende ordinaire de MAD 66 par action, en hausse de 10% par rapport à celui de 2009, affichant un pay-out de près de 71,5%.

    Constatant une légère reprise des ventes durant le second semestre 2009 et compte tenu des travaux d’infrastructures engagés et des nouvelles mesures incitatives au profit des logements sociaux, le Top Management de la société prévoit une nouvelle croissance du marché.

    Dans ce contexte et après le démarrage réussi de la deuxième ligne de Tétouan, le Conseil d’Administration a ré-examiné son plan de développement et a décidé de poursuivre son programme d’investissements à travers le lancement dans les meilleurs délais de la construction d’une nouvelle cimenterie dans la région du Souss.

    Conclusion : LAFARGE CIMENTS continue de tirer profit de sa stratégie d’optimisation de son outil industriel et de ses charges d’exploitation tout en maintenant la quête de nouvelles opportunités de développement. Dans l’attente de la publication des comptes détaillés 2009, nous maintenons notre recommandation de conserver ce titre dans les portefeuilles.

    BMCE Capital Bourse

    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    --------------------------------
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Revenir en haut Aller en bas
    YAT



    Nbre méssages : 1300
    Humeur : Nachet Machet
    Réputation : 37
    Inscris le : : 20/12/2009

    MessageSujet: Re: RESULTATS ANNUELS 2009   Mer 24 Fév - 7:11

    La présentation faite par wafa assurance aux analystes et aux journalistes!

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Revenir en haut Aller en bas
    DaRk-H

    avatar

    Nbre méssages : 4861
    Humeur : Thymique
    Réputation : 36
    Inscris le : : 17/10/2008

    MessageSujet: Re: RESULTATS ANNUELS 2009   Mer 3 Mar - 3:53

    CIMENTS DU MAROC : Accroissement de 2,8% du chiffre d’affaires opérationnel consolidé 2009 à M MAD 3 599 pour un résultat net consolidé de M MAD 970 (+52,1%)

    Fait : Publication des résultats annuels 2009.

    Analyse : Impacté par la saturation momentanée de ses capacités de production, CIMENTS DU MAROC affiche à fin 2009 un repli de 1,2% de ses ventes sur le marché domestique (vs. +3,4% pour la consommation nationale). Néanmoins et intégrant un effet prix favorable, le chiffre d’affaires opérationnel s’améliore de 4,4% par rapport à 2008 à M MAD 2 804.

    De son côté, l’excédent brut d’exploitation s’apprécie de 40,1% à M MAD 1 348, élargissant la marge d’EBITDA de 12,3 points à 48,1% et ce, grâce à la diminution des prix d’achat des combustibles solides et à l’augmentation de la production de l’usine de Marrakech, induisant, de facto, la réduction des achats de clinker.

    Dans cette lignée, le résultat d’exploitation se bonifie de 54% à M MAD 1 208, établissant la marge opérationnelle à 43,1% contre 29,2% une année auparavant.

    En revanche, le résultat financier se replie de 37,8% à M MAD 74, en raison de la hausse des charges financières, relatives notamment au financement de l’usine d’Aït Baha, combinée à une stagnation des dividendes reçus de ses filiales et de ses participations.

    Tenant compte d’une reprise de provisions pour investissements industriels de M MAD 268, le résultat net progresse de 34,6% à M MAD 1 175. La marge nette ressort en expansion de 9,4 points à 41,9%.

    Les comptes consolidés laissent apparaître, quant à eux, un chiffre d’affaires opérationnel en hausse de 2,8% à M MAD 3 599 (vs. nos prévisions de M MAD 3 621,7). Pour leur part, l’EBE et le résultat opérationnel se montent à M MAD 1 516 (+37,9%) et à M MAD 1 321 (vs. nos prévisions de M MAD 1 181,2) (+57%) respectivement. Le différentiel entre nos prévisions et les réalisations de la société s’explique vraisemblablement par un recouvrement plus rapide des marges en 2009.

    Après retraitement des reprises de provisions pour investissements industriels, le résultat net consolidé s’élève à M MAD 970, en évolution de 52,1% par rapport à 2008.

    La capacité d’autofinancement s’accroît de 34,4% comparativement à l’exercice précédent pour se fixer à M MAD 1 155.

    Le Conseil d’Administration –CA- compte proposer à la prochaine Assemblée Générale prévue le 27 avril 2010 la distribution d’un dividende de MAD 55 contre MAD 50 au titre de l’exercice 2008.

    En outre, pour répondre aux besoins futurs du marché, le CA a examiné son programme d’investissements et a confirmé sa décision de construire une nouvelle usine au nord de Marrakech. De même, le CA a décidé l’extension du dispositif industriel de la société dans les régions Centre et Nord du pays.

    A noter que la construction de la nouvelle usine d’Aït Baha d’une capacité de 2,2 millions de tonnes de ciment dans la région d’Agadir se poursuit dans le respect des délais ; le premier broyeur à ciment ayant démarré au cours du mois de novembre 2009. Le démarrage du four et du second broyeur à ciment est prévu pour la fin du premier semestre 2010.

    Enfin, sur proposition de son Président, le CA a décidé de nommer Monsieur Abdallah HARMA en tant que Directeur Général Délégue à compter du premier mars 2010.

    Conclusion : CIMENTS DU MAROC tire profit de la modernisation récente de son usine de Marrakech et parvient à améliorer ses niveaux de marge et à réaliser des résultats fort probants et ce, en dépit de sa contre-performance commerciale. De même, anticipant une orientation favorable du marché cimentier, la filiale marocaine d’ITALCEMENTI opte, à l’instar de LAFARGE CIMENTS, pour une extension de son dispositif de production, annonçant son intention de s’installer dans les régions Centre et Nord, bien loin de son bastion historique. A conserver dans l’attente de la publication des comptes détaillés.

    BMCE Capital Bourse

    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    --------------------------------
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: RESULTATS ANNUELS 2009   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    RESULTATS ANNUELS 2009
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Forum Bourse Maroc :: DECOUVERTE - SERVICES - GENERALITES :: Téléchargements - Documentation التحميل والتوثيق-
    Sauter vers: