Forum Bourse Maroc

منتدى بورصة الدارالبيضاء
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  Règlement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Articles presse: DIVERS - TOURISME - HOTELLERIE

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27
AuteurMessage
DaRk-H



Nbre méssages : 4861
Inscris le : : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Articles presse: DIVERS - TOURISME - HOTELLERIE   Mer 9 Déc - 2:08

Entreprises: Redynamisation des CSF

Le système des Contrats Spéciaux de Formation (CSF), principal instrument de soutien et de financement de la capacité de formation du capital humain est, plus que jamais, au cœur de la survie et des stratégies de développement des entreprises. Cependant, peu d'entreprises ont recours aujourd'hui au soutien des CSF qui ne répondent pas aux attentes des différents acteurs et opérateurs. C'est ce que révèle une enquête récente menée par l'association des bureaux de conseil et de formation (l'ABCF) en collaboration avec l'AGEF (Association des gestionnaires et formateurs des ressources humaines). Dans ce sillage, il convient de préciser que les dernières statistiques recueillies des 27 entreprises participantes montrent que 56% d'entre elles sont complètement insatisfaites de ces CSF, en raison du manque de clarté et simplicité des procédures, suivies de 36% moyennement satisfaits. Certes, des actions visant la réforme de ce système sont menées par les principaux partenaires. Toutefois, ces tentatives de réforme tardent à aboutir et le déblocage de la situation est loin de se dessiner pour le court terme afin de permettre un bon démarrage du système. Ainsi, à titre d'exemple le taux de satisfaction des GIAC (groupement interprofessionnel d'aide au conseil pour le secteur des pêches maritimes) par rapport au conseil, communication et réactivité du système varie à 41%. En outre, celui de l'OFPPT est établi à 22%. Cette différenciation de contentement résulte de plusieurs lacunes. Ainsi le rapport de l'ingénierie au niveau des GIAC connaît plusieurs déficiences. Il s'agit notamment du retard de validation, de l'absence de recommandations et de manuels pouvant faire l'objet d'amélioration de ce rapport. S'agissant du taux de remboursement des frais de formation, une insatisfaction de l'ordre de 84% est à relever. L'OFPPT, à son tour, confirme le manque de clarté par rapport au taux de remboursement; l'intervention de ce dernier engendre plus de frais de gestion que de remboursements. Par ailleurs, la réforme actuelle des CSF vient contribuer à dégager les pistes les plus viables et opportunes pour une redynamisation du système. Cette réforme constitue le facteur clé qui permet de renforcer le rôle de la DRH pour contribuer à l'amélioration des performances et au développement des compétences. Dans ce cadre, une stratégie nationale de formation est en cours d'emploi. Elle représente la proposition faite par l'ABCF pour une meilleure gestion des contrats spéciaux de formation.

Le Matin 09/12/2009
Revenir en haut Aller en bas
DaRk-H



Nbre méssages : 4861
Inscris le : : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Articles presse: DIVERS - TOURISME - HOTELLERIE   Mar 8 Déc - 2:06

Matières Premières: Les cours du sucre caracolent

Les cours du cacao ont bondi cette semaine à un niveau record depuis un quart de siècle, dopés par les craintes de pénurie, tandis que les prix du sucre se rapprochaient de leurs sommets atteints début septembre, et que le café prouvait lui aussi sa robustesse. CACAO : Les cours de la fève brune ont pulvérisé cette semaine leurs performances du mois octobre à Londres, touchant leur niveau le plus fort en un quart de siècle. Jeudi, ils ont grimpé jusqu'à 2.232 livres la tonne à Londres, un plus haut depuis 1985. A New York, ils ont atteint 3.439 dollars, s'arrêtant tout net à un plus haut depuis 25 ans déjà touché fin octobre.»Les cours du cacao se sont de nouveau renforcés au cours des dernières semaines, le marché anticipant un nouveau déficit mondial d'offre et une possible reprise de la consommation», a souligné Kona Haque, analyste à la banque Macquarie. En Côte d'Ivoire, premier producteur mondial, les premiers arrivages de cacao sont pour l'instant abondants mais «l'ampleur de la récolte pourrait se réduire très vite, ce qui pourrait déboucher sur une production à peine supérieure, si ce n'est identique, à celle de l'an dernier», prévenait Mme Haque. «L'impact du phénomène climatique El Nino représente un risque supplémentaire» pour la récolte, ajoutait-elle. Dans son rapport trimestriel, publié jeudi, l'Organisation internationale du cacao (ICCO) a dit s'attendre à un déficit mondial de cacao de 28.000 tonnes. Sur le Liffe, la tonne de cacao pour livraison en mars valait 2.184 livres sterling vendredi, contre 2.159 livres une semaine plus tôt. Sur le NYBoT, le contrat pour livraison en mars valait 3.367 dollars contre 3.256 dollars vendredi dernier. CAFE : Les cours du café ont progressé pour la deuxième semaine d'affilée, soutenus par l'intérêt des fonds d'investissement et par la perspective de récoltes chétives pour les arabicas de haute qualité produits en Amérique centrale.«Les achats des fonds de matières premières et des spéculateurs expliquent principalement la vigueur des cours», rapportaient les analystes de la revue spécialisée Public Ledger. Les investisseurs misent sur l'équilibre de plus en plus serré de l'offre et la demande, notamment pour les arabicas de haute qualité, dont la production s'est amenuisée depuis deux ans.«Les cours du café ont été soutenus par une baisse des niveaux d'exportations en provenance du Costa Rica et du Honduras au mois de novembre, comparé à octobre, se combinant à des craintes sur la qualité des arabicas récoltés au Brésil», expliquait Nicholas Snowdon, analyste chez Barclays Capital. Sur le Liffe, le robusta pour livraison en mars valait 1.356 dollars la tonne vendredi, contre 1.325 dollars la tonne pour l'échéance de janvier le vendredi précédent. Sur le NYBoT, l'arabica pour livraison en mars cotait 140,50 cents la livre contre 137,25 cents la livre vendredi dernier. SUCRE : Les cours du sucre se sont eux aussi renforcés, soutenus par l'intérêt des fonds et la perspective de maigres récoltes en Amérique du Sud. Ils ont atteint 635,20 livres la tonne à Londres, et 23,57 cents la livre à New York, leurs niveaux les plus élevés depuis leurs records historiques établis début septembre (à 640,50 livres pour une tonne à Londres et 25,39 cents la livre à New York pour le contrat à échéance la plus rapprochée). Sur le Liffe de Londres, la tonne de sucre blanc pour livraison en mars valait 613,40 livres vendredi contre 608,20 livres pour la même échéance une semaine plus tôt. Sur le NYBoT américain, la livre de sucre brut pour livraison en mars valait 22,40 cents contre 22,28 cents le vendredi précédent.

Le Matin 08/12/2009
Revenir en haut Aller en bas
DaRk-H

avatar

Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

MessageSujet: Articles presse : TOURISME - HOTELLERIE   Mer 2 Déc - 1:45

Tourisme D'affaires: Marrakech, nouvelle destination concurrente

La ville de Marrakech se positionne de plus en plus comme une destination phare pour le tourisme d'affaires, devenant même un sérieux concurrent pour des villes espagnoles, comme Barcelone, à la longue tradition dans ce secteur qui montre des signes de récupération pour les dix premiers mois de 2010.

Selon une étude réalisée par «Ultramar Event Management», une agence de management spécialisée dans les événements basée à Barcelone, auprès de ses clients européens, l'Espagne continue d'être un pays-clé pour le secteur du tourisme d'affaires, mais d'autres destinations, comme Marrakech au Maroc, commencent à devenir de sérieux concurrents. Le choix porté sur Marrakech est dicté par «sa proximité raisonnable, son exotisme, l'excellence de son service et le caractère fastueux de ses hôtels», souligne l'étude publiée mardi par le site espagnol «expansion.com». Outre Marrakech, les clients européens de «Ultramar Event Management» citent d'autres destinations pour développer leurs activités dans le segment du tourisme d'affaires, notamment l'Italie, la France et le Portugal. La même étude relève que le tourisme d'affaires, le secteur ayant été le plus affecté par la crise en 2009 en Espagne, notamment en Catalogne, une région connue pour sa célèbre ville Barcelone réputée pour drainer un grand nombre d'évènements et de congrès, commence à montrer des signes de récupération pour les premier mois de 2010, affirmant que ce segment sortira du tunnel en 2010 mais chaque pays le fera à son rythme. La même étude révèle que l'Espagne commence à perdre de l'intérêt pour le marché britannique. Les agences britanniques du tourisme d'affaires et les clients directs de Ultramar considèrent en effet que «l'Espagne doit se réinventer dans ce marché», car pour nombre de clients britanniques, qui regrettent le manque de liaisons aériennes, l'Espagne se limite à la seule ville de Barcelone. L'étude réalisée par «Ultramar Event Management» a été rendue publique à l'occasion de la tenue, du 1er au 3 décembre à Barcelone, du Salon EIBTM, spécialisé dans le tourisme d'affaires et de congrès. Ce salon, l'un des principaux de l'industrie des rencontres professionnelles en Europe, a connu une année record en 2008 avec près de 8.000 visiteurs et des exposants en provenance de 170 pays.

MAP 02/12/2009

_________________
www.bourse-maroc.org
--------------------------------
Accès au Portail - Règlement du Forum


Dernière édition par DaRk-H le Mer 24 Mar - 4:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pelican

avatar

Nbre méssages : 16462
Humeur : En construction
Réputation : 69
Inscris le : : 12/08/2008

MessageSujet: Re: Articles presse: DIVERS - TOURISME - HOTELLERIE   Ven 27 Nov - 10:49

Les scoops du jour
· Conseil des ministres: Les projets adoptés

Le Conseil
des ministres, qui s’est tenu jeudi 26 novembre a adopté une série de
projets de textes. Dans la liste: le projet de loi portant création de
la «Moroccan Agency For Solar Energy» et un projet de loi visant à
regrouper les activités de l’ONE et l’ONEP. Le Conseil a également
entériné une série de textes concernant l’harmonisation de la loi
relative à l’eau, la définition des normes de qualité de l’air, et la
protection des espèces de faune et de flore sauvages. De même, le
Conseil a approuvé un projet de loi portant création de l’Agence
nationale pour le développement de l’aquaculture.
Autres textes
approuvés: la création de zones franches d’exportation, à Laâyoune,
Dakhla et Kenitra, l’organisation des Centres régionaux
d’investissement et la mise en application de la loi relative aux
sociétés anonymes, outre la consolidation, l’harmonisation et la mise à
niveau de la politique nationale en matière de commerce extérieur. Le
Conseil a également approuvé un projet de loi-cadre relative à la mise
à niveau et au développement du système de santé et à l’offre de soins
ainsi qu’un projet de loi relatif à l’éducation physique et aux sports.

· 43% des salariés déclarés à la CNSS gagnent au plus 2.000 DH


Le
phénomène de travailleurs pauvres était noyé dans les statistiques sur
le niveau de vie des ménages, mais il apparaît clairement dans les
données de la CNSS. Sur les 2 millions de salariés déclarés à la Caisse
nationale de sécurité sociale, 43% ont une rémunération inférieure ou
égale à 2.000 dirhams. Pour tout ce monde, boucler les fins de mois
relève d’une équation insoluble. Avoir un job n’est donc pas du tout
une garantie pour échapper à la pauvreté.

· OPA sur des actions de Maroc Leasing


Le
Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) indique avoir visé
le 25 novembre une offre publique d’achat (OPA) initiée conjointement
par la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) et la Banque centrale
populaire (BCP) et qui vise les actions de Maroc Leasing. Il s’agit au
total de 447.016 actions d’une valeur de 325 DH chacune. A noter que la
durée de l’offre s’étend du 7 au 11 décembre 2009.

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "...
Sécurité->Liquidité->Rendement
Revenir en haut Aller en bas
DaRk-H

avatar

Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Articles presse: DIVERS - TOURISME - HOTELLERIE   Mer 25 Nov - 5:01

Oulmès en berne

La filiale du Groupe Holmarcom, les Eaux minérales d'Oulmes, affiche des indicateurs financiers en baisse, au terme du premier semestre 2009. En effet, le chiffre d'affaires se replie de 5,8% à 531,1 millions de DH. Cette dépréciation est due principalement en raison de la grève des transporteurs qu'a connue le premier semestre, ainsi que des conditions économiques et climatiques défavorables. Pour sa part, le résultat brut d'exploitation régresse de 27,9% à 26,8 millions de DH et ce malgré une valeur ajoutée en hausse de 4% à 180A millions de DH. Ce résultat s'explique par l'augmentation des dotations d'exploitation afférentes aux investissements engagés. Il en découle ainsi un repli de la marge opérationnelle de 1,6 point à 5%. D'autre part, le résultat net se déprécie de 5°,5% à 9 millions de DH, ramenant la marge nette à 1,7% Contre 3,2% au premier semestre 2008. Rappelons que les Eaux minérales d'Oulmes, qui se positionne en tant que leader sur le segment des eaux, avec une part de marché de 66%, a récemment procédé à de nouvelles extensions de ses gammes eaux, avec le lancement de l'eau de Source Aïn Atlas. Notons que le titre Oulmes n'a quasiment pas évolué depuis le début du mois enregistrant une chute de 5A7 % le Il novembre pour se fixer à 570 DH. Les résultats du second semestre 2009 d'Oulmes vont probablement se redresser, en raison de la hausse des ventes dues à la saison estivale et le mois de ramadan.

Le Soir Eco
Revenir en haut Aller en bas
DaRk-H

avatar

Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Articles presse: DIVERS - TOURISME - HOTELLERIE   Mar 24 Nov - 6:55

Une PME belge assurera la maintenance de la Samir

C'est l'un des premières concrétisations de la mission économique belge qui a démarré hier lundi 23 novembre. La société Maintenance Partners, filiale de Mitsubishi, signera aujourd'hui un contrat avec la Samir qui porte sur la maintenance de tous les équipements rotatifs sur le site de la raffinerie à Mohammédia. Souscrit pour une période initiale de 3 ans, ce contrat est d'une valeur d'environ 22 millions de dirhams par an. L'accord implique l'implémentation des meilleures pratiques afin d'augmenter la productivité, l'opérabilité et la fiabilité, confie un responsable de la société. La Samir est le premier gros contrat de la société au Maroc. Maintenance Partners-Mitsubishi se sent pousser des ailes. Elle a décidé de créer une filiale locale, la première sur le continent africain, immédiatement après la signature du contrat. Celle-ci est destinée à devenir une plateforme régionale de l'entreprise d'où elle s'attaquera aux marchés de pays africains. Selon le management de la société, le contrat avec la Samir est le tremplin pour développer le marché marocain. «Nous avons déjà des contacts avec d'autres entreprises qui ont exprimé une demande dans les prestations de maintenance. Ceci devait nous mettre dans la position de pouvoir signer d'autres contrats similaires dans la région», assure le directeur général de Maintenance Partners, Johan De Coster. Si la filiale marocaine sera pilotée par un cadre expatrié, elle compte néanmoins s'appuyer sur des cadres et ingénieurs locaux. Le management de Maintenance Partners assure qu'il y aura un transfert de savoir-faire et le groupe investira surtout dans la formation des ressources humaines qu'il recrutera sur place.

L'Economiste
Revenir en haut Aller en bas
DaRk-H

avatar

Nbre méssages : 4861
Humeur : Thymique
Réputation : 36
Inscris le : : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Articles presse: DIVERS - TOURISME - HOTELLERIE   Lun 23 Nov - 7:19

Colorado au beau fixe

Un semestre au beau fixe pour le spécialiste de la peinture de bâtiment Colorado. Au terme du premier semestre 2009, la société a réalisé des performances financières probantes malgré un contexte sectoriel difficile. En effet, Colorado à générer un chiffre d'affaires en hausse de 16,1% à 306,4 millions de DH à fin juin 2009. Le résultat d'exploitation, pour sa part, s'est apprécié de 42,5% à 83,5 millions de DH. Il en découle un élargissement de la marge d'EBITDA de 5,1 points à 27,3% et ce, suite à la maîtrise des charges opérationnelles et à la baisse des dotations d'exploitation de -54,3% à 4,2 millions de DH. Le résultat financier, quant à lui, éponge, une partie de son déficit à -3,9 millions de DH contre -4,3 millions de DH une année auparavant. Ceci s'explique par la réduction des autres charges financières de 15,5% à 2,8 millions de DH, compensant ainsi la hausse de 17,8% des charges d'intérêts à 1,1 millions de DH. Concernant le résultat net de la société, il a marqué une progression de 48,5% à 58,4 millions de DH. De ce fait, la marge nette ressort en expansion de 4,2 points à 19,1%. Néanmoins, le top management de la société prévoit qu'au second semestre l'activité ralentira par rapport au semestre écoulé. Ce ralentissement est dû principalement aux fêtes religieuses à savoir le Ramadan et la fête du sacrifice. Notons que le titre n'a quasiment pas évolué depuis le début du mois se fixant à 820 DH, et enregistrant une légère hausse de 1,22% à 830 DH durant la séance du 19 novembre.

Le Soir Eco
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
avatar

Nbre méssages : 2811
Réputation : 36
Inscris le : : 11/08/2008

MessageSujet: Re: Articles presse: DIVERS - TOURISME - HOTELLERIE   Jeu 20 Aoû - 9:07

Pétrole : Après la récession, la crise !
Mai, 2009
©️ Mohamed Wail Aaminou



http://storage.canalblog.com/18/44/581950/40017655.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
avatar

Nbre méssages : 2811
Réputation : 36
Inscris le : : 11/08/2008

MessageSujet: Les futurs pèlerins et les «petits pèlerins» (omra), craignent d'être amenés à faire un croix sur le Haj ou la Omra. Tout cela à cause de la grippe porcine qui complique les voyages un peu partout dans le monde.   Sam 25 Juil - 2:55

Actualité marocaine














Rien de nouveau pour le moment







Publié le: 25.07.2009
Les futurs pèlerins et les «petits pèlerins» (omra), craignent
d'être amenés à faire un croix sur le Haj ou la Omra. Tout cela à cause
de la grippe porcine qui complique les voyages un peu partout dans le
monde.
Ce sont surtout les personnes âgées de plus de 65 ans, celles de
moins de 12 ans et celles qui souffrent d'une maladie chronique qui
craignent de devoir renoncer par rapport à leur voyage programmé à la
Mecque. Et ce, depuis que le sommet des ministres de la Santé des pays
arabes réunis au Caire, en Égypte, en compagnie d'experts de
l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait brandi cette
éventualité à leur égard. En effet, lors de cette réunion, tenue
mercredi dernier au Caire, les ministres arabes de la Santé ont
conseillé aux personnes âgées, à celles atteintes de maladies
chroniques, aux enfants et aux femmes enceintes de reporter leur
pèlerinage et Omra cette année afin de préserver leur santé.
Certes, la rumeur à ce sujet avait circulé il y a plus de deux
semaines. Mais un communiqué du Conseil supérieur des ouléma avait
tranquillisé les futurs pèlerins. Très clair, ce communiqué avait
précisé que « les rumeurs ne doivent pas pour le moment altérer
l'intention de quiconque souhaitant accomplir les rites de la Omra et
du Haj de la Mecque ». Le Conseil avait annoncé qu'il allait informer
le public de tout éventuel changement de situation. Jusqu'à hier, tant
au ministère des Habous et des Affaires islamiques qu'au niveau du
Conseil supérieur des ouléma il n'y avait pas de changement au niveau
des mesures à prendre pour le Haj et la Omra.
Au ministère, la réponse qu'on a pu avoir reste très vague : « En
fait, c'est une décision qui doit être annoncée de manière officielle
comme cela a été fait dans le cadre du communiqué du Conseil supérieur
des ouléma. C'est une décision très lourde qui peut avoir d'importants
effets. Car, il y a des hôtels qui sont déjà réservés, des mesures
prises…», nous précise une source au ministère.
De même, les agences de voyage qui assurent la Omra pour le mois de
Ramadan disent qu'elles n'ont reçu aucune nouvelle instruction. « Nous
continuons à enregistrer les clients qui désirent se rendre à la Mecque
pour accomplir la Omra.
D'ailleurs, la majorité est composée de personnes âgées. Ce sera une
véritable perte pour nous si ces personnes ne puissent se rendre à la
Mecque », assure le propriétaire d'une agence de voyage. Par ailleurs,
le Maroc, qui a pris part aux travaux du sommet du Caire, dit être
disposé à appliquer les recommandations issues de cette réunion.
Toutefois, il n'y a pas de précisions si la participation des personnes
âgées de plus de 65 ans, de moins de 12 ans et celles qui souffrent
d'une maladie chronique seront carrément interdites de se rendre à la
Mecque, ou s'il s'agit, tout simplement, d'une recommandation à prendre
en compte.
Du côté du ministère de la Santé, Omar Mennazhi, de la direction de
l'épidémiologie, nous apprend que le sommet du Caire n'a pas tranché.
« Nous attendons la décision qui sera prise par les autorités
saoudiennes. Il y a eu des propositions, nous attendons de voir si
elles vont juger opportun de les appliquer ou si elles vont laisser à
chaque pays le soin de décider selon sa situation épidémiologique et
ses données propres et de prendre les décisions qui s'imposent. »,
souligne-t-il. Le conseiller chargé de l'information à l'ambassade de
l'Arabie Saoudite au Maroc nous affirme, pour sa part, que pour
l'instant, il n'y a pas de changement concernant les conditions exigées
pour l'accomplissement du pèlerinage et de la Omra. Pour mieux rassurer
les pèlerins, il affirme que le pays d'accueil, à savoir l'Arabie
Saoudite, a pris toutes les mesures préventives qui s'imposent.
Cependant, il a émis le souhait que d'ici là, le vaccin antigrippe
porcine soit disponible.source: Lematin
Revenir en haut Aller en bas
moha

avatar

Nbre méssages : 451
Humeur : serieux quand il le faut
Réputation : 1
Inscris le : : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Articles presse: DIVERS - TOURISME - HOTELLERIE   Mer 12 Nov - 2:22

Zerhouni réplique au roi du Maroc: Les objectifs obscurs de Rabat
Zerhouni réplique au roi du Maroc: Les objectifs obscurs de Rabat
By City DZ + novembre 11th, 2008

La dernière sortie du souverain marocain, qui s’est laissé emporter par la colère contre l’Algérie qu’il accuse de vouloir maintenir fermées ses frontières, ne semble pas avoir laissé Alger insensible.

Jeudi dernier, dans son discours à l’occasion de l’anniversaire de l’annexion du territoire du Sahara Occidental, le roi du Maroc a, entre autres, accusé l’Algérie de maintenir fermées ses frontières. Le souverain marocain a, surtout, accusé l’Algérie de refuser de normaliser ses relations avec le Maroc. «Le refus obstiné de tous les efforts consentis par le Maroc (…) va à l’encontre de la logique de l’histoire et de la géographie, laquelle est incompatible avec la fermeture des frontières entre deux pays voisins et frères», avait notamment estimé le roi du Maroc. A Alger, le ton, qui a toujours été modéré, est cependant à l’étonnement devant ces déclarations impromptues, d’autant que le discours du roi Mohamed VI s’est effectué par rapport à la commémoration d’un événement déplorable qui a plongé le Maghreb dans la guerre, la colonisation d’un peuple désarmé.

Face à ces accusations pour le moins inattendues de la part d’un jeune monarque, l’Algérie a répliqué, par la voix du ministre de l’Intérieur, M. Noureddine Yazid Zerhouni, qui a affirmé que «personne n’a le droit d’accuser l’Algérie de manoeuvres ou de tentatives de balkanisation du Maghreb arabe».


Le ministre a ajouté, en marge de la commémoration des dramatiques inondations de Bab El-Oued en novembre 2001, que «l’histoire démontre que de telles accusations sont infondées». «Nous avons toujours rêvé de l’édification d’un grand Maghreb arabe et nous avons toujours lutté pour cet idéal», a encore précisé M. Zerhouni qui s’est interrogé sur les raisons des accusations infondées du Maroc contre l’Algérie, et particulièrement sur les raisons du blocage des institutions de l’Union du Maghreb Arabe. «La véritable question qui devrait être posée est quel Maghreb arabe veut-on édifier», a encore affirmé M. Zerhouni, selon lequel il faut se poser la question de savoir s’il s’agit «d’édifier un Maghreb au service de ses peuples, ou s’agit-il alors d’autre chose aux objectifs obscurs». Le ministre algérien réplique ainsi à la partie marocaine sur, en fait, les véritables raisons qui font courir les Marocains : la réouverture des frontières terrestres entre les deux pays.

Le ministre de l’Intérieur s’en tient au principal : relancer les relations bilatérales dans le cadre global des relations maghrébines. Il ne s’agit plus, selon Zerhouni, de décrypter les relations entre les deux pays sous le prisme bilatéral, mais par rapport à un cadre plus global, celui de l’UMA. Et, à ce niveau, il estime que l’Algérie n’a jamais, contrairement à d’autres pays, tenté de bloquer le fonctionnement de l’UMA, ses institutions, ni l’émancipation du Maghreb. Bien plus, la balkanisation du Maghreb serait le fait de ceux qui cherchent absolument leurs intérêts (nationaux) au détriment de ceux de toute une région, des peuples du Maghreb. Et, à ce niveau, les responsabilités dans le blocage de l’UMA sont claires. D’autant que Rabat n’a jamais voulu entendre la voix de la communauté internationale pour abandonner définitivement des visées coloniales qui, elles, pourtant, ont ruiné les espoirs d’un Maghreb réconcilié avec ses vieux démons.
source: le quotidien d’oran
Revenir en haut Aller en bas
Pelican

avatar

Nbre méssages : 16462
Humeur : En construction
Réputation : 69
Inscris le : : 12/08/2008

MessageSujet: Articles presse: DIVERS - TOURISME - HOTELLERIE   Jeu 14 Aoû - 3:28

Articles presse généralistes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Articles presse: DIVERS - TOURISME - HOTELLERIE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Articles presse: DIVERS - TOURISME - HOTELLERIE
Revenir en haut 
Page 27 sur 27Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bourse Maroc :: Articles de presse المقالات الصحفية-
Sauter vers: