Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
bamoulay
Nbre méssages : 470
Réputation : 8
Inscris le : : 15/08/2008

BANQUE CENTRALE POPULAIRE (BCP)

le Mar 19 Aoû 2008 - 9:52
Article interessant que j'ai trouvé :
Le rapprochement entre Upline Securities et la Banque Centrale Populaire (BCP) n'est presque plus une rumeur, mais un deal bien dans l'air.
En effet, le marché avait fait, au début de cet été, l'écho d'une absorption par la banque au cheval de la très jeune banque d'affaires. Une information que le management d'Upline Securities a vite fait de balayer d'un revers de la main. Sauf que, un arrangement a bel et bien existé entre les deux entités, avec la bénédiction de Rabat D'ailleurs, des sources bien informées soutiennent que la BCP a été «bien priée de faire un effort au niveau de la valorisation de Upline», donc du prix à mettre sur la table. Surtout que l'affaire ne se joue pas d'un seul coup ni en un seul contrat de vente. Nos sources expliquent que les deux partenaires ont mis en place un montage très astucieux qui va chambouler la physionomie de la banque étatique. En gros, le partenariat en vue donne la part belle à Upline Securities. Cette dernière bénéficiera d'une augmentation de capital de la part d'une banque populaire généreuse, mais ambitieuse aussi. Dès concrétisation de l'apport en numéraire, la jeune banque d'affaires, fondée, entre autres, par Anas Alami, l'actuel DG de Poste Maroc, et Hassan Ait Ali, absorbera trois entités de la BCP. Il s'agit de la disparition de Moussahama, le spécialiste du capital risque, d'Al Wassit, le spécialiste de l'intermédiation boursière, d'Al Istitmar Chaâbi, le gestionnaire des OPCVM et d'une partie de Média Finan¬ce, l'intermédiaire en valeurs du Trésor et de la banque de marché. Toutes ces activités périphériques passeront sous la coupe de Upline avec, pour chacune, un plan de développement ou un plan d'efficience. C'est le cas, à titre d'exemple, d'Al Wassit qui sera, selon nos sources, transformé en plate-forme de conseils et de transactions boursières en ligne, un peu à l'image du concurrent DarTawfir pour CFG (Casablanca Finance Group). Le partenariat stratégique, qui sera vraisemblablement concrétisé à la rentrée ou au plus tard d'ici fin 2008, attribue à Upline Securities la mission de développement de la banque de détail de la BCP. Cela passe par un renforcement des activités «financement de l'immobilier», du conseil à la création et au développement des entreprises, et sur tout par le développement des produits de bancassuranre. Ce qui laisse présager un autre deal stratégique avec une compagnie de la place. En tout cas, Mohamed Benchaâboun, resté injoignable, aura un programme chargé à la rentrée. (Source : Le Soir Echos)
avatar
bamoulay
Nbre méssages : 470
Réputation : 8
Inscris le : : 15/08/2008

Re: BANQUE CENTRALE POPULAIRE (BCP)

le Lun 1 Sep 2008 - 20:53
La BCP en passe d’acheter Upline Group

Les négociations sont en cours, mais rien n’est encore décidé selon la BCP. Les observateurs divisés sur la valorisation : 150 MDH pour les uns, le double pour les autres.

Larumeur enflait depuis plusieurs mois concernant l’achat par la Banque Centrale Populaire (BCP) de la banque d’affaires indépendante Upline Group, qui intervient dans divers métiers tels l’intermédiation boursière, la gestion d’actifs, l’ingénierie financière, le capital investissement et le courtage en assurance. Selon des sources concordantes, la concrétisation de l’opération est imminente. Il reste à se mettre d’accord sur un montant qui devrait , selon des indiscrétions, dépasser les 150 MDH du fait que les fonds propres consolidés de l’acquéreur à fin 2007 sont de plus de 70 MDH, dont 58 MDH pour la filiale principale Upline Securities.

D’autres professionnels sont moins sévères. Ils considèrent que le groupe vaut beaucoup plus et, se fondant sur les pratiques mondiales, estiment sa valeur à 15 fois le bénéfice net. Ce qui nous ramène à 300 MDH environ, si l’on tient compte uniquement des résultats 2007 (bénéfice net de 18 MDH). Mais, par prudence, il est souligné que, pour ce genre d’entreprises, l’idéal est de procéder métier par métier.

La sanction du CDVM contre Upline sans effet en cas de rapprochement avec la BCP
De source autorisée au sein de la BCP, on ne nie pas l’existence d’un deal en cours de réalisation, mais on se contente de souligner que les négociations se poursuivent et que rien n’est encore arrêté. «L’opération pourrait avoir lieu tout comme elle pourrait échouer», ajoute-t-on.

Au-delà de son coût, certes négligeable par rapport à la capitalisation boursière de la BCP qui totalise 15,7 milliards de DH, c’est la question de l’opportunité d’une telle croissance externe qui préoccupe les observateurs du fait qu’Upline Securities, la machine à cash du groupe à acquérir, dont la marge d’exploitation dépasse 45 %, a été lourdement sanctionnée par le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) au cours du premier trimestre 2008.

A l’issue d’une mission d’inspection ayant planché sur des dérapages qui avaient entaché le placement des actions CGI, le gendarme de la Bourse a infligé à cette société, en mars 2008, une amende record de 10 MDH, et obtenu du ministère de tutelle que lui soit retiré l’agrément de dépositaire titre et espèces. On avait notamment reproché à la société d’intermédiation boursière quelques libertés prises avec l’éthique, notamment l’utilisation des dépôts de certains de ses clients pour financer les transactions boursières d’autres clients.

Sous un prisme purement économique toutefois, l’opération est largement bénéfique pour la BCP. En effet, ses deux bras armés dans l’intermédiation boursière et la gestion d’actifs, ICF Al Wassit et Al Istitmar Chaabi, affichent de piètres performances depuis plusieurs années malgré l’étendue du réseau collecteur de leur maison-mère. Une sous-performance qu’étayent largement les parts de marché mineures de ces deux entités (autour de 4%) qui les situent largement derrière les filiales des autres groupes bancaires, notamment Attijariwafa bank et BMCE Bank.

Un écart que peut atténuer l’apport d’Upline Group et particulièrement Upline Securities qui, outre une grande expertise et savoir-faire, surtout sur le marché Actions, revendiquait, à fin 2007, un bénéfice de 18 MDH pour un chiffre d’affaires 95,3 MDH, contre «à peine» 6 MDH et 16 MDH, respectivement pour ces deux agrégats, affichés par ICF Al Wassit. Quant à Upline Capital Management et Al Istitmar Chaabi, ils sont quasiment logés à la même enseigne en termes d’actifs sous gestion avec un peu plus de 5 milliards de DH.

Une autre lecture des soubassements de l’opération avance plutôt l’hypothèse qu’après les sanctions du CDVM et les risques qui s’ensuivent de déclin de l’activité d’intermédiation boursière (retrait de l’agrément de dépositaire espèces et titres oblige), un passage sous le giron de la BCP est une porte de sortie inespérée accordée aux actionnaires d’Upline Group. Le rapprochement avec la BCP rendrait la sanction sans effet puisqu’un seul agrément (celui de l’acquéreur) suffirait.

Le problème qui risque d’entacher les retombées anticipées par la BCP, voire de réduire la somme empochée par les vendeurs, est celui de l’impact de la perte d’indépendance d’Upline Group sur son fonds de commerce. Certains clients, notamment institutionnels, sont effectivement soucieux de confier leur épargne et/ou opérations boursières à des opérateurs indépendants des banques commerciales. Affaire à suivre...

LA VIE ECO
avatar
Minerva
Nbre méssages : 440
Humeur : selon le masi!
Réputation : 1
Inscris le : : 25/08/2008

Résultats semestriels: Très bon cru pour la BP

le Ven 26 Sep 2008 - 8:34
Les vents tournent pour Mohamed Benchaaboun qui a fêté avant-hier sa deuxième séance de présentation des résultats.

Les agrégats que le président du groupe Banque Populaire a présenté devant un parterre d’analystes et journalistes le 24 septembre, le confortent dans cet état de fait. Publiés aux normes IAS/IFRS (pour la première fois), les différents résultats affichent des croissances à 2 chiffres. Le bénéfice net part du groupe s’établit à 1,5 milliard de DH, progressant de 22% part rapport au 1e semestre 2007. «Cette évolution est portée notamment par l’activité récurrente du groupe», explique son président. Ce qui se traduit par un produit net bancaire enregistrant 17% de progression, passant de 3,5 à 4,1 milliards de DH entre les 1e semestres 2007 et 2008. Cette évolution tient compte de la croissance de la marge d’intérêt (+16%), du résultat de l’activité marché (+30%) et de la marge sur commissions (+12%). De fait, l’assise financière du groupe à travers les fonds propres s’est appréciée de 14% à 19,3 milliards de DH. «Cela permettra au groupe de saisir les opportunités de développement», indique Benchaâboun. (…)

L'Economiste - Jeudi 25 septembre - 14h40
Invité
Invité

Re: BANQUE CENTRALE POPULAIRE (BCP)

le Ven 7 Nov 2008 - 9:19
Un nouveau-né dans la banque d’investissement

En détenant 50,1 % d’Upline Group, la Banque populaire consolide sa position dans la banque d’investissement. Le nouvel ensemble veut atteindre un chiffre d’affaires de 520 MDH et un résultat de 180 MDH en 2012.


Le Groupe Banque populaire regroupe ses activités de banque d’investissement au sein d’Upline Group. Avec 50,1 % dans le capital de cet opérateur, la BCP veut consolider sa position dans les métiers de l’intermédiation boursière, du conseil, de l’ingénierie financière, de la gestion d’actifs, du capital d’investissement et de la banque privée.
«Cette opération, qui est un vrai projet industriel, s’inscrit dans le cadre d’une vision intégrée et stratégique de la banque. Par exemple, pour se lancer dans l’assurance, nous avons besoin d’un spécialiste en gestion d’actifs», a souligné Mohamed Benchaaboun, président du Groupe Banque populaire lors d’une conférence de presse, mardi 4 novembre, à Casablanca. «Cette opération a commencé par l’acquisition par la BCP des parts d’un actionnaire minoritaire qui est la famille jordanienne El-Masri qui détenait 9 % du capital d’Upline», a précisé Hassan Aitali, président d’Upline Group. Après le départ de la famille El-Masri, il a été procédé à une augmentation de capital d’Upline Group réservée à la BCP. La troisième phase de cette opération concerne l’acquisition par Upline Group de 100% du capital de la société de gestion de fonds Alistitmar Chaabi, de 70% du capital de la société de Bourse Al Wassit et de 40% du capital de la banque Média Finance. Le protocole d’accord entre la BCP et Upline Group a été signé le mercredi 29 octobre. Le closing de l’augmentation de capital se fera vers fin janvier 2009 à l’obtention du décret prévu fin décembre. Entre les deux partenaires, un pacte d’actionnaires a été signé sur une période de 10 ans.
L’équipe dirigeante s’est engagée à rester aux commandes pour au moins six ans avec un maintien de la participation des actionnaires pendant quatre ans. L’équipe dirigeante sera représentée au conseil d’administration dont la présidence sera confiée au président de la BCP. Le nouvel ensemble démarre ainsi avec des fonds propres consolidés de 500 millions de dirhams, 10 milliards de dirhams d’actifs sous gestion et plus de 16% de part de marché du volume échangé en Bourse ainsi que 11 mandats de conseil en cours d’exécution.
À l’horizon 2012, la BCP et Upline Group ambitionnent d’atteindre un chiffre d’affaires de 520 millions de dirhams et un résultat de 180 millions de dirhams.
Avec l’arrivée de la BCP dans le capital d’Upline Group avec 50,1 %, l’actionnariat est composé de 25,12 % du Fonds Maghreb Investments Limited (MIL) et 24,78 % pour les fondateurs (8,26 % chacun pour Hassan Aitali, Jalal Houti et Mohamed Mekouar).




Upline Group en bref


Présent sur le marché depuis 1992, Upline Group est actif sur l’ensemble des
métiers de la Banque d’investissement. Cet opérateur présente :
- Un taux de croissance annuel moyen de 148% du chiffre d’affaires et de 233% du résultat net (2005-2007)
- Une part de marché des volumes échangés en Bourse de 13,5%
- Un total actif de 3,5 milliards DH sous gestion
- Plus de 50 mandats de conseil exécutés
- Des fonds propres consolidés de 100 millions DH.

ALM
avatar
Pelican
Nbre méssages : 15849
Humeur : En construction
Réputation : 68
Inscris le : : 12/08/2008

Re: BANQUE CENTRALE POPULAIRE (BCP)

le Mer 19 Nov 2008 - 12:25
Maroc : Le Conseil du Gouvernement élabore un projet de loi pour la réforme du CPM


.Dans le cadre de la réforme de l’institution du bancaire CPM, le Conseil du Gouvernement vient de finaliser un projet de loi visant à réduire la rigidité de la structure de la banque. En effet, la banque devrait s’atteler à améliorer ses parts de marché dans le Grand Casablanca, zone fortement convoitée par ses principales concurrentes. Pour ce faire, le projet de loi devrait conférer à la BCP la possibilité de réaliser une fusion-absorption avec la Banque Populaire de Casablanca - BPC-. Ainsi, la BCP pourrait exercer, au sein de la circonscription territoriale de la BPC, toutes les activités des établissements de crédit, telles que définies par la législation en vigueur. Conclusion : Cette opération devrait permettre au CPM de revoir sa structure afin d’en améliorer l’efficacité et faire ainsi face à une concurrence recrudescente. (Source : BMCEK Bourse)

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "....ça dure 3 ans.
avatar
Pelican
Nbre méssages : 15849
Humeur : En construction
Réputation : 68
Inscris le : : 12/08/2008

Re: BANQUE CENTRALE POPULAIRE (BCP)

le Mar 16 Déc 2008 - 17:06
BCP se donne 5 ans pour lever 3 milliards
· La banque convoque ses actionnaires pour une AG mixte

· Réduction de la valeur nominale, lancement du programme de rachat… sont à l’ordre du jour


L’ordre
du jour promet d’être consistant à l’assemblée générale mixte de la
BCP, prévue le 15 janvier prochain. Pour l’occasion, les actionnaires
sont invités à délibérer notamment sur la réduction de la valeur
nominale, la fixation des modalités du programme de rachat d’actions
(cf. L’Economiste du 11 décembre), l’autorisation d’émission de
certificats de dépôts,…
Réunie extraordinairement, l’assemblée
devra également aborder la question du changement de l’article 6
portant sur le capital social. En effet, suite aux recommandations du
rapport spécial du Conseil d’administration, l’assemblée a décidé de
réduire la valeur nominale de l’action BCP, de 100 à 10 DH «avec
création concomitante d’actions nouvelles», à hauteur de 10 actions
nouvelles pour une ancienne. «Par cette réduction, l’objectif est
d’avoir un effet psychologique positif sur les anciens et nouveaux
actionnaires», estime un analyste. Dans ce cadre, la réduction du
capital devrait intervenir au cours du premier trimestre prochain en
corrélation avec le programme de rachat. Sur ce point, l’assemblée
«autorise expressément», la banque a procédé au rachat de ses propres
actions en vue de réguler le marché. Plus de 3 millions d’actions
représentant 5% du capital pour un montant maximum de près de 988
millions de DH sont concernés par le rachat. La fourchette se situe
entre 200 et 320 DH. A l’image de tous les autres programmes de rachat,
celui-ci court sur 18 mois et devrait démarrer pendant le premier
trimestre 2009, à savoir «à partir de la cotation des titres BCP à
valeur nominale de 10 DH».
Pendant cette assemblée, les
actionnaires devront, également, entériner l’exécution de l’émission de
certificats de dépôts pour un montant de 1 milliard de DH composé de
10.000 titres pour une valeur nominale de 100.000 DH. Il s’agit
généralement de dette à court terme pour lever des liquidités
immédiates. Le dernier point qui sera abordé lors de cette assemblée
sera consacré aux fonds propres de la banque. Pour répondre aux
exigences de BAM de relever le ratio de solvabilité à 10% en 2009 et
12% en 2010, BCP envisage «d’émettre un ou plusieurs emprunts
obligataires avec ou sans appel à l’épargne public» d’un montant global
plafonné à 3 milliards de DH. L’autorisation des actionnaires est
valable 5 ans à compter de 2009. Une chose est sûre, la banque
n’attendra pas tout ce temps pour solliciter les investisseurs.
Cette
assemblée intervient alors que l’action BCP, à l’instar des valeurs les
plus actives du marché, a subi, de plein fouet, l’effet de la crise des
marchés financiers pour se retrouver à son plus bas niveau de l’année à
1.993 DH le 24 novembre. Elle affiche une contre-performance annuelle à
-2,65%. Toutefois sur une période de 12 mois jour pour jour, la valeur
limite les dégâts à +6,27%. Pour la séance d’hier, la valeur termine en
perdant 0,31% à 2.233 DH.

Assemblée: Les conditions pour y participer


La
présence à cette assemblée générale mixte est soumise à certaines
conditions. Les propriétaires des actions au porteur sont conviés à
déposer ou faire adresser par leur banque au siège de la BCP, 5 jours
avant l’assemblée, leurs attestations d’inscription en compte auprès
d’un intermédiaire financier. Les titulaires d’actions nominatives
doivent être préalablement inscrits en compte avant le 10 janvier. Les
actionnaires détenteurs de pourcentages doivent, pour leur part,
adresser une demande d’inscription par lettre recommandée 10 jours à
compter d’aujourd’hui.

M. A. B.

_________________
IL n'y a pas pire qu'une position court-termiste qui se transforme en placement à long terme. Le PP mskine est comme le chat qui met son nez dans le lave vaisselle, parfois les zinzins leurs fourguent un coup de pied dans le derrière et appuient sur " lavage économique "....ça dure 3 ans.
avatar
Admin
Admin
Admin
Nbre méssages : 2754
Réputation : 35
Inscris le : : 11/08/2008

Re: BANQUE CENTRALE POPULAIRE (BCP)

le Mer 31 Déc 2008 - 9:34













DETAIL ACTUALITE

































31/12/2008 08:59:33
CFG Group
BCP - Programme de rachat
Le
CDVM a visé, en date du 30 décembre 2008, la notice d’information
relative à un programme de rachat d’actions en vue de régulariser le
marché des actions Banque Centrale Populaire.
Ce programme sera
soumis à l’autorisation de l’Assemblée Générale Mixte prévue le 15
janvier 2009. Cette même assemblée devrait statuer sur la réduction de
la valeur nominale de l’action de 100 DH à 10 DH.
Suite à la réduction de la valeur nominale, les principales caractéristiques du programme susmentionné sont :
  • Nombre maximum d’actions à détenir : 3 086 094 actions (soit 5% du capital) ;
  • Montant maximum du programme : 987 550 080 DH ;
  • Délai de l’autorisation : 18 mois ;
  • Calendrier de l’opération : Du 26 janvier 2009 au 26 juillet 2010 ;
  • Fourchettes d’intervention (*) :
    - Du 26 janvier 2009 au 31 mars 2009 :
  • Prix minimum unitaire de vente : 200 DH
  • Prix maximum unitaire d’achat et de vente : 320 DH
    - Période du 1er avril 2009 à la fin du programme :
  • Prix minimum unitaire d’achat et de vente : 200 DH
  • Prix maximum unitaire d’achat et de vente : 320 DH
    (*)La
    fixation des fourchettes d’intervention, tient compte de la mesure
    dérogatoire, relative au programme de rachat par les sociétés cotées de
    leurs propres actions, annoncée par le Ministre des Finances en date du
    04 décembre 2008 dans l’objectif de dynamiser le marché boursier. Cette
    mesure consiste à autoriser les sociétés, à titre exceptionnel, à
    acquérir leurs propres actions en dessous du prix minimum d’achat fixé
    dans le cadre de leur programme d’achat. Cette mesure dérogatoire
    prendra fin le 31 mars 2009.
    (Source CDVM)



  • avatar
    Admin
    Admin
    Admin
    Nbre méssages : 2754
    Réputation : 35
    Inscris le : : 11/08/2008

    Re: BANQUE CENTRALE POPULAIRE (BCP)

    le Lun 9 Fév 2009 - 9:34
    Maroc : BCP/Atlanta - Pas de deal


    .Comme à son habitude, Mohamed Benchaâboun, PDG du Groupe Banque Populaire, laisse planer le doute sur les négociations de son groupe pour l'acquisition d'une compagnie d'assurances. Après l'échec du rapprochement avec la CNIA, il assure qu'il n'y a pas de pour-parlers pour un éventuel rachat d'Atlanta. Toutefois, il n'a pas évoqué le cas de Sanad. (Source : L'Economiste)


    Maroc : BCP - Plus tard, les ambitions africaines

    .Le développement vers les pays africains n'est pas d'actualité. Pour Mohamed Benchaâboun, PDG du Groupe Banque Populaire, les ambitions sont autres pour cette année. Il dit vouloir «consolider son implantation en Europe et digérer» ses récents rapprochements avec Upline et l'OCP. (Source : L'Economiste)



    Maroc : BCP rénove son siège

    .Après avoir adopté un nouveau logo et une nouvelle organisation par pôles de métiers, la BCP se prépare à réactualiser son siège social. A partir de la fin février, les locaux de la banque vont être réaménagés et remis au goût du jour. l'opération pourrait durer plus de 18 mois. pendant ce temps, le personnel sera déplacé vers d'anciens locaux de la banque situés dans la centre-ville de Casablanca. (Source : L'Economiste)
    avatar
    Admin
    Admin
    Admin
    Nbre méssages : 2754
    Réputation : 35
    Inscris le : : 11/08/2008

    Re: BANQUE CENTRALE POPULAIRE (BCP)

    le Ven 12 Juin 2009 - 10:22
    Maroc : BCP - CDG Capital recommande d’accumuler le titre BCP



    .CDG Capital recommande d’accumuler le titre Banque Centrale Populaire et conforte son conseil par la décote de plus de 10% que présente actuellement le titre. Au 8 mai, le cours de l’action s’établissait à 264 DH, en progression hebdomadaire de 2.8%. Les analystes de la CDG estiment par ailleurs qu’ « en application de sa nouvelle stratégie de développement basée sur le positionnement du groupe dans ses métiers de base et la poursuite de ses actions de croissance externe, le groupe BCP présente un potentiel de croissance d’activité et de rendement fort appréciable ». Les analystes rappellent également la bonne prestation de la banque au terme de l’exercice 2008. Une nette amélioration des agrégats est de fait relevée. Spécifiquement, concernant l’activité bancaire, « les taux de croissance à deux chiffres confortent la position du groupe dans les métiers de la banque de financement et d’investissement », estiment les analystes. (Source : La Vie Eco)
    avatar
    Admin
    Admin
    Admin
    Nbre méssages : 2754
    Réputation : 35
    Inscris le : : 11/08/2008

    Re: BANQUE CENTRALE POPULAIRE (BCP)

    le Ven 4 Sep 2009 - 10:59
    Maroc : BCP – Valeur de la semaine.La valeur engrange près de 11 points de croissance durant le mois d’août.
    Alors que l'indice de toutes les valeurs a eu du mal à trouver ses
    marques durant tout le mois d'août, certaines valeurs ont dans le même
    temps joué aux superactives. C'est notamment le cas du titre Banque
    centrale popu1aire (BCP). L'action a engrangé sur la période près de Il
    points de croissance pour passer d'un cours de 250,15 DR à 277 DR. Mais
    si cette performance fait exception, elle n'était pas inattendue. Depuis
    quelques mois déjà, le consensus des analystes place une confiance sans
    faille dans les perspectives de l'action BCP. D'ailleurs, l'ensemble des
    sociétés de Bourse que nous avons consultées pour formuler des conseils
    d'investissement à suivre pour le mois d'août (voir La Vie éco du 31
    juillet) recommandaient le titre BCP à l'achat. Signalons toutefois qu'à
    son niveau de cours observé le 31 août, soit 277 DR, la BCP dépasse les
    estimations d'Attijari Intermédiation et de BMCE Capital Bourse qui sont
    respectivement de 256 DR et 263 DR. Seu1e la valorisation de CDG Capital
    envisage une marge de croissance supplémentaire pour le titre, son cours
    cible étant établi à 288 DR. Mais si leurs valorisations divergent, les
    analystes s'accordent autour des attentes qu'ils placent dans le titre
    BCP. A titre d'exemple, le département analyse et recherche d'Attijari
    Intermédiation a consacré une volumineuse note de recherche de 28 pages
    pour évaluer le potentiel de la BCP. Tout en reconnaissant que la banque
    va au devant de grands défis, les auteurs de la note concluent que la BCP
    a les moyens de ses ambitions. En effet, le positionnement en force de la
    banque au niveau de l'activité corporate a été marqué par une course aux
    parts de marché, entraînant de fait un renchérissement du coût des
    ressources ainsi qu'une légère baisse du rendement des emplois, dans un
    contexte de faibles marges. De fait, «le véritable challenge pour la BCP
    est de consolider ses performances) dans un contexte de hausse du coût du
    risque et de conjoncture économique nationale moins euphorique»,
    explicite Attijari Intermédiation. Il n'empêche, l'établissement bancaire
    a les moyens de ses ambitions, à savoir une assise financière solide lui
    permettant de diversifier ses activités tout en se conformant aux
    exigences réglementaires. Sur la base de tous ces éléments, l'évolution
    des agrégats de la banque devrait s'améliorer à l'avenir. Quoique à un
    rythme «beaucoup moins élevé que par le passé», relativisent les
    analystes. Ainsi, les pronostics d'Attijari lntermédiation tablent en
    2009 sur un PNB consolidé de 2 milliards de DH, n hausse de 13,8%, et un
    résultat net part du groupe (RNPG) de 900 MDH, en hausse de 9%. Sur la
    période 2009-2011, une croissance moyenne du PNB consolidé de 9.4% est
    attendue, pour atteindre 2.4 milliards de DH en 2011. Le RNPG, lui ,
    devrait se hisser à 1.1 milliard de DH en fin de période.
    (Source : La Vie Eco )
    Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum