Partagez
Aller en bas
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS ANNUELS 2009

le Jeu 18 Mar 2010 - 12:04
DELTA HOLDING : Progression de 24,0% du RNPG à M MAD 215,6 en 2009

Fait : Publication des résultats annuels 2009.

Analyse : Confirmant son leadership dans ses différentes lignes métiers, le chiffre d’affaires consolidé de DELTA HOLDING se bonifie de 10,3% en 2009 pour s’élever à M MAD 1 965,5 (vs. Nos prévisions de M MAD 1 960,0). Toutefois, l’analyse par principaux postes laisse apparaître des évolutions contrastées ; tandis que les ventes de marchandises gagnent 75,9% à M MAD 597,6, les ventes de biens et services produits se replient de 5,2% à M MAD 1 367,8.
Dans ce sillage et profitant des économies d’échelle réalisées sous l’effet des synergies développées entre les différentes filiales du Groupe, l’EBE prend 19,2% à M MAD 376,8 (vs. Nos prévisions de M MAD 390,0). De facto, la marge opérationnelle brute s’élargit de 1,5 points pour s’établir à 19,2% en 2009.
En revanche, l’intensification des investissements (notamment en installations techniques, matériels et outillages), induisant une hausse de 47,2% des dotations aux amortissement à M MAD 80,5, limite la croissance du résultat d’exploitation à seulement +8,0% à M MAD 313,3 (vs. Nos prévisions de M MAD 317,5). En conséquence, la marge opérationnelle se contracte de 0,4 point à 15,9%.
Pour sa part, le résultat financier bénéficie de l’expansion de 6,4x des produits financiers à M MAD 13,4 face à une quasi-stagnation des charges financières pour éponger une partie du déficit de l’exercice antérieur (M MAD –16,4 en 2008) et le ramener à seulement M MAD –5,5.
En définitive et intégrant une plus-value sur cession d’immobilisations de M MAD 32,0, le RNPG s’inscrit en hausse de 24,0% à M MAD 215,6 (vs. Nos prévisions de M MAD 208,6), portant la marge nette à 11,0% contre 9,8% une année auparavant.
En social, la chiffre d’affaires passe de M MAD 28,6 en 2008 à M MAD 60,7 au terme de l’année 2009, affichant ainsi une progression de 112,2%. De son côté, le résultat d’exploitation effectue un bond de 5,8% pour s’élever à M MAD 27,8. Dopé par la remontée des dividendes perçues des différentes participations, le résultat financier marque un accroissement substantiel de 138,0% à M MAD 195,9. Compte tenu de ce qui précède et de la plus-value sur cession d’immobilisations de M MAD 31,2, la capacité bénéficiaire s’élargit de 167,3% à M MAD 213,3.
Dans ces conditions, le conseil d’Administration du Holding compte proposer à la prochaine AGO la distribution d’un dividende par action de MAD 3,0, en hausse de 76,5% par rapport à celui versé au titre de l’exercice 2008 et correspondant à un pay-out de 61,6%.
Sur le plan des perspectives, le Groupe entend poursuivre sa stratégie de croissance tant au niveau national qu’à l’international, capitalisant sur la solidité de ses fondamentaux et l’ampleur de son carnet de commandes évalué à plus de MAD 4,0 Md à fin 2009.

Conclusion : Quasiment en ligne avec nos prévisions, les indicateurs financiers de DELTA HOLDING en 2009 confirment son profil de résistance face à un contexte économique plutôt difficile. Opinion favorable toujours maintenue sur le titre.

BMCE Capital Bourse
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS ANNUELS 2009

le Ven 19 Mar 2010 - 15:20
SALAFIN : Des résultats financiers honorables

Fait : Résultats annuels 2009.

Analyse : Dans un contexte sectoriel marqué par une dégradation du risque client et un ralentissement de la consommation, SALAFIN clôture l’exercice 2009 sur des performances opérationnelles honorables comme en atteste l’évolution positive de ses principaux agrégats. Ainsi, et dépit du resserrement des conditions d’octroi, l’encours financier marque une hausse de 4% à M MAD 2 711.
De son côté, le portefeuille de refinancement se renforce de 7% à M MAD 2 047, porté essentiellement par la progression de 38% des titres de créances émis à M MAD 1 384,5 en raison de conditions de marché favorable. La part de ces derniers dans les dettes de SALAFIN se renforce en conséquence de 15,2 points à 67,6%, aux dépens des dettes interbancaires dont la part s’étiole de 16,5 points à 31,1%.
Côté profitabilité, et capitalisant sur une progression de 77,1% à M MAD 134,6 de la marge d’intérêt, le PNB s’améliore de 3,2% à M MAD 269. Pour leur part, et grâce à une bonne maîtrise des charges, les frais généraux s’allègent de 13,7% à M MAD 69,4, améliorant le coefficient d’exploitation de 5,1 points à 25,8%. Le résultat brut d’exploitation ressort ainsi en expansion de 11,3% à
M MAD 201,3.
En terme de risque, et face à une dégradation générale de la qualité du portefeuille, le taux de contentieux s’aggrave de 3,4 points à 12,4% pour un taux de couverture de 63,3%.
Au final, intégrant une dotation nette de reprises de M MAD 50,4 (vs. M MAD 21,9 en 2008), le résultat net de SALAFIN ressort en quasi-stagnation à M MAD 101,0.
A noter que le Conseil d’Administration devrait proposer à la prochaine AGO la distribution d’un dividende ordinaire de MAD 21 par action ainsi qu’un super dividende unitaire de MAD 13, fixant le pay-out à 80% (vs. 50% une année auparavant). Cette distribution est rendue possible grâce à la situation confortable de SALAFIN en termes de fonds propres, lesquels se montent à M MAD 596, fixant le ratio de solvabilité à 18,1% (vs. un minimum réglementaire de 10%).

Conclusion : Face à une conjoncture sectorielle difficile, la filiale de crédit à la consommation du Groupe BMCE BANK parvient à afficher des agrégats financiers satisfaisants, capitalisant notamment sur l’excellente maîtrise de ses charges.

BMCE Capital Bourse
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS ANNUELS 2009

le Lun 22 Mar 2010 - 16:24
SAMIR : Un RN 2009 de M MAD 555 contre un déficit de M MAD 1 196 une année auparavant

Fait : Publication des résultats annuels 2009.

Analyse : En 2009, la filiale marocaine du Groupe Corral arrive à maintenir sa position de leader avec une part de marché de 77% hors GPL et un taux d’utilisation de 76% de ses capacités de raffinage (en raison des impératifs d’optimisation de sa marge de raffinage). Dans ce contexte et en dépit du démarrage de la phase 1 du projet de modernisation pour la production du Gasoil 50 ppm et de la réception mécanique de l’ensemble des travaux, la société a eu recours à l’importation de produits finis pour près de 2,15 millions de tonnes.
Sur le plan opérationnel et sous l’effet combiné de la baisse des prix du pétrole au niveau international (en moyenne USD 61,48/baril en 2009 vs. USD 96,99 / baril une année auparavant) et du repli de 3% à 6,5 millions de tonnes des volumes de ventes, SAMIR réalise à fin 2009 un chiffre d’affaires de MAD 27,0 Md (en ligne avec nos prévisions) contre MAD 41,6 à fin 2008, soit une baisse de 35% d’une année à l’autre.
Compte tenu de la revalorisation à la hausse de la valeur des stocks à M MAD 921,8 (vs. M MAD -668,0 une année auparavant) et de l’augmentation du poste « transfert de charges » à MAD 1,1 Md (vs M MAD 233,9 à fin 2008) correspondant probablement à des immobilisations en cours, le résultat d’exploitation ressort à M MAD 970,4 (vs. nos prévisions de M MAD 793,1) contre M MAD -809,7, portant la marge opérationnel à 3,6%.
Le résultat financier creuse, de son côté, son déficit passant de M MAD -224,3 à M MAD -281,3 suite notamment à un bilan de change défavorable consécutivement à l’augmentation de la parité USD/MAD.
Intégrant un résultat non courant déficitaire de M MAD -66,2 (contre M MAD -56,8 à fin 2008), la capacité bénéficiaire s’établit à M MAD 554,9 (vs. nos prévisions de M MAD 622,0) vs un résultat net déficitaire de MAD –1,2 Md à fin 2008. Par conséquent, la marge nette se fixe à 2,1%.
Tenant compte de cette situation, le Conseil d’Administration entend proposer à la prochaine Assemblée Générale Générale l’affectation du résultat net en report à nouveau.
L’analyse de la structure financière de SAMIR à fin 2009 laisse apparaître :
Une faible autonomie financière matérialisée par un ratio (FP/ sources de financement) de 23,9% ;
Une capacité d’endettement complètement saturée compte tenu d’un endettement net de MAD 10,2 à fin 2009 contre MAD 9,1 une année auparavant, portant le niveau du gearing à 261,5% ;
Et une capacité de remboursement de la dette très faible suite au déficit accusé par la CAF (les charges d’intérêts absorbant 78% de l’EBE).
C’est pour pallier à cette situation que la société a entamé depuis juillet 2009 des négociations avec des bailleurs de fonds pour la restructuration de la dette financière afin de rétablir les équilibres financiers et ce, en collaboration avec le Groupe des Banques Populaires.
Sur le plan des perspectives, le lancement récent du nouveau complexe hydrocraking devrait permettre à la SAMIR de renforcer ses niveaux de marges. Parallèlement et conformément à la stratégie adoptée par le Management, la société entend poursuivre sa politique d’investissement via principalement le démarrage des travaux de l’unité de distillation n°4 (topping 4) et de l’unité des bitumes pour une enveloppe globale de MAD 2 Md.

Conclusion : A fin 2009, la SAMIR affiche des résultats financiers en redressement en dépit de la baisse de ses revenus, grevés principalement par le repli des cours au niveau international. Néanmoins, sa structure financière demeure très fragilisée par un niveau d’endettement élevé et par une faible autonomie financière.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS ANNUELS 2009

le Lun 22 Mar 2010 - 16:28
LESIEUR CRISTAL : Expansion de 84,7% du RNPG à M MAD 291,6 en 2009

Fait : Publication des résultats annuels 2009.

Analyse : La hausse de 6% des volumes vendus n’a pas permis de compenser l’impact combiné (i) de la poursuite du démantèlement douanier sur les importations de tourteaux (5% en 2009 contre 7,5% une année auparavant) et (ii) de la répercussion de la baisse des cours spot des huiles brutes sur les prix de vente. En conséquence, LESIEUR CRISTAL dégage un chiffre d’affaires de M MAD 3 986,0 en 2009, en repli de 7,5% par rapport à fin 2008.
En revanche et bien que plombé par la dégradation de la marge de trituration (suite à l’effondrement des prix des tourteaux à l’international et au développement des importations), l’exploitation profite de (i) l’amélioration de la marge de l’huile de table grâce à une gestion performante des achats et une optimisation de l’outil industriel et (ii) le bon comportement de l’activité savon. Dans ces conditions,
le résultat d’exploitation marque une progression de 62,1% à M MAD 308,0, portant la marge opérationnelle à 7,7% contre 4,4% en 2008.
En définitive et après intégration de la plus-value réalisée suite à la cession de la filiale CMB PLASTIQUE, la capacité bénéficiaire se bonifie de 44,0% à M MAD 278,0. De facto, la marge nette s’élargit de
2,5 points pour s’élever à 7,0%. En conséquence, le Conseil d’Administration de la société compte proposer à la prochaine AGO la distribution d’un dividende unitaire de MAD 100, dont MAD 21 au titre du dividende exceptionnel.
En consolidé, le chiffre d’affaires ressort en baisse de 11,0% à M MAD 3 994,0 (vs. Nos prévisions de M MAD 4 339,2). Pour sa part, le RNPG s’accroît de 84,7% à M MAD 291,6 (vs. Nos prévisions de
M MAD 163,7).
Sur le plan opérationnel, l’année 2009 a été marquée pour LESIEUR CRISTAL par une diversification de ses produits sur ses différentes lignes métiers, notamment par le lancement de l’huile LESIEUR Friture et du savon corporel TAOUS Beauté. Sur le volet industriel, l’année 2009 a connu le démarrage de la nouvelle ligne de raffinage qui devrait permettre à la société de réduire de 15% sa consommation énergétique.
Côté perspectives, la filiales Huiles & Corps Gras du Groupe ONA entend poursuivre sa stratégie axée sur :

La sécurisation des achats via une gestion performante des couvertures sur les matières premières ;
L’optimisation des coûts de production grâce à la restructuration de l’outil industriel ;
Et, la rationalisation de la distribution par l’optimisation des circuits de distribution.

Conclusion : Les actions de recentrage sur le Core Business semblent se traduirent au sein de LESIEUR CRISTAL par une amélioration sensible des performances opérationnelles, comme en témoigne la bonne tenue des marges en 2009. Dans l’attente de la publication des états de synthèse, nous recommandons de conserver le titre dans les portefeuilles.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS ANNUELS 2009

le Mar 23 Mar 2010 - 14:15
BMCI : Un PNB en progression de 7,1% à MAD 2,6 Md pour un RNPG en recul de 4,3% à M MAD 747,3 à fin 2009

Fait : Publication des résultats annuels 2009.

Analyse : Dans un contexte de tensions sur les liquidités bancaires, les ressources clientèles consolidées de la BMCI enregistrent un léger repli de 0,9% à MAD 41,3 Md dont 98,7% émanant de l’activité agrégée et ce, en dépit de l’élargissement du réseau de 15 nouvelles agences en 2009 (portant le nombre total à 257 représentations). La structure des dépôts affiche de son côté une amélioration de 1,9 points des ressources non rémunérées à 58,3%.
Pour sa part, l’encours consolidé des crédits à la clientèle se bonifie de 7,6% à MAD 51,6 Md dont 75,4% provenant de l’activité agrégée. Celle-ci marque toutefois une quasi-stagnation des créances distribuées (+1,3% à MAD 38,9 Md) eu égard à une concurrence accrue combinée à un climat de montée des risques au sein du secteur. Le taux de transformation de l’établissement se fixe à un niveau élevé de 95,3% contre 92,5% en 2008.
Au niveau des résultats opérationnels, le produit net bancaire s’apprécie de 7,1% à MAD 2,6 Md, intégrant :

* Une amélioration de 4,1% à M MAD 2 123,6 de la marge d’intérêts laquelle contribue à hauteur de 80,5% dans le PNB ;
* Une quasi-stagnation de la marge sur commissions à M MAD 355,6 ;
* Et, une hausse de 48% à M MAD 252,3 du résultat des opérations de marché qui cantonne sa participation dans le PNB à 9,6%.

Les charges générales d’exploitation limitent leur progression à 7,1% totalisant M MAD 1 054,2.
Le coefficient d’exploitation se fixe, ainsi, à un niveau compétitif de 40%.
Côté risque, la Banque renforce de 2,1x sa charge de risque consolidée à M MAD 342,4 sachant qu’au niveau des comptes sociaux les dotations nettes de reprises aux provisions pour créances en souffrance s’allègent de 30,3% à M MAD 121. Pour sa part, le stock de créances en souffrance demeure quasiment stable à MAD 2,5 Md fixant le taux de contentieux à 6,0% au 31/12/2009 tandis que le taux de couverture ressort à 87,5% pour des provisions de MAD 2,2 Md.
Au final, plombé par le renforcement important du coût du risque, le RNPG de la Banque se repli de 4,3% à M MAD 747,3. Au niveau des comptes sociaux, la capacité bénéficiaire ressort en amélioration de 10,7% à M MAD 806,9.
Côté rendement, l’établissement compte distribuer un dividende unitaire de MAD 50, fixant le Dividend Yield à 5,4% sur la base d’un cours boursier de MAD 919 en date du 22/03/2010.

Conclusion : En dépit de l’amélioration des réalisations opérationnelles grâce notamment à la poursuite de la maîtrise des charges, la filiale bancaire marocaine du Groupe BNP Paribas semble opter pour le renforcement de son coût du risque dans un contexte d’incertitude pouvant affecter la qualité de signature de la clientèle bancaire.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS ANNUELS 2009

le Mar 23 Mar 2010 - 14:19
CDM : Des résultats supérieurs à nos prévisions

Fait : Publications des résultats annuels 2009.

Analyse : En dépit d’une conjoncture économique défavorable, le CREDIT DU MAROC parvient à réaliser des résultats en nette amélioration comme en atteste les évolutions suivantes :

* Une croissance de près de 6% des dépôts de la clientèle à MAD 30,7 Md ;
* Une appréciation de 13,9% à MAD 32,2 Md des créances sur la clientèle ;
* Une progression de 10% du PNB à M MAD 1 748,3 conformément au budget ;
* Un alourdissement de près de 8% à M MAD 873,2 des charges générales d’exploitation, fixant le coefficient d’exploitation à 50% (vs. 50,9% en 2008) ;
* Une hausse de près de 43% à M MAD 235,2 des dotations nettes aux provisions pour créances en souffrance ;
* Et, une amélioration de 13,3% du résultat net à M MAD 409,4 intégrant une reprise de provisions pour investissement de M MAD 46 et une dotation pour risques généraux de M MAD 35.

En consolidé, le PNB s’améliore de 9,3% à M MAD 1 799,2 (vs. nos prévisions de 1 698,8 ). De même, le RBE progresse de 11,6% à M MAD 931,2. Enfin, compte tenu d’une baisse de 5,4% du coût du risque à M MAD 239,4, le RNPG signe une ascension de 16,6% à M MAD 421,8 (vs. nos prévisions de
M MAD 377,2).
Enfin, signalons que le Conseil de Surveillance a décidé de proposer à l’Assemblée Générale Mixte Ordinaire et Extraordinaire la distribution d’un dividende unitaire de MAD 30 en numéraire ou en actions ou les deux à la fois.

Conclusion : Les résultats du CREDIT DU MAROC au titre de l’exercice 2009 attestent de la réussite de sa politique commerciale ciblée. En effet, la filiale du CREDIT AGRICOLE France parvient à réaliser des performances satisfaisantes en termes de productivité et de consolidation de son positionnement dans le paysage bancaire marocain.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS ANNUELS 2009

le Mar 23 Mar 2010 - 14:22
MAGHREBAIL : Une performance 2009 au beau fixe

Fait : Résultats annuels 2009.

Analyse : Capitalisant sur le maintien des principaux investissements, et en dépit d’une dégradation du risque client, MAGHREBAIL clôture l’exercice 2009, inscrivant au vert ses principaux agrégats. Ainsi l’encours net comptable marque une hausse de 17,7% comparativement à 2008 pour s’établir à MAD 6,5 Md, fixant la part de marché de la société à 19,2%.
Dans ce sillage, le PNB s’apprécie de 7,4% à M MAD 186,2. Pour sa part le coefficient d’exploitation s’établit à 28,7%, contre 27,7% une année auparavant.
Au final, et intégrant une charge de risque de M MAD 17 (vs. M MAD 6,9 en 2008), le résultat net se bonifie de 8% à M MAD 77,3.
A noter que le Conseil d’Administration devrait proposer à la prochaine AGO la distribution d’un dividende ordinaire de MAD 50 par action, en expansion de 11,1% par rapport à 2008. Sur la base d’un cours de MAD 571 en date du 22/03/2010, le rendement de dividende ressort à 8,8%

Conclusion : Profitant du maintien du rythme de croissance économique, la filiale leasing du Groupe BMCE BANK parvient à dégager des résultats 2009 bien orientés. En 2010, MAGHREBAIL devrait accentuer ses efforts commerciaux en vue de faire face à une recrudescence de la concurrence notamment suite à la fusion effective entre MAROC LEASING et CHAABI LEASING.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS ANNUELS 2009

le Mer 24 Mar 2010 - 9:53
SNEP : Retrait du chiffre d’affaires de 18% à M MAD 792 pour un résultat net de M MAD 63,6 (-55,3%) à fin 2009

Fait : Publication des résultats annuels 2009.

Analyse : Compte tenu d’un contexte sectoriel difficile, caractérisé principalement par la baisse droits de douane ainsi que par la contraction des prix à l’international (de -23% en moyenne pour la résine PVC et de –18% pour le compound PVC), SNEP affiche à fin 2009 des réalisations financières en baisse comme en atteste le repli de 18% à M MAD 792 de son chiffre d’affaires (vs. nos prévisions de M MAD 773).
Dans une proportion moindre, l’EBITDA recule de 13,7% à M MAD 134,4 (vs. nos prévisions de M MAD 141,5), intégrant vraisemblablement une neutralisation du renchérissement de 18% de l’électricité à partir de mars 2009 par des gains de productivité industrielle. La marge d’EBITDA ressort, par conséquent, à 17,0% contre 16,1% une année auparavant.
Pour sa part, le résultat d’exploitation se déleste de 14,8% à M MAD 88,8(vs. nos prévisions de M MAD 65,2), élargissant la marge opérationnelle de 0,4 point à 11,2%.
Le résultat financier limite, quant à lui, ses pertes à M MAD -16,1 (vs. M MAD –39,7 à fin 2008) consécutivement à la forte baisse des dotations financières constatées sur les titres détenus en propres dans le cadre du programme de rachat.
Intégrant la non récurrence d’une plus-value exceptionnelle de M MAD 57, le résultat net se fixe à M MAD 63,6 (en ligne avec nos prévisions) contre M MAD 142,1 en 2008. La marge nette se déprécie ainsi de 6,7 points à 8,0%. Hors plus-value de M MAD 57 réalisée en 2008 suite à la cession de 12,5% du capital de DIMATIT, le résultat net retraité ressort en baisse de 36,0%.
L’analyse bilancielle fait ressortir, de son côté, un endettement net de M MAD 472,0 à fin 2009 contre M MAD 473,5 une année auparavant. De ce fait et suite à la baisse de 3,3% à M MAD 576,7 des capitaux propres, le gearing s’alourdit de 2,5 points pour s’établir à 81,9%.
Par ailleurs, le Conseil d’Administration entend proposer à la prochaine Assemblée Générale Ordinaire la distribution d’un dividende unitaire de 16 dirhams, soit un D/Y de 3,7% par rapport au cours observé le 23 mars 2010 de MAD 435.
Côté stratégique, la société a décidé de suspendre la cession du reliquat du capital de DIMATIT, initialement prévue en 2009 conformément a ses engagements à l’occasion de son introduction en Bourse. Une réflexion serait en cours pour revoir les implications stratégiques de cette décision sur l’activité de SNEP, probablement pour sécuriser davantage l’évolution du chiffre d’affaires provenant de l’un de ses premiers clients.

Conclusion : SNEP affiche à fin 2009 des résultats financiers en baisse impactés principalement par le développement de la concurrence déloyale en provenance de l’importation.

BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS ANNUELS 2009

le Ven 26 Mar 2010 - 19:15
MAROC LEASING : Des réalisations financières en ligne avec le budget

Fait : Résultats annuels 2009.

Analyse : Au terme d’une année phare de son histoire, marquée par la fusion-absorption de son concurrent CHAABI LEASING, MAROC LEASING affiche les réalisations suivantes :

Une croissance de 65% de la production à M MAD 3 743 (vs. un budget de M MAD 3 946,4 présenté lors de la fusion), se traduisant par une amélioration de 106% de l’encours des immobilisations données en crédit-bail et en location à M MAD 8 903 (vs. un budget de M MAD 8 476,7). En retenant les données agrégées 2008 (MAROC LEASING et CHAABI LEASING), la croissance de l’encours net ressort à 20,4% ;
Une amélioration de 73% du PNB à M MAD 248 (vs. un budget de M MAD 263,5). A périmètre constant, l’évolution de cet agrégat serait de 6,1% ;
Une progression de 74% du RBE à M MAD 177 (vs. un budget de M MAD 210,2), capitalisation notamment sur une bonne maîtrise des frais généraux. En agrégé, cette croissance s’établirait à 2,1%. Par conséquent, le coefficient d’exploitation s’améliore de 3,5 points à 32,5% (vs. un budget de 36,4%) ;
Et, un affermissement de 65% de la capacité bénéficiaire à M MAD 109 (vs. un budget de M MAD 109). En retraitant le résultat 2008 via une agrégation avec le résultat de CHAABI LEASING, le RN de MAROC LEASING serait en contraction de 2,2%.
Enfin, le Conseil d’Administration devrait proposer à la prochaine Assemblée Générale Ordinaire la distribution d’un dividende unitaire de MAD 20, fixant un rendement de dividende de 4,2%, sur la base d’un cours de MAD 478,1 en date du 25/03/2010.

Conclusion : Sous l’impulsion de la fusion avec CHAABI LEASING, les réalisations financières de MAROC LEASING s’inscrivent en forte hausse. En comparaison avec les prévisions présentées lors de l’opération de fusion, les résultats demeurent globalement en ligne avec le budget, notamment en terme de capacité bénéficiaire.


BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS ANNUELS 2009

le Ven 26 Mar 2010 - 19:16
BCP : Des performances remarquables

Fait : Publication des résultats annuels à fin 2009.

Analyse : La Banque Centrale Populaire clôture l’année sur une bonne tenue de son activité comme en atteste l’évolution de ses principaux indicateurs d’activité.
Au titre de l’année 2009, le portefeuille obligataire de la Banque (18,8% du total bilan) accuse un repli de 17,2% comparativement au 31/12/08 pour se fixer à MAD 21,6 Md. Parallèlement, les actifs financiers disponibles à la vente enregistrent un bond de 2x à MAD 15,2 Md suite essentiellement à l’appréciation des actions non cotées qui passent de M MAD 283,9 au 31/12/08 à MAD 6,3 Md en 2009 correspondant à la prise de participation dans le capital de l’OCP ;
Dénotant de la poursuite de la dynamique de développement du corporate banking, l’encours des crédits sur la clientèle consolidés fait un bond de 88,3% comparativement au 31/12/08 pour s’établir à MAD 39,2 Md dont 63,8% provenant de l’activité agrégée de la BANQUE CENTRALE POPULAIRE. Celle-ci enregistre une croissance de 33,1% de son portefeuille de créances à la clientèle à MAD 25,0 Md incluant une hausse de 67,8% à MAD 11,7 Md des crédits à l’équipement combinée à l’augmentation de 53,8% à MAD 3,5 Md des crédits immobiliers ;
De leur côté, les ressources consolidées passent de MAD 83,1 Md à fin décembre 2008 à MAD 97,6 Md à fin 2009, soit une augmentation 17,4% recouvrant une appréciation de 15,6% à MAD 77,3 Md des ressources émanant des BPR et une progression de 24,6% à MAD 20,3 Md des dépôts de la clientèle. Ces derniers profitent d’une croissance de 27,3% à MAD 15,9 Md des dépôts à terme ;
Dans ce contexte, le PNB consolidé s’améliore de près de 52% se fixant à M MAD 2 672,2. Cette évolution inclut :

Une amélioration de 49,7% à M MAD 1 438,0 de la marge d’intérêt reflétant l’élargissement du portefeuille de crédits ;
Une appréciation de 27,3% à M MAD 379,9 du résultat des activités de marché profitant vraisemblablement des cessions opérées sur le portefeuille de placement ;
Et, un accroissement de 55,6% à M MAD 651,9 de la marge sur commissions dont la part dans le PNB demeure quasiment stable à près de 24%.
Pour leur part, les frais généraux (incluant les charges refacturées aux BPR) s’alourdissent de 78,8% à M MAD 648,3, dégradant le coefficient d’exploitation à 24,3% (vs 20,6% en 2008). Néanmoins, au niveau des comptes sociaux, les charges générales d’exploitation limitent leur progression à 16,8% se fixant à M MAD 1 326,1 ;
Le résultat brut d’exploitation limite sa progression à 47,2% comparativement à 2008 s’élevant à M MAD 1 866,3 ;
Côté risque, le coût du risque consolidé passe de M MAD 47,8 à M MAD 296,8 en 2009 (+M MAD 249). Au niveau des comptes sociaux, les dotations nettes de provisions aux créances en souffrance se montent à M MAD 77,2 contre une reprise de M MAD 59,8 en 2008 ;
Au final, le RNPG ressort en hausse de 28,9% à M MAD 1 064,7.
Signalons que le Conseil d’Administration du Groupe devrait proposer la distribution d’un dividende unitaire de MAD 6 fixant le Dividend Yield à 2,3% sur la base d’un cours de MAD 259 à l’issue de la séance boursière du 25 mars 2010.

Conclusion : En dépit d’une conjoncture économique difficile, la BANQUE CENTRALE POPULAIRE parvient à enregistrer des réalisations financières en nette appréciation tirant notamment profit de sa stratégie de positionnement sur les métiers de Banque de financement et d’investissement.


BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS ANNUELS 2009

le Ven 26 Mar 2010 - 19:19
NEXANS MAROC : Dégradation des réalisation financières 2009

Fait : Publication des résultats 2009.

Analyse : Au terme de l’année 2009, le Groupe NEXANS MAROC affiche un chiffre d’affaires consolidé de M MAD 1 463,3 (vs. nos prévisions de M MAD 1 801,7), en régression de 20,4% comparativement à l’année précédente.
En revanche, le résultat d’exploitation progresse de 15,5% à M MAD 77,6 (vs. nos prévisions de M MAD 82,9) porté essentiellement par des reprises de provisions notamment pour risques industriels et commerciaux (pour un montant de M MAD 17,6) et sur les stocks de métal (pour une valeur de M MAD 8,5). Par conséquent, la marge opérationnelle s’élève à 5,3%, en hausse de 1,6 points.
Pour sa part, le résultat net part du groupe recule de 23,4% à M MAD 48 (vs. nos prévisions de M MAD 42,5), suite à la non récurrence du gain d’impôt latent de M MAD 13,1 en 2008. La marge nette se stabilise, quant à elle, à 3,3%.
En social, les revenus de NEXANS s’effilochent de 21,9% à M MAD 1 341,9. A l’opposé, l’EBIT s’apprécie de 28,9% à M MAD 70,9, intégrant notamment une variation de stocks positive de M MAD 5,1 contre M MAD -65,1 l’exercice précédent. La marge d’EBIT évolue, de facto, de 2,1 points à 5,3%. Enfin, la capacité financière enregistre un léger repli de 1,9% à M MAD 60,5, stabilisant la marge nette à 4,5%.
Compte tenu de ce qui précède, le Conseil d’Administration de la société entend proposer à la prochaine Assemblée Générale Ordinaire devant se tenir le 17 juin prochain l’affectation de M MAD 26,9 au titre des dividendes de l’exercice 2009, correspondant à MAD 12 par action (vs. MAD 9,5 en 2008), soit un payout ratio de 56,1%.

Conclusion : Malgré la reprise des cours du métal, NEXANS affiche à fin 2009 des réalisations financières en baisse. A conserver.


BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
DaRk-H
Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

Re: RESULTATS ANNUELS 2009

le Ven 26 Mar 2010 - 19:25
ACRED : Des performances commerciales probantes

Fait : Résultats annuels 2009.

Analyse : Au terme d’une année 2009 difficile pour l’ensemble du secteur, ACRED affiche des résultats marqués par les évolutions suivantes :

Une hausse de 12,6% de l’encours net de crédit à M MAD 1 364 (vs. nos prévisions de M MAD 1 258,4) pour une production de M MAD 834 (+3%). Cette évolution s’explique essentiellement par la poursuite du renforcement du réseau de distribution ;
Une amélioration de 3% du PNB, grâce notamment à une progression de 12% des produits d’exploitation bancaire ;
Un alourdissement de 6% des charges générales d’exploitation, dû principalement aux investissements réalisés pour le développement de l’activité ;
Un résultat brut d’exploitation en quasi-stagnation à M MAD 52,2 ;
Un coût du risque se situant autour de 0,6% (vs -0,3% en 2008) ;
Et, un résultat net en repli de 11% à M MAD 27,1, fixant un ROE de 16,5%.
Compte tenu de ces réalisations, le Conseil d’Administration devrait proposer à la prochaine Assemblée Générale Ordinaire, la distribution d’un dividende unitaire de MAD 47, fixant un Dividend Yield de 6,2%.

Conclusion : Grâce à ses efforts en terme de maillage du réseau de distribution, ACRED parvient à maintenir le développement de son activité commerciale en dépit d’une recrudescence de la concurrence. Toutefois, impactée par l’effet combiné d’une hausse du coût de refinancement et de la charge de risque, la capacité bénéficiaire de la société ressort en baisse.


BMCE Capital Bourse

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
--------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Contenu sponsorisé

Re: RESULTATS ANNUELS 2009

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum